ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

B.3 La pédophilie est-elle naturelle? - La pédophilie est-elle génétique?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Troisième topic consacré à la question « la pédophilie est-elle naturelle ? »

Après avoir parlé dans les deux premiers, de la pédophilie chez les animaux, et de la pédophilie pathologique, voici ce que je pense de la pédophilie innée, soit génétique.


Je suis presque sûr d’une chose. Si la pédophilie est en partie structurelle, elle est aussi génétique.Les deux entre l’inné et l’acquis ont un rôle à jouer dans le développement de la pédophilie d’un individu.

En effet, il n'est pas impossible, je dirais même qu'il est fort possible, que beaucoup de gens, ait un côté pédophile plus ou moins refoulé. Qui nous dit que des femmes et hommes ayant de fortes affections pour les enfants, y compris les leurs, qui prennent un grand plaisir à dorloter, embrasser, câliner, trouver mignon un enfant, ne soient pas en réalité porteur d'un gène de la pédophilie qui en réalité ne s'exprime que partiellement? Et qui ne s'exprime que par une attraction sentimentale et physique sans que l'attraction sexuelle ne se soit développée, mais qui se serait développée si la structuration de l'individu aurait été différente Je pense donc que les vrais pédophiles, sont en réalité, plus ou moins, des individus comme ceux là, mais dont les circonstances et sentiments ont fait que leur côté et gènes pédophiles s'expriment plus fortement que les simples porteurs qui eux ont, d'une certaines façons, refoulé plus ou moins fortement leur côté pédophile, sans même se rendre compte de leur existence.

Autre chose qui me fait penser cela, l'attitude de certains parents possessifs, voir castrateurs.
Un mythe que beaucoup de personne se mettent dans la tête et des parents notamment, c'est penser que les enfants sont totalement asexuels et n'ont aucune sexualité. Parce qu'ils considèrent que la sexualité est réservée aux adultes et donc en voulant traiter leurs enfants comme des enfants, ils considèrent que tout ce qui à attrait à la sexualité doit être exclu. D'où parfois le mal que certains parents semblent avoir à accepter les rapports sexuels de leurs enfants qui en quelque sorte marque le fait qu'ils ne sont plus si enfants que ça. Certains parents vont même jusqu'à interdire à leurs enfants, même adolescents, de fréquenter le sexe opposé, parce qu'ils sont du genre castrateurs, à maintenir leurs enfants à un stade enfant et donc exclure ce qui de leurs points de vue serait réservé aux adultes. Allez donc savoir si ce n'est pas une sorte de fantasme qui consiste à mettre en application leur désir de conserver leurs enfants à leurs côtés, une sorte de possession mais aussi d'amour envers leurs enfants, pour le côté enfant et exclu des adultes et des enfants devenus adultes. Ne serait-ce pas du coup une sorte de pédophilie? Un peu comme les pédophiles (les vrais) qui aiment les enfants pour le côté enfant et qui donc ont du mal et perde une partie de leur amour lorsque les enfant qu'ils aiment, grandissent et commencent à ne plus se comporter comme des enfants. On en revient alors à la question de savoir si il ne s'agirait pas en quelque sorte de gêne spécifique à la pédophilie qui en quelque sorte s'exprime d’une certaine façon. Un film intéressant, bien qu'un peu maladroit sur le sujet, c'est "Mon fils à moi" avec Nathalie Baye. Où le personnage principal, une mère castratrice, se met à haïr de plus en plus son fils, entrant dans l'adolescence parce qu'il grandit. Souvent d’ailleurs, les parents castrateurs, ou même un peu possessifs, semblent surtout adopter ce genre d’attitude envers leurs enfants du sexe opposés. Ce qui renforce l’idée d’une sorte de pédophilie qui semble peut-être mettre en valeur une sorte de sentiment amoureux envers son enfant de sexe opposé en le considérant, inconsciemment peut-être, comme une sorte d'amoureux au lieu d'un enfant. D'où probablement d'ailleurs les rapports incestueux qui peuvent arriver et qui semblent en particulier avoir pour but, de casser et détruire le lien enfant/parent, pour le remplacer par un autre. J'y reviendrai aussi sur les rapports incestueux.

Pour le film, mon fils à moi, je vous suggère de lire ce dossier :
http://adep.etudiantforum.com/t135-film-mon-fils-a-moi



Dernière édition par Dante (Admin) le Jeu 13 Aoû - 10:29, édité 3 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

2 Inné vs Acquis le Sam 4 Déc - 12:07

Dante : Qui nous dit que des femmes et hommes ayant de fortes affections pour les enfants, y compris les leurs, qui prennent un grand plaisir à dorloter, embrasser, caliner, trouver mignon un enfant, ne soient pas en réalité porteur d'un gène de la pédophilie qui en réalité ne s'exprime que partiellement?

Le fait qu'une chose soit possible ne signifie pas qu'elle est vraie. Ce raisonnement ne prouve ni n'infirme une origine génétique de la pédophilie.

Le comportement possesif de certains parents pourrait provenir de l'expression d'un gêne de la pédophilie. Il pourrait aussi venir de causes conjoncturelles et s'expliquer par le vécu de ces parents. Il n'y a pas vraiment là d'argument faveur d'une thèse ou de l'autre.



Tout individu est le résultat de l'interaction de ses gênes et de son vécu. Nous ne sommes pas que le résultat d'un programme établi à la naissance. Les gênes sont activés ou désactivés, s'expriment ou ne s'expriment pas en fonction de notre environnement (environnement biochimique mais aussi environnement social et psychologique). Nos gènes influencent notre façon d'être, notre façon d'être influence notre environnement et notre environnement influence l'expression de nos gênes...

Voir le profil de l'utilisateur
Bambi-No a écrit:Le fait qu'une chose soit possible ne signifie pas qu'elle est vraie. Ce raisonnement ne prouve ni n'infirme une origine génétique de la pédophilie.
effectivement Dante n'a rien prouvé
et c'est normal car il ne peut pas
étant donné que son affirmation est fausse

Dante(ADMINISTRATEUR) a écrit:Qui nous dit que des femmes et hommes ayant de fortes affections pour les enfants, y compris les leurs, qui prennent un grand plaisir à dorloter, embrasser, câliner, trouver mignon un enfant, ne soient pas en réalité porteur d'un gène de la pédophilie qui en réalité ne s'exprime que partiellement?
personnellement je ne crois pas à l'existence d'un gêne de la pédophilie
pas plus qu'a un gêne de l'homosexualité.

ARGUMENT
si la pédophilie était génétique elle aurait disparu à cause de la sélection naturelle
en effet les gênes sélectionné seraient ceux des gens qui se reproduisent
c'est à dire les hétérosexuels non pédophiles.

depuis le temps il n'y aurait plus sur terre ni pédophile ni homosexuel
car tous les gênes auraient disparus.

CONCLUSION
la pédophilie n'est pas génétique

Voir le profil de l'utilisateur
effectivement Dante n'a rien prouvé
et c'est normal car il ne peut pas
étant donné que son affirmation est fausse

C’est très convaincant de votre part, bien plus que moi, c’est sûr. Vous croyez vraiment prouver quelque chose en affirmant, sans expliquer ? Sans compter que je n’affirme pas, contrairement à vous, je suppose et j’écris au conditionnel.
Effectivement, je n’ai pas de preuve, mais mon raisonnement tient la route il me semble et me parait argumenté. La pédophilie n’étant pas une science exacte, on ne peut se baser donc que sur ce qui semble logique et argumenté, jusqu’à ce que quelqu’un ait un raisonnement plus logique et des arguments suffisamment riches et constructifs pour invalider les arguments de l’autre.

si la pédophilie était génétique elle aurait disparu à cause de la sélection naturelle
en effet les gênes sélectionné seraient ceux des gens qui se reproduisent
c'est à dire les hétérosexuels non pédophiles.
depuis le temps il n'y aurait plus sur terre ni pédophile ni homosexuel
car tous les gênes auraient disparus.
CONCLUSION
la pédophilie n'est pas génétique.

Apprenez qu’en génétique, il existe aussi deux types de transmission de gênes. Les gênes autosomes dominants et les gênes autosomes récessifs. Les gênes dominants, il suffit d’en être le porteur pour pouvoir l’exprimer. Comme par exemple le gêne de la maladie de Morfan. Il suffit qu’un des deux parents en soit porteur, pour que l’enfant ait une chance sur deux d’exprimer la maladie. Tandis que les gênes récessifs, comme l’hémochromatose, là c’est beaucoup plus rare d’avoir la maladie, car être simple porteur du gêne ne suffit pas pour exprimer la maladie. Sans compter que les mutation existent aussi.
Vous n’avez visiblement pas bien écouté en plus ce que j’ai dit. Car j’ai dit qu’on pouvait, si on suppose que ma théorie soit vraie, être porteur du gêne de la pédophilie sans l’exprimer ou en l’exprimant de façon moindre, suivant la structure de l’individu.
Sans compter que de nombreux hétérosexuels, ont des tendances homosexuelles, d’autres ont des tendances pédophiles, d’autres sont bisexuels etc...
Je vous ferais remarquer aussi que de nombreux homosexuels et pédophiles ont même des enfants.
Conclusion, votre raisonnement du fait que la pédophilie et l’homosexualité ne sont en aucun cas génétique, car seuls les hétérosexuels soit disant non porteur du gêne de la pédophilie ou de l’homosexualité, se reproduisent, n’est pas du tout valable.



Dernière édition par Dante (Admin) le Jeu 17 Juil - 10:31, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

5 genes le Lun 10 Jan - 9:46

ph7 a écrit: "si la pédophilie était génétique elle aurait disparu à cause de la sélection naturelle
en effet les gênes sélectionné seraient ceux des gens qui se reproduisent
c'est à dire les hétérosexuels non pédophiles."
l'ennui c'est que l'homosexualité et même la pédophilie sont très répandues dans le monde animal, où l'influence génétique est prédominante. La sexualité ne sert pas qu'à la reproduction, mais aussi pour les rapports sociaux.
De toute façon, génétique ou acquise, la pédophilie fait partie de l'essence de l'individu et ne disparait pas, quelles que soient les thérapies. La question ne relève pas de la médecine mais de l'éthique et de la responsabilité individuelle (sauf psychose ou débilité mentale).l'important n'est pas ce qu'on a fait de vous mais ce que vous faites de ce qu'on a fait de vous ("on" peut être les gênes ou les autres).

Voir le profil de l'utilisateur
PH7 a écrit:ARGUMENT
si la pédophilie était génétique elle aurait disparu à cause de la sélection naturelle
en effet les gênes sélectionné seraient ceux des gens qui se reproduisent
c'est à dire les hétérosexuels non pédophiles.

depuis le temps il n'y aurait plus sur terre ni pédophile ni homosexuel
car tous les gênes auraient disparus.

CONTRE-ARGUMENT
Il existe beaucoup de maladies génétiques qui sont défavorables à la reproduction. Et pourtant les gènes à l'origine de ces maladies n'ont pas disparu et il y a encore de nos jours des gens qui en sont atteints.
CONCLUSION
Les arguments donnés ne sont ni une preuve de l'origine génétique de la pédophilie, ni une preuve du contraire.

Voir le profil de l'utilisateur
Dante (Admin) a écrit:Je n’ai pas de preuve, mais mon raisonnement, tient la route il me semble et me parait argumenté.
Oui, il tient la route. Mais d'autres raisonnements aussi argumentés aboutissant à des conclusions opposées tiennent aussi la route. Je ne vois donc toujours pas plus de raison de croire à une origine génétique de la pédophilie qu'à son contraire.


Dante (Admin) a écrit:La pédophilie n’étant pas une science exacte
La pédophilie n'est même pas une science. Elle peut être un comportement, un fait d'observation, un sentiment. Mais en aucun cas une science.


Dante (Admin) a écrit:on ne peut se baser donc que sur ce qui semble logique et argumenté, jusqu’à ce que quelqu’un ait un raisonnement plus logique et des arguments suffisamment riches et constructifs pour invalider les arguments de l’autre.
Jusqu'à présent, je n'ai pas lu d'argument plus logique ou plus décisif en faveur d'une thèse ou d'une autre. L'indécision de la question vous gêne-t-elle ?


Voir le profil de l'utilisateur

8 maladies génétiques le Jeu 20 Jan - 21:35

le fait que des maladies génétiques existent toujours alors qu'elles auraient du être éliminées par l"évolution peut aussi s'expliquer par le bénéfice secondaire produit par ces maladies. par exemple la drépanocytose, une maladie du sang, protège ses porteurs de la malaria, et a ainsi été sélectionnée dans les zones à malaria. Reste à savoir quels sont les bénéfices secondaires de l'autisme, de la mucoviscidose...peut-être une rançon à payer par quelques individus pour la santé des autres ? (être du mauvais côté de la courbe de Gauss, à gauche la maladie, à droite le génie?).
pour ma part je pense que génétique et environnement sont indissociables, mais ce n'est qu'un avis.
Plus problématique est la récupération politique: Sarkosy penche pour l'origine génétique de la pédophilie, sous prétexte qu'on ne peut pas la guérir (mais on ne peut pas non plus guérir une grosse névrose pourtant acquise durant l'enfance, aussi handicapante et rigide qu'une psychose, l'argument s'écroule); mais les contre-arguments au PS étaient encore plus navrants: D'apres eux, Sarkosy excusaient les pédophiles en leur ôtant toute responsabilité. Ils confondent encore tendance et acte, il y a du travail à faire.

Voir le profil de l'utilisateur
Oui, il tient la route. Mais d'autres raisonnements aussi argumentés aboutissant à des conclusions opposées tiennent aussi la route. Je ne vois donc toujours pas plus de raison de croire à une origine génétique de la pédophilie qu'à son contraire.
Lesquels Bambi-no? Il y a effectivement très certainement des théories qui vont à l'encontre des miennes, mais qu'elles sont elles? Parce que jusqu'ici, je n'ai rien vu, or je suis là pour ça justement et j'ai créé ce forum pour ça.
Jusqu'ici, je n'ai vu aucun raisonnement convaincant qui pourrait contredire ce que je crois. Ce n'est sûrement pas le raisonnement absurde de PH7 qui le fera. J'ai démontré que son raisonnement était complètement faux et je continuerai de croire qu'il est faux, j'affirme même qu'il est faux, tant que quelqu'un n'aura pas démontré que ma démonstration envers son raisonnement est faux. Et quant à  votre raisonnement à vous, il va bien plus de le sens de ce que je dis que le contraire.

La pédophilie n'est même pas une science. Elle peut être un comportement, un fait d'observation, un sentiment. Mais en aucun cas une science.
En quelque sorte si, les comportements s'expliquent de manière plus ou moins psychologiques et la psychologie est considérée comme une science, mais pas une science exacte, car de trop nombreux facteurs entrent en compte dans la psychologie d'une personne, donc on ne peut presque jamais être sûr, mais seulement raisonner logiquement et tenter de s'approcher le plus possible de certaines réponses.


Dante (Admin) a écrit:on ne peut se baser donc que sur ce qui semble logique et argumenté, jusqu’à ce que quelqu’un ait un raisonnement plus logique et des arguments suffisamment riches et constructifs pour invalider les arguments de l’autre.

Jusqu'à présent, je n'ai pas lu d'argument plus logique ou plus décisif en faveur d'une thèse ou d'une autre. L'indécision de la question vous gêne-t-elle ?
Où sont-ils les arguments en la défaveur de ce que je pense Bambi-no? C'est bien beau de dire et répéter que vous n'êtes pas convaincu, mais ça n'a aucun intéret si vous ne dites pas pourquoi. Ce forum est fait pour débattre, je le rappelle.

Plus problématique est la récupération politique: Sarkosy penche pour l'origine génétique de la pédophilie, sous prétexte qu'on ne peut pas la guérir (mais on ne peut pas non plus guérir une grosse névrose pourtant acquise durant l'enfance, aussi handicapante et rigide qu'une psychose, l'argument s'écroule); mais les contre-arguments au PS étaient encore plus navrants: D'apres eux, Sarkosy excusaient les pédophiles en leur ôtant toute responsabilité. Ils confondent encore tendance et acte, il y a du travail à faire.
Ces gens là ne se posent pas les bonnes questions, voir ne se posent aucune questions. Ils n'ont aucun argument et ne cherchent presque pas à comprendre. Ils ne font que donner leur avis, mais ce qu'ils disent n'a pas plus de valeur (tant il n'y aucun raisonnement) et ne devraient pas être plus pris en compte que l'avis d'une personne interrogée au hasard dans la rue. Des fois j'ai l'impression et j'en suis presque sûr, ces gens se servent de leur notoriété pour propager ce qu'ils veulent que les gens croient, quitte à les induire en erreur voir parfois à dire des imbécilités.

Je rajoute deux petites choses, c'est que les goûts sont souvent génétiques comme l'alimentaire, donc il se peut fortement que les goûts, niveau certains critères d'attractions, le soient aussi. L'hypersensibilité est aussi génétique, et elle est un facteur de développement de la pédophilie, car l'hypersensibilité fait que l'on s'émeut plus facilement vis à vis des enfants, ce qui accroît les chances de développer des tendances pédophiles et donc d'être attiré vers les enfants. Et encore autre chose, il a été constaté que avec deux vrais jumeaux, si l'un est homosexuel, dans 70% des cas l'autre l'est aussi (je précise que 5% des gens environ sont homosexuels).

Je le redis donc, je suis pour l'instant convaincu que l'homosexualité et la pédophilie sont dues à la fois à des facteurs génétiques "ET" structurelle. Je ne dis pas qu'un pédophile va forcément faire un enfant pédophile, mais que la génétique a quand même une petite part d'influence sur l'orientation sexuelle



Dernière édition par Dante (Admin) le Jeu 17 Juil - 10:43, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

10 genes le Ven 21 Jan - 16:17

"Je rajoute deux petites choses, c'est que les goûts sont souvent génétiques comme l'alimentaire, donc il se peut fortement que les goûts, niveau certains critères d'attractions, le soient aussi. L'hypersensibilité est aussi génétique, et elle est un facteur de développement de la pédophilie, car l'hypersensibilité fait que l'on s'émue plus facilement vis à vis des enfants, ce qui accroît les chances de développer des tendances pédophiles et donc d'être attiré vers les enfants."
je vous rejoindrais sur ce coup ci. On vient en effet de découvrir que par exemple les personnes ayant du gout pour l’alcool avaient des gènes similaires, et avaient tendance à sympathiser. Inversement la présence d’autres gènes communs éloignent les personnes qui les portent.
Pour ce qui est de l'hypersensibilité, ou hyperémotivité, j'y verrais plutôt un trait commun avec les enfants, ce qui expliquerait une certaine sympathie. Mais il y a aussi des pédophiles psychopathes qui ne ressentent aucune émotion vis à vis de leur victime.

dans ce domaine je crains qu'on puisse dire une chose et son contraire, tellement les situations sont différentes.

Voir le profil de l'utilisateur
Pour ce qui est de l'hypersensibilité, ou hyperémotivité, j'y verrais plutôt un trait commun avec les enfants, ce qui expliquerait une certaine sympathie.

Aussi oui, ça permet parfois effectivement à certains pédophiles, voir beaucoup de se rapprocher des enfants et de sympathiser avec eux, notamment pour ceux qui ont des sentiments. Les sentiments ont d'ailleurs dans ce cas des chances d'être accrus par la sensibilité du pédophile. L'hyperémotivité semble néanmoins partiellement innée, mais elle est peut-être due aussi à un développement psycho-affectif fragile. Par exemple un bébé qui n'a pas été assez pris dans les bras de ses parents, qui n'a pas été assez changé quand il en avait besoin peut se développer moins harmonieusement et moins gérer ses émotions.

Mais il y a aussi des pédophiles psychopathes qui ne ressentent aucune émotion vis à vis de leur victime.

La psychopathie et la pédophilie sont deux choses distinctes. Les psychopathes qui font du mal aux enfants, le font en raison d'une anomalie neurologique, une partie de leurs systèmes para-limbiques ne fonctionne pas correctement et donc font qu'ils sont indifférent au bien ou au mal qu'ils font. Il existe de vrais pédophiles qui sont aussi psychopathes, mais dans ces cas là, c'est la psychopathie qu'il faut blâmer pas la pédophilie elle même, la pédophilie feront qu'ils s'en prendront aux enfants, mais mais les psychopathes qui ne sont pas pédophiles ont de grandes chances de faire du mal aux gens (des enfants ou des adultes). Par ailleurs de nombreux abus sexuels sur enfants sont commis par des individus psychopathes, ou des alcooliques, des drogués ou des gens ayant des problèmes neurologiques et qui ne sont même pas de vrais pédophiles.
C'est donc la psychopathie qui est à soigner plus que la pédophilie. La psychopathie est soignable si elles est structurelle ou si elle une cause sous-jacente. Sinon, si elle est innée, c'est, que je sache incurable.



Dernière édition par Dante (Admin) le Jeu 17 Juil - 12:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum