ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

O.4-L'instinct parental - Les deux instances de l'amour envers ses/les enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

J'aimerais rajouter un petit quelque chose sur l'amour envers les enfants. Une chose petite mais qui a une grande importance. C'est que l'amour d'un parent (dont l'instinct parental) envers les enfants est géré par deux instances particulièrement distinctes. Notez que je parle de véritable amour, donc amour avec respect, pas d'amour dans le sens d'aimer uniquement le corps d'un enfant pour se satisfaire sexuellement, ou l'amour dans le sens de possession.



I-Première instance de l'amour pour les enfants : L'instinct parental

Il y a d'abord l'amour inconditionnel du parent pour son enfant. Notez que je dis parent, mais ce n'est pas forcément un parent. Celà peut être aussi un individu ayant un fort instinct parental et qui donc, voit à travers des enfants qui ne sont pas forcément les siens, des enfants comme étant potentiellement les siens. Cet amour est à priori quasi-inconditionnel car il s'agit pour le parent potentiel d'aimer son potentiel enfant, parce que c'est un enfant et surtout parce que c'est son enfant ou parce qu'il pourrait être son enfant. Donc en bref, c'est aimer l'enfant pour le plaisir d'être parent en fait, donc par instinct parental que l'enfant soit une fille ou un garçon, noir ou blanc, bien formé ou mal formé, bébé ou petit enfant ou adolescent ou adulte, à priori cet amour là reste toujours intact pour l'individu ayant un fort instinct parental. C'est donc un amour inconditionnel où l'individu aimera toujours être le parent de l'enfant. Sauf dans le cas où le parent ira renier son enfant, là l'amour n'est plus. Dans de nombreux cas d'incestes entre autres, le parent souvent renie son enfant en ne le considérant pas (ou plus) comme étant son enfant et en brisant le lien qui unit le parent à son enfant, en le battant ou en ayant des rapports sexuels avec lui. Mais un topic existe déjà sur ce sujet :
http://adep.etudiantforum.com/t45-f6-les-pedocriminels-les-incestueux


II-Deuxième instance de l'amour envers les enfants

Maintenant la deuxième instance de l'amour envers les enfants. Il s'agit d'aimer l'enfant pour ce qu'il est. Ce qui est l'exacte opposé avec la première instance. En fait, c'est aimer le bébé comme un bébé et/ou parce que c'est un bébé. C'est aimer la petite fille comme une petite fille et/ou parce que c'est une petite fille. Aimer l'adolescent comme un adolescent et/ou parce que c'est un adolescent, etc...
En effet, comme je le dis souvent. Nous n'aimons pas les adultes comme nous aimons les enfants, car les enfants sont très différents des adultes. D'où le fait que les pédophiles aiment les enfants et ont des critères d'attractions focalisés sur l'enfance. Ils n'aiment pas les adultes car l'amour envers un adulte n'est pas du tout le même que l'amour envers un enfant. De même que nous n'aimons pas les bébés comme on aime un enfant de 5ans. La différence est très grande entre les deux. De même qu'entre un enfant de 5ans et un enfant de 10ans pour les mêmes raisons, pareil entre un enfant de 10ans et de 15ans, etc... Les enfants n'ont également pas les mêmes besoins en amour, attention et affection suivant leurs personnalités et leurs âges (notamment leurs maturations).


III-Quand est-ce l'un ou l'autre?

Donc, pour résumer, un parent peut aimer son enfant pour deux raisons et suivant deux variabilités. Par exemple, son bébé.
Le parent peut aimer le bébé, parce que c'est son bébé à lui. Donc suivant la première instance évoquée au début de ce topic. Puis il peut aimer le bébé (éventuellement son bébé) non pas parce que c'est "son" bébé, mais parce que c'est un bébé et qu'il aime les bébés en général, dans ces cas là, ce n'est plus vraiment l'instinct parental qui est mis en cause dans cet amour envers le bébé, mais l'amour de l'individu pour les bébés (ou certains types de bébés) en général.
On peut ensuite prendre un autre exemple. Un individu qui aime un petit garçon de 10ans. Pareil, il peut l'aimer parce que c'est "son" petit garçon de 10ans. Cet amour est donc mû par le fait que cet enfant soit le sien. Il s'agit donc de l'amour inconditionnel du parent pour son enfant (ou l'enfant qu'il considère comme étant potentiellement le sien), en bref, il s'agit purement de l'instinct parental. Dans ces cas là, ce n'est même pas le fait que l'enfant ait 10ans, pas plus le fait que ce soit un bébé dans le cas précédent, mais simplement le fait d'être parent (ou de se sentir comme étant un parent ou un éducateur primaire*). Mais un individu peut aussi aimer un petit garçon de dix ans, ce coup ci, non pas parce qu'il est le parent potentiel de cet enfant, mais parce que cet individu aime les petits garçons de dix ans de manières particulières et conditionnelles. C'est à dire, il aime les petits garçons de dix ans de manières plus générales et généralement sous certaines conditions.
C'est à dire certains aimeront les enfants de 10ans qu'ils soient des garçons ou des filles, noirs ou blancs etc... Tandis que d'autres auront des critères particuliers. Par exemple ils aimeront plus voir uniquement les garçons ayant tels ou tels âges ou telles ou telles allures et personnalités ou autres. En bref, cet amour sera mû suivant les préférences de l'individu, tout comme les pédophiles qui ont chacun des critères d'attractions diverses, dont les principaux sont évoqués dans ce sujet :
http://adep.etudiantforum.com/t55-h42-points-de-vue-des-gens-points-de-vue-des-pedophiles-leurs-criteres-d-attraction
D'où le fait qu'on parle d'amour conditionnel.

Donc si le premier amour reste constant, car l'individu ayant un fort instinct parental aimera son enfant qu'il soit bébé ou adulte. Le deuxième varie. Le parent qui aime son bébé, pourra continuer à l'aimer quand il aura 5ans. Mais si d'un côté il pourra continuer à l'aimer comme son enfant, il ne pourra plus continuer à l'aimer comme un bébé, puisqu'il n'en est plus un.
L'amour dans ce cas là sera différent voir n'existera plus. Ce qui ne veut pas dire que le parent n'aimera plus l'enfant, si il possède un certain instinct parental qui est d'aimer l'enfant pour le simple fait que ce soit son enfant, il continuera de l'aimer, mais cet amour sera différent et probablement d'un côté moins intense si l'individu aime bien plus les bébés que les enfants de 5ans.
Il en va de même dans le sens inverse parfois aussi. Quand un enfant a 10ans, qu'il est encore petit et affectueux, ses parents ne l'aimeront pas de la même façon que quand il aura 15ans, qu'il sera plus indépendant, moins affectueux. Ses parents ne l'aimeront pas comme quand il avait 10ans car ils ne pourront plus le considérer comme un enfant de 10ans, puisqu'il ne sera plus un enfant de 10ans, physiquement et moralement. Par contre, ils pourront encore l'aimer comme leur enfant car ça par contre, ça n'aura pas changer. Après certains parents aiment plus les enfants de 10ans que les adolescents de 15ans, l'amour pour un enfant de 10ans peut alors s'évanouir partiellement (voir totalement si le parent n'a aucun instinct parental), car il sera moins intense. Ou ça peut parfois être l'inverse et les parents peuvent préférer les adolescents que les enfants préados de 10ans, même si selon moi, c'est plutôt rare.

Il se peut aussi que certains parents castrateurs soient du genre à castrer moralement leurs enfants, parce qu'ils leur en veulent de grandir et par exemple de devenir adolescents, alors que ces parents préfèrent voir n'aiment que les enfants plus jeunes (même si ce sont les leurs).

Un topic est déjà ouvert à ce sujet là sur les parents castrateurs :
http://adep.etudiantforum.com/t56-b4-la-pedophilie-est-elle-naturelle-les-parents-castrateurs


IV-Du point de vue de la pédophilie


Je dirai donc juste que pour les pédophiles, ça doit souvent être un peu pareil. On dit souvent qu'un pédophile n'aime pas les enfants et ne connaît pas l'amour car quand l'enfant grandit, il y a de grandes chance qu'il ne l'aimera plus. Je suis d'accord que c'est assez constant. Mais il est fort probable que les pédophiles ressentent un amour conditionnel pour les enfants. Le même type d'amour expliqué dans la partie II. Un amour pour certains types d'enfants parce que ce sont des enfants répondant à leurs besoins et leurs attractions qui sont propres à chaque pédophile et non un instinct parental inconditionnel. Bien que selon moi, de nombreux pédophiles possèdent un instinct parental exacerbé au point d'être sexuellement attirés par les enfants mais que cette attraction sexuelle par contre, est conditionnée. Selon moi, l'attraction envers les enfants et je parle de l'amour conditionnel, pousse l'individu a développer un instinct parental. Car souvent les pédophiles aiment en particulier les rapports inégalitaires avec les enfants. C'est à dire, ils aiment qu'ils soient moins forts, moins grands, moins cultivés, moins solides de caractères, moins expérimentés, plus fragiles, plus sensibles et plus émotifs. La relation que de nombreux pédophiles assumés et fréquentant des enfants auront avec les enfants sera donc en bonne partie basées sur de l'éducation. L'individu qui éduque l'enfant peut donc développer un fort instinct parental qui probablement était refoulé et en sommeil, en se découvrant non seulement le plaisir d'être auprès d'un enfant qui correspond à ses critères (donc répondant à son amour conditionnel) mais aussi le plaisir d'avoir un rôle d'éducateur qui n'est souvent pas loin d'un rôle de parent. Selon moi, l'instinct parental ne s'obtient pas par la force. C'est quelque chose que l'on possède naturellement ou pas. Après cela peut-être refoulé et certains peuvent l'avoir sans s'en rendre compte. Il en va de même pour la pédophilie entre autres. Selon moi, la pédophilie est innée mais elle ne se développe pas forcément, suivant plusieurs facteurs qui font qu'elle restera refoulée plus ou moins fortement.
Sinon, si l'individu pédophile possède quand même un instinct parental pour l'enfant qu'il aime. Effectivement, l'amour pédophilique conditionnel qui le pousse à n'aimer que certains types d'enfants disparaît quand l'enfant grandit. Comme je l'ai dit précédemment, l'amour pour un enfant, je dis bien "un" enfant pas "son" enfant, varie suivant l'enfant en question qui ne peut pas être aimé de la même façon suivant sa maturation. Car on n'aime pas un enfant de 8ans pour les mêmes raisons et des mêmes façons qu'on n'aime un bébé, sauf par instinct parental inconditionnel envers son enfant. Mais le pédophile peut garder une certaine affection particulière pour l'enfant, si il a développé un instinct parental pour lui à son contact. En bref, certains pédophiles combinent les deux instances d'amour envers les enfants, l'un peut disparaître mais l'autre pas.



Aussi choquant que cela puisse paraître, on peut alors en déduire que l'amour véritable et sincère d'un pédophile pour les enfants existe. Même si cet amour s'évanouie quand l'enfant grandit. Et que cet amour n'est parfois peut-être pas bien éloigné de l'amour que certains adultes dont certains parents, possèdent naturellement envers les enfants. D'ailleurs les amours hétérosexuels et homosexuels aussi sont des amours conditionnés. Les hétérosexuels n'aiment que les femmes dans l'absolu, donc on peut déjà parler de conditions et de préférences. Mais ils n'aiment pas toutes les femmes de la terre. Ils ont des préférences voir des exigences esthétiques et morales, donc l'amour est conditionné. Il en va de même pour les homosexuels vis à vis des hommes. Et de même pour les pédophiles envers les enfants.

* Un éducateur primaire est  ce qu'on appelle un individu qui a un rôle à tenir envers l'enfant dont il a la responsabilité. Il peut donc s'agir d'un parent, un instituteur, un animateur... Alors que les éducateurs secondaires sont ceux qui n'ont pas un rôle particulier à tenir auprès des enfants, mais qui influencent quand même la structuration de leurs points de vue de manière secondaire ou indirecte. Il peut donc s'agir d'un camarade de classe, de la télévision, d'internet...

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum