ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

E.3.2 Les différents types de pédophiles - Les pédophiles non assumés - Comment les aider?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Certains pédophiles sont loin d'assumer leur pédophilie. Il la rejette, tente de l'ignorer, de la refouler, de s'en débarasser. Leur pédophilie les angoisse, les culpabilise, les pousse à se cacher, s'isoler etc...

Que peut-on dire à un pédophile en détresse?

Certaines personnes, peu instruites sur le sujet, étant particulièrement hostiles envers les pédophiles, sans forcément être des victimes (la plupart d’entre eux, même, ne le sont pas), disent des choses qui ne sont sûrement pas à dire à un pédophile. Comme par exemple,
-"la pédophilie est une maladie qui se soigne (1)",
-"il faut aller voir un psychologue, il l'aidera(2)",
-"Ce pédophile finira forcément par faire du mal à un enfant(3)",
-ou encore pire "il faut que ce pédophile se suicide, ce sera mieux que de violer des enfants(4)".

(1) Ce n'est pas forcément vrai. La pédophilie semble parfois être liée à certains troubles mentaux mais ce n'est pas forcément le cas. Et tout dépend de ce qu'on appelle pédophilie, car beaucoup de gens insinuant ce genre de choses confondent pédophilie et abus sexuel sur enfant, la nuance a sa part d'importance. Voir le sujet sur la pédophilie est-elle pathologique?
http://adep.etudiantforum.com/t7-b-2-la-pedophilie-est-elle-naturelle-pedophilie-pathologique

(2) Encore faut-il que ce psychologue, psychiatre ou sexologue, sache comment s'y prendre, écouter, rester objectif, ne pas emettre de jugement ou encore être plus intéressé par l'idée de faire avouer une activité illégale à leur patient pour le dénoncer ensuite à la police plutôt que l'écouter et l'aider. Sans compter que la plupart des thérapeutes (qu'ils soient sexologues, psychologues, psychiatres ou autres), n'ont pas les compétences nécessaires pour diagnostiquer un pédophile ou un pédosexuel. Il suffit de voir les connaissances très limitées de Pierre Mailloux (psychiatre québecois), Serge André ou Roland Coutenceau, pourtant considérés comme des références en la matière.

(3) Cela dépend de plusieurs facteurs. Certes, certains pédophiles en arrivent à faire du mal aux enfants pour diverses raisons. La plupart des gens considèrent que ces raisons sont forcément les mêmes, ou s'en moquent, mais suivant ces raisons, le pédophile devra être traîté différemment. Voir le sujet sur les différents types de pédosexuels :
http://adep.etudiantforum.com/t149-f-0-les-pedocriminels-la-classification-des-pedocriminels
Et le dossier sur les facteurs de passages aux actes :
http://adep.etudiantforum.com/t173-f-4-2-les-pedocriminels-passages-a-l-acte-comment-et-pourquoi-les-facteurs-qui-influent-sur-les-passages-aux-actes

(4) Ca, c'est de l'incitation à la haine et au suicide, ce qui est intolérable. La plupart des sites internet laissent les internautes faire ce genre de commentaires ou plutôt d'affirmation même d'insinuations, mais ça ne devrait pas être accepté, surtout qu'il s'agit d'un jugement vis à vis de certaines personnes en en sachant qu'un stricte minimum sur eux.
Voir le dossier sur les antipédophiles :
http://adep.etudiantforum.com/t38-h-2-points-de-vue-des-gens-points-de-vue-des-antipedophiles

D'autres personnes, moins hostiles envers les pédophiles (souvent parce qu’ils le sont eux même) et soit disant plus ouverts, diront des choses comme
-« la pédophilie n’a jamais été une maladie (5)»,
-« si certains pédophiles ne s’assument pas, c’est à cause de ce qu’en pensent les autres (6)»,
-« les psychiatres et autres n’y connaissent rien à la pédophilie donc inutile de les consulter (7) »
-ou encore « Il n’y a pas de mal à être pédophile et avoir des rapports sexuels avec les enfants (8) ».

(5) Raisonnement inverse du (1) et tout aussi mauvais pour les mêmes raisons.

(6) C’est sûr que la mauvaise réputation des pédophiles n’aide pas ces derniers à s’assumer. Néanmoins, cette raison me paraît très secondaire. Il y a tout un tas d’autres raisons, bien plus importantes, qui poussent un pédophile à mal vivre ses attractions envers les enfants. Voir les sujets sur les pédophiles non assumés
http://adep.etudiantforum.com/t29-e-3-1-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-non-assumes-pourquoi
et celui sur le point de vue des pédophiles.
http://adep.etudiantforum.com/t54-h-4-1-points-de-vue-des-gens-points-de-vue-des-pedophiles-ont-ils-hontes


(7) Certains, selon moi pas beaucoup, sont tout de même assez ouverts pour s’intéresser à la pédophilie et écouter leur patient pédophile sans jugement et en essayant de les aider sincèrement. Certains semblent faire preuve d’assez d’objectivité, heureusement tout de même, car c’est quand même leur rôle et leur métier. Même si il est vrai que certains outrepassent ce rôle et réagissent de façon inapproprié envers la pédophilie de leurs patients. Sans compter que le secret médical ne s'applique pas pour les pédosexuels et peut-être même pas pour les pédophiles visionneurs dans l'illégalité (pas sûr), donc le problème est que bon nombre de pédosexuels compulsifs n'iront du coup pas se faire aider et continueront à être potentiellement dangereux pour les enfants.

(8) Genre de discours que l’on retrouve chez les personnes qui se voilent la face et se posent le moins de questions possible afin de mieux s’auto-persuader de ce qui les arrange. Des tas de gens raisonnent ainsi, pédophiles ou pas. Comme ceux qui ont un discour voison du (3). Mais quand il s’agit d’aider une personne, il ne faut pas se voiler la face, au contraire, il faut adopter le point de vue de l’individu.

Dans un premier temps, il n'y a pas grand chose à dire à un pédophile en détresse. Ce qu'il faut faire, c'est l'écouter. L'encourager à s'exprimer. Ensuite on peut donner des conseils suivant son cas et une fois son cas bien cerné. Donc aussi en posant des questions pour avoir plus de précision, mais dans le but de mieux cerner l’individu et non des questions péjoratives qui mettraient mal à l’aise, donneraient l’impression au pédophile d’être en face d’un juge et qui le dissuaderaient de continuer à se confier. Mieux vaut en tous cas, ne pas donner pas de conseils ou des affirmations (encore moins) à un pédophile, si on ne sait pas grand-chose de son cas (ou pas assez).
Ce qu'il faudrait qu'il fasse, c'est qu'il trouve quelqu'un qui l'écoute, qui analyse bien son cas, qu’il sache ce qu'il veut ou ce qu'il attend de ceux à qui il demande de l'aide. Une fois que c'est fait, ce souhait exprimé, il faut déterminer, si cet demande est possible, et si c’est faisable. Si ce n'est pas le cas, il faut l'aider à atteindre un autre objectif qui lui convienne et qui résoudra au mieux son problème. Par exemple, s’il demande à être "guéri" de sa pédophilie, suivant son cas, ce ne sera pas forcément possible, mais il y aura toujours une solution qui l'aidera à mieux vivre. Normalement, un bon thérapeute devrait agir ainsi vis à vis de son patient. Mais malheureusement, comme dit plus haut, leurs compétences en ce qui concerne la pédophilie sont assez limitées.
En tous cas, il vaut mieux ne pas conseiller un pédophile, si on ne l’a pas écouté auparavant pour savoir ce qu’il ressent par exemple. Suivant ce ressenti, les conseils appropriés varieront.
Donner des affirmations, encore moins, généralement les gens qui affirment sans écouter, devant une personne en détresse, profitent plus de la faiblesse, de la désorientation et du caractère influençable (car il cherche des réponses aux questions qui le turlupinent) pour lui faire croire ce qu’ils veulent que cette personne en détresse croit. Non seulement, ça a des chances d’être inapproprié, mais en plus ça risque d’empirer le problème de l’individu (en lui donnant de faux espoirs ou en augmentant ses angoisses par exemples), sans compter que c’est une réaction plutôt égoïstes de la part de ces gens qui tirent plus profit d’abuser de la faiblesse de l’autre pour mieux propager leurs idées.


Freud, fondateur de la psychanalyse, le disait d'ailleurs lui même, "la base de la psychanalyse et l'aide envers les patients, c'est l'écoute".



Dernière édition par Dante (Admin) le Dim 21 Déc - 11:56, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Quelques extraits du témoignage d'un pédophile abstinent appelé Samuel, suivis de mes commentaires.
Ce témoignage commenté intégralement se trouve ici.
http://adep.etudiantforum.com/t112-e65-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-samuel
Il est extrait du livre "pédophilie, prévenir pour protéger" de Latifa Bennari.

J'estime qu'une prévention efficace des paraphilies, dont la pédophilie, passera nécessairement par une meilleure compréhension et une meilleure acceptation, à l'échelle de la société, de la sexualité en général, et de celle des enfants en particulier.

C'est sûr que vouloir agir sur la pédophilie sans savoir comment elle fonctionne, c'est comme soigner une personne malade sans comprendre pourquoi elle est malade, ce qui évidemment a très peu de chances de marcher.
Il en va de même effectivement pour la société, les enfants et la sexualité. Pour comprendre le lien de cause à effet de la société sur les pédophiles et inversement, il faut donc comprendre aussi la société. Pour comprendre pourquoi les enfants souffrent des abus sexuels, il faut comprendre les enfants et la sexualité et donc le lien de cause à effet entre la sexualité et les enfants.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum