ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

H.4.2 -Points de vue des gens - points de vue des pédophiles - Leurs critères d'attraction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

ATTENTION : Une fois encore, comme dans le sujet H.4.1, les pédophiles évoqués ici, sauf indications contraires, sont de vrais pédophiles. C'est à dire, ils sont attirés sexuellement par les enfants, parce que ce sont des enfants.

Pourquoi les pédophiles sont-ils attirés par les enfants? Pourquoi une bonne partie d'entre eux ne sont pas plutôt attirés par les adultes? Pourquoi certains sont même répulsés par les adultes?

C'est ce qu'on va essayer de comprendre dans ce topic.

INTRO : LES PEDOPHILES AIMENT-ILS LES ENFANTS COMME DES ADULTES?


Généralement non. On rappelle que les vrais pédophiles sont attirés par les enfants, justement parce que ce sont des enfants. Un adulte, qu'il soit pédophile ou pas, qui aime les enfants, les aime pour des critères propres aux enfants et exclus des adultes. Un vrai pédophile n'aime donc pas un enfant comme on aime un adulte, leurs goûts et critères d'attraction diffèrent, voir la réponse à une des questions prochaines. "Qu'est-ce qui attire un pédophile chez un enfant"?

Si on prend par exemple la petite taille, un enfant par la petite taille et la douceur est plus facile et plus agréable à caliner, porter, chatouiller, chahuter... Beaucoup de pédophiles aiment donc la petite taille chez les enfants pour les raisons précitées et la petite taille n'est pas présente chez l'adulte. Il s'agit donc d'un critère d'attraction propre aux pédophiles qui peuvent grâce à ce critère y voir un enfant et non un adulte. C'est ce qui fait la différence entre un vrai pédophile qui aime les enfants pour des critères propres aux enfants, tandis qu'un hétérosexuel bloqué à un jeune âge appréciera chez les jeunes filles par exemple, des critères plutôt spécifique à la féminité. Ce qui a déjà été évoqué dans plusieurs sujets. Notamment les sujets C dont voici les liens :

http://adep.etudiantforum.com/t12-C1-la-sexualite-bloquee-ou-faux-pedophile-quest-ce-que-cest
http://adep.etudiantforum.com/t13-C2-la-sexualite-bloquee-cas-dun-heterosexuel-bloque
http://adep.etudiantforum.com/t14-C3-la-sexualite-bloquee-difference-entre-vraie-et-fausse-pedophilie

I- QU'EST-CE QUI ATTIRE UN PEDOPHILE CHEZ UN ENFANT?

Un vrai pédophile est un individu sexuellement attiré par les enfants pour des critères d'attractions propres aux enfants et souvent exclus des adultes. Contrairement aux hébéphiles qui aiment les adolescents et les hétérosexuels ou homosexuels refoulés qui sont non pas attirés par les enfants à proprement parlé mais attirés par une tranche d'âge jeune, dû à une sorte d'immaturité sexuels.

Ces critères d'attractions des vrais pédophiles vis à vis des enfants pour leurs côtés enfants sont en général et principalement les suivants :

1) La petite taille

La petite taille d'un enfant, le rend petit et plus mignon aux yeux d'un pédophile. Celà marque le fait que ce soit bien encore un enfant en croissance et non un adolescent ayant déjà la taille d'un adulte et encore moins un adulte.
Le fait que les enfants soient petits peut parfois donner un sentiment de supériorité au pédophile. Pas forcément par besoin de domination (bien que ce soit le cas pour certains), mais celà met l'accent sur le fait que le pédophile est plus fort et qu'il peut protéger le faible, c'est à dire l'enfant à petite taille. Ce qui peut renforcer l'attraction du pédophile vis à vis du fait que l'enfant, petit, faible, innocent ne peut à ses yeux qu'inspirer la tendresse voir l'apitoiement, qui parfois est un facteur d'excitation sexuelle vis à vis de certains pédophiles.

Il y a aussi bien sûr parfois, l'envie de domination ou le fantasme pour certain. Je marque la différence entre l'envie et le fantasme, car le deuxième ne tient pas compte de la réalité et le pédophile dominant peut rester respectueux en ne mettant pas ses fantasmes en pratique.
En effet certains pédophiles aiment dominer les enfants et la domination peut renforcer leurs excitations. Certains aiment même voir les enfants réduits à l'impuissance, ce qui les rend plus attendrissants quand ils sont en situation de détresse, apeurés voir pour certains ligotés, baillonnés, en larmes... Les enfants de petites taille peuvent alors mieux correspondre à ce genre de fantasmes assez répandus autant chez les pédophiles qu'ailleurs. Car la petite taille dénote à elle seule, d'emblée, une certaine impuissance.

Il y a aussi le fait qu'un enfant de petite taille est plus facile à porter, à chahuter et à chatouiller entre autres. Ce sont aussi des choses que de nombreux pédophiles aiment faire avec les enfants. Les caliner en les portants par exemple, renforce aussi la tendresse et l'affection que le pédophile peut donner à l'enfant et que ce dernier peut donner en retour. L'enthousiasme et le rire des enfants dans ce genre de situation peuvent aussi accentuer l'excitation du pédophile, excité par le visage souriant de l'enfant qu'ils voient aussi de très près quand ils sont petits et qu'ils les portent.

Sans compter aussi que plus les enfants sont petits, plus ils sont jeunes et généralement, plus ils sont jeunes plus ils sont joueurs, calins et aiment être portés et chatouillés. Donc les pédophiles peuvent se sentir excités et joyeux par la petite taille de l'enfant en faisant l'assimilation entre la petite taille et la joie et l'excitation qu'ils éprouvent à porter, caliner et chahuter un enfant et la joie et enthousiasme que ces derniers leur renvoient.

Les pédophiles aiment parfois aussi bien la morphologie de l'enfant. C'est à dire en plus de la petite taille, les bras et jambes maigres, ainsi que la faible largeur des épaules. Celà laisse à nouveau transparaître la fragilité de l'enfant, ce qui attendrit encore le pédophile.
A noter néanmoins que les pédophiles n'aiment généralement pas trop les enfants très maigres. La douceur et beauté de la peau d'enfant étant un de leurs critères d'attraction majeur, ils aiment donc souvent mieux si l'enfant est charnu.

La rondeur du visage plait aussi bien à certains pédophiles. La plupart du temps, ils préfèrent les visages assez ronds aux visages allongés.

2) L'espièglerie, le manque d'expérience et de connaissance

Les petites blagues d'enfants, la curiosité, la joie de découvrir, de vouloir montrer ce qu'on sait faire, d'apprendre, tout ça fait partie des caractéristiques des enfants.
Satisfaire la curiosité d'un enfant et lui apprendre des choses font parfois la joie de certains pédophiles et qui peuvent les exciter car elle démontre l'infériorité des enfants par rapport aux pédophiles qui ont plus de savoir. Encore une fois, ça ne veut pas forcément dire que le pédophile est dominant, mais il peut se sentir valorisé d'en savoir plus que l'enfant, de lui être supérieur et ils en éprouvent alors de la tendresse ce qui peut les exciter sexuellement dû à l'infériorité culturelle et intellectuelle de l'enfant.

Après il y a aussi certains pédophiles qui apprécient le manque de connaissances des enfants afin d'exercer un certain pouvoir sur eux et d'être maître de l'enfant en lui faisant croire des choses fausses par exemple. Ils peuvent agir ainsi pour arriver à leurs fins comme le feraient certains pédophiles actifs, mais aussi pour ressentir d'avantage leurs supériorités par rapport aux enfants. Ils font dans ces cas là passer leurs envies de supériorité et de maîtrise de l'autre avant le désir de l'enfant, ils font dans ces cas là partie des pédophiles non respectueux. En effet, d'autres pédophiles plus respectueux se contenteront de se sentir supérieurs en répondant aux enfants comme ils le peuvent et ce qu'ils savent et de prendre plaisir à le faire, contrairement à ceux qui cherchent à prendre plaisir à dominer via une exploitation du manque d'expérience de l'enfant à leurs profits.

Ensuite les enfants espiègles qui aiment montrer ce qu'ils savent faire, qui prennent plaisir à faire éloges de leurs capacités. Des pédophiles peuvent aussi y trouver leurs comptes niveau joie et excitation. D'une part parce qu'un enfant voulant montrer à un adulte ces capacités montre une certaine affection pour l'adulte et surtout une envie que l'adulte soit fier des capacités du plus jeune. Il peut s'agit donc de la part de l'enfant d'une tentative de rattraper l'inégalité qu'il y a entre lui et l'adulte, censé savoir faire plus de chose. Si il s'agit d'une activité également pratiquée par l'adulte, ce dernier peut y voir envers l'enfant une identification. Il peut alors se projeter sur l'enfant (surtout si ils sont du même sexe), ce qui peut augmenter l'excitation du pédophile pour l'enfant. Attention, il ne s'agit pas là de narcissisme. Le pédophile ne cherche pas à s'aimer lui même étant enfant, mais il peut se mettre dans ce cas au niveau de l'enfant et augmenter alors sa capacité à partager des choses avec lui et mieux se projeter sur lui et exploiter sa jouissance.

L'enfant d'ailleurs en pratiquant la même activité que le pédophile peut, lui aussi, s'identifier à l'adulte voir se mettre à son niveau comme le pédophile essaye parfois de se mettre au niveau de l'enfant. L'adulte peut en être flatté et se projeter encore plus sur l'enfant et en augmenter sa jouissance.

Dans certains cas, il s'agit donc encore du fait que le pédophile apprécie l'inégalité entre lui et l'enfant et que ce dernier cherche à se mettre à son niveau en apprenant des choses et lui en faire démonstration, tandis que l'adulte appréciera que l'enfant partage avec lui, le prenne comme modèle et il appréciera encore plus de se sentir meilleur que lui dans ces domaines. Ce qui ne veut pas dire qu'il sera en colère si l'enfant sait par exemple jouer d'un instrument de musique et lui non. Mais la différence de niveau et l'inégalité, est un critère d'attraction qu'on retrouve chez une bonne partie des pédophiles. Ces derniers aiment d'ailleurs bien épater les enfants qui les attirent en faisant des acrobaties par exemples, donnant envie à l'enfant d'apprendre avec lui. En même temps, celà permet l'identification et la projection du pédophile sur l'enfant.

3) L'idéalisation de l'enfance, l'identification et le partage de l'enfance

L'idéalisation de l'enfance est un critère que l'on retrouve aussi fréquemment chez les pédophiles.

Certains idéalisent l'enfance. Les plus célèbres sont Michael Jackson, James Barrie et Lewis Carroll.
Bien qu'il ne soit pas sûr à 100% que Michael Jackson était pédophile, il a fait construire chez lui, un parc d'attraction, y recevait beaucoup d'enfants et aimait jouer à des jeux d'enfants avec eux. Il cherchait sans aucun doute à apprécier l'enfance qu'il n'a pas eu, voir voulait en redevenir un, car il n'avait pas vraiment connu les joies de l'enfance à cause de la sévérité de ses parents qui voulaient qu'ils travaillent ses chants et ses danses sans cesse.
James Barrie quant à lui passait une bonne partie de son temps libre à jouer avec les frères Davies. Il ne fait aucun doute qu'il cherchait son enfance à travers eux.

Si ce n'est une idéalisation, beaucoup de pédophiles, notamment assumés, aiment retrouver leurs enfances en jouant à des jeux d'enfants avec les enfants qu'ils aiment.

Il arrive fréquemment que des pédophiles non assumés n'aiment pas retrouver leurs enfances et les jeux d'enfants, ce qui les empêche souvent encore plus d'assumer leurs pédophilies.

Apprécier les jeux d'enfants et le monde de l'enfance permet aux pédophiles de se rapprocher d'eux davantage, de partager plus de choses avec eux et de se mettre à leurs niveaux. Celà permet plus facilement aussi la projection et l'identification. A noter que les projection et identifications se font surtout sur les enfants du même sexe que le pédophiles, donc très souvent masculin. Ils ont en effet plus de facilité à apprécier des jeux de garçons que les jeux de filles avec lesquelles l'identification en sera forcement plus difficile.

Les pédophiles assimilent dans ces cas là joies de l'enfance aux plaisirs, puis à une certaine jouissance.
Celà augmentent les sentiments envers les enfants, ce qui a pour effet souvent d'augmenter les attractions par assimilation entre le bien être éprouvé entre les sentiments positifs et la proximité et la vision de ceux pour lesquels ils ont des sentiments forts.

Ne pas confondre retrouver l'enfance et vouloir en redevenir un.
On dit souvent que les pédophiles ne sont pas à l'aise dans le monde des adultes et qu'ils ont le syndrôme de Peter Pan qui est de vouloir rester un enfant. C'est parfois le cas, mais c'est aussi un mythe, car de nombreux pédophiles se sentent à l'aise dans le monde adulte, mais préfèrent quand même le monde des enfants, ou tout simplement apprécient les deux, suivant leurs besoins et les circonstance et suivant leurs compagnies, avec qui ils sont. Ca ne veut pas dire qu'ils ne sont pas capables d'avoir le sens des responsabilités quand il le faut, bien qu'ils existent de nombreux pédophiles de nature peu responsables en raison du fait qu'ils s'identifient parfois trop à des enfants et/ou qu'ils manquent de rapports sociaux adultes qui leur permettraient de plus développer leurs sens des responsabilités voir leurs maturités.

On retrouve aussi le fait que dans le monde des enfants, il y a de la rêverie, de l'insouciance tout le contraire du monde adulte. Les adultes sont en effet confrontés quotidiennement aux soucis et à la réalité. Il y a donc à nouveau un rapport d'inégalité qui peut séduire le pédophile. Certains pédophiles en effet voient à travers les yeux d'un enfants l'insouciance, la rêverie et parfois la naiveté des enfants, ce qui caractérise leur innocence encore une fois et aussi leur manque d'expériences et de connaissances. Pour les mêmes raisons déjà évoquée celà peut être un critère d'attraction pour les pédophiles qui ressentent l'inégalité entre eux et les enfants et surtout leurs supériorités et leurs capacités intellectuelles et cognitives supérieures. Sans compter que la rêverie et naiveté rendent encore les enfants attendrissants aux yeux de certains pédophiles. La naiveté est souvent touchante pour les adultes qui aiment les enfants. Beaucoup d'adultes, qu'ils soient pédophiles ou pas, qui aiment passer du temps avec les enfants, disent souvent qu'à leurs contacts, les soucis s'envolent. Celà est dû à l'idéalisation de l'enfance et du monde des enfants.

Il arrive aussi que les pédophiles soient à origine pas intéressés par le monde des enfants et/ou qu'ils soient ancrés dans le monde des adultes. Mais quand ils se mettent à fréquenter des enfants pour exploiter leurs attractions envers eux, ils prennent parfois, voir souvent, goûts aux jeux d'enfants, leurs visions des choses et leurs mondes.
Sans compter qu'à force de rentrer dans le monde des enfants qu'ils aiment, des pédophiles, même peu intéressés et émerveillés par l'univers enfantin, se mettent quand même à fortement apprécier cet univers, car ils assimilent cet univers à la proximité des enfants qui leur plaisent.

4) La sensibilité

La sensibilité voir l'hypersensibilité des enfants est un autre facteur inspirant l'attendrissement voir la pitié envers les enfants. Ces derniers sont souvent en effet particulièrement sensibles, dû aux faits qu'ils ne savent pas encore très bien gérer leurs émotions. Cette sensibilité fait qu'ils sont susceptibles, facilement contrariés, anxieux, facilement attendris, émus, émerveillés, facilement influençables (donc naifs) et pleurent facilement, donnant envie de les consoler, de les réconforter.

Ils sont aussi facilement perturbés et choqués par diverses choses comme la violence (comme celle à la télévision), ce qui les rend aussi attendrissants aux yeux des adultes notamment quand ils sont sensibles aussi et facilement émus et donc qui ont des chances d'être émus face à l'hypersensibilité des enfants. Les pédophiles sont d'ailleurs assez souvent très sensibles, ce qui influent et augmentent leurs attractions envers les enfants.

Il s'agit à nouveau aussi d'un facteur de fragilité provoquant la jouissance chez de nombreux pédophiles. Le désir de préserver l'enfant de tristesse et d'éléments qui les perturbent et heurtent sa sensibilité, peut être un facteur d'attraction pour un pédophile respectueux et un facteur de domination pour les moins respectueux, voir les non respectueux.

Il peut donc y avoir aussi à nouveau, le rapport d'inégalité, qui fait que le pédophile par sa personnalité plus développée et plus structurée peut voir à travers un enfant moins solide aux niveaux de ses émotions, un être inférieur attendrissant leur apportant la jouissance de la supériorité et surtout la possibilité d'apporter des choses à l'enfant.

5) L'absence de puberté

L'un des principaux critères d'attraction des pédophiles envers les enfants, c'est l'impuberté. La puberté marque le passage vers l'adolescence et le début de la transition entre enfant et adulte.

Comme on l'a déjà dit, les pédophiles aiment surtout chez les enfants des choses qu'on ne trouve généralement que chez eux. Soit l'impuberté que l'on ne trouve pas chez les adolescents et les adultes.

Celà peut-être la douceur de la peau. Les enfants ont en effet la peau douce et leurs contacts procurent souvent aux pédophiles une forte excitations, même ne serait-ce avec des caresses et bisous amicaux. Avec l'âge et la puberté, la peau devient moins douce, le critère d'attraction n'est plus présent. Le stimulus qui provoque le plaisir visuel, physique et sexuel n'existe alors plus chez l'adolescent pubère et l'adulte.

L'apparition de poils est aussi un trait de caractère adulte et exclu des enfants. Un poil sur le visage d'un enfant, gâche pour le pédophile l'appréciation et la beauté du visage doux. Sans compter que la peau est moins douce quand il y a des poils, le stimulus permettant le plaisir et la jouissance du pédophile n'est alors souvent plus quand il y a des poils.
Le visage sans poil de l'enfant donne souvent une impression de pureté au pédophile, car le visage est alors dépourvu de trace qui priverait le visage d'enfant, de la douceur de sa peau, qui est un des plus importants critères permettant le plaisir visuel du pédophile, voir sa jouissance.

Il en va de même pour la voix quand elle mue à l'adolescence. Surtout chez les pédophiles attirés par les garçons. La voix aigue d'un jeune garçon est de nature à attendrir. Certains pédophiles n'aiment d'ailleurs plus les enfants à partir du moment où leurs voix a muée. Quand la voix devient grave en effet, celà marque partiellement la transformation en adulte. Soit l'adolescence, qui est le passage au monde adulte et qui ne correspond plus aux enfants.
Pour certains pédophiles, notamment les dominants, les gémissements d'enfants à voix aigues attendrissent plus et provoquent plus de plaisir sexuel. Il ne s'agit néanmoins pas forcément de domination, celà peut être aussi une sublimation de l'excitation en voyant un enfant réduit à l'impuissance qui dénote l'innocence et inspire la tendresse et l'appitoiement.

6) La synthèse entre l'enfant et la femme

Les pédophiles attirés par les jeunes filles apprécient souvent la douceur des filles, encore plus douces que les femmes et souvent ils aiment la féminité, d'où le fait qu'ils soient aussi souvent en partie hétérosexuels. Il y a parfois le fantasme de la petite fiancée par lequel la jeune fille peut répondre par une sorte de complexe d'Oedipe, notamment quand il s'agit de son propre père ou une image paternelle. Bien qu'il soit rare qu'un pédophile soit incestueux.

En fait ces pédophiles là aiment à la fois la féminité et les traits de caractère de l'enfance et dans ce cas là, la petite fille est la parfaite incarnation des deux.

Donc ils aiment la féminité qui peut représenter pour eux la pureté, notamment par l'absence de poils et la douceur ainsi que la fragilité et la sensibilité. Celà fait qu'ils sont hétérosexuels.

Mais ils aiment aussi les enfants qui représentent aussi une pureté au niveau de l'innocence et encore la douceur et l'absence de poils. Le poil en fait chez les pédophiles, souvent, souillent la peau et la pureté des enfants à leurs yeux.
Dans ces cas là, ils sont hétérosexuels et pédophiles. Surtout pédophiles généralement, car les petites filles représentent alors à la fois la femme et la pureté de la féminité et à la fois l'enfant et la pureté des enfants. Les petites filles représentent donc une fusion où ils retrouvent le plus grand assemblement de leurs critères d'attraction.

Certains peuvent être aussi attirés par les jeunes garçons, car ils retrouveront chez eux, les critères d'attraction de l'enfance qui les excitent. Mais ils seront dans ces cas là moins attirés par les garçons que par les femmes et encore moins que par les jeunes filles. Dans ce cas, le pédophile sera attiré par :
3) Les jeunes garçons en troisième position, car ce sont des enfants et qu'ils sont attirés partiellement par les enfants.
2) Les femmes en deuxième position, car ils trouveront chez elle, leur critère d'attraction principal, la féminité, qu'il préfère à l'enfance.
1) En première position, ils aimeront alors les jeunes filles, chez lesquelles non seulement ils trouveront leur critère d'attraction principal, la féminité, mais aussi leur critère d'attraction secondaire, le côté enfant.

Par contre, si le pédophile est plus attiré par le côté enfant que par la féminité, il sera généralement alors attiré par :
3) En troisième position, par les femmes représentant la féminité.
2) En deuxième, par les jeunes garçons chez lesquels, il trouve les critères d'attraction envers les enfants qu'il préfère à la féminité.
1) Et en premier, encore les jeunes filles, toujours pour les mêmes raisons. Parce qu'il y trouvera à la fois chez elles, le côté enfant et le côté féminin.

Mais attention, pour beaucoup de pédophiles attirés par les jeunes filles, même si ils sont sexuellement attirés par les enfants, l'absence de féminité les empêchent d'être attiré par les jeunes garçons.

Parfois l'individu, attiré par la féminité et le côté enfant, a besoin de certains traits de caractère de puberté féminins, comme les seins par exemple, ainsi que le vagin supposant d'être pénétré. Certains apprécient plus le vagin de petite taille qui dénote l'enfance chez la petite fille.
Ils sont donc attirés principalement par les adolescentes pubères qui correspondent à l'aspect enfant (du moins partiellement) et l'aspect femme avec des traits de pubertés. Certains hébéphiles attirés par les adolescentes ont ce genre de critères d'attraction. Dans ces cas là, ils sont généralement plus attirés par la féminité que par les enfants.
En reprenant l'exemple des seins, le fait que les jeunes filles non pubères n'aient pas de poitrines, peut empêcher l'individu (que j'hésite à qualifier de pédophile) d'y voir vraiment de la féminité, d'où le blocage qu'il peut y avoir chez certains hébéphiles, qui se rabattront sur les adolescentes partiellement pubères.

7) Le besoin d'un phallus

Certains pédophiles auraient en quelque sorte un fantasme d'un corps féminin avec un phallus (un pénis). Ces pédophiles là auraient en faite pour objet fétiche le pénis, qui est l'objet de leurs jouissances sexuelles. Ils auraient aussi un besoin de démentir la castration. Les corps féminins qui ont un vagin représenteraient pour eux, une représentation de castration dûe à l'absence totale de pénis et de testicules.
Bien qu'ils soient fétichistes aux niveaux des pénis, ils ne sont pas homosexuels car ils ont des critères d'attractions assez axées sur la féminité, c'est à dire, douceur de peau sans poils. Ces pédophiles là se rabatteraient donc sur les jeunes garçons, ayant un corps impubère, sans poils avoisinant les corps de femmes, mais affublés d'un phallus qui pour eux est essentiel car représentation de l'objet de jouissance et dont l'absence représente alors pour eux une impossibilité de jouir. On retrouve un peu dans ces cas là, l'identification, le pédophile jouit avec le phallus, l'enfant pareil et le partenaire ne pourrait jouir sans le pénis et les testicules. Il s'agit donc de démentir la castration, en refusant le contact avec ceux ou plutôt celles qui ont l'air d'être castré aux yeux de l'individu de sexe masculin. Ce genre de démenti de la castration est parfois observé chez certains pédophiles, notamment bien sûr ceux qui sont attirés par les jeunes garçons.

Ca parait assez logique qu'en effet, les pédophiles sont attirés par les enfants pour leur manque de puberté. Donc la peau douce et l'absence de poils qui est fréquemment le critère d'attraction physique majeur chez eux. Mais ce critère se retrouve aussi chez les femmes. Ils devraient donc être attirés par les femmes aussi, mais si le pénis est aussi un de leurs critères d'attraction principal, il est fort possible qu'ils bloquent vis à vis des femmes. Néanmoins pas tous. En effet plusieurs pédophiles sont à la fois attirés par les jeunes garçons et les femmes, bien que celà soit contradictoire à première vue (car ce sont deux sexes opposés), probablement en raison des critères précités.

Une variante serait un dégoût de la féminité. Quand on grandit avec un certain dégout pour les femmes, on bloque alors, généralement inconsciemment sur les femmes, car on fait l'analogie entre le dégoût de la féminité et le corps des femmes. Il se peut alors que l'individu aille vers les jeunes garçons qui possède comme les femmes, un manque de poils et une douceur de peau et surtout une absence de féminité qui est pour l'individu un facteur de répulsion. Ce qui est plus ou moins le syndrôme de James Barrie.

II- QU'EST-CE QUI EMPECHE CERTAINS PEDOPHILES D'ETRE ATTIRES PAR DES ADULTES OU LES ADOLESCENTS?

A noter que je dis "certains", car de nombreux pédophiles ne sont pas exclusifs. Dans l'ensemble, la réponse est en fait le contraire des critères d'attraction précités dans la réponse à la question précédentes. C'est pourquoi, je vais être un peu plus bref :

1) La grande taille

La grande taille empêche le pédophile de considérer son partenaire comme un enfant. Certains pédophiles perdent leur attraction quand l'enfant ou ado atteint une certaine taille. Les pédophiles ne peuvent pas porter et caliner un ado ou un adulte de grande taille de la même façon qu'un enfant, d'ailleurs une fois adulte, on n'aime de toutes façons plus être portés, chahutés, chatouillés, calinés comme des enfants. La grande taille est donc un critère de répulsion pour de nombreux pédophiles.

2) Les centres d'intérêts différents

En effet en grandissant, l'enfant devenant ado développe de nouveaux centres d'intérêt de plus en plus adultes, délaissant ceux pratiqués en majorité par les enfants. Comme les jeux d'enfants, les jouets, les dessins animés, les jeux de découvertes, le chahut, les chatouilles. En bref, tout ce qu'un pédophile aime souvent partager et faire avec les enfants, s'évanouie aux profits d'activités plus adultes, qui peuvent plaire au pédophile quand même, mais ne le permettent pas de voir un enfant et considérer l'autre comme un enfant qu'il aime.

L'ado ou adulte commence à fréquenter le sexe opposé, ce qui empêche aussi parfois le pédophile de le considérer comme un enfant. D'ailleurs de nombreux parents n'apprécient pas quand leurs enfants commencent à développer des relations amoureuses, car ils ont du mal à accepter que leurs enfants grandissent, changent et deviennent moins enfants. Pour les pédophiles, c'est un peu pareil.

3) L'innocence perdue

L'espièglerie, la curiosité et la naïveté de l'enfant disparaissent aussi en grandissant. L'enfant devenu ado ou adulte est beaucoup moins curieux, le pédophile a moins à lui apporter. Sa naïveté qui le rendait attendrissant a disparu au profit d'une personnalité plus réaliste et plus ferme. Le rapport d'inégalité qu'il y avait entre l'adulte et l'enfant n'est plus. La malice de l'enfant a disparu ou a été remplacé par l'enthousiasme d'un adulte qui fera par exemple des blagues sur la sexualité, ce qu'un enfant ne ferait pas, ou du moins pas de la même façon. La curiosité n'est plus non plus et l'adulte ne peut plus répondre aux questions de l'autre comme il le fait avec les enfants.

Il y a aussi la voix. Comme dit dans la réponse à la question précédentes, la voix aigue infantile dénote bien le fait que l'individu est un enfant innocent, ce qui accentue l'attraction pédophile et même des gens qui aiment les enfants en général. La voix aigue attendrit tandis que la voix grave qui a muée, dénote de la dureté et de la force, voir inspire la crainte. En effet les enfants sont souvent plus intimidés quand leurs pères haussent la voix que quand c'est leurs mères. L'adolescent à voix grave dénote alors pour des pédophiles qu'il n'est plus un enfant attendrissant fragile, mais un homme plus solide et capable d'intimidation.

4) La morphologie adulte

Comme dit plus haut, la petite taille permet au pédophile d'être supérieur à l'enfant, de pouvoir le porter, le chahuter plus facilement. Tandis que l'adolescent ayant une morphologie d'adulte, ne pourra plus être porté et chahuté comme un enfant. Le rapport d'inégalité disparait, car l'ado a une taille adulte, parfois une musculature proche d'adulte. Ce qui faisait autrefois de l'enfant un être faible, par la faible force et petite taille, le rendants attendrissant n'est alors plus. Et pour les dominants, la possibilité de dominer l'enfant est alors moindre aussi.

Chez les enfants, il y a aussi les bras, jambes maigres et les épaules peu larges qui laissent transparaître la faiblesse et la fragilité de l'enfant. Ce qui est beaucoup moins le cas avec les adolescents ayant une morphologie désormais plus proche des adultes. Les adolescents et adultes ont aussi souvent le visage plus grand et surtout moins rond et plus allongé que les enfants, ce qui ne plait pas trop aux pédophiles, préférants fréquemment les visages plus ronds et moins les têtes évidemment moins grosses.

Il y a aussi la virilité qui fait apparaître une fragilité et faiblesse moindre. Ce qui ne plait pas aux pédophiles qui fantasment sur la fragilité et faiblesse des enfants.

5) Les poils

Les poils sont des critères d'attractions propres aux adolescents et adultes et totalement exclus des enfants impubères ou peu pubères. Donc celà marque la disparition de l'enfance et le début du stade adulte. Les poils rendent le visage moins agréable à regarder et à toucher ou à embrasser pour les pédophiles.

Comme dit plus haut, pour beaucoup de pédophile, le poil souille la beauté et la pureté de l'enfant, car l'absence de poils sur le visage donne une impression de netteté et de perfection par absence de trace qui rendrait le visage moins net et qui ne serait plus pourvu de la peau douce sur tout le visage, souvent critères d'attraction majeurs et de jouissance chez les pédophiles.
En effet, si un adolescent a toujours le visage doux par exemple, mais aussi de la moustache et/ou de la barbe, le pédophile pourrait ne plus le voir comme un véritable enfant dont tout le visage est censé être doux.

Il en va aussi souvent de même pour l'apparition des boutons d'acné.

6) La féminité

Pour les pédophiles aimant les jeunes garçons, la féminité peut être un facteur de répulsion. Comme cité à la fin de la réponse à la question précédente, certains ont un certain dégoût pour la féminité. Ils aiment certains critères féminin, comme douceur de peau, la voix aigue, la faiblesse, mais ils bloquent sur les femmes pour diverses raisons comme l'absence du phallus représentant parfois le déni de castration, l'impossibilité d'identification car elles ne sont pas du même sexe, ou l'assimilation des filles ou femmes à une mauvaise image en ce qui les concerne et surement bien d'autres...

Beaucoup de pédophiles attirés par les jeunes garçons, n'aiment pas quand ces derniers s'habillent en rose ou ont des cheveux longs. En bref, les jeunes garçons féminisés. Celà rend aussi la difficulté de se projeter sur l'enfant, qu'ils ne peuvent très souvent faire qu'avec des enfants du même sexe. Cela empêche aussi l'identification qui sont des critères d'attractions de certains pédophiles attirés par les jeunes garçons.

7) Le monde adulte

Le monde des adultes est bien moins beau, moins féérique, moins insouciant et moins naif que les mondes des enfants. En effet les enfants ont souvent de besoin d'imaginaire, de féérie, de magie, etc... afin de découvrir le monde avec plus d'émerveillement et grandir avec moins d'appréhension. Celà démontre encore une forme de naiveté touchante pour les pédophiles.

Tandis que le monde des adultes est plus dur, plus réaliste et moins beau que celui des enfants. Le partenaire adulte est donc apprécié généralement de façon moindre par les pédophiles et le monde des adultes peut alors être un facteur de rejet des pédophiles qui aiment replonger en enfance voir en y rester et qui représente pour lui un facteur de plaisir voir de jouissance.

Il y a aussi le fait que le "moi" enfant du pédophile ne peut plus sortir. En effet, si certains aiment faire ressortir leur "moi" enfant, il est d'autant plus facile de le faire avec un enfant ayant un comportement encore infantile. Le pédophile se met alors à son niveau. Mais si l'adolescent n'a plus l'apparence ni le comportement infantile, le critère d'attraction du pédophile n'est plus.

Cool Le rapport d'égalité

Comme dit dans la réponse à la question précédentes, beaucoup de pédophiles aiment leurs supérioriés vis à vis des enfants au niveau connaissances, talents, intelligence, force, taille etc... En grandissant le rapport inégalitaire disparaît et ce critère qui faisait jouir parfois, voir souvent le pédophile n'est plus.

Le pédophile se sent moins valorisé avec un adolescent, il l'impressionne moins, il est moins apte à le protéger que l'adolescent ne peut le faire lui même, alors que les enfants aiment parfois l'adulte en partie parce qu'il se sent en sécurité avec lui, non seulement pour le protéger en cas d'agression mais aussi pour l'empêcher de faire une bêtise, alors que l'ado en ressent moins le besoin et l'adulte encore moins. Et il est aussi moins apte à répondre à ses demandes et questions.

9) Le rapport affectif différent

En effet, le rapport affectif entre un enfant et un adulte n'est plus le même. L'enfant peut avoir de l'affection pour un adulte par admiration, parce qu'il prend exemple sur lui, parce que l'adulte peut l'aider à grandir, à lui faire découvrir des choses. Ce rapport s'évanouit chez l'enfant en grandissant quand il passe du stade de développement psycho-affectif à un autre. D'où aussi le fait que les rapports parents/enfants changent aussi.

Et comme déjà cité, il n'y a plus le besoin affectif, de calin, de bisou et de tendresse. Bien que dans les rapports amoureux traditionnels, il y a généralement calins, bisous et tendresse entre les deux amoureux. Mais ce n'est plus le stade psycho-affectif.

III- POURQUOI SOUVENT LES PEDOPHILES ATTIRES PAR LES JEUNES FILLES LE SONT AUSSI PAR LES FEMMES?

Comme celà a déjà été évoqué au niveau des différentes catégories des pédophiles, les pédophiles exclusifs (attirés uniquement par les enfants) sont très souvent des pédophiles attirés par les jeunes garçons. Les pédophiles sexuellement attirés par les filles sont souvent aussi attirés par les femmes et sont donc rarement exclusifs.

La raison est en fait que de nombreux critères d'attraction trouvables chez les enfants, sont aussi trouvables chez les femmes. En bref des choses que les enfants ont en commun avec les femmes. Dont :

-L'absence de poils, bien que les femmes en aient un p'tit peu, un peu plus que les enfants impubères généralement.

-La douceur et la beauté de la peau, bien qu'elle soit moins douce chez les femmes que chez les enfants généralement.

-La fragilité et la faiblesse. Ce qui inclut encore la possibilité de protéger, la supériorité par rapport à la force et l'attendrissement de l'individu, pédophile ou pas, envers les femmes et envers les enfants.

-La sensibilité, en effet les femmes sont souvent plus sensibles et pleurent plus facilement que les hommes tout comme les enfants.

-La féminité, pour ceux qui aiment les petites filles, donc trouvables à la fois chez les petites filles et les femmes.

Mais ceux qui aiment les jeunes garçons sont souvent répulsés par la féminité d'où le fait qu'ils soient dans ces cas là exclusifs, car exclusivement attirés par les enfants (les jeunes garçons).
Pour ce qui est des critères précités, hors mis la féminité, les pédophiles aimant les jeunes garçons, assimileront souvent ces critères aux jeunes garçons au lieu de les assimiler à des critères féminins. Comme certains médecins le disent, ils verront en fait dans les jeunes garçons en quelque sorte un troisième sexe.

Tandis que ceux qui aiment les petites filles peuvent trouver en elles les critères d'attractions précités, et puisque la féminité ne leur dérange pas, voir leur plait (ce qui est souvent le cas), ils seront alors très probablement attirés à la fois par les jeunes filles et les femmes chez lesquelles, ils trouveront également ces critères.

Comme déjà expliqué "dans la partie 6) à la réponse à la question I", les pédophiles attirés par les jeunes filles, voient en ces dernières à la fois l'enfant et la féminité, qui représentent pour eux les deux critères d'attraction principales. Ils sont donc en général, attiré par les femmes chez lesquels ils retrouvent tous les facteurs représentant la féminité et certains critères propres aux enfants, tandis que les jeunes filles, la féminité est aussi présente mais aussi le côté enfant qui leur plait aussi et donc leur apporte une jouissance double.

Le fait que ce genre d'attraction double "féminité + enfant = jeune fille", soit fréquemment observable chez les pédophiles attirés par les jeunes filles. L'attraction "masculinité + enfant = jeune garçon" s'observe aussi, mais est moins fréquent. En raison du fait que la masculinité se caractérise en partie par :
-La virilité
-La voix grave
-La grande taille
-La force physique
-Les poils aux visages et aux corps
-La peau moins douce que les femmes et les enfants
-La sensibilité moindre que chez les femmes et les enfants.

Or nous venons de voir que tous ces facteurs sont fréquemment des facteurs de répulsions chez les pédophiles. Il est donc difficile de fusionner les critères d'attraction de masculinité + critères d'attraction enfant, tant ils sont peu compatibles.
Il est donc fort possible que les pédophiles aimant les jeunes garçons qui sont aussi attirés par les hommes, ne soient en fait pas de vrai pédophile, mais plutôt des homosexuels aux gouts et tranches d'attractions larges, et ayant plutôt des critères d'attraction plus vis à vis de la masculinité que de l'enfance comme :
-La présence du phallus, qui leur est dans ces cas là souvent indispensable, donc souvent le plus important.
-Les cheveux courts
-Les jeux de garçons, parfois viriles, comme certains sports, tels que ceux de combats, foot, hockey.
-La morphologie masculine, même chez les enfants notamment chez les pré-adolescents, elle apparait différente de la morphologie féminine.
-La solidité de caractère, les jeunes garçons montrant tout de même souvent plus de solidité que les jeunes filles, proportionnellement à leur âge. Parfois la solidité allant jusqu'aux bagarres.
-La voix d'adolescents commençant à muer parfois à 12/13ans
-Les poils, apparaissant en début d'adolescence voir un peu en pré-adolescence.

Certains de ces critères n'apparaissent pas ou peu durant l'enfance et généralement pas avant l'adolescence. D'ailleurs les homosexuels aux gouts larges ont une tranche d'âge d'attraction descendant rarement en dessous de 12ans et encore plus rarement en dessous de 10.



Dernière édition par Dante (Admin) le Dim 8 Jan - 20:12, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quelques extraits du livre "qu'est-ce que la pédophilie?" de Serge André et Guidino Gosselin, deux psychanalystes.

Je poste d'abord les extraits que je commenterai après.

Il faut remarquer, c'est un critère décisif pour distinguer le pédophile de l'homosexuel pédéraste. Le pédophile se tourne vers l'enfant prépubère.

Celui que vise la perversion pédophile est l'enfant dont le corps ou l'esprit n'a pas encore vraiment choisi son sexe. C'est l'ange.

Le pédophile recherche vers l'enfant qui l'attire l'incarnation du démenti de la castration et de la différence des sexes. L'enfant élu par le pédophile représente un troisième sexe.

Dans la figure infantile de sa passion, c'est lui même que le pédophile cherche à rencontrer et à faire apparaitre.

Il reste un éternel enfant imaginaire.
Il voit l'enfance comme un paradis dont il a été injustement chassé, le lieu vers lequel il lui faut revenir, qu'il lui faut à tout prix pénétrer.

Pour un pédophile névrosé, le désir est aussi désir de désir. Tandis que le pervers est le désir de la jouissance de l'autre.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Il faut remarquer, c'est un critère décisif pour distinguer le pédophile de l'homosexuel pédéraste. Le pédophile se tourne vers l'enfant prépubère.
Oui, voir aussi les critères d'attraction des pédophiles du premier post.

Celui que vise la perversion pédophile est l'enfant dont le corps ou l'esprit n'a pas encore vraiment choisi son sexe. C'est l'ange.
Faux, la plupart des pédophiles (pas forcément pervers) ont une préférence pour un sexe, voir une exigence. Sans compter que l'identification sexuelle se fait avant l'âge de six ans généralement, or les pédophiles aiment souvent surtout les pré-adolescents de 10 à 12ans. A cet âge là, l'enfant a largement identifié son sexe et son attitude est soit masculine soit féminine, il est rare qu'elle oscille encore entre l'un et l'autre.

Le pédophile recherche vers l'enfant qui l'attire l'incarnation du démenti de la castration et de la différence des sexes. L'enfant élu par le pédophile représente un troisième sexe.
C'est faux. L'auteur fait preuve ici d'un très fort manque d'objectivité en basant la pédophilie sur le seul cas dont il fait un exposé dans son livre. De nombreux pédophiles aiment surtout la fusion entre la féminité et l'enfance chez les petites filles, d'autres aiment les petits garçons par identification et bien d'autres critères d'attraction entrent en compte, voir encore le premier post de ce topic.

Dans la figure infantile de sa passion, c'est lui même que le pédophile cherche à rencontrer et à faire apparaitre.
Oui, pour certains, il y a effectivement comme dit juste au dessus un procédé d'identification qui pousse certains pédophiles à aller notamment vers les jeunes garçons.

Il reste un éternel enfant imaginaire.
Il voit l'enfance comme un paradis dont il a été injustement chassé, le lieu vers lequel il lui faut revenir, qu'il lui faut à tout prix pénétrer.
Certains effectivement aiment retrouver leur enfance aux contacts des enfants qui les attirent, voir veulent en redevenir un et même reste enfant (syndrôme de Peter Pan), mais ce n'est pas le cas de tous non plus, sans compter qu'il y a une différence entre vouloir retourner en enfance de temps en temps et vouloir en rester un.

Pour un pédophile névrosé, le désir est aussi désir de désir. Tandis que le pervers est le désir de la jouissance de l'autre.
Le pervers désire tout simplement pervertir l'autre, ce n'est pas plus compliqué que ça dans la version brève.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quelques extraits du témoignage d'un pédophile abstinent appelé Samuel, suivis de mes commentaires.
Ce témoignage commenté intégralement se trouve ici.
http://adep.etudiantforum.com/t112-e65-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-samuel
Il est extrait du livre "pédophilie, prévenir pour protéger" de Latifa Bennari.

Quelques années plus tard, je tombe follement amoureux de Henry Thomas, qui incarne le personnage d'Elliott dans E.T.

C'est assez classique chez les pédophiles comme chez n'importe qui d'ailleurs de tomber amoureux d'un acteur ou d'un personnage de film. Il n'y a qu'à voir la folie des adolescentes sur Justin Bieber ou Robert Pattinson (le vampire de twilight). Les pédophiles ne font pas exceptions, ils leur arrivent souvent à eux aussi de craquer pour des enfants de films ou séries télévisées, peut-être même plus que les ados hétéros ou homos, car les adolescents pédophiles ont souvent plus de difficultés à approcher les enfants qui les attirent et donc auront plus de chances d'avoir besoin de compenser ce manque par des enfants fictifs ou acteurs.


Dès ma classe de CM1, je prends la défense des plus jeunes quand ceux de ma classe affichent du mépris pour eux.
Un jour en CM2, notre institutrice étant absente les élèves qui ne peuvent repartir chez eux sont répartis dans les autres classes. J'atterris en CP. La maîtresse me confie un groupe dont je m'occupe toute la demie journée. J'adore cela : les aider, leur expliquer, voir leur regard illuminé par la compréhension.

Le sentiment d'aimer les rapports inégalitaires, c'est à dire dans ce cas les plus petits, moins matures, moins forts, moins cultivés que soi, est classique chez les pédophiles, surtout les plus assumés et sentimentaux. Comme c'est le cas pour Samuel qui aime les plus petits que lui et qui a des sentiments limite paternel pour eux, car il veut les défendre. Hé oui, certains pédophiles sont parfois de nature paternel envers les enfants qui les attirent. Parfois la pédophilie semble provenir d'un instinct parental exacerbé.


A 13ans et demi, j'entrevois un être si gracieux et fragile que je m'en éprends presque sur le champ. Je crois d'abord qu'il s'agit d'une fille. Mais non, la semaine suivante, j'apprends qu'elle s'appelle Zacharie. Qu'importe! C'est d'une personne dont je suis amoureux pas d'un sexe.

Décidément Samuel est un cas tout de même assez particulier. Tant mieux pour lui remarque si le sexe de la personne n'a pas d'importance, mais dans la très grande majorité des cas, les sentiments ne sont pas les mêmes si on est attiré envers un individu de sexe masculin ou de sexe féminin. Un hétérosexuel amoureux d'une femme, verra dans au moins 95% des cas, ses sentiments changer si il apprend que cette femme est en fait un homme. Samuel est en quelque sorte bisexuel néanmoins donc ça se comprend plus. Mais il disait que les filles de son âge ne l'intéressaient pas, or si il a pris ce garçon pour une fille, c'est très probablement que ce Zacharie est un garçon prépubère et qu'il a pendant un moment était amoureux d'une personne qu'il croyait être une jeune fille. Bizarre quand même. Un peu dommage qu'il n'y ait pas plus de précision sur ses sentiments et sur ce Zacharie. Samuel dit être amoureux d'une personne, moi je dirais plutôt amoureux d'un visage, car quand on est amoureux d'une personne le sexe fait partie de la dite personne et est alors pris en compte. Je pense plutôt que c'est le visage qui plaisait surtout à Samuel et que le fait que ce soit un garçon ou une fille ne l'empêche alors pas de continuer à apprécier ce visage qui reste ce qu'il est alors qu'aimer une fille, ce n'est plus la même chose qu'aimer un garçon.


Je revois Romain par hasard. Il a quinze ans, ce qui pour moi constitue encore un âge avancé. C'est comme si je l'avais quitté la veille. Mon coeur bat la chamade. Et je comprends alors que la puberté n'est vraiment pas un obstacle. Je pourrais continuer à aimer un garçon bien après le début de sa puberté et pourquoi pas, une fois adulte.

Ca, c'est inhabituel par contre. Un pédophile qui continue d'aimer un enfant une fois adolescent et même adulte. Souvent les pédophiles assumés et sentimentaux, continuent à avoir de l'affection pour les enfants qui les ont attirés, mais généralement, ils ne sont plus attirés sexuellement par eux une fois ado et pubères et encore moins adultes. Car les sentiments ne sont plus les mêmes. Les pédophiles aiment les enfants parce que ce sont justement des enfants, ce qui fait que quand ils ne sont plus des enfants, les sentiments et les critères d'attractions changent. Sauf si le pédophile continue parfois à voir l'enfant, devenu adolescent voir adulte, comme un enfant en raison de la différence d'âge. Un peu comme un parent qui continue de voir son enfant, même devenu adulte, comme son/un enfant. Mais même de cette façon, on peut continuer à voir l'ado puis adulte comme un/son enfant, mais même les parents n'aiment pas leur enfant quand ils sont bébés par exemple de la même façon qu'ils l'aiment quand il a 10ans, puis 15ans, puis 20 etc... Si l'instinct parental est toujours présent quelque soit l'âge de l'enfant, les sentiments envers l'enfants varient. Samuel pourrait donc être en quelque sorte un pédophile paternel avec un fort instinct parental. Et peut-être éventuellement quelque peu pédéraste voir homosexuel. Mais ça fait beaucoup d'orientations sexuelles tout ça. Boylover, hétérosexuel, peut-être donc aussi pédéraste voir homosexuel.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum