ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

E.0 Les différents types de pédophiles - Classification des pédophiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Attention, notez bien que là, on parle de vrais pédophiles, donc des gens sexuellement attirés par des enfants pas ou peu puberts et ayant des critères d'attraction propres aux enfants et exclus des adultes.

Les vrais pédophiles se distinguent en de nombreuses catégories. La plupart des médecins et experts en pédophilie ne se prennent en général pas trop la tête et divisent les pédophiles en trois/quatre catégories distinctes. Ce qui n'est pas du tout assez. Les pédophiles sont indéniablements beaucoup plus nuancés.

Un médecin ou l'OMS, je ne sais plus, distingue seulement trois catégories qui sont les suivantes :
-Les pervers, qui abusent les enfants via de la séduction.
-Les névrosés, qui n'abusent pas forcément d'enfants, mais regardent des vidéos ou photos d'enfants, leur provoquant une dépression.
-Les psychopathes, qui sont violents envers les enfants.

Cette classification pour moi est extrêmement mauvaise. En plus la psychopathie n'a rien à voir avec la pédophilie. Les psychopathes font du mal aux enfants à cause de leurs incapacités à ne pas avoir conscience du mal qu'ils font, pas parce qu'ils sont pédophiles. Voilà pourquoi, je préfère parler de pédophiles violents plutôt que de psychopathe qui n'a pas à être inclu. Quant aux mots pervers et névrosés, ce sont des termes mal choisis et pas adaptés. Même si le mot pervers est ici utilisé dans le sens psychiatrique, ces deux mots dénotent un parti pris et un fort mépris qui démontrent un gros manque d'objectivité de la part des créateurs de cette classification.

Je préfère la classification de l'ange bleu personnellement. Qui est la suivante :
-Les abstinents, ne passants pas à l'acte par choix assumé.
-Les passifs, ne préférants pas passer à l'acte par crainte du regard des autres ou des retombées de la loi.
-Les actifs ou pédosexuels, qui ont des rapports sexuels avec les enfants.

C'est mieux, mais ça reste très moyen selon moi. La différence entre les abstinents et les passifs n'est pas très intéressante et les actifs sont très diversifiés. Mais l'ange bleu ne s'arrête pas là et distingue aussi trois catégories de pédosexuels.

-Les compulsifs, qui ne peuvent s'empêcher de passer à l'acte.
-Les non violents, qui usent de séduction et manipulation.
-Les violents, qui usent de menaces, violence verbale ou/et physiques.

C'est un peu mieux, mais ce n'est toujours pas assez.


Pour moi, voici ce qui en est des pédophiles. Je rappelle encore une fois, que je parle de vrais pédophiles attirés par les enfants pour leurs côtés enfants.
-Les individus bloqués à un certain âge jeune, que je qualifie souvent de faux pédophiles, sont donc exclus de ma liste. Pour en savoir plus sur les faux pédophiles. Voir les topics qui leur sont consacrés :
http://adep.etudiantforum.com/t12-c1-la-sexualite-bloquee-ou-faux-pedophile-quest-ce-que-cest
http://adep.etudiantforum.com/t13-c2-la-sexualite-bloquee-cas-dun-heterosexuel-bloque
http://adep.etudiantforum.com/t14-c3-la-sexualite-bloquee-difference-entre-vraie-et-fausse-pedophilie
-Les psychopathes, pour les raisons déjà évoquées, entre autres parce qu'ils font souffrir pour le plaisir de faire souffrir principalement et pas par pédophilie, sont aussi exclus de ma liste.
-Ainsi que les incestueux qui sont rarement pédophiles. Les parents, même pédophiles, aiment rarement abuser de leurs propres enfants.
-Ainsi que les pédosexuels dû à un trauma. Ces derniers abusent d'enfants notamment pour cause sous-jascente et non par pédophilie. Voir le sujet :
http://adep.etudiantforum.com/t18-d1-cas-soignables-pedosexualite-suite-a-un-trauma

Ma classification est donc la suivante :

-Les pédophiles exclusifs, qui ne sont exclusivement sexuellement attirés que par les enfants.

-Les pédophiles préférentiels, qui sont plus sexuellement attirés par les enfants que n'importe quels autres types d'individus.

-Les pédophiles non préférentiels, qui sont sexuellement attirés par les enfants, mais moins par les enfants que par les adolescents ou adultes.

-Les pédophiles assumés, qui assument leur pédophilie, en sont parfois fiers et généralement exploitent leur pédophilie en approchant et fréquentant des enfants qui leurs plaisent. Ce sont les childlovers. Souvent ils ont des sentiments pour les enfants. Parmi eux, il y a :
-Les boylovers : Pédophiles assumés aimants les jeunes garçons.
-Les girlovers : Pédophiles assumés aimants les jeunes filles.

-Les pédophiles non assumés, qui n'assument pas leur pédophilie, en ont honte, culpabilisent d'avoir ces attractions et veulent généralement s'en débarrasser. Ils n'ont généralement pas de sentiments pour les enfants, ce qui les empêchent d'assumer leurs attractions.

-Les pédophiles compulsifs, qui ont des pulsions sexuelles envers les enfants leur donnant sans cesse envie de les toucher, voir les abuser. Certains pédophiles non assumés sont aussi compulsifs et leurs pulsions, difficiles à retenir peut être un facteur qui les empêchent d'assumer leurs attractions.

-Les pédophiles visionneurs (que j'appelais avant et à tord névrosés, voir la fin de la liste), qui regardent beaucoup de films, de séries, d'images ou photos d'enfants. Certains sont des pédophiles passifs, qui pour combler leur impossibilité d'exploiter leur sexualité, se rabattent sur des vidéos ou des images légales ou illégales. Ce qui fait qu'il y a donc deux types de pédophiles visionneurs.
-Les pédophiles visionneurs dans la légalité ne regardent que des photos et vidéos légales.
-Les pédophiles visionneurs dans l'illégalité regardent des photos ou/et des vidéos pédopornographiques.

-Les pédophiles passifs, qui refusent les rapports sexuels avec les enfants, parce qu'ils ont peur de la loi, ou des mauvaises conséquences sur les enfants ou qui tout bêtement n'en ressentent pas le besoin.

-Les pédophiles semi-passifs, qui n'ont pas de rapports sexuels avec les enfants, mais qui ont des rapports physiques avec eux, parfois en jouant avec eux à des jeux de contacts physiques.

-Les pédophiles actifs, qui cherchent les rapports sexuels avec les enfants ou qui en ont, donc on peut les appeler aussi pédophiles pédosexuels (je précise qu'il est important de mettre les deux mots car les pédophiles ne sont forcément pédosexuels et vice-versa). Il peut s'agir de pédophiles compulsifs n'ayant pas pu contenir leurs pulsions, de pédophiles pédosexuels dits de bonne foi, de pédophiles actifs quelconque.

-Les pédophiles de bonne foi, qui disent ne pas faire de mal aux enfants qu'ils fréquentent. Certains parmi ces pédophiles de bonne foi sont aussi pédosexuel, qui se disent que leurs rapports sexuels avec les enfants ne leur font pas de mal. Donc pédophile pédosexuel de bonne foi. Leur bonne foi, ou prétendue bonne foi les aident souvent à assumer leurs attractions.

-Les pédophiles respectueux, qui respectent les enfants. A distinguer des pédophiles de bonne foi, car les pédophiles respectueux ne fréquentent pas forcément des enfants. Certains refusent même de le faire par respect et par peur justement de leur faire du mal. Les pédophiles vraiment respectueux n'essayent généralement pas de pousser les enfants à quoi que ce soit.

-Les pédophiles non respectueux, qui n'ont généralement pas de sentiments pour les enfants. Ils ne les approchent pas ou alors avec de mauvaises intentions. Le manque de respect accentué par le manque de sentiment fait qu'ils sont parfois dominant, fortement manipulateur, voir violent. Ou alors ils n'approchent pas les enfants, mais généralement par peur des lois plutot que par peur de leur faire du mal.

-Les pédophiles séducteurs (et/ou manipulateurs), qui influencent les enfants afin qu'ils finissent par avoir ce qu'ils veulent d'eux. La majorité d'entre eux seraient plutôt des pédosexuels de bonne foi qui considèrent que si l'enfant en arrive à avoir des rapports de nature sexuel, alors que le pédophile les influencent sans les forcer, c'est qu'ils aiment vraiment ça. Celà correspond aussi, plus ou moins, à ce que certains experts appelent les pédophiles pervers, dont la perversion consiste à initier et amener l'enfant à la jouissance sexuelle.

-Les pédophiles violents, qui ont recour aux menaces, chantage et force pour obtenir ce qu'ils veulent des enfants.

-Les pédophiles dominants, qui prennent plaisir à dominer, voir user de menaces et de force sur les enfants. A ne pas confondre avec les pédophiles violents qui ont recour à la violence, non pas par plaisir d'être violents mais pour obtenir ce qu'ils veulent.

-Les pédophiles sadiques, dont deux types de sadisme possibles. Voir le dossier équivoque dans la section E.
Le sadisme de type I, qui est le plaisir de faire souffrir l'individu, afin de ressentir un plaisir de domination et prendre plaisir à voir souffrir les autres.
Et le sadisme de type II, qui est le plaisir de voir l'autre en situation de souffrance, d'impuissance ou de détresse, afin de sublimer ses sentiments de tendresse, d'apitoiement et d'amour.

-Les pédophiles pseudo-asexuels, pédophile ne pouvant jouir sexuellement dû à un blocage et qui compense leur absence d'attraction sexuelle par une attraction pseudo-asexuelle envers les jeunes garçons (la plupart du temps). Leur absence d'attraction sexuelle les rend souvent passifs ou semi-passifs.

-Les pédophiles tardifs, qui développent des attractions pédophiles bien après leurs pubertés. Ils n'assument généralement pas leurs pédophilies, car elles perturbent soudainement leurs vies et qu'ils n'y sont pas préparés contrairement à ceux qui développent leurs pédophilies durant leurs pubertés.

-Les pédophiles attirés par les jeunes garçons. A ne pas confondre avec un boylover, car un boylover assume son attraction envers les jeunes garçons, ce qui n'est pas forcément le cas des pédophiles attirés par les jeunes garçons. Environ la moitié d'entre eux sont des pédophiles exclusifs.

-Les pédophiles attirés par les jeunes filles. Idem, à ne pas confondre avec les girlovers pour les mêmes raisons que le cas juste au dessus. Contrairement aux pédophiles attirés par les garçons, ceux attirés par les jeunes filles sont rarement exclusifs. Il est aussi rare qu'ils soient attirés à la fois par les jeunes garçons et les jeunes filles. Et il est encore plus rare qu'ils soient autant attirés par les uns que par les autres.

-Les pédophiles projectionnels .Ils se projettent sur les enfants et s'identifient à eux. Il s'agit parfois de victimes qui deviennent pédophiles en se projettant, eux mêmes et leurs expériences abusives, sur d'autres enfants. Généralement dans ces cas là, ils aiment les jeunes garçons (car ce sont des hommes qui s'identifient à l'enfant qu'ils ont été ou retrouvent l'enfant qu'ils ont été en se projettant sur un enfant du même sexe).

-Les pédophiles paternels. Ils ont un fort instinct paternel envers les enfants, notamment parfois les garçons quand ils s'identifient et se projettent sur eux. Et les filles si ils sont de nature castrateurs et désirent les maintenir dans l'enfance afin de continuer à les garder près d'eux.

-Les pédophiles pervers . Ils cherchent à pervertir l'esprit de l'enfant afin de les influencer aux rapports sexuels avec eux en prétextant une liberté totale et une initiation. Généralement le but de les initier est plus qu'ils en profitent pour avoir des rapports sexuels avec eux que de les éduquer. A ne pas confondre avec les pédophiles manipulateurs. Les pervers revendiquent surtout l'échange de plaisir réciproque entre eux et les enfants. Tandis que les manipulateurs ne se soucient pas forcément de ce que ressent l'enfant.

-Les pédophiles névrosés . Il s'agit de pédophiles qui ont désir de désir. En bref, il s'agit de pédophiles qui ont tendance à avoir envie de plaisir sexuel, sans que leur corps en réclame. On peut comparer celà à de la gourmandise sexuelle. Tout comme la gourmandise pour la nourriture, qui est l'envie de manger sans avoir faim. Les pédophiles névrosés ont envie de sexe (pas forcément de rapports sexuels, mais de plaisir sexuel), même lorsqu'ils ne se sentent pas libidineux ou en manque. A noter que j'évoque cette catégorie de pédophiles parce que certains médecins les évoquent. Mais de nombreux hétéro ou homosexuel, zoophiles etc... peuvent être tout aussi névrosés que les pédophiles. Ce terme de névrosé n'est en rien résevé aux pédophiles.



Dernière édition par Dante (Admin) le Dim 30 Nov - 15:40, édité 5 fois (Raison : Ajout des pédophiles sadiques)

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Un pédophile peut appartenir à plusieurs catégories en même temps, mais certaines catégories sont incompatibles avec d'autres.

D'une part un pédophile peut être :
1) Actif ou passif ou semi actif (=semi passif)
Si actif, il peut être séducteur ou manipulateur ou pervers ou sadique ou dominant ou violent (parfois plusieurs à la fois)
Cela fait donc si on abège, six possibilités :
-Actif pervers
-Actif sadique
-Actif dominant
-Actif violent (le non violent sera souvent pervers)
-Semi passif
-Passif

2) Exclusif ou préférentiel ou non préférentiel
Donc cela fait trois possibilités

3) De bonne foi ou non
Deux possibilités

4) Assumé ou non assumé
Si assumé, il peut être boylover ou girlover ou les deux
Si non assumé, il peut être attiré par les garçons ou par les filles, ou par les deux
Donc deux possibilités
-Assumé
-Non assumé
Multipliés par trois autres possibilités
-Attiré par les filles
-Attiré par les garçons
-Attiré par les deux
Donc six possibilités

5) Respectueux ou non respectueux
A priori deux possibilités mais le respect s'assimile pas mal avec actif ou non actif et bonne foi ou mauvaise foi. Je préfère ne pas le compter donc pour éviter la confusion

6) Visionneur ou pas
Si oui il peut l'être dans la légalité ou dans l'illégalité
Donc trois possibilités :
-Visionneur dans la légalité
-Visionneur dans l'illégalité
-Non visionneur

7)Compulsif ou non
Donc deux possibilités

8)Tardif ou non
Deux possibilités

9)Paternel ou non
Deux possibilités

10)Projectionnel ou non
Deux possibilités

11)Pseudo-asexuel ou non
Encore deux possibilités

12) Et je vais ajouter aussi ceux qui ont développé leur pédophilie après avoir été abusés. Donc les pédophiles suite à un trauma.
De nouveau deux possibilités

13) On peut aussi ajouter les pédophiles sadiques (qu'ils soient actifs ou passifs).
Donc encore trois possibilités :
-Non sadique
-Sadique de type I
-Sadique de type II

Si on calcule le nombre de combinaisons possibles, on obtient plus de 60 000 possibilités, soit plus de 60 000 types de pédophiles différents. Et encore, c'est sans compter les faux pédophiles décrits dans la section C. Sans compter aussi les pédophiles abstinents qui n'approchent pas les enfants ou surtout qui reste passif non pas par respect mais par peur des lois. Plus ceux qui ont le syndrome de Peter Pan.

Je ris donc pas mal de certains experts tels que Serge André qui débarquent avec leur classification à deux balles avec les névrosés, les pervers et les psychopathes. Ce n'est donc pas l'OMS qui a inventé cette classification mais Serge André. On peut pas faire plus mauvais comme classification. Certes, celle que je propose ici est un peu compliquée, mais plus on fera une classification détaillée, plus on réalisera à quel point les pédophiles sont différents entre eux et donc se traitent différemment. Au lieu de se contenter d'une classification pauvre où l'on a beaucoup plus de chances de faire de mauvaises comparaisons entres les pédophiles, comme le fait d'ailleurs Roland Coutenceau qui ne fait pas de différences entre un pédophile assumé et un pédophile compulsif non assumé quand ils le traitent, ce qui est assez grave et l'entraîne à ne pas juger les pédophiles comme il faut et en faisant des comparaisons abusives.
Le but d'une classification est aussi que chaque pédophile puisse s'y retrouver et s'y identifier afin de mieux cerner le cas de chacun. De très nombreux pédophiles ne se reconnaîtront pas du tout dans la classification lamentable de Serge André. Les préférentiels passifs par exemple, qui ne sont alors ni névrosés, ni pervers, ni psychopathes.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum