ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L.2-L'asexualité - Syndrôme de James Barrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Le Syndrôme de James Barrie, aussi appelé Syndrôme J.B, ou J.B tout court et aussi Pseudo asexualité Barrienne, est un syndrôme liée à la pédophilie.


I-Qu'est-ce que le syndrôme de James Barrie?


Il s'agit d'une attraction que développent certains individus pour des jeunes garçons. La très grande majorité des individus ayant ce syndrôme sont des hommes. En réalité, il s'agit d'une attraction asexuelle se résumant à un blocage dû à des raisons diverses et variées peu connues, peut-être une mauvaise image des femmes ou une isolation. Le syndrôme de James Barrie n'est néanmoins pas une déviance, il ne résulte pas d'une déviance mais d'un empêchement à être pleinement sexuellement attiré par des hommes ou des femmes. Les individus atteints de J.B sont en réalité asexuels, ils n'ont pas d'attraction sexuelle et pas de libido. Mais l'absence d'attraction sexuelle est compensée par une fausse attraction qui leur donne l'impression d'être attirés sexuellement par des jeunes garçons, mais cette attraction est en réalité pseudo asexuelle, d'où l'autre nom du Syndrôme de J.B, la pseudo asexualité Barrienne. En effet ces individus sont attirés par des jeunes garçons, qu'ils prennent plaisir à regarder, mais sans qu'il y ait excitation sexuelle. Seuls le plaisir visuel et les contacts physiques (Caresses, bisous, calins ou divers jeux impliquant des contacts physiques...) les motivent sexuellement. Etant asexuels, ils n'ont pas besoin de plus. Ils ne ressentent pas le besoin d'avoir des rapports sexuels avec les jeunes garçons et ils n'ont pas d'orgasme. Néanmoins, inconsciemment, ils sont frustrés. Parce que sans s'en rendre compte, le fait de ne pas avoir d'attraction sexuelle les empêchent d'atteindre le sommum du plaisir lié à la sexualité (tel que l'orgasme), ce qui est frustrant. Même en prenant plaisir d'avoir un rapport d'affection et physique avec des jeunes garçons qui leur plaisent, une certaine frustration peut persister dûe à ce manque dont ils n'ont pas forcément conscience.

Le syndrôme J.B reste de la pédophilie, car le plaisir sexuel reste quand même l'une des motivations des individus ayant ce syndrôme à approcher les jeunes garçons. Mais attention, le J.B est appelé syndrôme et non maladie de J.B, parce que ce n'est pas une maladie. En effet le syndrôme J.B n'altère en rien, la santé, l'intelligence, le jugement et toutes facultés cognitives et sensorielles de l'individu le developpant. Il se caractérise juste par une pseudo asexualité se résumant à un blocage qui ne se débloque pas forcément.


II-Qui est James Barrie et pourquoi ce syndrôme porte son nom?


James Matthew Barrie (1860-1937) était un dramaturge Ecossais du début du XXèm siècle. On lui doit notamment Peter Pan en 1904. Il s'était marié mais a divorcé, une union sans enfants et visiblement platonique. Enfant, sa mère a été très affectée par la mort de son grand frère à l'age de 13ans, James a essayé de le remplacer dans le coeur de sa mère. Il n'a donc pas eu une enfance des plus heureuses. Il s'est inspiré de Peter Pan à l'aide de la relation qu'il a tissée avec un groupe de 5 jeunes frères dont il est devenu très ami avec la mère, Sylvia Llewelyn Davies. D'ailleur l'un des garçons s'appelait Peter et deux autres s'appelaient Mickael et John qui sont aussi les prénoms de deux autres garçons héros de la pièce. Il n'y a jamais eu le moindre rapport amoureux entre Sylvia Davies et James Barrie, bien qu'étant veuve et lui divorcé. En revanche James Barrie était très proche de ses garçons, Peter, John, Michael, Nicholas et Arthur, qu'il adopta après la mort de leur mère (des suites d'une maladie).
On prétend que James Barrie était asexuel. Celà est effectivement fort possible, il n'a pas eu d'enfant, son mariage et ses rapports avec sa femmes semblaient platoniques, pas de rapports amoureux avec Sylvia Davies non plus. Mais James Barrie semblait plus tenir à la relation qu'il entretenait avec les garçons Davies que celle avec sa femme avec qui il était encore marié à l'époque. Plusieurs écrits, notamment ceux décrivant l'amour qu'il éprouvait pour le petit Mickael Davies semblent démontrer qu'il avait la même forme de pseudo asexualité décrite plus haut. Soit une absence d'attraction sexuelle compensée par des rapports pseudo asexuels qu'il entretenait avec les enfants Davies. Il n'est pas à exclure que l'oeuvre de Peter Pan ne soit pas une sorte d'hommage rendu par son auteur envers les jeunes garçons, notamment les enfants Davies dont il s'est inspiré. En effet hors mis Wendy, tous les héros, Peter Pan, Mickael, John et tous les enfants perdus sont des jeunes garçons, qui en plus ne grandissent pas. James Barrie était aussi quelqu'un qui aimait retrouver son enfance, qu'il n'a sans doute pas pu vivre à cause de la mort de son frère, auprès des enfants Davies. Cette joie de retrouver son enfance a probablement aussi renforcé son amour et sa motivation a passé du temps près d'eux. Le fait que les enfants perdus ou plutôt les garçons perdus (lost boys dans le livre original) et Peter Pan ne grandissent pas révèle que selon James Barrie l'état d'enfant est le stade le plus merveilleux qui soit et qu'il souhaite y retourner et y rester, c'est visiblement ce qu'il essayait de faire en jouant avec les enfants Davies. Dans Peter Pan, quand Wendy veut retourner dans le monde réel et tente de convaincre Peter de le suivre, ce dernier lui répond : "je veux rester un jeune garçon et m'amuser", n'était-ce pas James Barrie qui s'exprimait à travers le personnage qu'il a lui même créé? Celà peut révèler aussi autre chose, c'est que James Barrie avait aussi une sorte de fantasme et de désir intérieur que les jeunes garçons ne grandissent pas et conservent leur apparence et leur âme d'enfant éternellement.
Il est donc pratiquement certain que James Matthew Barrie avait exactement le même syndrôme décrit plus haut. C'est pourquoi donner son nom à ce syndrôme parait approprié. Il est sans doute l'individu le plus célèbre et aussi le premier sur lequel ce syndrôme a pu être observé et identifié.


III-Comment a t-on le syndrôme de James Barrie?


Les raisons pour lesquelles on développe ce syndrôme, comme dit plus haut, sont peu connues. Diverses hypothèses sont néanmoins établies mais peu confirmées. La plupart des individus ayant le syndrôme de James Barrie ont certains point communs :
-Ce sont des hommes.
-Ils ne sont attirés que par les jeunes garçons (de 9 à 13ans notamment).
-Ils sont plus ou moins frustrés.
-Ils sont vierges.
-Ils n'éprouvent pas le besoin de faire l'amour ou d'avoir des rapports sexuels.
-Ils n'ont pas de libido donc pas d'orgasme.
-Ils sont très émotifs.

L'une des questions qui se pose, vu que c'est un syndrôme pédophile, c'est : "est-ce que le J.B est génétique?". La réponse est clairement non. Rien au niveau des gênes permet de dire qu'un individu dévelopera le syndrôme J.B ou non. On ne naît pas avec, on le développe. L'hypersensibilité en revenche est génétique et les individus hypersensibles ont plus de chances de développer ce syndrôme. Pourquoi?
L'hypersensibilité favorise l'isolation, le désir de ne pas grandir ou inversement, l'anxiété face à des difficultés familiales, sociales ou scolaires, voir la difficulté à surmonter un traumatisme, ce qui peut conduire à un empêchement de se développer sexuellement, ce qui est l'un des premiers signes de reconnaissance du J.B. L'hypersensibilité elle-même, peut être un facteur rendant l'éveil à la sexualité plus difficile.
Il y a aussi le fait que tout simplement à la préadolescence ou début d'adolescence, certains peuvent être amené à avoir des attractions pour les jeunes garçons, dû à leurs fréquentations, leurs influences ou autres, et alors ils poursuivent cette attraction.
Une répulsion vis à vis des filles pour diverses raisons, par exemple, au risque de paraître misogyne, parce que le garçon est entouré de filles pestes et mesquines peut favoriser un certain dégoût vis à vis du sexe féminin et renforcer l'attraction envers le sexe opposé.
Une enfance difficile, malheureuse et inachevée peut aussi favoriser le développement du syndrôme de James Barrie, ce dernier en est d'ailleurs un parfait exemple, puisque son enfance a été étouffée par la réaction de sa mère à négliger James à cause de la mort de son frère.
Il y a aussi peut être une identification qui joue parfois. En effet un homme ne peut s'identifier enfant qu'à travers un garçon. Certains se recherchent et/ou s'identifient, surement inconsciemment, à travers un jeune garçon pour lequel ils développeront un amour et une affection, ce qui peut aussi renforcer le développement du J.B.


IV-Questions qui se posent.


-Question : Pourquoi les James Barrien sont-ils attirés essentiellement par des garçons de 9 à 13ans?
-Réponse : Souvent le syndrôme de James Barrie débute lors de l'éveil à la sexualité, par une attraction envers un jeune garçon de son entourage, très souvent, il s'agit alors d'un camarade de classe ou un partenaire de sport ou autre activité extra-scolaire. Et l'éveil à la sexualité débute à la préadolescence et le début d'adolescence, donc de 9 à 13ans environ. Et les premières attractions se font donc pour des garçons du même age, puisqu'il s'agit souvent d'un garçon de sa classe ou d'un partenaire de jeu (qui généralement a le même age). C'est l'une des principales raisons qui fait que l'age de 9 à 13ans fait office de référence pour les James Barrien.
A noter quand même que c'est une estimation, la tranche d'âge peut varier suivant les cas et certains critères.

-Question : Pourquoi ne deviennent ils pas homosexuels dans ce cas?
-Réponse : C'est une question à se poser. A première vue le syndrôme de James Barrie ressemble aux premisses de l'homosexualité. Une autre question survient alors, un James Barrien serait-il en fait un homosexuel refoulé? Il n'en est rien!
Rappelons déjà que le J.B résulte d'un blocage, mais pas un blocage qui fait que l'on reste coincé et focalisé à un certain age, mais un blocage qui empêche le sujet d'être pleinement sexuellement attiré par une personne. La pseudo asexualité Barrienne n'a en fait rien à voir avec l'homosexualité et ce n'est pas de l'homosexuelité refoulée. Parce que si ça l'était, un James Barrien aurait déjà pu déveloper, ne serait-ce une attraction envers les hommes et peut-être même s'éveiller au maximum de sa sexualité au lieu de rester pseudo asexuel alors qu'il est en contact avec des jeunes garçons ou qu'il en recherche.
Il faut aussi tenir compte que souvent ils prennent pour référence leurs premiers amours, donc ceux qu'ils ont aimés lors de leur début d'adolescence, donc comme expliqué à la question précédente, il s'agit de jeunes garçons impubères. Les James Barrien développent alors une attraction pour les jeunes garçons ainsi que tout ce qui a attrait aux jeunes garçons, douceur, affection, petite taille, voix aigüe, coupe de cheveux enfantine masculine, attitude enfantine, curiosité, espièglerie, jeux d'enfants, notamment jeux de garçons grâce à quoi l'individu ayant le J.B pourra s'identifer et/ou retrouver son enfance etc... Soit tout ce qui est spécifique aux jeunes garçons et exclu des adultes.

-Question : Pourquoi pas les filles?
-Réponse : Pourquoi les James Barrien ne sont attirés que par les garçons? Si ce sont des hommes et que comme expliqué plus haut, ce ne sont pas des homosexuels refoulés, ça devrait être les filles ou/et les jeunes filles qui devraient les intéresser.
Encore une fois, plusieurs facteurs rentrent en compte dans la réponse à cette question. La première et la plus importante est tout simplement le fait que les James Barrien sont asexuels. Rappelons que le Syndrôme de James Barrie ne s'appelle pas aussi pseudo asexualité Barrienne pour rien. C'est en partie dû au fait que les James Barrien ne sont pas complètement éveillés à la sexualité qui peut les empêcher de développer une attraction pour le sexe opposé. Cumulé à un éventuel blocage pour le sexe féminin, peut être dû à de mauvaises images vis à vis des filles et des femmes. Ou cumulé aux premières attractions envers les jeunes garçons, développant ainsi un J.B, tout ce qui a attrait aux sexe féminin se retrouve alors exclu des gouts d'un James Barrien, les cheveux longs, l'attitude féminine, l'habillage féminin, les seins etc... Tout va au profit de ce qui a attrait aux jeunes garçons au fur et à mesure que le J.B se développe. En quelque sorte une assimilation, ce qui a attrait aux femmes provoque une réaction qui fait que le James Barrien assimile celà aux mauvais souvenirs des femmes.
Il y a aussi le fait qu'un James Barrien, au bout du compte, est peut être en quelque sorte sexuellement immature. Généralement comment un enfant, un jeune garçon surtout, réagit il face au vagin d'une femme, ou face à ses seins? Il en est plus écoeuré qu'autre chose. C'est notamment dû au fait qu'un petit garçon n'est pas encore éveillé à la sexualité et n'en connait pas les plaisirs qui y sont liés. Les James Barrien étant pseudo asexuels, et peu éveillés à la sexualité, le blocage vis à vis des femmes peut s'expliquer un peu de la même façon. Et le développement d'un J.B, autrement dit d'attraction pour les jeunes garçons peut alors avoir pour conséquence de renforcer ce blocage vis à vis des femmes voir du sexe féminin.
Le développement d'un J.B peut donc parfois se résumer à une balance, on met l'attraction pour les filles d'un côté et celle pour les jeunes garçons de l'autre. Lorsque le J.B se développe le côté des jeunes garçons devient alors de plus en plus lourd et celà a même pour conséquence d'alleger le côté des filles qui s'en retrouve quasi inexistant pour l'individu ayant le syndrôme de James Barrie. Au fil des années, le J.B se renforce alors encore plus et là, il est difficile pour un James Barrien de changer.

-Question : Les James Barrien sont ils dangereux pour les enfants?
-Réponse : Les James Barrien sont des pédophiles pseudo asexuels, n'ayant pas de libido et pouvant donc se contenter de plaisir visuel, de contacts physiques et affectifs, tels que des caresses, des bisous, des calins et autres, sans chercher de relations sexuelles. Mais ça ne veut pas dire qu'une relation sexuelle avec des jeunes garçons ne leur tenterait pas. Mais ils peuvent, à l'inverse de tous individus pleinement éveillés sexuellement, parfaitement s'en passer, puisqu'ils n'ont pas vraiment de libido. Certains peuvent en revanche être obsédés par des envies de contacts physiques, en quelques sortes, certains peuvent devenir des tripoteurs, ayant pour principal objectif d'avoir des contacts physiques avec des jeunes garçons plutôt que de s'en faire aimer. Ou alors de s'en faire aimer pour ensuite pouvoir les toucher. Mais ils ne doivent pas être très nombreux, bien que le fait de manquer d'excitation sexuelle peut conduire à la frustration et à en vouloir encore plus. Mais suivant si un James Barrien se comporte bien et respecte le garçon qu'il fréquente, les contacts physiques même un peu exagérés ou excessifs peuvent très bien ne pas nuire à l'enfant. Ce qui nuirait à un enfant, ce serait de le mettre dans des situations qui pourrait le mettre dans un état de non compréhension, de désorientation et de confusion. A savoir dans ces cas là, contacts physiques inappropriés, imposés, excessifs ou pas ou peu naturels. Comme des bisous sur la bouche, la main aux fesses, surtout de la part d'un homme et encore plus d'un homme qu'il ne connait pas beaucoup. Mais de simples calins, des bisous sur la joue, n'ont que très peu de chances de nuire à l'enfant, surtout si l'enfant et le James Barrien entretiennent une relation d'appréciation, de confiance et d'affection mutuelle. A condition que ces bisous et calins ne soit pas excessifs et surtout pas imposés.
En fait pour savoir si un James Barrien est dangereux ou pas pour un jeune garçon, il faut se poser la question suivante : "Que ressent le James Barrien pour un jeune garçon?" En fait celà dépend en très grande partie des sentiments qu'il éprouve pour les jeunes garçons. Les voit-il comme des objets ou des êtres qui vont lui apporter du plaisir sexuel? Si oui, il est probable que cet individu va s'imposer à l'enfant (avec des bisous et des calins trop fréquents par exemple) et va chercher à obtenir des relations pas très saines avec l'enfant, comme par exemple le séduire pour en arriver à mieux le toucher, et le toucher peut être de façon pas nette.
Si en revenche un James Barrien voit les jeunes garçons comme des êtres attendrissants et qu'il désire s'en faire aimer et les aimer, il va avant tout penser au bien être de l'enfant et ne pas trop s'imposer afin de ne pas le perturber, mais au contraire s'en faire aimer et ainsi obtenir, gagner et mériter l'amour et l'affection que le garçon aura éventuellement pour lui.

A bien y réflechir, les hétérosexuels sont pareils. Certains voient plus les femmes comme des objets avec lesquels ils auront du plaisir sexuel sans développer de sentiments. D'autres vont développer des sentiments pour elles et du respect et voir l'aspect sexuel comme un intérêt secondaire.
Il y a quand même donc bien peu de chances qu'un James Barrien soit dangereux pour un jeune garçon. Il ne faut pas oublier que les James Barrien sont souvent très émotifs. L'émotivité favorise l'attendrissement que l'on peut éprouver envers des jeunes enfants, ce qui favorise aussi un dévelopement d'amour, d'affection et de respect envers eux.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

2 source? le Mar 29 Nov - 12:09

Bonjour,
Quels sont les sources de ce fameux syndrome? en effet, avec quelques recherche sur google, les 2 seul sites traitant de syndrome de James Barrie sont ce forum et un autre dont le créateur du sujet porte le même pseudo "Dante". Partout ailleurs, on ne parle absolument pas de ce syndrome, seulement du syndrome de Peter Pan, mais qui n'a absolument rien a avoir avec la pédophilie et encore moins avec l'asexualité. alors pour donner un minimum de crédit à ce sujet, est-il possible de savoir qu'elles en sont les sources?
car c'est difficile de prendre au sérieux le fait de dire qu'il s'agit d'une "attraction asexuelle" (l'asexualité étant l'absence d'attirance).
il est aussi difficile de catégoriser les personnes qui :
- sont des hommes.
- sont plus ou moins frustrés.
- sont vierges.
- n'éprouvent pas le besoin de faire l'amour ou d'avoir des rapports sexuels.
- n'ont pas de libido donc pas d'orgasme.
- sont très émotifs.
comme des pédophile est très extrême.
pour ceux qui ne sont attirés que par les jeunes garçons (de 9 à 13ans notamment), en effet, c'est un peu la définition d'un pédophile. mais c'est en rien lié avec le reste. il y a beaucoup d'homme vierge, d'autre qui peuvent être frustré, qui n'éprouve pas le besoin de faire l'amour, qui sont émotif et qui n'ont pas d'orgasme, ceux ci ne sont pas nécessairement des pédophiles. Je vois pas bien le rapport en faite...

Voir le profil de l'utilisateur
Quels sont les sources de ce fameux syndrome? en effet, avec quelques recherche sur google, les 2 seul sites traitant de syndrome de James Barrie sont ce forum et un autre dont le créateur du sujet porte le même pseudo "Dante". Partout ailleurs, on ne parle absolument pas de ce syndrome, seulement du syndrome de Peter Pan, mais qui n'a absolument rien a avoir avec la pédophilie et encore moins avec l'asexualité.

Le syndrôme de Peter Pan peut parfois être associé à la pédophilie, mais peu importe.

alors pour donner un minimum de crédit à ce sujet, est-il possible de savoir qu'elles en sont les sources?

Le syndrôme de James Barrie n'est pas officiel. Je l'ai découvert moi-même. Il ne fait aucun doute qu'il existe, car je l'ai observé un assez grand nombre de fois.

car c'est difficile de prendre au sérieux le fait de dire qu'il s'agit d'une "attraction asexuelle" (l'asexualité étant l'absence d'attirance).
il est aussi difficile de catégoriser les personnes qui :
- sont des hommes.
- sont plus ou moins frustrés.
- sont vierges.
- n'éprouvent pas le besoin de faire l'amour ou d'avoir des rapports sexuels.
- n'ont pas de libido donc pas d'orgasme.
- sont très émotifs.
comme des pédophile est très extrême.

Sauf que les James Barrien ne sont pas asexuels, mais pseudo-asexuels! Et les James Barrien ont souvent toutes les caractéristiques que vous venez de citer, pas un seul d'entre eux. Je rectifie juste le bout de phrase "n'ont pas de libido donc pas d'orgasme". Je me suis trompé. Si, ils ont une libido en fait, mais ne peuvent jouir sexuellement, donc pas d'orgasme et pas d'éjaculation (caractéristique je rappelle de la pseudo-asexualité).

pour ceux qui ne sont attirés que par les jeunes garçons (de 9 à 13ans notamment), en effet, c'est un peu la définition d'un pédophile. mais c'est en rien lié avec le reste. il y a beaucoup d'homme vierge, d'autre qui peuvent être frustré, qui n'éprouve pas le besoin de faire l'amour, qui sont émotif et qui n'ont pas d'orgasme, ceux ci ne sont pas nécessairement des pédophiles. Je vois pas bien le rapport en faite...

Je suis sûr que les réponses sont déjà dans le dossier, notamment dans les parties 3 et 4. Les James Barrien, sont en bref, des individus ayant développé des attractions pseudo-asexuels pour les jeunes garçons (très souvent) et qui en sont restés là. Ce n'est pas aussi simple que ça mais pour plus de détails il faut relire le dossier. Si, justement, les détails que vous venez de cités sont très liés et forment parfois bien une chaîne pouvant aboutir à ce syndrôme.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Dante (Admin) a écrit:Le syndrôme de James Barrie n'est pas officiel. Je l'ai découvert moi-même.
Cela est un élément important. Il serait important de le précisé dans le dossier, car la personne qui m'en a parlé pensait que c’était un syndrome officiel et me l'a présenté comme tel. L'avis porté sur ce syndrome va être très différent si nous savons que la source n'est pas officiel, mais que c'est un syndrome étudié par une unique personne qui en plus nous est inconnu (on ne sait pas si c'est pas un médecin, un chercheur, ou un évadé d'un hôpital psychiatrique Wink ).

Voir le profil de l'utilisateur
Il n'est pas officiel, mais j'espère qu'il le sera un jour. Il n'en est pas moins logique, observable et observé.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum