ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

H.5-Le point de vue des gens - Comparaison entre les pédophiles et les antipédophiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

La comparaison que nous allons faire dans ce topic, concerne surtout les antipédophiles et les pédophiles pervers.
D'abord on rappelle qu'un antipédophile est une personne très hostile envers les pédophiles. Généralement, ils ne font aucune distinction entre eux et prônent la haine et le mépris envers tous les pédophiles, qu'ils soient bons ou mauvais. Voir aussi le sujet :
http://adep.etudiantforum.com/t38-h2-points-de-vu-des-gens-points-de-vu-des-antipedophiles
Un pédophile pervers est un pédophile qui cherche à obtenir un rapport sexuel avec un enfant, dont le plaisir sexuel sera réciproque. En bref, ils cherchent à pervertir les enfants et les incitent à une sexualité libre et sans contrainte, pour en tirer profit de manière égocentrique. Voir aussi le sujet :
http://adep.etudiantforum.com/t67-e42-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-pervers-la-perversion-pedophile-qu-est-ce-que-c-est

Alors, vous vous demandez sûrement pourquoi faire un topic de comparaison entre les antipédophiles et les pervers pédophiles? Parce que, aussi paradoxal que celà puisse paraître, il n'y a pratiquement aucune différence entre la majorité des antipédophiles et la majorité des pédophiles pervers. Si on les observe bien à un détail près (on va y revenir), nous pouvons constater, malgré leur opposition virulente, qu'ils ont beaucoup plus de choses en commun que de différences.

La première chose, notamment, qu'ils ont en commun, c'est la perversion. Alors attention, il ne s'agit pas ici de la perversion pédophile. Nous pouvons très bien être pervers, sans être pédophile (et pédophile sans être pervers). La perversion est en effet un comportement. Mais ce n'est pas un comportement qui est l'apanage des pédophiles, en effet ces derniers se comportent tous différemment. Si certains ont un comportement pervers, d'autres se comportent autrement. Ce n'est pas la pédophilie qui fait le pervers, ni la perversion qui fait le pédophile. Ce sont deux choses distinctes.

La perversion, c'est vouloir pervertir l'autre de manière à en tirer un profit égocentrique, notamment en lui faisant adopter son point de vue pour y obtenir une gratification personnelle (donc parfois sexuelle) de manière cynique et sans tenir compte du mal éventuel fait aux autres. Ils cherchent donc à faire croire certaines choses aux autres. Des choses que souvent ils savent qu'elles sont fausses. Ou alors des choses vraies, mais ils omettent plusieurs détails et plusieurs facteurs, généralement volontairement, car ces détails et facteurs feraient douter ceux qu'ils essayent de convaincre et de rallier à leurs points de vue pervers. Certains pédophiles donc, pour obtenir ce qu'ils veulent des enfants, des rapports sexuels en l'occurence, adoptent donc ce type de comportement pervers. Mais ils ne sont pas les seuls à se comporter en pervers. La perversion est bien plus répandue qu'on le croit et les pédophiles sont très loin d'être les seuls à y avoir recours. On peut également remarquer que les pervers s'autopersuadent qu'ils ne font pas de mal dans leur comportement ou qu'ils ont raison et pour mieux s'en autopersuader, ils prennent plaisir à en persuader les autres, voir en éprouve le besoin, car convaincre les autres leur donnent l'impression qu'ils ont raison.

Les antipédophiles aussi entre autres, sont fréquemment pervers. Dans le sens que eux aussi cherchent à pervertir l'esprit des autres, dans le but égocentrique d'obtenir une gratification personnelle en poussant les autres à adopter leurs points de vue.

Les pervers pédophiles cherchent avant tout à faire croire aux enfants et parfois aux adultes que les enfants ont une sexualité. Ce qui est vrai mais ils poussent les enfants au summum de la sexualité, entre autres à avoir des rapports sexuels avec eux, en disant, pensant et affirmant que les enfants n'en ressentiront que du bien, tant que le rapport n'est pas forcé. On rappelle que même si il est vrai que les enfants peuvent éprouver du plaisir à se faire initier sexuellement, celà ne veut pas dire qu'ils comprennent et apprécient pleinement les rapports sexuels qu'ils n'étaient généralement pas prêts à expérimenter, car le rythme de la découverte de son corps se fait petit à petit à travers des expériences de plus en plus érotiques afin qu'ils apprennent à se découvrir, à se comprendre et à mieux apprécier les rapports érotiques au fil de leur maturation.

Il s'agit donc bel et bien de perversion de la part du pédophile pervers. Il cherche à faire croire que le fait qu'il ait des rapports sexuels avec les enfants ne leur fait pas de mal, afin d'en tirer profit, celui de coucher librement avec les enfants en supposant que celà ne fait de mal à personne. Mais il oublie plusieurs détails qui mettraient en doute ses propos.

Les antipédophiles entre autres, agissent de la même façon. Ils cherchent à pervertir l'esprit des gens en répandant haine et mépris envers les pédophiles souvent avec des arguments basés sur de la généralisation, comme par exemple que les pédophiles font tous du mal aux enfants et qu'il faut donc tous les empêcher de nuire, alors qu'ils savent souvent que c'est faux, que tous ne font pas de mal aux enfants. Mais comme tous pervers qu'ils sont, ils s'autopersuadent du contraire, notamment en essayant de rallier le plus de gens possible à leurs propos. En effet, plus les antipédophiles convaincront les gens que les pédophiles sont tous des monstres dangereux, plus ça aura l'air vrai (car plus de gens diront que c'est vrai) et plus l'antipédophile obtiendra alors la gratification personnelle de mieux croire ce qu'il veut croire. Les antipédophiles souvent prennent beaucoup de plaisir à dire du mal des pédophiles, sans faire de distinction entre eux généralement. Comme dit dans d'autres topics, si les antipédophiles s'acharnent et s'obstinent à dire du mal des autres, c'est que eux même en tirent un certain profit. Souvent un profit égocentrique, une gratification personnelle comme celle de se sentir meilleurs et supérieurs aux pédophiles, passer leurs nerfs sur eux et haïr pour mieux (s')aimer.

Il s'agit donc bel et bien aussi de comportements pervers de la part de ces antipédophiles. Ils répandent la haine et le mépris envers les pédophiles dans le but d'en tirer profit. Celui du plaisir de médire et se sentir supérieur entre autres. Mais tout comme le pédophile pervers, l'antipédophile dans ses discours omet plusieurs détails qui feraient douter la pertinence de ses propos.

Au bout du compte, on peut alors remarquer que entre les pédophiles pervers et la majorité des antipédophiles, il n'y a qu'une différence notable, c'est qu'ils n'essayent pas de s'autopersuader et de persuader les autres de la même chose. Les pédophiles pervers cherchent à faire croire que les pédophiles ne font pas de mal. Les antipédophiles, c'est le contraire, ils disent que la pédophilie, c'est toujours le mal. Autrement dit, leurs comportements et façons de s'y prendre sont identiques, ils sont tous les deux pervers. Ce qui veut dire aussi une autre chose, si un antipédophile de ce genre avait été un pédophile, il y a de très fortes chances pour que son comportement pervers aurait été identique, à savoir qu'il aurait été un pédophile pervers qui cherche à avoir des rapports sexuels avec les enfants en s'autopersuadant de ce qui l'arrange.

C'est la raison pour laquelle, faire débattre un pédophile pervers et un antipédophile est souvent totalement futile. Ni l'un ni l'autre ne s'écouteront. Il est même presque futile de débattre avec un pédophile pervers ou avec un antipédophile. Les deux ont de fortes chances de refuser le débat par peur de douter de ce dont ils veulent s'autopersuader, au point parfois de vouloir persuader les autres à tous prix qu'ils ont raison, alors que leurs arguments sont souvent très peu réflechis. Forcément, la plupart du temps, ils ne cherchent pas à trop appronfondir le sujet, car celà les obligerait à tenir compte de certains détails et facteurs qui peuvent aller à l'encontre de ce qu'ils veulent croire.

On finira aussi par remarquer que le comportement pervers est répandue bien au delà des antipédophiles et de certains pédophiles.
-On peut parler des homophobes par exemple, qui eux aussi, par un comportement pervers cherchent à répandre haine et mépris envers les homosexuels. Voir notamment les sujets N.1 et N.2.
-On peut parler de certains racistes. Les antisémites disent souvent par exemple que les juifs sont responsables de la mort de Jesus et tentent de convaincre les gens d'être antisémites avec des moyens fréquemment pervers qui consistent à généraliser afin de tirer profit de pousser les gens à mépriser les juifs autant que eux mêmes les méprisent afin souvent de sentir un pouvoir d'influence et de supériorité envers ceux qu'ils considèrent comme étant inférieurs.
-Et enfin on peut parler des escrocs qui s'arrangent pour obtenir de leurs clients plus de leurs services et d'achats par manipulation. Comme un plombier qui fait croire à l'un de ses clients lors d'une fuite d'eau, que toute la tuyauterie est à changer, alors que seule une petite partie est juste à souder. Ils s'autopersuadent parfois de ne rien faire de mal, comme quoi ils rendent service à leurs clients, pour soulager leurs consciences, de manières égocentriques pour en tirer profit et ils incitent voir persuadent leurs employés à penser de même puis à faire de même.

Notez que la liste n'est pas exhaustive et qu'on pourrait continuer encore longtemps.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum