ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

K.1- Lois et applications - Les lois vis à vis des pédophiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Topic consacré aux lois et aux applications en ce qui concerne les pédophiles, pédosexuels et pédocriminels.

Quelles sont ces lois? Quels sont leurs objectifs? Faut-il respecter les lois à la lettre? Appliquer les peines maximum? Changer les lois en ce qui concerne les pédophiles? Chercher à comprendre les pédophiles afin de les aider si possible?

Les lois en France sont les suivantes :

-La majorité sexuelle en France est de 15ans. A partir de cet âge, on estime qu'un mineur est apte à consentir à des rapports sexuels avec un adulte. Un adulte ayant des rapports sexuels avec un mineur d'au moins 15ans n'est pas répréhensible. Sauf si il s'agit d'un parent ou d'un supérieur hierarchique comme un coach ou un enseignant.

-Beaucoup de gens pensent qu'avoir des rapports sexuels avec des mineurs quelque soit leurs âges, est un délit de détournement de mineur. Ce qui est complètement faux. Un détournement de mineur, c'est arracher un mineur (quelque soit son âge) de ses tuteurs légaux. Il n'y a donc aucun rapport entre un détournement de mineur et des rapports sexuels. Bien qu'il arrive parfois que des adultes arrachent des mineurs de leurs tuteurs pour vivre avec eux des rapports amoureux et/ou sexuels. Mais ce sont toujours deux choses distinctes et différemment punissables.

-Le viol est une pénétration sexuelle forcée et jugée non consentante si le mineur est en dessous de la majorité sexuelle. Donc même si le mineur consentait à ces rapports, celà reste considéré comme un viol.
Néanmoins, le fait que la majorité sexuelle soit à 15ans, ne veut pas dire que certains mineurs ne sont pas près d'avoir ce genre de rapport avant 15ans. Ca ne veut pas non plus dire que tous les mineurs sont prêts dès qu'ils atteignent l'âge de 15ans.

En effet, la majorité sexuelle, qu'on appelle aussi parfois l'âge de consentement, est une estimation, en quelque sorte aussi une sécurité et non la représentation exacte de l'âge où tous mineurs est apte à consentir aux rapports sexuels. Il serait en effet absurde qu'un adolescent devienne du jour au lendemain, à son 15èm anniversaire, capable de consentir à des relations sexuelles et qu'il devienne en un jour le contraire de ce qu'il était la veille, un adolescent trop jeune pour consentir. La capacité à consentir à des rapports sexuels, se fait en effet petit à petit, au fur et à mesure que l'enfant grandit, expérimente sa sexualité et gagne en maturation. En fait plus l'enfant ou ado se connait, plus son "moi" psychologique se solidifie et plus il est à apte à connaître ses envies, désirs, pulsions et donc à consentir à des rapports de plus en plus sexuels.

-Pour en revenir aux sujets des lois, d'autres lois, un peu vagues (que j'ai un peu de mal à suivre parfois), indiquent qu'une atteinte sexuelle serait un délit lorsque l'on touche un mineur de façon inappropriée (sans qu'il y a pénétration donc pas de viol). Mais cette loi varierait aussi suivant l'âge de l'enfant. En dessous de 12/13ans environ, en effet, on considère qu'un enfant serait trop jeune et ne puisse pas donner son "consentement éclairé". Le consentement éclairé désignerait un consentement en connaissance de cause et de conséquence. La sanction ne serait alors pas la même.

-La pédopornographie est interdite en France. Que ce soit la création, la vente, l'échange, l'achat ou la simple possession. La sanction n'est pas la même non plus et varie suivant différentes échelles. Par exemple la possession de pédopornographie est punie de deux ans d'emprisonnement maximum.

En effet, les peines ont différentes échelles suivant le délit ou crime commis et le degré du crime. Par exemple, un pédophile pris en possession de quelques photos pédopornographiques ne sera généralement pas puni aussi sévèrement qu'un autre pris avec une centaine de films pédopornographiques. Tout comme la loi de la majorité sexuelle, la loi interdisant et punissant la possession de pédopornographie est une estimation.

La nudité en revanche est à priori légal, les films qualifiés de naturisme ne sont pas interdits à condition que les parents soient d'accord et ne soient pas à caractère sexuel. Néanmoins, de nombreux films de naturisme mettant en scène des enfants nus sont produits en Europe de l'est et sont clairement destinés aux pédophiles.

Alors pourquoi ces lois et surtout pourquoi s'y intéresser?

Alors le but n'est pas d'excuser les délits ou crimes commis, ni de tolérer, de pardonner ou relâcher un pédocriminel dangereux. Le but est surtout de comprendre afin d'afin d'agir en conséquence et de la façon qui sera la plus appropriée au cas de la personne inculpée, de façon juste et dans l'intéret de tout le monde. Mais les gens ont du mal à comprendre ça. Souvent ils confondent comprendre et tolérer voir accepter. Ce sont deux choses distinctes, même si comprendre permet de tolérer voir d'accepter, car on accepte mieux ce que l'on comprend. Par exemple, la mort. La mort nous rappelle que la vie ne dure pas éternellement et qu'il faut donc en profiter et savourer la vie. Ainsi on accepte plus le fait de vieillir jusqu'à en mourir.

Mais le but est de comprendre afin de mieux punir, soigner ou aider l’inculpé. Et ne pas comprendre, ça fait que le problème persiste, parce que moins on comprend moins on peut être efficace. Par exemple, moins on en sait sur une maladie bactérienne et moins on saura quel antibiotique utilisé pour guérir. Bien que la pédophilie ne soit pas toujours une maladie, le fonctionnement reste le même, il faut comprendre un problème pour le résoudre.
D’ailleurs, à l’époque où on méprisait les homosexuels, les gens avaient tendance à croire que pour tolérer les homos, il fallait les comprendre (leur attraction et critères compris), ce qui était faux. Les homos demandaient qu’on les accepte et non que les hétéros adoptent leur point de vu et leurs attractions. Les homosexuels ne demandaient pas à ce que les hétérosexuels deviennent homosexuels.


Certains extrêmistes considèrent que les peines maximales, doivent toujours être appliqués et qu'on ne cherche pas à comprendre les agissements de certains pédophiles, pédosexuels et pédocriminels. Ce qui est absurde. En effet si on étudie mieux les pédophiles, c'est pour mieux faire la différence entre ceux qui font du mal ou pas, ceux qui ont des pulsions et ont besoin d'aide, ceux qui ne se posent pas de questions et font du mal aux enfants sans en éprouver le moindre remords, ceux dont la pédophilie est pathologique et j'en passe. Parce que les pédophiles sont des individus comme tout le monde et qu'ils sont tous différents et suivant comment ils sont, on n'a pas à les traiter de la même façon. Il faut donc tenir compte de tout, des circonstences atténuantes comme les aggravantes afin de rendre le verdict le plus juste possible et non les enfermer tous à vie comme certains le réclament.



Exemple :
Le fait que l'on puisse expliquer psychologiquement pourquoi l'individu en est arrivé à devenir un abuseur suite à un trauma, c'est une circonstance atténuante. L'abus commis dans ce cas est dû à une réaction face à un fort choc émotionnel que l'individu n'a pas choisi de subir, il est donc normal d'en tenir compte et de considérer qui si on soigne ce choc émotionnel, les abus commis qui sont des conséquences de ce choc peuvent ne plus se reproduire. Il ne serait en effet pas juste qu’un individu traumatisé par des abus sexuels répétés et prolongés suffisamment pour que son point de vue du rapport avec les autres en soit totalement déformé et disfonctionel soit jugé et condamné comme un violeur sans scrupule alors qu’il est possible de le soigner et de lui faire perdre ses comportements disfonctionnels au profit de comportements plus appropriés qui lui permettrait d’avoir une vie normale. Et attention, ça ne veut pas dire que ces personnes là ne doivent pas être punis. Mais punis dans le but de leur faire comprendre que ce qu’ils ont fait est mal, qu'ils ont fait du mal et de ne pas les relâcher au moins jusqu’à ce que leur comportement disfonctionnels aient disparus.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quelques extraits du témoignage d'un pédophile abstinent appelé Samuel, suivis de mes commentaires.
Ce témoignage commenté intégralement se trouve ici.
http://adep.etudiantforum.com/t112-e65-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-samuel
Il est extrait du livre "pédophilie, prévenir pour protéger" de Latifa Bennari.

Cruelle déception. Lorsque je parle de mon bel Alexandre, je jette un froid parmi les personnes présentes. On me demande si je suis sérieux. Un de ces étudiants, me parle vaguement de détournements de mineurs et m'invite à lire le code pénal.
Ce que je ne tarde pas à faire. C'est encore à l'époque l'ancien code pénal. J'ai du mal à croire ce que je lis, "attentat à la pudeur sans violence sur mineur de moins de quinze ans". Quoi! A une époque prétendument libérée sexuellement, il n'est pas permis à un jeune homme de dix huit ans et un garçon de treize ou quatorze ans de s'aimer jusqu'à avoir des relations sexuelles, fut-ce sans pénétration! Incompréhensible, aberrant... Ce que je commence à désirer ardemment est-il donc inaccessible, impossible car interdit?

Je rappelle qu'un détournement de mineur n'a rien à voir avec le sexualité. C'est arracher un mineur qu'il ait plus ou moins de 15ans de ses tuteurs légaux.
Quant à l'interdiction d'avoir ne serait-ce des rapports sexuels sans pénétrations avec un mineur de moins de 15ans, c'est considéré comme une atteinte sexuelle, ce qui est un délit. Ce n'est d'un côté pas si aberrant, car je le rappelle encore une fois, c'est une sécurité pour protéger les enfants qui risquent d'être encore trop jeunes, pas assez matures pour apprécier pleinement ce genre de rapports. Le libertinage sexuelle ne doit pas être au dessus de quelques règles de sécurité.
Après dire que c'est impossible, non pas forcément. Puisque cette loi est une estimation, l'enfreindre est interdit, mais ça ne veut pas dire que du mal sera fait à Alexandre ou un autre mineur de moins de 15ans. Le fait que ce genre de rapport soit interdit tant que le mineur n'a pas 15ans, ne veut pas dire qu'il y aura forcément un trauma si on enfreint la sécurité, mais le risque est plus grand.
Après il ne faut pas oublier non plus les rapports semi platoniques qui restent accessibles et qui de toutes façons ne seraient pas punissables car il ne s'agit que de rapports physiques anodins mais avec une connotation sexuelle en plus. Quoique, plus le temps passe, moins on le droit de toucher les enfants, surtout pour les hommes. Bientôt il sera interdit aux pères de caliner leurs enfants. Quand on pense aussi aux faux spécialistes à moitié fou comme Mailloux qui considère que les pères n'ont pas le droit de donner de bains à leurs enfants et que seules les mères devraient en avoir le droit. Le plus important est de ne pas faire de mal aux enfants, après les contacts et rapports physiques, chacun homme ou femme, pédophile ou non pédophile, doit avoir le droit d'avoir les mêmes, c'est à dire les toucher sans faire de mal et surtout dans un cadre respectueux.


Je vais très mal mais j'ai le sentiment de ne pouvoir m'en ouvrir à personne. J'ai l'impression qu'on me mépriserait, que je me ferais injurier, voire dénoncer. Je commence à craindre la police.

Samuel en fait un peu trop, il ne peut pas craindre la police si il n'a rien fait. Par contre être rejeté, méprisé, insulté, voir violenté si il devait révéler ses attirances, ce n'est pas à exclure du tout. Et aujourd'hui ça a empiré et ça continuera d'empirer tant que les lois deviennent de plus en plus idiotes. Les animateurs de centre aéré par exemple n'ont même plus le droit de prendre des photos des enfants, de crainte qu'on se serve des photos pour des pédophiles qui se masturberaient dessus, alors que cela ne traumatiserait en rien les enfants même si c'était le cas. Ce genre de loi maintient la paranoia des gens et leur donne des raisons de paniquer pour rien, car cela ne protège pas les enfants d'interdire qu'ils soient pris en photos dans des centres pour enfants en public. Au contraire, cela ne fait que priver encore plus d'éventuels pédophiles de leurs droits et donc de les frustrer encore plus, ce qui contribue aux passages aux actes et en plus comme dit plus haut, les gens en deviennent encore plus hystériques, car ils paniqueraient alors au moindre individu qui prenne leurs enfants en photos, ce qui augmente les fausses rumeurs, les fausses accusations et les fausses enquêtes qui peuvent ruiner la vie d'un individu et qui oblige aussi les enquêteurs à poser des questions aux enfants qui contrairement aux photos, pourraient réellement les traumatiser, si on lui demande genre si on lui a demandé de se mettre tout nu, si on la pénétré, etc... Et même si l'individu en question se révèle être un pédophile, mérite-t-il d'être stigmatisé et d'avoir sa vie ruiné pour avoir pris une photo normale, sans nudité, sans position sexuelle, en bref une photo en rien traumatisante d'un enfant qui lui plaît? Oui la loi l'interdit désormais, mais cette loi ne protège pas les enfants, au contraire, pour les raisons précitées. Elle ne fait que donner aux gens ce qu'ils veulent, "protéger leurs enfants à tous prix n'importe comment des méchants pédophiles", alors qu'on ne peut pas protéger les enfants de ce dont ils n'ont pas besoin d'être protégés. Là, autant interdire aux enfants de sortir de chez eux, d'aller dans des piscines, de jouer dans des films, pour les protéger des vilains pédophiles qui voudraient se rincer l'oeil en les regardant marcher dans la rue, jouer à la piscine ou dans un film, en quoi tout cela est moins traumatisant que de les prendre en photos? C'est pareil.


Pourtant je n'ai rien fait! Suis-je malade vraiment? Un adulte ne peut-il aimer un enfant, un adolescent? C'est alors que je tombe sur un livre au titre intrigant et riche de promesses : L'enfant au masculin de Tony Duvert. Ce livre a changé le cours de mon existence. Je n'ai pas dit nécessairement en bien. Il s'agit d'un ouvrage pro-pédophile, d'un écrivain qui eut son heure de gloire au cours des années 70. Personnellement, je déteste ses romans, hormis les trois derniers.

Tony Duvert n'est pas vraiment une référence en matière de pédophilie, puisque c'est un grand apologiste et militant de la pédosexualité. Donc j'espère que quand Samuel dit que ce livre a changé son existence, que ça ne l'a pas genre convaincu d'avoir des rapports pédosexuels, la suite confirmera un peu que si.


Je m'accroche à ce livre comme à une bouée de sauvetage. Non seulement je découvre que je ne suis pas le seul de mon espèce mais que les champions de l'antipédophilie sont pour la plupart des idiots, des puritains sexophobes ou des hypocrites.


C'est sûr que c'est agréable pour les pédophiles de se soutenir les uns les autres. C'est pour ça qu'il faut les laisser s'exprimer entre eux dans leurs forums, tant qu'ils ne cautionnent pas les abus sexuels ou la pédopornographie. Il y a des gens qui réclament que leurs forums soient fermés. Non. Les pédophiles ont le droit de s'exprimer aussi et ils en ont besoin. Certains en ont même besoin pour ne pas passer aux actes. Après si certains membres de ces forums sont actifs, il faut bien sûr les punir, mais qu'ils s'expriment ou pas dans ces forums ne changera pas grand chose, si ils sont actifs, ils resteront probablement actifs, par contre si ils pronent la pédosexualité, il faut sanctionner non pas le forum (et donc sanctionner tous les membres) mais le membre du forum. Après certains pédophiles peuvent parler entre eux en privé, et se fabriquer un réseau de pédopornographie ou de pédophiles actifs. Ils doivent être stoppés voir punis, mais en étant pris à propager la pédopornographie ou s'organiser à agir en prédateurs d'enfants, via des surveillances et infiltrations, mais sans censurer totalement leurs forums si ils y respectent les lois et surtout qu'ils sont respectueux. Priver des pédophiles des peu de droits qu'ils leur restent, et quand même un droit fondamental de s'exprimer, c'est les inciter à la haine et les frustrer, ce qui augmente leur chance de passer aux actes.


En somme, j'en suis revenu plus ou moins à l'idée que la loi ne doit pas être vraiment appliquée. De toute façon, je flotte maintenant sur mon petit nuage bleu.

Il faut que la loi ne soit pas vraiment appliquée ou il semble que la loi ne soit pas vraiment appliquée? Appliquer la loi de majorité sexuelle et de protection des enfants, il vaut mieux de grande préférence qu'elle soit bien appliquée par sécurité pour les enfants. Mais les lois sur les photos par exemple précitée, l'appliquer ou pas ne change rien pour les enfants et ne les met pas moins en danger.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quelques extraits recopiés et commenté d'un article sur la pédophilie, dont voici le lien :
http://www.philo5.com/Cogitations/081114CommentReflechirSurLIncesteEtLaPedophilie.htm
L'article est entièrement recopié et commenté dans le dossier suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t116-j6-les-temoignages-un-article-sur-la-pedophilie#367


Quand il s'agit de meurtre, de coups et blessures, de viol ou de vol, il n'y a pas long à expliquer pour comprendre que mieux vaut s'abstenir. Comme personne ne veut subir de tels sévices, la seule idée de réciprocité nous fait vite comprendre.

Très juste. Mais le viol désigne une pénétration forcée "ou jugée non consentante par les lois". Un viol, une pénétration forcée sans consentement est évidemment pas agréable et l'idée de réciprocité effectivement nous fait dire qu'on ne voudrait pas que ça nous arrive. Mais dans certains cas où la pénétration (ou le rapport sexuel) est jugée non consentante, la question de réciprocité est exclue, car c'est la loi, la morale, les gens, la société qui décident à la place de l'enfant ou ado si ce dernier était consentant ou pas. Ca change tout. Comme d'ailleurs l'interdiction aux gens de mourir. Si quelqu'un veut mourir, on considère que lui accorder le droit de mourir est un meurtre. En bref, là aussi, c'est la société et ses lois et morales qui décident à la place de l'individu si il a le droit de mourir ou pas, alors que la décision ne devrait revenir qu'à lui. Tout comme la décision de consentir aux rapports sexuels ou pas, apprécieriez vous que l'on décide à votre place si vous êtes consentants ou pas? Vous vivez un rapport sexuel et on se met à vous interroger, s'immiscer dans votre vie privée, vous harceler de questions, vous juger, vous interdire de vivre votre sexualité, sous pretexte que la morale et les lois se permettent de juger à votre place si vous êtes consentents ou pas. Ce qui d'un certain point de vue est absurde.
Après cela dit, bien sûr, il faut protéger les enfants des risques qu'ils peuvent dire oui à des rapports sexuels sans vraiment y consentir. Mais là où c'est absurde, c'est le fait que l'on réclame que le consentement ne doit jamais être pris en compte. Après tout un ado de 14ans pleinement consentant à des rapports sexuels ne souffrira pas comme une personne qui a vraiment été violée. Les conséquences ne sont pas les mêmes. Le partenaire sexuel doit être puni pour avoir enfreint la règle de sécurité qui sert à protéger l'ado de 14ans que l'on estime encore trop jeune pour réellement consentir à des rapports pleinement sexuels. Mais doit-on le punir comme quelqu'un qui a commis un véritable viol et qui a provoqué un grave traumatisme chez sa victime? Quand une loi est enfreinte, il faut punir l'individu, mais pas n'importe comment. Chaque facteur doit être pris en compte et pas uniquement ceux qui nous arrange et se baser uniquement sur les lois. La loi sur la majorité sexuelle est là pour dire si il y a un danger et que l'individu qui outrepasse cette loi doit alors être puni. Mais cette loi n'a pas à décider ou non si la dite victime a été traumatisée ou pas, si elle a été violée ou pas. C'est d'ailleurs pertubant pour certaines victimes qu'on leur dise qu'elles sont victimes parce que la loi et la société en a décidé ainsi. Certaines victimes diront non et réagiront avec agressivité que l'on se permette de leur dire ce qu'elles ressentent, qu'en tant que victimes elles sont forcément traumatisées etc... Sans compter comme je le dis souvent qu'il arrive aussi qu'il suffit de persuader une dite victime qu'elle est une victime et qu'elle est traumatisée pour que son point de vue change sur les relations sexuelles qu'elle aura vécu. Et comme nous réagissons notamment suivant le point de vue que nous avons, si on se met à croire que nous sommes victimes et qu'on nous force à changer notre point de vue, notre comportement et façon d'agir changeront alors aussi et nous ressentiront alors un sentiment de malaise comme si nous étions vraiment des victimes, alors que certaines victimes ne sont victimes que parce que les lois et morales décident à notre place que nous sommes victimes.

Hubert Van Gijseghem, psychologue expert consultant souvent sollicité par les autorités légales, s'est mis dans l'eau chaude en affirmant que la justice doit protéger les enfants mais doit aussi protéger les accusés tant que la démonstration de la culpabilité n'est pas faite.

Encore heureux. Il manquerait plus que ça qu'il suffit d'accuser quelqu'un pour qu'il soit déclaré coupable, sans démonstration. Il n'y aurait plus de justice, ce serait la terreur, ce serait l'hystérie (pire parce c'est déjà le cas), plus personne n'osera poser un doigt sur un enfant de crainte d'être accusé. Et qu'on ne vienne pas me dire que les parents continueraient d'avoir le droit, car je rappelle que la majorité des abus sexuels sur enfant se produisent dans les familles.
Le problème est aussi que des fois l'accusé en question se révèle être un pédophile, mais si il est accusé à tord de pédosexualité alors qu'il n'a rien fait, il verra quand même sa vie brisée, car pour la plupart des gens, être pédophile passif ou actif revient au même. Voire pire, il suffira peut-être qu'on découvre qu'il est pédophile pour considérer que les accusations sont bien fondées, alors pédophiles ne veut pas dire abuseur d'enfant.

Serge André rejoint ce point de vue en écrivant « Le psychanalyste que je suis ne considère pas comme injustes les lois qui sanctionnent la pédophilie (pédosexualité). Je ne les prends pas non plus comme l'expression d'une justice absolue et universelle. Ces lois ne sont que l'une des constructions grâce auxquelles notre société tente de se maintenir en tant que symptôme parmi d'autres.

Mais ce n'est pas la même chose. L'auteur de cet article était en train de parler de rapport incestueux. Il balance sans raison qu'il faut interdire tous rapports incestueux, sans même préciser s'il s'agissait de pédosexualité. Et le voilà qu'il dit que Serge André confirme ses dires en disant qu'il faut interdire la pédosexualité. Cherchez l'erreur.
Sinon les lois qui sanctionnent la pédosexualité se doivent d'exister mais ne doivent servir que de sécurité pour protéger les enfants d'une sexualité qui risque d'être trop précoce pour eux. Et pas à autres choses. Ces lois ne doivent pas être prétexte à tout interdire aux enfants, y compris de se découvrir sexuellement à leur rythme, tant que l'estimation qui sert de sécurité n'est pas enfreinte. Il n'est pas rare, même de nos jours, que des parents interdisent à leurs enfants de se masturber par exemple. Ces lois ne doivent pas être prétexte pour que les gens utilisent les pédophiles, qu'ils soient actifs ou passifs, comme des défouloirs.
La société pour être harmonieuse se doit d'avoir des règles qui imposent le respect de tous. D'où la nécessité de lois qui protègent les enfants de rapports sexuels auquels ils ne peuvent encore pas pleinement consentir et qui donc sont des manques de respect pour leur développement et vis à vis de leurs capacités de compréhension et d'appréciation réduites.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum