ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

O.2-L'instinct parental - Différences entre instincts maternels et paternels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Tout d'abord, qu'est-ce que l'instinct parental? Il s'agit de l'instinct maternel d'une femme, pas forcément déjà mère et de l'instinct paternel d'un homme, pas forcément déjà père non plus.

L'instinct paternel est le désir et l'envie profond d'un homme de vouloir aimer, se faire aimer éduquer, protéger et épanouir un enfant. Notamment bien sûr, en particulier ses propres enfants. Mais les individus éprouvant un fort instinct parental éprouvent un besoin de nouer des liens parentaux avec les enfants. Plus l'instinct parental est fort, plus le besoin de nouer ce genre de lien augmente et s'étend au delà de nos propres enfants.

Maintenant, quelles différences y'a-t-il entre l'instinct maternel et l'instinct paternel?  
Les femmes ont souvent un instinct parental bien plus fort que celui des hommes. L'instinct maternel est donc souvent plus fort que l'instinct paternel. Nous voyons en effet souvent des femmes travaillant avec des enfants, dans les écoles, les cliniques, la pédopsychiatrie, les centres aérés, les gouvernantes, les babysitters, les auxilières de puériculture etc... Les mères sont souvent plus proches de leurs enfants que les pères. Elles les calinent plus, semblent plus motivées et protectrices que les pères. Les mères ont souvent plus tendance à faire passer leurs enfants avant leurs maris. Les pères ont aussi tendance à faire passer leurs enfants avant leurs femmes mais moins souvent que les mères. Les femmes sont alors souvent plus parentales que les hommes. Elles éprouvent le besoin d'être proches des enfants, de les protéger, de les éduquer, de les épanouir. Beaucoup d'entre elles se montrent maternelles au delà de leurs propres enfants. Beaucoup de babysitter (femmes comme presque toujours) ou gouvernantes nouent des liens parents/enfants vis à vis d'enfants dont on leur confie la responsabilité et qui pourtant ne sont pas les leurs.

Celà serait dû au fait qu'une femme soit naturellement douce (à priori) et qu'elles portent des enfants qu'elles mettent au monde. Il est fréquent qu'elles aiment déjà le foetus qu'elles ont en elles et le considèrent déjà comme leur enfant. Elles ont alors tendance à s'imaginer être la mère de tous les beaux enfants qu'elles croisent. Les mères souvent considèrent leurs enfants comme une partie d'elles mêmes, notamment parce que durant la grossesse, ils ne faisaient plus ou moins qu'un. Leurs relations étaient fusionnelles et certaines mères continuent plus ou moins d'agir comme si elles n'étaient encore qu'une avec leurs enfants.
Un célèbre exemple médiatique, "le bébé M". Quand une mère porteuse a refusé catégoriquement de se séparer du bébé qu'elle a porté, au point de menacer de se suicider avec. Visiblement cette mère, folle à première vue, éprouvait un instinct parental tellement fort qu'elle en est venu à se sentir comme incomplète si elle n'avait pas près d'elle, l'enfant avec lequel elle a vécu un rapport fusionnel.

Les hommes eux sont moins sensibles de nature et ne portent pas d'enfants en eux. Eprouver un instinct parental leur est donc plus difficile ou du moins, leur instinct parental est différent et souvent moins fort. Ils ne considèrent généralement pas que leurs enfants sont une partie d'eux mêmes, mais possèdent une partie d'eux même.

On peut alors faire une différence entre l'instinct paternel et l'instinct maternel. L'instinct paternel est le désir profond de nouer, d'approcher et de nouer des liens parentaux avec les enfants notamment nos propres enfants. L'instinct maternel, c'est la même chose mais avec en plus le fait que les mères considèrent leurs enfants comme une part d'elle même, à ne pas confondre avec les pères qui peuvent considérer que leurs enfants ne sont pas une part d'eux même, mais comme ayant une part d'eux même. Après tout, un enfant est en quelque sorte, le clone de ses deux parents, puisqu'il hérite d'une moitié des gênes de l'un et une autre moitié des gênes de l'autre, d'où les parents qui peuvent considérer leurs enfants comme ayant voir étant une part d'eux mêmes. Mais les mères ont aussi tendance à identifier les autres enfants comme étant aussi les leurs en ressentant le fait qu'ils soient sortis du ventre d'une mère, ce que les pères ont plus de mal à faire, voir ne peuvent pas faire.

On peut alors se demander voir constater que les enfants apportent une gratification, parfois on dirait suffisante, dans la vie de leurs mères et des femmes en général, contrairement aux pères qui semblent avoir plus de besoins extérieurs, notamment au niveau de la sexualité. Peut-être que les hommes ont du coup un besoin de gratifier leur sexualité afin de combler le manque d'instinct parental qui comble une majorité de femmes, notamment lorsqu'elles ont des enfants.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum