ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

J.3.1 -Les témoignages - Dr Pierre Mailloux - entretient sur Youtube

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Entretient avec le docteur Pierre Mailloux, expert en pédophilie au Québec. A noter qu'en raison de l'accent Québecois, il y a certains passages que je n'ai peut-être pas bien compris. Les lignes que j'ai recopiées ne sont pas à 100% les mêmes que celles du Dr Mailloux, mais les idées sont les mêmes. La vidéo de cet entretient est disponible sur Youtube via le lien ci-dessous.
http://www.youtube.com/watch?v=TfANRWo3kXo
Tout comme les topic du sujet J, je commence par poster le témoignage que je commenterai plus tard.


Quest-ce que la pédophilie? Qu'est-ce qu'un pédophile?

Dr Mailloux : Origine du mot pédophile, c'est aimer les enfants. Les pédophiles les aiment un peu trop. Donc c'est quelqu'un, en général un homme à 95%, qui est plus excité sexuellement par un enfant que par un adulte. Je dis bien plus. Un enfant dans ce cas là, est un petit être humain qui n'a pas de poil. Donc enfant prépubère. Je ne sais pas pourquoi, mais tous les pédophiles que j'ai connus sont rebutés par les enfants quand ils commencent à avoir des poils. Un pédophile préfère les tous petits aux plus grands.

Comment reconnaîtriez vous un pédophile?

Dr Mailloux : Aucune idée. C'est une bonne question. On ne peut pas savoir. Il faudrait demander qui est attiré par les uns ou par les autres. Mais qui va l'avouer? Il va plus souvent avec les tout petits qu'avec les plus grands. Qui va l'avouer? C'est avouer un crime. Le seul test objectif est celui du plétismographe qui consiste à mettre un anneau en caoutchouc autour du pénis et lui montrer toutes sortes d'images et si il y a un intéret, le pénis va gonfler et ça va être enregistré. Mais le pédophile si il veut ne pas être pris, va déjouer l'image en en imaginant une autre qui le rebute, comme imaginer un enfant poilu.

Critères d'attractions des pédophiles?

Dr Mailloux : Quand je leur demandais aux pédophiles, quelle différence ça fait au niveau de la peau qu'il y ait du poils ou pas? Mais ce n'est pas la peau le problème, c'est le poil. Ce n'est pas la douceur de la peau, c'est juste juvénile et avant la puberté. C'est bizarre, ils vont caresser une fille, sa poitrine comme si elle avait des seins alors qu'elle n'en a pas, mais une femme qui a des seins, ils en veulent pas. Pourtant tous les pédophiles que j'ai connus, vivaient avec une femme adulte. Il y en a un, ils faisaient trois fois par mois l'amour avec la femme adulte, trois par semaine avec la petite. Le plus souvent avec l'adulte il avait mal à la tête.

Comment approchent-ils les enfants?

Dr Mailloux : La nouvelle vague des pédophiles, c'est qu'ils ciblent les familles monoparentales, comme une mère avec deux ou trois enfants. Ils envoient la mère jouer au bingo et se font passer pour de bons gardiens pour les enfants. Avant ils étaient dans les ordres religieux. Ils se glissaient auprès d'enfants. C'était surtout l'enseignement, les sports.

Comment est perçue la pédophilie en société aujourd'hui?

Dr Mailloux : La façon d'aborder la pédophilie est soit masculine ou féminine. Il y a une différence de perception de ce problème suivant le sexe de la personne. La pédophilie n'est pas évaluée à sa juste mesure par les femmes. Beaucoup de femmes vont vivre avec un pédophile dénoncé, reconnu coupable et elles continuent de vivre avec. Les hommes réagissent beaucoup avec agressivité envers les pédophiles. Celà est vu aussi au niveau des interventions. Les femmes envers les pédophiles tentent de les convertir en hétérosexuels, ce qui est dément. La pédophilie est un mode préférentiel. Ils préfèrent de façon instinctives, naturelle. Ils sont plus excités par les tout petits que par les plus grands. Selon les femmes, la pédophilie est une affaire de pouvoir. Comme quoi, le pouvoir que l'homme exerce sur les enfants, les excite. C'est véhiculé au pays et ça marche le gens y croient. (A noter, le Dr Mailloux parle de cette histoire de pouvoir sans y croire).

Y'aurait-il une prédisposition génétique?

Dr Mailloux : Je ne sais pas. La question est bonne. Pourquoi ça touche juste les hommes ou presque? Si c'était acquis, ça toucherait autant d'hommes que les femmes. Ca m'a toujours frappé. Si on prend toutes les autres déviations sexuelles, c'est quasi-exclusivement masculin.

Si c'était Génétique, y'aurait une formation différente dans le cerveau...

Dr Mailloux : Chez l'homme, il y a une différence de chromosomes. Est-ce que cette différence pourrait-être liée à la pédophilie? Il faudrait donc soit étudier le cerveau, soit isoler le gêne qui pourrait être responsable de la pédophilie. Je ne sais pas. On se pose d'ailleurs très peu de questions. On remarque que dans certaines familles, la pédophilie se transmet de génération en génération, tandis que dans d'autres familles, il y en a pas.

La façon dont les gens perçoivent la pédophilie est-elle la bonne? Sinon quelle est la bonne façon?

Dr Mailloux : C'est une tare. Que ce soit génétique ou profond. Est-ce qu'il n'y a pas chez les hommes, dans, un moment donné, le cerveau quelque chose qui fait qu'au lieu d'évoluer, d'être exciter vers les adultes, ça reste à un niveau et ça redescend. Je ne le sais pas. Mais il y a quelque chose de très particulier. La façon de voir ça, c'est une tare, probablement génétique ou neurophysiologique qui touche les hommes. Quel est le lien avec la testostérone? Je ne sais pas trop, mais j'ai l'impression qu'il y a un lien. On ne peut pas s'éloigner de la génétique, la neurophysiologique et la testostérone.

Si c'est une tare, alors comment la combler ou faire progresser la personne?

Dr Mailloux : Si on coupe la testostérone, soit par castration chimique ou chirurgicale, c'est dans le but d'enlever la testostérone du déviant sexuel. Je propose donc la castration chirurgicale dans les gros cas. Dans d'autres cas, on fait des castrations chimiques, c'est à dire on donne des hormones pour bloquer l'effet de la testostérone où la sécrétion. Et c'est efficace. On a commencé avec la progestérone ce qui calme la libido et la déviation. Il y a aussi l'androcure, sous forme de comprimés, ce qui bloque l'effet de la testostérone au cerveau et ensuite on bloque le signal aux testicules de sécréter de la testostérone.

Y'a-t-il d'autres moyens que la castration?

Dr Mailloux : Y'en a pas d'autres. Dans les petits cas, on les encadre. Les thérapies de la parole, c'est correcte, mais quand il y a moindre mal c'est sérieux. Il est important de choisir un moyen efficace. Le moins couteux possible et pour la vie. Pour une raison que j'ignore, les déviants sexuels semblent avoir plus de libido en vieillissant contrairement aux hommes normaux. Mais pourquoi, en vieillissant les violeurs sont encore pires? Ceux qui sont déjà passé à l'acte, la déviation est plus forte et ils sont très actifs sexuellement en vieillissant, contrairement aux hommes normaux qui à partir de 18ans descendent tranquillement plus ou moins vite. Eux, on dirait que c'est l'inverse, ils suivent presque la libido féminine. Il y en a qui ne cherchent pas à comprendre tout ça. Ils prétendent aider et faire du social avec les pédophiles, alors quand j'arrive avec la castration chirurgicale, ils se disent qu'ils vont perdre leur emploi. Il y a une prison, où une directrice n'a jamais voulu qu'un prisonnier qui voulait être castré le soit. Il serait sorti de là, il n'y serait jamais retourné.
Les bonnes femmes comprennent mal, cette problématique là. C'est vraiment énorme. Elles peuvent pas comprendre. La majorité des femmes, ne comprennent pas la castration chirurgicale. Elles pensent que la sexualité masculine, c'est dans la tête. Des femmes pourtant instruites, criminologues, sexologues. Elles pensent que la sexualité de l'homme, c'est comme celle de la femme. Ce n'est pas la place des femmes, c'est comme demander aux femmes d'intervenir auprès des garçons délinquants. Beaucoup de femmes veulent intervenir auprès des adolescents males délinquants, je ne comprends pas ça.
Le sexe est important au niveau de l'intervention et au niveau de la compréhension.

Comment expliquer la propagation de la pédophilie?

Dr Mailloux : Avant y'avait des revus, des voyages. Ils s'en allaient un peu partout, comme au Méxique à Haïti. Surtout le Méxique, aussi la Thailande.
Ce qui m'inquiète, ce sont surtout les moniteurs de scouts, de sports avec tous ces enfants. C'est plus inquiétant que la cyberpédophilie où là il faut surtout punir les auteurs des vidéos.

Les interventions vis à vis de la pédophilie sont-elles couteuses?

Dr Mailloux : Oh oui, c'est couteux. Pourtant le dernier que j'ai fait castrer, ça n'a coûter que 140 dollars. C'est efficace, mais il y a la résistance féminine. Ici, il y a une vaste majorité de femmes qui sont prêtes à me traîter de tous les noms. Je précise que castrer, c'est retirer les testicules sans couper le pénis. Ca ne prend que dix minutes. C'est vraiment spectaculaire, le résultat, mais le club de femmes québecoises ne veut pas me croire parce que pour elles, la sexualité est dans la tête, moi je leur dis que ce n'est pas le cas des hommes.
Ca fait son chemin. Ca se parle en France. Deux équipes de journalistes sont venus me voir parce qu'ils veulent débloquer ça en France. Aux Québec, y'a aucun problème à enlever les ovaires d'une femme, mais les testicules d'un homme, on considère celà comme de la boucherie. Ce n'est pas pour des raisons religieuse, mais y'a quelque chose de très symbolique chez les hommes.

Y'a-t-il un rapport entre l'église et la pédophilie?

Dr Mailloux : Non, l'église n'a rien à voir avec la pédophilie. Les pédophiles se faufilent là où il y a des enfants. Les pédophiles n'y vont plus maintenant, car on surveille ce milieu. Les scouts aussi, c'est pourquoi maintenant, ce sont surtout les conjoints et les beaux pères. La pédophilie n'augmente pas. C'est une question de lignée dans certaines familles. Puis de tare personnelle. Je ne sais pas comment l'expliquer mais c'est une tare. Une tare masculine. Ce n'est pas de l'immaturité. On pensait que si un pédophile devenait plus adulte, il s'intéresserait aux adultes avec une paire de seins et du poil. C'est à oublier. Pareil pour les pédophiles homosexuels. Ca n'arrive jamais.

Que faire si on soupçonne quelqu'un d'être pédophile?

Dr Mailloux : Il faut être vigilant. Les pédophiles ne sont pas des malades mentaux. Lorsqu'ils se sentent surveillés, ils n'ont pas de mauvais gestes. Quand un homme semble aimer beaucoup les enfants, on ne le laisse pas seul. J'ai déjà vu pendant deux heures un homme dans une piscine qui s'est amusé pendant deux heures avec une petite fille de huit ans. Pensez vous que c'est normal? Ce n'est peut-être pas un pédophile actif, mais il n'est pas normal. Et moi je l'ai surveillé et il m'a regardé le surveiller. J'ai été vigilant.

Y'a donc de la pédophilie passive?

Les pédophiles ne sont pas tous des violeurs. 85% des pédophiles sont non violents. Ils attendent la bonne occasion et ils peuvent attendre longtemps. Ils sont patients. Et 85% des enfants abusés sexuellement le sont par une personne qu'ils connaissent. Les pères, les grands-pères, oncles, grands frères, voisins, ami de la famille. C'est rare qu'un père incestueux ne soit pas un pédophile.
50% des pédophiles, n'ont jamais été abusés sexuellement. Ceux qui l'ont été, ça a été fait très probablement par un membre de la famille et la pédophilie est familiale.

Y'a un lien entre la pédophilie et le niveau social?

Non, il n'y a pas de lien. Il peut y avoir des médecins. Comme celui qui prenait des photos de petites filles qu'il examinait. Un pédiatre droguait les petits garçons pour mesurer leur pénis. Il était marié à une psychiatre et avait quatre enfants.

A partir de quel âge devient-on pédophile?

Je n'ai que des réponses vagues à vous offrir. Vous avez des questions très pertinantes. C'est rare de voir un homme normal devenir un pédophile à 40ans. En général les pédophiles ont 15, 16, 17ans. Ils ont commencé parfois dans la tête, mais pas encore actualisé. Ils peuvent se retenir un certain nombre d'années. Ils sont patients et attendent la bonne occasion.

A partir de quel âge des enfants, peut-on se dire que ce n'est plus pédophile?

Dès qu'il y a du poils. Donc 14ans. Là, ça devient autre chose, c'est une autre catégorie. Comme un homme adulte qui a essayé avec une jeune de 13ans et demi. On ne pas parler de pédophilie. Ils vont aimer les femmes adultes, mais qu'elles soient jeunes, un peu naïves.

Se sentent ils coupables?

Dr Mailloux : Cinq à dix minutes après avoir éjaculé, ils ont des reflexions sur leurs actes, mais après, ça repart. Il y en a qui m'a dit "la culpabilité dure cinq minutes après éjaculation. Deux heures maximum". Faut être un homme pour comprendre ça. Une femme serait perdu dans cette interview. Ils n'ont pas la conscience de la victime, juste pendant quelques minutes. Jusqu'à deux heures maximum, il regrettait un peu leurs gestes, mais après ça, la libido repart et il n'y a plus de regrets, plus de remords. Ils retournent alors à la chasse. Il y en a un, il suivait les petits garçons et après l'avoir abusé, il se masturbait plusieurs fois par jour en pensant à ce qu'il avait fait. Après trois semaines, il fallait qu'il recommence. Avec des petits garçons de 13ans, 14ans. J'en ai vu plusieurs, y'en a un que j'ai fait castré, il n'a plus jamais recommencé. Mais les pédophiles, ils sont tous uniques, y'en a un il faisait du camping avec les p'tits garçons.

En ce qui concernent les victimes ou leurs cibles?

Dr Mailloux : Ils choisissent pas n'importe qui. Ils peuvent pas choisir un enfant qui raconte tout. Ils prennent les enfants isolés. Ils prennent les enfants dont on s'occupe pas trop. Ils essayent alors de se glisser. La plupart sont non violents, donc ils récompensent. Comme celui qui s'occupait d'une mère schizophrène, il en profitait. Quand il a été dénoncé, la mère ne voulait pas porter plainte, car il s'occupait d'elle. II abusait de l'enfant, mais il était gentil, il valorisait et lui faisait des cadeaux. Donc les cibles sont ceux qui ont besoin d'affection. Donc il faut être vigilent et bien s'occuper des enfants. Les amener à s'exprimer. Le meilleure antidote contre la pédophilie, c'est le bon parentage. Comme ça face à un étranger un peu trop gentil, l'enfant va avoir un mouvement de retrait. Contrairement à l'enfant carencé.

L'avenir en ce qui concerne la pédophilie?

Dr Mailloux : Très peu d'évolution. Ca change très peu. Je ne pense pas que le nombre de pédophiles augmente. On fait grand état de la cyberpédophilie. Je trouve ça dangereux, les pédophiles en profitent quand on voit l'accent qui est mis sur la cyberpédophilie. Le pédophile pendant ce temps se glisse dans les familles monoparentales. Il faut arrêter ceux qui mettent des photos d'enfants sur le net, mais ceux qui s'amusent de toutes façons, même si on enlève les photos d'enfants, ils trouveront autres choses, comme les dessins animés. Mais le problème est vraiment les hommes qui se glissent dans les monoparentales. Donc les pères et les beaux pères. Comme les pères qui divorcent et couchent avec leurs enfants. Comme cette fille de 9ans et demi qui couche toute nue avec le père. Inutile d'informer les femmes, ce sont des tartes. Il faut informer les hommes. Mais il n'y a rien de plus sourd qu'une tarte qui ne veut pas entendre. Donc il faut que les hommes deviennent vigilants et je l'ai essayé et ça fait toute la différence. Comme l'histoire de la piscine, les femmes ne remarquaient rien, mais moi je l'ai vu. La criminalité masculine, c'est aux hommes de s'en occuper pas aux femmes. La désapprobation masculine fonctionne. Les femmes ne désapprouvent pas. Un homme désapprouvé par un autre homme fonctionne mieux.

Quelles sont les meilleures sources pour informer à propos de la pédophilie?

Dr Mailloux : Pas grand chose. Moi en ce qui me concerne, je n'ai pas lu, j'ai fait énormément d'évaluations. Il y a très peu de lecture avancée sur le sujet. Il faut écouter les victimes et les déviants sexuels. Personne ne veut étudier la vie des patients que j'ai fait castrer. Est-ce de la pudeur ou de la lâcheté? Comme la mère seule qui a trois enfants avec un pédophile qui s'installe. Elle va pas se plaindre. Comme aussi ceux qui draguent les grosses qui ont des enfants. Ils font l'amour trois fois par mois. Pareil, elle ne va pas se plaindre. Elle va fermer les yeux sur beaucoup de choses. Par contre sa petite fille de 9ans a droit au bonhomme trois fois par semaine. C'est la réalité. Les pédophiles vont développer des stratégies et s'adapter. Le pire que j'ai vu venait des travailleurs sociaux qui informaient les enfants. Qui disaient aux tout petits, ton corps t'appartient. Cette naïveté féminine me donne la nausée. Les pédophiles s'adaptent à toutes ces choses et ils vont attendre. Vous avez pas idée comme il peuvent être patients. Avec leurs victimes, ils vont l'étudier. Moi je dis, "laissez les enfants tranquilles et quand vous en voyez un, ne le perdez plus jamais de vue". Les pédophiles ne se traîtent pas. A part la castration. Ils ne changeront jamais de mode préférentiel d'excitation sexuelle. Il y a quarante/cinquante ans, on croyait qu'avec la psychanalyse, on pouvait prendre un homosexuel et le transformer en hétéro. Ca a été un échec. Les pédophiles s'adaptent aux époques, aux situations, aux enfants avertis ou pas et c'est un proche, père, grand père, grand frère.



Dernière édition par Dante (Admin) le Mer 21 Déc - 17:57, édité 3 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quest-ce que la pédophilie? Qu'est-ce qu'un pédophile?
Dr Mailloux : Origine du mot pédophile, c'est aimer les enfants. Les pédophiles les aiment un peu trop. Donc c'est quelqu'un, en général un homme à 95%, qui est plus excité sexuellement par un enfant que par un adulte. Je dis bien plus.
Non! Que fait-il alors des pédophiles secondaires qui sont à la fois attirés par les adultes (ou ado) et aussi les enfants, mais un peu moins que les adultes ou ados?

Un enfant dans ce cas là, est un petit être humain qui n'a pas de poil. Donc enfant prépubère.
En général oui, effectivement la vraie pédophilie est l'attraction envers les enfants impubères ou peu pubères.

Je ne sais pas pourquoi, mais tous les pédophiles que j'ai connus sont rebutés par les enfants quand ils commencent à avoir des poils.
La réponse est pourtant simple, l'apparition de poils fait que le pédophile n'arrive plus à considérer l'enfant ou plutôt l'ado comme un enfant. Or les pédophiles aiment les enfants parce que justement ce sont des enfants et qu'ils ont des caractéristiques d'enfants et exclus des adultes, sans compter le visage. Un visage d'enfant n'a pas de poils, contrairement à celui des adultes et des ados. Sans compter la douceur de la peau qui leur plait et qui disparait avec l'apparition de poils.

Un pédophile préfère les tous petits aux plus grands.
Non. Les pédophiles aiment souvent principalement les pré-adolescents aux alentours de 10/12ans que les tous petits.

Comment reconnaîtriez vous un pédophile?
On ne peut pas savoir. Il faudrait demander qui est attiré par les uns ou par les autres. Mais qui va l'avouer? Il va plus souvent avec les tout petits qu'avec les plus grands. Qui va l'avouer? C'est avouer un crime.
Non! Avouer être un pédophile n'est pas du tout avouer un crime. La pédophilie est une attraction pas un acte. Ce médecin soit disant expert en pédophilie ne connait même pas la différence entre un pédophile et un pédosexuel. Pédophile, c'est pédo + phile. Pédo désigne les enfants, comme pédopsychiatre ou pédiatre. Phile c'est aimer, comme cinéphile, hydrophile ou aquariophile. Pédophile désigne donc l'attraction sexuel envers les enfants, tandis que la pédosexualité désigne le rapport sexuel avec les enfants. La différence est donc énorme. Le Dr Mailloux est considéré comme un grand expert en pédophilie et il ne fait pas cette différence?! Ca me paraît quand même très grave.

Le seul test objectif est celui du plétismographe qui consiste à mettre un anneau en caoutchouc autour du pénis et lui montrer toutes sortes d'images et si il y a un intéret, le pénis va gonfler et ça va être enregistré. Mais le pédophile si il veut ne pas être pris, va déjouer l'image en en imaginant une autre qui le rebute, comme imaginer un enfant poilu.
Il y a aussi le fait que les pédophiles approchent les enfants, les regardent souvent avec un air heureux, qu'ils aiment les caliner, les embrasser, jouer avec eux. Je parle bien là des pédophiles, pas forcément des prédateurs. Sans compter que l'excitation sexuelle fait que l'on a parfois des démangeaisons, notamment au niveau du nez et du crane. Comme test, il y a aussi celui de l'IRM, pareil, on fait regarder des images au sujet et on vérifie ce coup-ci l'activité cérébrale.

Critères d'attractions des pédophiles?
Dr Mailloux : Quand je leur demandais aux pédophiles, quelle différence ça fait au niveau de la peau qu'il y ait du poils ou pas? Mais ce n'est pas la peau le problème, c'est le poil. Ce n'est pas la douceur de la peau, c'est juste juvénile et avant la puberté.
Non. Pas tous les pédophiles en tous cas. Les pédophiles aiment la douceur de la peau des enfants. Ils sont assez souvent rebuté par les poils, comme expliqué plus haut à cause du fait que celà marque le transformation en adulte et que l'enfant n'a du coup plus le visage d'un enfant. Il en va de même pour la voix qui change, notamment pour ceux qui aiment les jeunes garçons. Si on demande à un hétérosexuel pourquoi est-il rebuté par une femme avec des poils sur le visage, il répondra que tout simplement les poils sur le visage sont un trait de caractère masculin des hommes et exclu des femmes. Pour les pédophiles, notamment ceux qui aiment les jeunes garçons, c'est pareil. Les poils sur le visage sont un trait de caractère d'adulte et exclu des enfants.

C'est bizarre, ils vont caresser une fille, sa poitrine comme si elle avait des seins alors qu'elle n'en a pas, mais une femme qui a des seins, ils en veulent pas.
Ce n'est pas si bizarre que ça. Ils aiment tout bêtement ce qui caractérise l'enfant et non l'adulte. Ce n'est pourtant pas compliqué à comprendre.

Pourtant tous les pédophiles que j'ai connus, vivaient avec une femme adulte. Il y en a un, ils faisaient trois fois par mois l'amour avec la femme adulte, trois par semaine avec la petite. Le plus souvent avec l'adulte il avait mal à la tête.
Idem. Un pédophile préférentiel mais non exclusif qui préfère les enfants et qui aiment moins les femmes. Probablement parce qu'il est attiré par le sexe féminin, mais aussi les enfants. Il préfère alors la jeune fille chez qui il retrouve à la fois le sexe féminin et l'enfant.

Les femmes envers les pédophiles tentent de les convertir en hétérosexuels, ce qui est dément.
Ca dépend d'où la pédophilie de l'individu vient. Si c'est un traumatisme ou un blocage psychologique, il est parfois possible de convertir l'individu en traitant le blocage ou le trauma en question. Dans d'autres cas, c'est effectivement souvent voué à l'échec. Etonnant que le Dr Mailloux ne sache pas ça.

La pédophilie est un mode préférentiel. Ils préfèrent de façon instinctives, naturelle. Ils sont plus excités par les tout petits que par les plus grands.
Pour certains cas oui et dans ce cas là oui, forcer un pédophile à ne pas aimer ce qu'il a toujours aimé de façon instinctives et naturelle comme il dit, a peu de chances de marcher. Idem sur le fait des les forcer à aimer ce qu'ils n'aiment pas. Mais ce n'est pas le cas de tous. Ce médecin généralise trop.

Selon les femmes, la pédophilie est une affaire de pouvoir. Comme quoi, le pouvoir que l'homme exerce sur les enfants, les excite.(A noter, le Dr Mailloux parle de cette histoire de pouvoir sans y croire).
Pourtant, c'est parfois vrai. Certains sont excités par les enfants notamment lorsqu'ils les dominent. Il s'agit d'un fantasme plus répandu qu'on pourrait le croire. Il y en a qui sont excités lorsque les enfants sont réduits à l'impuissance. Ils sont déjà excités par les enfants, mais la domination et le pouvoir exercés sur l'enfant renforce leur excitation. Encore une fois étonnant que le Dr Mailloux ne comprenne pas ça alors que c'est très simple et que ça se trouve aussi parfois chez les hétéro et homosexuels.

Y'aurait-il une prédisposition génétique?
Dr Mailloux : Je ne sais pas. La question est bonne. Pourquoi ça touche juste les hommes ou presque? Si c'était acquis, ça toucherait autant d'hommes que les femmes. Ca m'a toujours frappé. Si on prend toutes les autres déviations sexuelles, c'est quasi-exclusivement masculin.
Selon moi, oui, c'est génétique mais pas uniquement. Certains portent le gêne mais ne l'expriment pas tous de la même façon ni de la même intensité. Là où certains trouveront les enfants attirants sans en être sexuellement attirés, d'autres éprouveront un plaisir sexuel à les toucher (pas forcément de façon inappropriée) voir une excitation sexuelle. Celà depend de l'intensité de leur attraction envers eux et de la façon dont ils ont évolué et de leur maturation. L'inné et l'acquis ont donc tous les deux un rôle à jouer dans la pédophilie selon moi.

On remarque que dans certaines familles, la pédophilie se transmet de génération en génération, tandis que dans d'autres familles, il y en a pas.
Ah bon? Moi je n'ai jamais vu ça, la pédophilie qui se transmet de génération en génération. Les pédophiles que j'ai croisés n'avaient tous aucun antécédants familiaux de pédophiles. En revanche j'ai vu des abus qui se transmettaient. Le pédophile décrit dans le livre de Serge André a fait de son fils un pédophile en ayant plusieurs fois des rapports sexuels avec lui ainsi que d'autres jeunes garçons en même temps. Mais est-ce vraiment de la transmission génétique? Ne serait-ce pas plutôt le fait que le fils se soit adapté à ce que son père lui faisait ou lui faisait faire? Ou alors un trauma? En tous cas, si la transmission de parents à enfants reste une possibilité, moi, je n'en suis pas convaincu du tout, tant je ne l'ai pratiquement jamais vu. A moins que le Dr Mailloux ne confonde pédophilie et pédosexualité comme il l'a déjà fait plus haut. Dans ces cas là, effectivement, celà se transmet parfois, mais pas génétiquement.

La façon dont les gens perçoivent la pédophilie est-elle la bonne? Sinon quelle est la bonne façon?
Dr Mailloux : C'est une tare. Que ce soit génétique ou profond. Est-ce qu'il n'y a pas chez les hommes, dans, un moment donné, le cerveau quelque chose qui fait qu'au lieu d'évoluer, d'être exciter vers les adultes, ça reste à un niveau et ça redescend. Je ne le sais pas.
Déjà une tare, est-ce une bonne façon de qualifier la pédophilie. Surtout qu'en plus, il ne peut même pas l'expliquer, alors comment la qualifier de tare? Il y a effectivement des individus qui n'évoluent pas aux niveaux de leurs attractions et qui restent bloqués à une certaines tranches d'âge. Mais ceux là, il s'agit de sexualité bloquée voir refoulée et non de véritable pédophilie qui fait qu'ils préfère les enfants. Dans ces deux cas là, il y a une grosse différence, car les critères d'attractions ne sont pas les mêmes. Encore une fois étonnant que cet expert en pédophilie ne sache pas celà.

c'est une tare, probablement génétique ou neurophysiologique qui touche les hommes. Quel est le lien avec la testostérone? Je ne sais pas trop, mais j'ai l'impression qu'il y a un lien. On ne peut pas s'éloigner de la génétique, la neurophysiologique et la testostérone.
Il oublie les sentiments, le point de vue des individus, la maturation et le vécu de l'individu qui font qu'ils développeront parfois des sentiments et des attractions pédophiles plus ou moins fortes donc à tenir compte aussi.

Si c'est une tare, alors comment la combler ou faire progresser la personne?
Dr Mailloux : Si on coupe la testostérone, soit par castration chimique ou chirurgicale, c'est dans le but d'enlever la testostérone du déviant sexuel. Je propose donc la castration chirurgicale dans les gros cas. Dans d'autres cas, on fait des castrations chimiques, c'est à dire on donne des hormones pour bloquer l'effet de la testostérone où la sécrétion. Et c'est efficace.
Il ne répond pas à la question qui est de combler la soit disant tare du pédophile. Il se contente de faire de la publicité pour la castration. Solution de facilité au passage, bien que je ne doute pas de son efficacité ni de sa nécessité dans certains cas. Mais il reste évasif quant au fait de soigner la tare, comme si il ne voulait pas en parler parce qu'il ne savait pas.

Pour une raison que j'ignore, les déviants sexuels semblent avoir plus de libido en vieillissant contrairement aux hommes normaux. Mais pourquoi, en vieillissant les violeurs sont encore pires? Ceux qui sont déjà passé à l'acte, la déviation est plus forte et ils sont très actifs sexuellement en vieillissant, contrairement aux hommes normaux qui à partir de 18ans descendent tranquillement plus ou moins vite. Eux, on dirait que c'est l'inverse, ils suivent presque la libido féminine.
Ca me paraît bizarre ça, mais bon admettons.

La pédophilie n'augmente pas.
Si elle augmente, entre autres parce que la société est de plus en plus sexualisée et que l'appétit sexuel du coup augmente aussi donc les chances pour qu'un individu se mette à développer une libido plus forte au point d'en être sexuellement attiré par des enfants, augmente alors en même temps.

C'est une question de lignée dans certaines familles. Puis de tare personnelle. Je ne sais pas comment l'expliquer mais c'est une tare. Une tare masculine.
Il n'explique toujours pas et emploie des mots qui ne semblent du coup pas appropriés.

Ce n'est pas de l'immaturité. On pensait que si un pédophile devenait plus adulte, il s'intéresserait aux adultes avec une paire de seins et du poil. C'est à oublier. Pareil pour les pédophiles homosexuels. Ca n'arrive jamais.
Si, dans les cas des individus sont pédophiles ou hébéphiles à cause d'une immaturité sexuelle ou d'une puberté tardive, ça arrive. De même pour les asexuels ou pseudo-asexuels.

Les pédophiles ne sont pas des malades mentaux.
Alors pourquoi les qualifie t-il de tarés?

Lorsqu'ils se sentent surveillés, ils n'ont pas de mauvais gestes. Quand un homme semble aimer beaucoup les enfants, on ne le laisse pas seul. J'ai déjà vu pendant deux heures un homme dans une piscine qui s'est amusé pendant deux heures avec une petite fille de huit ans.
Oui, la vigilance peut-être important en effet. Mais surveiller dans une piscine est futile. Même si l'individu est un prédateur, il ne va pas abuser de l'enfant sur un lieu publique.

Y'a donc de la pédophilie passive?
Les pédophiles ne sont pas tous des violeurs. 85% des pédophiles sont non violents. Ils attendent la bonne occasion et ils peuvent attendre longtemps. Ils sont patients.
Il répond complétement à côté. On lui demande si il y a des pédophiles passifs (= qui n'abusent pas) et il répond qu'ils sont souvent non violents et attendent la bonne occasion. Là ils parlent plus ou moins des prédateurs pas des pédophiles passifs. Le Dr Mailloux tente apparemment de faire circuler le message que les pédophiles passifs en fait n'existent pas ou il ne se base que sur des cas qu'il connait, c'est à dire des cas judiciaires, donc manque d'objectivité. Pas terrible de la part d'un expert qui repproche pourtant aux autres de mal s'ouvrir, alors qu'il fait un peu pareil.

Et 85% des enfants abusés sexuellement le sont par une personne qu'ils connaissent. Les pères, les grands-pères, oncles, grands frères, voisins, ami de la famille.
Oui, je suis d'accord.

C'est rare qu'un père incestueux ne soit pas un pédophile.

Ca par contre, c'est faux. Les pères incestueux cherchent surtout à détruire le lien parents/enfants. Ou parfois ils cherchent à dominer. Généralement les pédophiles parents ne mélangent pas les liens parents/enfants et les liens amoureux et sexuels. Ils dissocient les deux. On dit même que les pères pédophiles sont souvent même de bons parents, car en étant attirés par eux, ils passent beaucoup de temps avec eux, à les éduquer et les épanouir. Les pères incestueux sont aussi parfois des victimes d'abus sexuels de leur enfance qui reproduisent leur abus sur leur propres enfants en raisons de plusieurs facteurs qui influent sur cette éventualité. Ces facteurs influent surtout sur la vision qu'aura le père sur ses expériences d'abus sexuel et donc ce n'est par pédophilie que ce père deviendrait incestueux.

50% des pédophiles, n'ont jamais été abusés sexuellement. Ceux qui l'ont été, ça a été fait très probablement par un membre de la famille et la pédophilie est familiale.
Celà me paraît largement surestimé. Dans ces cas là, il s'agit de cas judiciaires dont ils parlent et non un échantillon véritable de vrais pédophiles. Et donc de cas cités plus haut de pédosexuels suite à un trauma. Si c'est le cas et celà me parait tout à fait être le cas, le Dr Mailloux confond encore pédophile et pédosexuel et même inceste, alors que les impacts ne sont même pas les mêmes et les déroulements et raisons non plus. Celà semble échapper à cet expert Québecois qui semble avoir beaucoup de lacunes sur le sujet.

A partir de quel âge?
Je n'ai que des réponses vagues à vous offrir. Vous avez des questions très pertinantes.
Ce ne sont pourtant que des questions de bases, les premières que l'on peut se poser sur la pédophilie. Si le Dr Mailloux qualifie celà de très pertinant, c'est qu'il n'a pas dû beaucoup y réflechir (parce qu'on ne lui a jamais demandé), alors que ce sont les bases.

C'est rare de voir un homme normal devenir un pédophile à 40ans. En général les pédophiles ont 15, 16, 17ans. Ils ont commencé parfois dans la tête, mais pas encore actualisé. Ils peuvent se retenir un certain nombre d'années. Ils sont patients et attendent la bonne occasion.
Une fois encore, il répond à côté. On demande à quel âge devient on pédophile, il répond encore qu'ils attendent soit disant l'occasion d'abuser d'enfants. On peut commencer à développer des sentiments vis à vis d'enfants et avec des critères propres aux enfants dès les premiers élans amoureux et dès le début des attractions sexuels et sentimentales, dès fois donc à 10ans. Et c'est de la pédophilie à partir du moment où l'enfant est attirés par les enfants pour des critères propres aux enfants et exclus des adultes. Encore une fois bizarre qu'un expert en pédophilie qui a au moins trente ans de carrière ne sache même pas ça.

A partir de quel âge des enfants, peut-on se dire que ce n'est plus pédophile?
Dès qu'il y a du poils. Donc 14ans. Là, ça devient autre chose, c'est une autre catégorie. Comme un homme adulte qui a essayé avec une jeune de 13ans et demi. On ne pas parler de pédophilie. Ils vont aimer les femmes adultes, mais qu'elles soient jeunes, un peu naïves.
Oui, en quelque sorte, mais ça dépend encore une fois. Le Dr Mailloux est décidément très flou dans ce qu'il dit et néglige de nombreux détails importants. Il y a des individus qui aiment par exemple, les femmes, les adolescentes et les petites filles. Il s'agit généralement alors d'hétérosexualité avec une tranche d'attraction très large. Parfois ce genre d'individu préfère les jeunes filles car ils y trouvent à la fois le côté enfant (donc pédophile) qui les attire et le sexe féminin qui les attire aussi. Dans ces cas là, on peut parler de pédophilie. Mais d'autres aiment presque de façon indifférente (ou pour des raisons différentes) autant les femmes, que les adolescentes que les petites filles car ils aiment surtout le sexe féminin, la féminité. Il y a aussi certains individus qui sont en quelque sorte des pédophiles, car ils aiment la jeunesse, l'enfance, mais chez les petites filles ils manquent certains attraits de la féminité, comme par exemple, la poitrine. Ces gens là seront donc essentiellement attirés par les jeunes adolescentes, qui sont proches de l'enfance mais ont des seins. Ces gens ne peuvent parfois pas être attirés par les petites filles, car ils peuvent ne pas arriver à les considérer comme de vraies fille si il n'y a pas les seins.

Se sentent ils coupables?
Dr Mailloux : Cinq à dix minutes après avoir éjaculé, ils ont des reflexions sur leurs actes, mais après, ça repart. Il y en a qui m'a dit "la culpabilité dure cinq minutes après éjaculation. Deux heures maximum". Faut être un homme pour comprendre ça. Une femme serait perdu dans cette interview. Ils n'ont pas la conscience de la victime, juste pendant quelques minutes. Jusqu'à deux heures maximum, il regrettait un peu leurs gestes, mais après ça, la libido repart et il n'y a plus de regrets, plus de remords. Ils retournent alors à la chasse.
C'est complètement faux, heureusement. La libido des pédophiles ne fait pas d'eux des psychopathes, il n'y a d'ailleurs aucun lien entre le système para-limbique du cerveau et la libido. Le Dr Mailloux semble partir du principe que les pédophiles sont tous compulsifs et ont tous des pulsions obsessionnels au point d'être complètement aveuglés par leurs désirs sans réfléchir. J'irai même jusqu'à dire que le Dr Mailloux tombe complètement dans la caricature du pédosexuel, qui forcément est un obsédé sexuel égocentrique ne pensant qu'à son désir. Les pédophiles ne sont fort heureusement pas du tout tous comme ça. Il existe des tas de pédophiles, même compulsifs, qui se retiennent d'abuser des enfants parce qu'ils ont conscience de ne pas faire quelque chose de bien. Il y en a qui finissent par passer à l'acte quand même, mais ça ne veut pas du tout dire, qu'ils ont déjà envie deux heures après de recommencer (de partir à la chasse) au point d'être complètement aveuglés par leur libido, ou alors c'est vraiment qu'ils ont un problème hormonal ou une forte addiction au sexe, les frustrant chroniquement et leur donnant envie de recommencer à jouire sexuellement sans cesse. Ce qui n'est bien évidemment pas le cas de tous les pédophiles, ni même des pédosexuels. Le Dr Mailloux tombe dans la généralisation totale et semble ne se baser que sur certains cas particulier pour faire de la publicité pour la castration. Les pédophiles et même les pédosexuels n'ont pas besoin d'être tous castrés comme il veut vulgairement profiter de l'inexpérience des autres pour le faire croire. Les hétérosexuels et homosexuels n'ont pas tous soifs de sexe au point de manipuler sans cesse des femmes, ou allé voir des prostituées par exemple pour se satisfaire sans tenir compte du fait qu'ils font des choses pas nettes. Les pédophiles n'ont pas non plus besoin de passer à l'acte sans cesse au point de ne jamais éprouver de remords. Ce qu'affirme le Dr Mailloux me paraît très grave au niveau de la bêtise de ses dires. Et je suis presque sûr qu'il sait très bien que ce qu'il vient de dire là est complètement faux. Mais il dit ce qui l'arrange.

Il y en a un, il suivait les petits garçons et après l'avoir abusé, il se masturbait plusieurs fois par jour en pensant à ce qu'il avait fait. Après trois semaines, il fallait qu'il recommence. Avec des petits garçons de 13ans, 14ans. J'en ai vu plusieurs, y'en a un que j'ai fait castré, il n'a plus jamais recommencé. Mais les pédophiles, ils sont pas tous uniques, y'en a un il faisait du camping avec les p'tits garçons.
A 13/14ans, on n'est plus vraiment un petit garçon, le Dr Mailloux semble insister et utiliser des mots comme petits garçons pour mieux convaincre son lectorat de ce qu'il veut faire circuler ou leur dire ce qu'ils veulent entendre.
Il parle à nouveau de castration et il est clair qu'il profite de l'interview pour faire la publicité de la castration. D'où l'absurdité qu'il dit plus haut quand il dit que les pédophiles qu'il confond en plus avec pédosexuels sont tous des psychopathes incapables d'éprouver de la culpabilité ou des remords. Il dit ça clairement pour faire éloge de la castration.
Sans compter qu'il se contredit complètement. Selon lui, les prédateurs sont très patients et attendent des fois plusieurs années la bonne occasion, ce qui veut dire que leur libido n'est pas élevé, sinon ils n'attendraient aussi longtemps. Qu'on ne vienne pas dire que même sans exploiter leur sexualité, leur libido reste élevé au point de les obséder et d'en faire des psychopathes. C'est complètement contradictoire et deux processus inverses. Moins on exploite sa sexualité, moins la libido est forte, c'est scientifique.

En ce qui concernent les victimes ou leurs cibles?
Dr Mailloux : Ils choisissent pas n'importe qui. Ils peuvent pas choisir un enfant qui raconte tout. Ils prennent les enfants isolés. Ils prennent les enfants dont on s'occupe pas trop. Ils essayent alors de se glisser.
C'est vrai. Mais attention encore une fois à ne pas confondre pédophile et pédosexuel voir prédateur. Le fait qu'un pédophile s'occupe bien d'un enfant isolé, ne veut pas dire qu'il a forcément de mauvaises intensions. Quant aux enfants qui racontent tout, quand certains d'entre eux expérimentent leurs premiers plaisirs sexuels (qui ne sont évidemment pas les mêmes que les adultes) basés sur des contacts physiques, le pédophile si il entretient ce genre de rapport avec l'enfant, n'aura pas besoin de dire à l'enfant de ne rien dire, l'enfant ne le dira pas si la relation est à son niveau à lui et si donc il sait, comprend et apprécie les rapports physiques qui sont les prémisses de sa maturation sexuelle. Celà est intime pour lui donc, par conséquents, il n'en parlera pas car c'est trop personnel.

Donc il faut être vigilent et bien s'occuper des enfants. Les amener à s'exprimer. Le meilleure antidote contre la pédophilie, c'est le bon parentage. Comme ça face à un étranger un peu trop gentil, l'enfant va avoir un mouvement de retrait. Contrairement à l'enfant carencé.
Oui, je suis d'accord. Mais encore une fois, ce n'est pas un antidote contre la pédophilie qu'il faut mais contre les pédosexuels et surtout les prédateurs.

On fait grand état de la cyberpédophilie. Il faut arrêter ceux qui mettent des photos d'enfants sur le net, mais ceux qui s'amusent de toutes façons, même si on enlève les photos d'enfants, ils trouveront autres choses, comme les dessins animés.
C'est faux. Il ne faut pas prendre les pédophiles pour des individus toujours prêts à se rabattre sur n'importe quoi, comme des dessins, des images de synthèses ou des dessins animés. Certains peuvent les apprécier, mais plein d'autres ne ressentiront rien face des images même érotiques d'enfants, si les enfants ne sont pas réels. Tout comme certains homo et hétérosexuels sont totalement indifférents face à de simples dessins ou autres mettant en scènes des filles virtuelles. Le Dr Mailloux tombe une fois de plus dans la caricature du pédophile prêt à tout et n'importe quoi pour se satisfaire sexuellement.

Inutile d'informer les femmes, ce sont des tartes. Il faut informer les hommes.
Je m'excuse mais il y a des tas de femmes qui savent faire la part des choses et qui sont particulièrement hostiles envers toutes formes de pédophilies, passive ou active. Je ne sais pas comment le Dr Mailloux a fait (je me demande presque si il n'invente pas) pour tomber à chaque fois sur des femmes qui sont de nature à faire abstraction de la pédophilie et même de la pédocriminalité, mais elles ne sont clairement de loin pas toutes comme ça. Le Dr Mailloux se contredit un peu d'ailleurs en disant qu'il faut informer uniquement les hommes pour qu'ils protègent leurs enfants alors qu'il dit lui même que la grande majorité des abus sont commis par des pères sur leurs enfants. Les femmes ont un instinct parental souvent plus fort que ceux des hommes et ont bien plus tendance à faire passer leurs enfants avant leurs maris que les pères ont tendance à faire passer leurs enfants avant leurs femmes. Le Dr Mailloux semble surtout se restreindre à des cas judiciaires auquels il a été confrontés,où des enfants se faisaient abuser par des hommes proches de la famille. Echantillon non représentatif encore une fois qui l'amène à généraliser complètement. En psychologie, on doit pourtant éviter de généraliser, car ce n'est pas une science exacte en raisons des facteurs extrêmement nombreux et impossible à déterminer pour obtenir un résultat.

Les pédophiles vont développer des stratégies et s'adapter. Le pire que j'ai vu venant des travailleurs sociaux qui informaient les enfants. Qui disaient aux tout petits, ton corps t'appartient. Cette naïveté féminine me donne la nausée. Les pédophiles s'adaptent à toutes ces choses et ils vont attendre. Vous avez pas idée comme il peuvent être patients.
Le Dr Mailloux confond encore une fois et jusqu'au bout les pédophiles et les prédateurs.

En bref, le Dr Mailloux ne se base que sur des cas judiciaires et généralise complètement jusqu'à ne pas faire la différence entre pédophilie et pédosexualité. Il se contredit parfois, il est souvent vague, répond parfois à côté des questions qu'on lui pose, et ne tient pas compte de détails importants. Il va même jusqu'à affirmer les pédophiles ou pédosexuels (pour lui c'est pareil) sont des psychopathes afin de faire éloge de ses projets de castrations alors que même si elle est des fois une bonne solution, il en existe plein d'autres plus appropriées. Le Dr Mailloux a donc une expérience relativement limitée sur le sujet et se trompe alors sur plusieurs points.



Dernière édition par Dante (Admin) le Ven 8 Juil - 7:54, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Se sentent ils coupables?
Dr Mailloux : Cinq à dix minutes après avoir éjaculé, ils ont des reflexions sur leurs actes, mais après, ça repart. Il y en a qui m'a dit "la culpabilité dure cinq minutes après éjaculation. Deux heures maximum". Faut être un homme pour comprendre ça. Une femme serait perdu dans cette interview. Ils n'ont pas la conscience de la victime, juste pendant quelques minutes. Jusqu'à deux heures maximum, il regrettait un peu leurs gestes, mais après ça, la libido repart et il n'y a plus de regrets, plus de remords. Ils retournent alors à la chasse.

Je reviens légèrement sur ce que j'ai dit. Certains pédophiles peuvent être plus ou moins aveuglés par leur libido ou se voiler la face en se disant que les rapports sexuels avec les enfants ne sont pas dangereux, parce que leur libido fait qu'il préfère s'imaginer les choses ainsi afin d'être mieux dans leur peau et se dire qu'ils ne font rien de mal. La culpabilité peut donc venir aussi du fait qu'après le passage à l'acte, ils ont vu que l'enfant n'était pas à l'aise et avec la libido diminuée, les deux combinés font qu'ils ont peut-être effectivement quelques remords. Mais il n'empêche que le Dr Mailloux reste bien dans la généralité et que ce cas n'est pas du tout le même pour tous les pédophiles. De nombreux pédophiles tentent de se retenir de passer à l'acte et éprouvent alors des remords avant, pendant et après. C'est le cas notamment des pédophiles compulsifs et/ou non assumés. Il y a aussi de nombreux pédophiles qui se disent de bonne foi et pensent sincèrement que les conséquences des rapports sexuels avec les enfants n'ont pas de mauvaises conséquences pour ces derniers. Et celà dépend aussi jusqu'où va le rapport. Certains se disent qu'une relation érotique se limitant à des caresses (pas forcément appropriées) ne leur feraient pas de mal et ils le pensent sincèrement. Dans ces cas là, ces pédophiles n'éprouvent de la culpabilité a aucun moment. Ni avant, ni pendant, ni après. Etonnant que le Dr Mailloux ne sache pas celà.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Liste de vidéos réponses à cette entrevue donnée par Mailloux.

La qualité des vidéos n'est pas terrible, les réponses que je donne ne sont que des commentaires écrits.

Je compte néanmoins poster de nombreuses vidéos avec des commentaires oraux cette fois.Dont bien sûr des vidéos où je (re)commente les dires de Maillox, mais surtout des vidéos sur chaque sujet évoqué dans ce forum.



























Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum