ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

N.3-L'homosexualité - Comparaison pédophilie et homosexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Maintenant que nous avons bien vu l'homosexualité dans son ensemble, voyons maintenant ce qu'il en est de la comparaison entre la pédophilie et l'homosexualité. Quelle comparaison sont faisables? Il est fort préférable d'avoir lu les sujets N.1 et N.2 avant celui-ci.

Notez que je laisse tomber les pseudo études idiotes qui affirment que la majorité des abuseurs d'enfants seraient des homosexuels et que de nombreux homosexuels seraient des pédophiles. Il y en a bien évidemment parmi les homosexuels qui sont aussi des pédophiles. Mais les homosexuels ne sont bien évidemment pas majoritairement des pédophiles. Les homosexuels sont des individus dont les critères d'attraction sont focalisés sur la masculinité et les pédophiles ont des critères d'attractions focalisés sur l'enfance, ce qui est totalement différent.

Après cette parenthèse, beaucoup disent que l'homosexualité n'est en rien comparable avec la pédophilie. Les pédophiles font souvent référence à la persécution des homosexuels pour essayer de se faire accepter. Ce qui provoque souvent haine et dégout de la part des gens, notamment des antipédophiles qui souvent sautent sur la première occasion qu'ils trouvent pour dire du mal des pédophiles. Les homosexuels se sentent souvent insultés lorsqu'ils sont comparés aux pédophiles. En effet des comparaisons sont souvent faites entre eux. Beaucoup considèrent que les pédophiles ont empêché les homosexuels de se faire accepter. il est vrai que l'homosexualité et la pédophilie n'ont pas grand chose à voir entre elles. Pourtant certains points entre les deux sont comparables. Et surtout si on y réflechit, les pédophiles n'ont pas empêché les homosexuels de se faire accepter, au contraire.

Comme expliqué dans le sujet N.1, les gens ont besoin de mépriser et de hair. A une certaine période, c'étaient les homosexuels qui étaient persécutés et servaient de bouc-émissaires aux haineux qui avaient besoin de se sentir supérieurs aux autres ou de hair afin de flatter leur égo et se dire qu'ils valent mieux que les homosexuels et aujourd'hui les pédophiles. Toujours comme expliqué dans le sujet N.1, les homophobes, on ne pouvait pas les raisonner, du moins rarement. Beaucoup d'entre eux, haissaient les homosexuels par besoin de hair, même si on essayait de leur faire comprendre que répandre haine et mépris envers les homo était mal, soit ils le savaient déjà mais ils endorment leur conscience afin de continuer à répandre haine et mépris pour le plaisir. Soit ils réfutaient ce qu'on leur disait pour s'autopersuader d'avoir raison. Rares étaient ceux qui changeaient d'avis et se laissaient convaincre, malgré les arguments souvent plus riches et plus constructifs en faveur des homosexuels que les arguments contre.

Comment l'homosexualité a-t-elle été acceptée alors? La réponse est en fait simple, les pédophiles ont été dévoilés aux grands jours, notamment après l'affaire Dutroux et ils ont pris la place des homosexuels, tout comme ces derniers avaient pris la place des noirs, des indiens et bien d'autres groupes d'individus persécutés avant eux (en fait la plupart des minorités, considérés comme non conformes aux normes sous prétexte que la plupart des gens ne sont pas comme eux). Les gens, notamment les médias, les haineux et les homosexuels ont alors fait des pédophiles les diables de la société et les nouveaux bouc-émissaires à mépriser et éloigner à tous prix de l'ordre moral et des périmètres de normalités.
Les médias ont alors eu de quoi avoir des papiers en or, en vendant de la haine et de la peur. Les haineux ont eu de nouveaux défouloirs et un nouveau groupe d'individus sur lesquels ils pouvaient lâcher leur haine, leurs nerfs et leur mépris. Quant aux homosexuels, ils ont pu se faire accepter plus facilement en incitant les gens à hair les pédophiles qui violent les enfants plutôt que eux, qui éprouvent de l'amour et ont des rapports sexuels consentants. Ca n'empêche pas certains homophobes d'exister toujours, mais ils ont fortement diminué et les mouvements homophobes sont beaucoup moins virulents qu'il y a une trentaine d'années. Les pédophiles ont pris le relais.
Les pédophiles, si on y réflechit bien, ont alors rendu service aux homosexuels, car les homosexuels ont pu se servir des pédophiles pour décaler la haine des gens sur ces derniers. La pédophilie a notamment fait rage depuis le début des années 90 lors de l'affaire Dutroux, or l'homosexualité était déjà réprimée depuis un moment à cette époque là. Mais c'est justement à partir de ce moment là que l'homosexualité a été de plus en plus acceptée et que la pédophilie est devenue en même temps de plus en plus médiatisée et diabolisée. En fait petit à petit que la pédophilie a été médiatisée, l'homosexualité a elle été acceptée petit à petit.

Au niveau de la persécution de la part des homophobes et aujourd'hui des antipédophiles, une comparaison peut être faite entre les deux. Il y a plusieurs raisons pour les homophobes de hair les homosexuels et qui sont expliqués dans le sujet N.1 et il y a plusieurs raisons pour les antipédophiles de hair les pédophiles. Certaines de ses raisons sont différentes suivant si elles sont vis à vis des pédophiles ou des homosexuels, mais d'autres sont communes aux deux. La pédophilie est réprimée notamment car :
1) Les pédophiles ont la réputation de faire du mal aux enfants
2) Les pédophiles sont considérés comme des malades
3) La pédophilie est jugée contre-nature
4) La pédophilie est jugée comme n'étant pas de l'amour
5) Les gens ont besoin de hair et de mépriser
6) Les gens trouvent répugnants que l'on puisse être sexuellement attiré par les enfants

Ca prête à rire mais hors mis la première, ce qui je vous l'accorde n'est pas une moindre différence, toutes les raisons sont identiques à l'homophobie, dont les raisons sont évoquées dans le sujet N.1. Il y en a beaucoup à qui ça ne plait pas et qui le refutent. Je peux le comprendre, mais je ne trouve pas celà acceptable (on rappelle que comprendre ne veut pas dire accepter, même si on accepte mieux ce que l'on comprend). Ces points communs ont leurs importances et méritent qu'on s'y intéresse.

1) La pédophilie fait du mal aux enfants

La seule différence pratiquement entre l'homophobie et l'antipédophilie, c'est celle là. Il est déjà particulièrement important de souligner que les pédophiles ne font pas tous du mal aux enfants. Celà dépend de très nombreux facteurs. Voir entre autres, la classification des pédophiles : http://adep.etudiantforum.com/t53-e0-les-differents-types-de-pedophiles-classification-des-pedophiles
Ce sont en effet donc, les pédosexuels, pédocriminels et prédateurs qui font du mal aux enfants.

Donc à ce niveau là, une comparaison peut-être fait entre la pédophilie et l'homosexualité. Si on reprend l'exemple du sujet N.2 sur la tolérance et l'acceptation de l'homosexualité. La pédophilie, qui désigne l'attraction sexuelle envers les enfants, n'a pas à être tolérée... Elle doit être acceptée, tant qu'aucun mal n'est fait. Les pédophiles en étant sexuellement attirés par les enfants ne font de mal à personne, pas plus que les homosexuels en étant sexuellement attirés par les hommes. Vous pourriez vous assoir dans le bus à côté d'un pédophile que vous ne le sauriez même pas et que celà ne vous dérangerait en rien, puisqu'aucune désagrément et aucun préjudice n'aura été commis à votre encontre.

Ce pédophile pourrait rentrer chez lui pour se masturber devant des images d'enfants, pareil que vous ne le sauriez même pas et que celà ne dérangerait personne, puisque pareil, aucun désagrément et aucun préjudice n'aura été commis, sauf si les images sont pédopornographiques et réelles, là dans ces cas là, un préjudice aura été commis envers l'enfant dans l'image. Un préjudice commis de manière indirecte, si le pédophile n'est pas celui qui a impliqué l'enfant dans la pornographie, mais celà reste un préjudice quand même.

Ce pédophile pourrait aller voir des enfants, les fréquenter, les toucher de manières affectives, platoniques, voir semi-platoniques*, tout en y prenant un plaisir sexuel, idem, celà ne dérangerait personne, car aucun préjudice n'est fait tant que les enfants n'en sont pas troublés.

Ce pédophile irait avoir des rapports sexuels avec des enfants. Il y a de grandes chances qu'un préjudice soit commis envers ces derniers qui ont peu de chances de comprendre et apprécier pleinement des rapports sexuels voir des rapports de nature érotiques. Il y a également de grandes chances que le pédophile use dans ce cas de manipulation, de violence, de coercition, en bref d'influences (douces ou fortes) pour pousser l'enfant à lui faire avoir des rapports sexuels avec lui, alors qu'il n'est pas encore prêt à le faire et qu'il n'en a pas forcément l'envie et la capacité à le comprendre et l'apprécier pleinement. En bref, il s'agira alors d'un manque de respect. Un manque de respect n'est pas acceptable, il peut être toléré suivant le désagrément ou préjudice commis et suivant le degré de tolérance de la personne, mais une personne à qui on manque de respect ne peut l'accepter, il ne peut que le tolérer ou non.

Mais dans le cas d'images d'enfants réels non érotique et non pornographique ou d'un pédophile qui fréquente des enfants sans les troubler, aucun préjudice n'est commis et donc le pédophile n'a pas de raison de ne pas être accepté. Sauf des raisons presque identiques à l'homophobie et c'est bête, mais c'est là que la différence entre antipédophilie et homophobie s'arrête.

* voir le sujet http://adep.etudiantforum.com/t57-g13-les-enfants-relations-adultes-enfants-les-rapports-semi-platoniques

2) Les pédophiles seraient des malades

Admettons que les pédophiles, toutes catégories confondues, soient malades. Est-ce vraiment important? Si comme expliqué dans le 1), ils se contentent d'enfants virtuels ou d'images d'enfants ne souffrants pas ou de fréquenter des enfants sans les troubler et leur manquer de respect. Est-ce vraiment important qu'ils soient malades ou pas? A partir de quand la pédophilie est-elle pathologique? Plusieurs topics sur ce débat sont déjà ouverts :
http://adep.etudiantforum.com/f9-d-cas-soignables
http://adep.etudiantforum.com/t7-b2-la-pedophilie-est-elle-naturelle-pedophilie-pathologique
Néanmoins, on peut à nouveau y voir une analogie avec l'homosexualité. En effet comme expliqué dans le sujet N.1 partie 4), il est clair que certains homosexuels ont un besoin de se féminiser, tout comme certains pédophiles ont un besoin de s'infantiliser. Certains homosexuels ont aussi un blocage psychologique envers les femmes, certains pédophiles aussi ont un ce genre de blocage les empêchant d'être attirés par des adultes pour diverses raisons.

Sinon le terme de maladie sous-entend surtout une anomalie et permet aux gens, notamment les antipédophiles de mettre les pédophiles de côté en considérant qu'ils ne rentrent pas dans la norme culturelle et morale. De la même façon que les homophobes mettaient les homosexuels de côté en les considérant comme des malades, des anormaux qu'il faut éloigner du périmètre de la normalité et qui menace l'harmonie du groupe en semant le doute en raison de leur différence.

3) La pédophilie serait contre-nature

On entend souvent cette phrase pour désigner la pédophilie. Notamment parce qu'un enfant ne peut pas consentir aux rapports sexuels et ne sont pas fécondables. Pourtant, la pédophilie, c'est l'attraction sexuelle, pas l'acte sexuelle qui peut en découler.

L'argument de l'enfant ne pouvant se reproduire est mauvais, car les homosexuels entre eux non plus ne peuvent se reproduire. En revanche, il est vrai que l'attraction sexuelle appelle les rapports sexuels et que les enfants n'y sont souvent pas pleinement consentants. De ce point de vue là, la pédophilie n'apparait pas comme naturelle. Car à priori si la nature nous a donner des attractions sexuelles, c'est pour nous donner envie de nous accoupler et ensuite nous reproduire. Néanmoins, nous sommes des humains, pas des animaux. Les animaux contrairement aux humains n'ont pas de fantasmes.

De plus, l'attraction sexuelle, représente aussi des sentiments, souvent celà est mue par des sentiments d'amour et de tendresse. Et entre l'amour, les sentiments et la tendresse envers une personne du même sexe et l'amour, sentiments et tendresse envers les enfants, lequel parait plus naturel? Moi, je ne suis pas sûr que ce serait l'amour envers le même sexe qui soit plus naturel. L'instinct parental** qui pousse un individu à vouloir aimer les enfants, à les trouver mignons (donc attirants) et attendrissants et qui agit alors sur les sentiments me parait bien plus naturel que l'amour envers le sexe identique.

**Certaines théories affirmeraient que la pédophilie viendrait parfois d'un instinct parental exacerbé.

En bref, suivant différents facteurs la pédophilie et l'homosexualité ne paraissent pas plus naturelle l'un que l'autre. Mais juger de nos jours la pédophilie comme étant contre-nature peut venir du fait de vouloir protéger les enfants contre les rapports sexuels qui risquent de les perturber mais la pédophilie n'est pas synonyme de pédosexualité et surtout le terme de contre-nature, tout comme le terme de maladie semble être aussi utilisé pour mieux justifier le rejet des pédophiles pour des raisons culturelles, tout comme l'homosexualité à une certaine époque pas si lointaine.

4) La pédophilie ne serait pas de l'amour

Ce point met encore une fois en valeur un argument antipédophile, identique à un argument homophobe. On disait en effet que les homosexuels ne pouvaient connaitre l'amour. Aujourd'hui, on entend souvent la même chose vis à vis des pédophiles. Néanmoins, l'amour pédophile et l'amour homosexuel diffère souvent fortement.

Mais je l'affirme haut et fort, la pédophilie n'est pas synonyme d'amour, c'est une certitude, d'ailleur hétéro ou homosexualité ne désignant que des orientations sexuelles, ne sont pas synonymes d'amour non plus. Il ne suffit pas d'être hétérosexuel pour éprouver de l'amour envers les femmes par exemple. Mais l'amour envers les enfants de la part des pédophiles existe, c'est aussi une certitude. C'est juste que les critères d'attraction ne sont pas les mêmes. Mais un topic existe déjà là dessus :
http://adep.etudiantforum.com/t55-h42-points-de-vu-des-gens-points-de-vu-des-pedophiles-leurs-criteres-d-attraction

Après beaucoup disent que les pédophiles ne sont pas capables d'amour car souvent ils n'aiment plus les enfants, une fois qu'ils sont adolescents et adultes. C'est effectivement souvent le cas. Mais celà n'est pas étonnant, car si un pédophile aimait un jeune garçon par exemple et continuait à l'aimer une fois adolescent et adulte, celà voudrait dire qu'il n'aimait pas l'enfant, mais la masculinité. Un homme qui aime la masculinité, c'est de l'homosexualité, pas de la pédophilie. Après bien sûr, il y a la personnalité dont on peut être amoureux. Mais les personnalités souvent diffèrent entre les hommes et les femmes et les enfants. Et même si un hétérosexuel rencontre un homme dont la personnalité correspond à ses critères de personnalité, souvent le fait que ce soit un homme ne correspondant pas à son orientation sexuelle, celà fait barrage aux sentiments amoureux, car il y a une absence de féminité, ce qui est le critère principal des hétérosexuels. Les pédophiles (et les homosexuels, c'est pareil), c'est pareil, si il y a une absence d'enfance dans une personne qui a pourtant les critères de personnalité qui les attire, il y aura très souvent un blocage qui empêchera le pédophile d'aimer vraiment l'individu, puisque ce n'est pas (plus) un enfant. Sans compter que quand un enfant grandit et devient adulte, de nombreux aspects de sa personnalité changent, ce qui implique donc un changement des sentiments. Il arrive souvent qu'un hétérosexuel par exemple perde ses sentiments amoureux quand la femme qu'il aimait change de personnalité. Comme expliqué dans le topic H.4.2, les pédophiles, comme tout le monde, ont leurs critères d'attraction. Ceux des hétérosexuels sont focalisés sur la féminité, ceux des homosexuels sur la masculinité et ceux des pédophiles sur l'enfance. La pédophilie sur ce point est tout à fait comparable à l'homosexualité et même l'hétérosexualité.

Après bien évidemment, je le répète encore, si un pédophile aime les enfants, il doit les respecter sinon ce n'est plus de l'amour, peu importe de quel type d'amour on parle, hétérosexuel, homosexuel ou pédophile, le respect doit toujours être présent afin que la relation soit harmonieuse. Les pédophiles ne sont pas incapables de respect. Même si les conditions sont plus difficiles, car ils doivent respecter les enfants qui ont un niveau de maturité inférieur aux leurs. Ca n'empêche pas l'amour pédophile d'être possible et que cet amour pousse le pédophile à respecter ceux qu'il aime (ou ceux qu'il prétend aimer).

5) Le besoin de hair

Le besoin de haïr était très certainement la raison majeure de l'homophobie. Celle de la pédophilie est plutôt celle qui affirme que les pédophiles sont des prédateurs d'enfants, mais celà n'empêche pas un grand nombre d'antipédophiles de haïr les pédophiles pour le plaisir de les hair.
Pour en savoir plus, je vous invite à lire le sujet suivant sur le point de vue des antipédophiles : http://adep.etudiantforum.com/t38-h2-points-de-vu-des-gens-points-de-vu-des-antipedophiles

Les pédophiles sont aujourd'hui les bouc-émissaires de la société. Tout comme les homosexuels l'étaient notamment avant que les affaires de pédocriminalité, notamment l'affaire Dutroux ne soient exposées au grand jour.

Je ne m'étendrai pas plus, vu que tout est déjà expliqué dans le topic H.2. Si ce n'est qu'il est impressionnant de voir que de nombreux antipédophiles incitent et répandent la haine envers les pédophiles qu'ils soient bons ou mauvais. Souvent ils affirment que les pédophiles bons, qui ne passent pas à l'acte et ne regardent pas de pédopornographie, n'existent pas ou plutôt ils le font croire. Ou alors ils affirment qu'être sexuellement attiré par les enfants est une raison suffisante pour considérer que les pédophiles sont nuisibles. On en vient alors à la partie 6)

6) Le dégout des gens vis à vis des attractions pédophiles

En bref, tout comme les homophobes qui ne peuvent admettre et imaginer qu'on puisse être attiré par le même sexe, certains antipédophiles sont répugnés ne serait-ce par l'attraction sexuelle envers les enfants. C'est pourquoi, beaucoup d'entre eux, ne font pas la distinction entre un pédophile passif et un actif. On a l'impression souvent que celà leur est égal. Pour certains antipédophiles, ce n'est pas le fait qu'un pédophile puisse parfois faire du mal aux enfants en passant aux actes qui est méprisable, c'est le simple fait d'avoir des attractions pédophiles. Celà est aussi expliqué dans à nouveau le sujet H.2.

En bref, on en revient aux mêmes raisons que l'homophobie. Les gens, notamment les antipédophiles supposent que les pédophiles cherchent à ce qu'on comprenne leurs attractions, voir qu'on les adopte. Alors que généralement, les pédophiles, tout comme les homosexuels, ne demandent pas aux hétérosexuels de comprendre leurs attractions pédophiles et encore moins d'avoir les mêmes. Il s'agit donc à nouveau plus ou moins de névrose de conversion. Comme avec l'homosexualité, le désagrément causé par la pédophilie est dans ce cas imaginaire, c'est l'individu lui même qui se l'inflige en imaginant le plaisir sexuel sur un enfant alors que cela ne correspond pas à ses gouts, alors que rien ne lui oblige à s'imaginer être un pédophile, tout comme rien ne lui oblige à s'imaginer homosexuel alors qu'il ne l'est pas du tout, tou comme rien ne lui oblige à manger des épinards si il n'aime pas ça.

Mais... Si ce n'est que certains pédophiles demandent à ce que les rapports pédosexuels soient acceptés. J'insiste bien sur le mot certains. Il s'agit surtout dans ces cas là des pédophiles pervers. Pour plus de détails, vous pouvez vous repporter aux sujets de la perversion pédophile :
http://adep.etudiantforum.com/t67-e42-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-pervers-la-perversion-pedophile-qu-est-ce-que-c-est
Là par contre, on peut noter une différence entre la pédosexualité et l'homosexualité de taille. Les rapports pédosexuels généralement sont obtenus par influences généralement non respectueuses, tandis que pour l'homosexualité ce n'est pas le cas. Le fait aussi que la pédophilie n'est généralement pas un amour réciproque.

Même quand il y a un échange de plaisir sexuel entre un pédophile et un enfant sans influence. Souvent l'enfant recherche plus quelqu'un qui accepte de se laisser toucher ou de le toucher de façon à expérimenter sa sexualité plutôt que par un échange d'amour réciproque et d'attraction sexuelle réciproque. Voir encore une fois notamment le sujet G.1.3, traitant partiellement de la sexualité des enfants.

Mais quoi qu'il en soit, de nombreux antipédophiles ne tiennent pas compte de ces détails là. Ou alors ils en tiennent compte mais en confondant (généralement volontairement) pédophilie et pédosexualité. On remarque aussi que de nombreux antipédophiles ne sont pas des victimes d'abus sexuels et que certains semblent vraiment s'acharner sur les pédophiles, au point de répandre leur haine et leur mépris envers ces derniers de manière parfois limite obsessionnelle. Une chose est alors évidente, si ces antipédophiles viennent sans cesse déverser leur haine et leur mépris envers les pédophiles avec virulence et acharnement, c'est qu'ils y gagnent quelque chose. Celà leur apporte quelque chose. Notamment une gratification égocentrique et perverse*** qui consiste à une recherche de pouvoir d'influence sur les autres, dont ils tirent profit à pervertir l'esprit en leur faisant adopter leur point de vue égocentrique, cynique et souvent basée sur de la généralisation et du maintient dans l'ignorance. Alors que souvent, ceux et celles qui souhaitent apporter leur contribution au problème de la pédophilie et pédocriminalité, savent très bien que ce n'est pas en incitant à la haine et à l'ignorance que celà s'arrangera, bien au contraire. Notamment ils mettront leur haine de côté afin d'être moins aveuglés et de mieux trouver des solutions appropriées. On dit que l'amour rend aveugle, c'est tout à fait vrai. Il en va de même pour la haine, qui est le contraire de l'amour et qui rend donc tout aussi aveugle. Etre haï et méprisé donne plus envie aux pédophiles, comme à n'importe qui, de se révolter, à céder à la haine à leurs tours et donc à faire du mal. "Si vous jetez des pierres à un chien, même si il est docile et gentil, il finira par mordre". Latifa Bennari.

***Le même type de comportement pervers qu'adoptent les pédophiles pervers lorsqu'ils cherchent à pervertir les enfants en les poussants à la jouissance sexuelle pour un plaisir égocentrique dont ils tirent profit.

On remarque qu'il est généralement impossible de raisonner un antipédophile, pour les mêmes raisons qu'il est impossible de raisonner un homophobe, car ils ont besoin de hair et y prennent du plaisir. Parfois certains ont de bonnes raisons, car ils sont convaincus à tord que les pédophiles font tous du mal aux enfants. Surtout que la pédophilie est plus compliquée à faire accepter. Pourtant elle se doit d'être acceptée et non tolérée tant qu'aucun mal n'est fait tout comme l'homosexualité, à ce niveau là, on peut établir une comparaison.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum