ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

42-Les mérites de nos ancêtres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 42-Les mérites de nos ancêtres le Dim 24 Déc - 12:26

Ce n'est pas parce que nous avons eu des ancêtres qui étaient de mauvaises personnes, des racistes, des esclavagistes que cela fait de nous des mauvaises personnes.
Si nos ancêtres étaient des héros, cela ne fait pas non plus de nous des êtres plus respectables.

Ce sont encore une fois nos paroles et nos actes à nous qui doivent être pris en compte. Nos mérites pas ceux de nos parents ou de nos ancêtres.


Un épisode des simpsons qui m'a particulièrement marqué à ce sujet :

Lisa doit faire un devoir sur l'histoire de sa famille et découvre justement le journal intime d'une de ses ancêtres quand elle était enfant. Lisa est tantôt anéantie, tantôt enthousiaste au fur et à mesure de ce qu'elle découvre et surtout suivant la tournure que prend l'histoire de son arrière-arrière grand mère. D'abord horrifiée lorsqu'elle découvre que son aïeule était une esclavagiste, elle est ensuite heureuse de découvrir qu'elle voulait rendre sa liberté à son esclave. Durant tout l'épisode, Lisa cherche à savoir si l'histoire finit bien ou pas pour son ancêtre et son esclave, mais semble y accorder une importance totalement démesurée notamment parce qu'elle s'identifie totalement à cette petite fille et se projette même sur elle, uniquement parce qu'elles sont de la même lignée familiale. Alors que si on y réfléchit bien, quelle importance cela peut avoir ce que ses ancêtres ont fait de bien ou de mal? Non pas qu'abolition de l'esclavage soit sans importance, mais les agissements de ces ancêtres n'ont pas à influer sur l'estime que Lisa devrait avoir sur elle-même, car elle n'y est strictement pour rien. Elle n'était même pas née!

Elle a été horrifiée d'apprendre au début de l'histoire que son ancêtre allait recevoir son premier esclave. Elle peut en effet être horrifiée par l'esclavagisme des noirs, il y a de quoi. Mais elle semblait surtout indignée par le comportement non pas d'une jeune fille esclavagiste, mais par son ancêtre. Lisa ne prenait aucun recule vis à vis du fait que elle et son ancêtre n'était pas du tout la même personne. Elle s'obstine durant tout l'épisode à apprendre la vérité, jusqu'à aller fouiller dans les archives de la ville pour être sûre que son arrière arrière grand mère était vraiment quelqu'un de bien qui cherchait à affranchir les noirs. L'incertitude sur l'opinion qu'elle a à propos de ses ancêtres la ronge de manière totalement exagérée, comme si le comportement de ses ancêtres devaient refléter sur son amour propre. Encore une fois car Lisa se projette trop sur cette petite fille et éprouve un besoin limite névrotique de vouloir se valoriser à travers les agissements de son ancêtre, alors que mise à part leur lignée, elles n'ont rien en commun et ne se sont jamais parlées, ni même connues. Encore une fois, Lisa n'est en rien responsable des bons ou mauvais agissements de sa famille, surtout des membres de sa famille aussi éloignés. Quoique ses ancêtres aient pu faire de bien ou de mal, cela ne doit pas ôter à Lisa ses propres mérites à elle, ni même lui imputer des mérites qui ne sont pas les siens. En effet, cela ne fait pas non plus d'elle quelqu'un de plus respectable, dans le cas où ses ancêtres étaient des héros comme elle l'espère tout au long de l'épisode. Lisa par la suite, s'extasie de savoir que son aïeule était une héroïne, comme si l'héroïne c'était elle. Alors que non, l'héroïsme de son ancêtre ne fait pas de Lisa une meilleure personne. Lisa est toujours la même personne, avec les mêmes qualités, les mêmes défauts, le même vécu et les mêmes mérites. Ce sont ses critères là dont elle est responsable qui font d'elle une personne respectable ou pas, pas les agissements du passé qu'elle ne peut en rien changer et sur lesquels elle n'a aucune emprise.


Nous n'avons en effet pas à payer pour les autres.
Cela me fait donc évoquer un autre épisode des simpsons. Celui où Homer, Leny, Carl et Moe achètent un billet de loto gagnant en commun. Carl s'enfuit avec tout l'argent pour retourner dans son pays natal afin d'acheter un document qui innocenterait ses parents accusés de trahison envers la nation israélienne.
Carl agit ainsi, car il veut rétablir l'honneur de sa famille et surtout pour ne plus avoir à être considéré comme un traître lui aussi. Car la nation lui reproche carrément d'être un descendant d'une famille de traitres.

Pourtant, Carl doit-il payer pour ses parents et être considéré comme un pestiféré pour des agissements dont il n'est pas responsable? Il passe l'épisode à vouloir se procurer ce document qui l'affranchirait du fardeau que représente son passée.
Ne serait-ce pas, comme expliqué dans d'autres chapitres, la faute à cette société qui a tendance à accorder une importance beaucoup trop excessive à nos origines, que ce genre de comportement névrosé, limite psychotique, se répand?

Ces gens là, tel que Carl ou Lisa, en accordant une importance aussi disproportionnée aux mérites de leurs ancêtres, au bout du compte, ils se gâchent la vie et se rendent malades pour des raisons qui n'en valent pas la peine. Dans le cas de Lisa, elle se rend même malade toute seule, juste en sachant que son aïeule était peut-être une esclavagiste. Mais dans le cas de Carl, c'est encore plus grave, car le peuple israélien, que Carl considère comme étant le sien, rejette et impute des fautes à Carl, alors qu'il est totalement innocent et n'a pour seul tord que d'être issue d'une lignée familiale qui aurait mal agi.
Cet épisode centré sur Carl finit de manière morale et avec sagesse, avec bien sûr une pointe humoristique typique des Simpsons. Homer, Leny et Moe décident de venir en aide à Carl, malgré le fait qu'il se soit enfui avec la part de gains qui leur revenait. Ils font alors un discours aux israéliens comme quoi Carl mérite d'être respecté, car c'est un bon ami qui a aidé l'un d'entre eux à déménager ou qui lors d'une soirée entre amis, amène des canettes de bières et les laissent toutes à ses amis. Bien que ces faits soient assez superficiels, ce qui y apporte l'aspect comique, Homer et les autres mettent l'accent sur le fait que ce sont les actes de sympathie de Carl qui se doivent d'être pris en compte, et non pas ce que ses parents aient pu faire. Carl récupère alors l'estime des israéliens, qui voient maintenant en lui un être bon et qui le jugent désormais pour ses actes à lui et non ceux de sa famille ainsi que pour ses mérites de s'être attiré le soutient de ce groupe d'amis.


Il faut aussi mentionner que des tas de choses étaient différentes il y a un siècle ou deux, voire il y a quelques des décennies. Au XIXèm, être raciste était plus ou moins considéré comme normal et n'était pas répréhensible comme ça peut l'être aujourd'hui.

Imaginez que vous découvriez que vous descendiez de la famille d'Hitler ou de Mussolini ou de la comtesse Bathory. Devrait on vous considérer comme les pires criminels de guerre ou comme un meurtrier sanguinaire? Devriez vous, vous mêmes, vous considérer comme responsables de toutes les victimes de la comtesse ou des guerres engendrées par la folie de ces dictateurs?

Un individu qui eu besoin d'une greffe d'organe, de moelle osseuse ou même d'une transfusion sanguine, va-t-il devenir quelqu'un de méprisable si il la reçoit d'un meurtrier? Va-t-il devenir un vieillard si on lui transfuse le sang d'une personne âgée? Peu importe d'où lui vient la greffe, l'important est qu'il s'en serve à bon escient pour vivre dans le respect et en harmonie.
Il en va de même pour nos ancêtre, peu importe qui nous a donné la vie et les circonstances de notre naissance. L'important est que nous même, nous utilisions notre vie à bon escient et que nous vivions aussi dans le respect et l'harmonie de tous.


Le sage sait que l'important est que l'on se respecte et que l'on soit apprécié pour nous même et pour nos mérites, pas ceux de nos ancêtres.
Le sage s'attribue des mérites qui lui reviennent. Il ne se permet pas de vanter des actes héroïques qu'aurait accomplis sa descendance. Il ne juge en rien un individu dont certains membres de sa famille sont irrespectueux ou ont été irrespectueux par le passé.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Sujets similaires

-

» Anniversaire de Tatayoyo

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum