ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

E.3.1 Les différents types de pédophiles - Les pédophiles non assumés - Pourquoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

On peut se demander pourquoi l'attirance sexuel d'un pedophile est une souffrance chez certains mais pas chez d'autres. Qu'est-ce qui est a l'origine de cette souffrance? Les autres ou le pédophile lui même? Si la pédophilie était reconnue et acceptée, alors est-ce que ça ne serait plus une souffrance?

La réponse en bref est :
Si la pédophilie est une souffrance pour certains pédophiles mais pas d'autres, c'est avant tout d'une part parce que tout le monde n'a pas la même vision des choses. Suivant le vécu, le point de vue, les circonstances et bien d'autres choses, certains en souffriront parfois beaucoup, d'autres moins voir très peu.

En grande partie, la souffrance d'être pédophile, vient du fait de l'assumer ou pas. Parce que quand on n'assume pas sa pédophilie, on cherche alors à la refouler, la chasser ou la détruire, malheureusement assez souvent en vain, d'où la souffrance. Et le fait d'assumer sa pédophilie dépend de plusieurs facteurs qui sont liés entre autres au vécu, les circonstances et le point de vue que l'on a sur la chose.
Généralement quand on se fait une opinion et qu'on a un point de vue sur quelque chose, on la change difficilement, quelqu'un qui a un point de vue très négatif sur la pédophilie et qui se met à développer une attraction pour les enfants a bien moins de chances d'un jour accepter sa pédophilie. Ou alors il lui faudra du temps, parce que sa première réaction sera d'associer la pédophilie et la sienne à la monstruosité à laquelle il a toujours associé la pédophilie par exemple.
Ceux qui développent une attraction pédophilique à l'adolescence comme c'est assez souvent le cas, par contre ceux là, ont plus de chance d'assumer leur pédophilie, parce que l'attraction pédophilique leur semblera alors plus naturelle à leurs yeux, contrairement à une personne qui l'a développée tardivement alors qu'il est homo ou hétérosexuel.
Leur pédophilie deviendra alors aux yeux de certains, une part d'eux même et de leur identité. Ils l'intègrent à leur "moi". Mais ceux qui par exemple, se sont mariés et ont des enfants mais qui développent une attraction pédophilique, risquent d'avoir bien plus de mal à l'accepter. Car ils n'y sont pas du tout préparés, contrairement aux adolescents qui eux développent cela dans le cadre de leur maturation et l'intègrent à eux à mesure que leur point de vue se construit. En effet, les individus adultes qui développent tardivement leur pédophilie, ont déjà leur point de vue construit, donc pour qu'ils puissent changer de point de vue sur la ou leur pédophilie, ils doivent détruire leur point de vue et en reconstruire un autre. Tandis que les adolescents qui développent progressivement leur pédophilie durant leur maturation, non seulement cela se fait de manière moins brusque mais en plus, ils construisent leur point de vue en même temps et donc y intègre plus facilement l'acceptation d'être in pédophile à mesure que leur point de vue se forge. Ils l'intègrent à leur moi (connaissance de soi). Mais ceux qui développent leurs attractions pédophiliques bien plus tard, alors que leur moi et leurs points de vue sont déjà construits, ils risquent de voir cela comme une perte de leur identité (notamment car ils doivent intégrer une nouvelle part d'eux même à leur moi), car par exemple, ils ont toujours été hétérosexuels, ils ont toujours aimé et eu des sentiments pour des femmes et les voilà qu'ils se retrouvent malgré eux et très certainement contre leur gré attirés sexuellement par des êtres pour lesquels ils n'ont peut-être même pas de sentiment. Ceux qui aiment les enfants et ont des sentiments pour eux peuvent assumer leur pédophilie plus facilement (ou moins difficilement). D'autres malgré les sentiments verront leur pédophilie comme un danger pour les enfants qu'ils aiment (y compris peut-être les leurs) et donc ont peu de chance de l'assumer. Ils vont donc en souffrir.
Certains verront leur pédophilie comme une menace vis à vis de l'harmonie de leur vie, surtout si c'est une vie de couple. Cela les stressent alors et leur font penser que leur pédophilie va détruire l'amour qu'ils ont envers les femmes ou leurs femmes, alors que certains considèrent leur hétérosexualité comme une part d'eux même. Déjà que certains hétérosexuels développant une homosexualité ont parfois beaucoup de mal à l'accepter, alors les pédophiles c'est bien évidemment encore plus dur.

Ensuite cela dépend aussi du degré de la pédophilie. Si c'est une attirance très forte et surtout sexuelle, l'individu a plus de chances de vouloir la repousser. Car cela veut dire qu'il a de fortes pulsions sexuelles vis à vis des enfants et des pulsions qu'il risque d'avoir du mal à contrôler. Ce qui ne veut pas dire qu'il passera forcément à l'acte mais il aura du mal à satisfaire ses pulsions sans faire quelque chose d'illégale ou du mal à un enfant.
Cela peut parfois impliquer alors :
-Une grande frustration. De ne pas pouvoir se satisfaire sexuellement surtout si c'est un pédophile exclusif (qui n'est sexuellement attiré que par les enfants). Aussi quand on essaye et qu'on espère pouvoir se débarrasser un jour de cette attraction dont on ne veut pas et que ça ne marche pas.
-Une angoisse. L'angoisse de passer à l'acte. De devenir ou être un monstre car certains se considèrent ainsi. De perdre ainsi l'harmonie de leur vie, notamment chez ceux qui développent leur pédophilie tardivement.
-De la culpabilité parfois. De devenir un monstre à ses propres yeux et aux yeux des autres, d'avoir des envies dont ils veulent pas pour des êtres qu'ils n'aiment parfois même pas et ne pas réussir à se débarrasser de ces envies.

Parfois certains hétérosexuels qui développent une forte attraction pédophilique, peuvent parfois perdre malgré eux leur attraction pour les femmes, ce qui peut avoir pour effet d'augmenter à la fois la frustration (plus difficile de se satisfaire sexuellement), l'angoisse (celle de perdre une partie de son identité) et la culpabilité (d'avoir gâché sa vie et parfois celle de sa famille). La souffrance peut alors être vraiment énorme dans ce genre de cas là.

Ensuite si c'est une attraction secondaire voir très faible, cela veut dire que l'individu va avoir moins de difficultés à contrôler ses (éventuelles) pulsions et à mettre de côté sa pédophilie si il le souhaite. La souffrance liée à la frustration des envies de sexe vis à vis des enfants ainsi que les angoisses en seront donc atténuées, mais elles seront peut être quand même là, surtout si l'attraction est essentiellement sexuelle et non sentimentale.  

Après il y a ceux qui ont des sentiments pour les enfants. Les sentiments permettent au pédophile de développer du respect et de la considération envers les êtres qu'il aime, donc  des sentiments et du respect pour les enfants. Le respect et la considération empêchent le pédophile alors de faire du mal aux enfants qu'il aime. Il va même, souvent, chercher à satisfaire ses désirs sentimentaux. Et cela, il peut le faire facilement en approchant des enfants qui lui plait et sans leur faire de mal. Cela permet en même temps d'atténuer les désirs sexuels, d'une part parce que passer du temps et être à proximité d'un être qui l'attire, peut déjà lui donner un plaisir sexuel, basé sur le visuel et les rapports physiques. D'autre part l'exploitation de l'attraction sentimentale permet aussi de faire en sorte à ce que cette dernière domine sur l'attraction sexuelle, ce qui donne plus envie au pédophile d'avoir une bonne relation réciproque avec l'être qu'il aime que de se satisfaire sexuellement, surtout si il est conditionné (ou habitué) à se contenter de peu. Tout cela aide le pédophile, non seulement à assumer sa pédophilie mais aussi à l'exploiter. Cela l'aide à l'assumer car du coup, il ne se verra pas comme un monstre. Il ne sera pas frustré de ne pas pouvoir se satisfaire sexuellement, soit parce qu'il en ressentira moins le besoin, soit parce qu'il arrivera à se contenter de ce qu'il peut avoir sans faire de mal ou les deux. La souffrance en sera donc très diminuée voir inexistante.

Il y a ceux qui ne souffrent pas car ils vivent leur pédophilie et donc l'assume pleinement. Certains en faisant du mal, d'autres pas. Les rapports physiques et même quelque peu sexuels adulte/enfant, ne sont pas forcément mauvais mais sous plusieurs conditions. A savoir, la plus importantes, qu'il faut que le rapport n'aille pas plus loin que ce que l'enfant est apte à apprécier au vu de son expérience et sa maturité car il n'est la plupart du temps pas complètement éveillé à la sexualité et en tant que tel, il ne peut pas aimer et comprendre certaines pratiques de la même façon que quelqu'un de plus âgé et surtout de plus mature.
En particulier il faut que l'enfant ait un "moi" solide, et il faut que le plus expérimenté connaisse les limites de son partenaire, ce qui n'est pas évident, d'où un certain danger, mais on s'éloigne du sujet. Pour plus d'informations, je vous invite à lire le dossier sur les deux axes du traumatisme dans le section victime.
Mais certains pédophiles, manipulent plus ou moins, parfois sans vraiment s'en rendre compte et parfois délicatement pour être sûr qu'ils ne font rien de mal. Mais ils manipulent de façon à ce que l'enfant fasse certaines choses, aille plus loin que ce qu'il est apte à faire et ce n'est pas sans danger pour l'enfant mais c'est aussi quelque part un manque de respect vis à vis de lui et un manque de considération (car les intentions de le faire petit à petit avoir des rapports sexuels peut avoir été l'objectif premier fixé par le pédophile, ce qui veut dire que c'est peut être plus le sexe qu'il aime que l'enfant lui même).

Ce qu'il y a, c'est que ceux qui assument leur pédophilie mais qui ne se posent pas de questions ou pas assez, par exemple, "qu'est-ce qui est mieux pour l'enfant?", ont aussi plus de chances de faire quelque chose de mal. Certains ne se posent pas ou peu la question de crainte que cela les oblige à réfléchir et trouver certains points qui les amèneraient à revoir leur jugement vis à vis des relations qu'ils entretiennent avec les enfants. Ce qu'ils ne feraient donc pas, parce que le point de vue qu'ils ont à ce sujet leur convient. Tout cela est parfois refoulé et inconscient.

Il y a aussi ceux qui assument leur pédophilie et l'exploitent sans se poser de questions. Ou qui tout simplement n'en ont rien à faire du bien être de l'enfant, seul le leur compte. Ceux là ne souffrent pas, mais font surement souffrir les enfants, car cela implique un manque de considération de leur part envers les enfants qui les attirent.

Il ne faut pas exclure aussi ceux qui passent parfois à l'acte mais qui évitent de le faire trop souvent parce qu'ils sentent qu'ils font quelque chose de mal. Mais ils cherchent à soulager leur conscience de diverses façons (en obtenant un consentement de l'enfant par exemple). Mais ça ne veut pas vraiment dire qu'ils ne souffrent pas et qu'ils ne cherchent pas à lutter contre leurs démons. Donc certains regrettent d'être passés aux actes et se considèrent comme des monstres de l'avoir fait. Le film "woodsman" avec Kevin Bacon est bien représentatif de ce genre de cas.

Il y a le regard des autres qui peut faire souffrir de nombreux pédophiles. Les assumés comme les non assumés. De nombreux pédophiles assumés essayent de vivre en harmonie avec leurs attractions, mais ils sont souvent rejetés par leur entourage, leur famille, leurs amis et ont aussi des difficultés à approcher des enfants ce qui les rend malheureux. Un homme qui semble particulièrement heureux et attiré par les enfants est souvent vu comme un pédophile de nos jours. Si c'est parfois, voir peut-être même souvent le cas, l'individu sera aussi souvent considéré comme un prédateur d'enfants potentiel. Ce qui provoque réaction de rejet, de méfiance, de mépris des gens envers les hommes qui aiment particulièrement les enfants. Mais certains pédophiles aiment maintenir la haine envers les pédophiles, y compris eux même, car ils se détestent eux même. C'est une façon de se défendre contre une chose qu'ils ne veulent pas et c'est une façon de la mettre de côté et de la rejeter.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum