ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

26-La fierté d'être français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 26-La fierté d'être français le Mar 7 Fév - 15:06

Certains partis politique, dits patriotes et particulièrement conservateurs revendiquent une fierté d'être français. Et certains ainsi que leurs partisans, exigent même que ce soit un devoir en tant que français d'être fier d'être français.
Tout d'abord qu'est-ce que la fierté? C'est le respect de soi-même et l'amour propre vis à vis d'un fait. Donc ici, vis à vis du fait d'être français.




Mais pourquoi devrais-je être fier d'être français? Je n'en ai pas honte, mais je n'en suis pas fier pour autant. Pourquoi? Parce que cela n'a aucune importance et ne définit en rien la personnalité d'un individu. Le fait d'être français ne fait pas de moi quelqu'un de plus respectable que les autres et si je ne l'étais pas, mériterais-je d'être mis à l'écart ou d'être traîtés inférieurement? Surtout que... je n'ai pas choisi d'être français. Pas plus que d'être un homme et d'être blanc. Alors pourquoi serais-je fier d'être blanc, un homme et français alors que tous ces faits sont totalement superficiels? Cela a été décidé avant même que je vienne au monde. Je suis né en France de parents français, alors pourquoi devrais-je être fier de ce fait que je n'ai pas choisi? Mon seul mérite d'être français, c'est d'être venu au monde.
Cela dit, je ne me plains pas de vivre en France. C'est un pays qui revendique l'égalité et la liberté de tous, même si il y a des progrès encore à faire. Je suis donc content d'être français et je respecte les français mais je ne suis pas fier d'être français. Parce que, encore une fois, il ne suffit pas d'être français pour revendiquer des mérites, ni prétendre être un homme intègre et respectueux des autres. Tout comme le simple fait de ne pas être français n'exclut pas le respect d'autrui, ni le mérite qui inspire le respect voire la fierté.
Si subitement on découvrait que je ne suis pas français, deviendrais-je quelqu'un de moins respectable? Je serais toujours le même homme qui a commis les mêmes erreurs, qui a les mêmes mérites, les mêmes qualités et les mêmes défauts. Pourquoi devrais-je alors être plus ou moins fier tout d'un coup parce que je suis ou je ne suis plus français?




Après, faire preuve de sagesse, cela inclut aussi d'essayer de comprendre pourquoi certains en arrivent à vouloir imposer une fierté aussi frivole et insignifiante.
Hors mis le racisme et le fait de vouloir imposer à des gens différents, aux coutûmes différentes etc... de faire comme les prétendus vrais français. Le sage sait aussi que cette volonté est le reflet d'une certaine peur.
La peur de l'étranger qui ne va pas s'intégrer, qui va sombrer dans la délinquance voire le crime. La peur du terrorisme.


Beaucoup pensent, et ils ont raison, que certains crimes commis envers les Français sont dû aux mépris envers la France et leurs habitants.
Encourager, valoriser, voire imposer une fierté d'être français, cela paraît d'un certain point de vue un moyen d'aider les étrangers à s'intégrer et être fiers d'être venus en France et de devenir français. Contrairement aux natifs de France qui comme expliqué plus haut, n'ont pour seuls mérite et fierté d'être français que d'être nés en France ou de parents français. Ainsi, ces étrangers auraient une image, selon ces politiciens, d'une France forte et unie qui donnerait envie de s'intégrer.

Mais tout cela est en réalité contre-productif.
On ne peut pas obliger quelqu'un à être fier d'être français, quoi qu'il arrive, même si on lui oblige à dire qu'il est fier d'être français, ce ne sera que mensonge et hypocrisie. Pire même, cela serait de la dictature. Car après tout, nous sommes tous libres d'aimer ou pas la France ainsi que la culture française. Cela ne nous rend pas moins respectable que n'importe qui d'autres, tant que nous respectons la culture française et ceux qui aiment la culture française. Des parents peuvent forcer leurs enfants à dire qu'ils aiment les brocolis, ils le diront parce que leurs parents l'exigent sous la menace d'une punition, mais si l'enfant n'aime pas les brocolis, il ne fera que mentir et dire à ses parents ce qu'ils veulent entendre. Ce qui serait injuste, car l'enfant est libre de ne pas tout aimer et lui forcer à dire qu'il aime les brocolis, c'est lui priver de sa liberté la plus stricte d'aimer certaines choses et de ne pas aimer d'autres choses. Non seulement l'enfant va donc se retrouver privé de liberté de penser mais en plus il va mentir et comme si ça ne suffisait pas, il va certainement développer une aversion envers les brocolis encore plus forte. En revanche l'enfant doit apprendre qu'il n'a pas le droit d'interdire aux autres d'aimer les brocolis.

Il en va de même pour les étrangers comme pour les français et n'importe qui d'autres.
Forcer un étranger a dire qu'il aime la France, qu'il est fier d'être français sous la menace d'être rejeté voire expulsé du pays uniquement parce qu'il n'adhère pas aux coutumes françaises, ni à la culture française et qu'il n'est pas conforme à l'image du vrais français selon certains, c'est le pousser à l'hypocrisie, lui priver de sa liberté, mais en plus il va, tout comme l'enfant avec les brocolis, développer une aversion voire une haine envers la France qui ne lui laissera aucune liberté. En revanche, l'étranger, comme tout individu français ou pas, doit apprendre qu'il n'a pas le droit de manquer de respect à la culture française, aux traditions françaises et d'imposer les siennes.




La nationalité française n'est pas un critère de respect et donc encore moins une fierté.
Par contre contribuer à la vie en harmonie entre tous les êtres, c'est parler et agir avec sagesse et de manière respectable. Un individu qui pousse les autres à se respecter et respecter l'égalité entre les êtres et les libertés d'autrui, mérite d'être respecté voire admiré et peut de ce fait être fier. Mais ce ne sera alors pas sa nationalité qui sera mis en valeur, mais ses paroles, ses mérites et ses actes dont il pourra être fier.
La France elle-même est censé représenter certaines valeurs, notamment la liberté et l'égalité pour tous. Donc on peut considérer que la fierté d'être français, revient à être fier de représenter les valeurs précitées françaises. Sauf que de nombreux français ne respectent pas ces valeurs justement et cela ne les empêche de faire partie du peuple français quand même. Il est donc futile de comparer ses valeurs à celles de la France juste parce qu'on est français, car qu'on adhère ou pas aux valeurs françaises, un français reste français quand même. Certains diront qu'un étranger, qui n'adhère pas aux valeurs françaises devrait retourner dans son pays ou être expulsé. Mais les français, nés en France, qui ne respectent pas l'égalité et les libertés d'autrui sont nombreux. Surtout que beaucoup déforment ou interprètent les notions d'égalité et de liberté à leurs guises.



Nous demander d'être fiers d'être français, c'est aussi nous demander de nous croire supérieurs aux autres.
En effet la fierté d'être français ne sous entendrait pas aux yeux de certains une infériorité envers les autres? Comme dit tout en haut, la fierté, c'est le respect... mais envers soi-même et l'amour propre. Et le problème étant que le respect de soi-même peut être confondu avec la supériorité envers les autres. On parle par exemple de respecter la hiérarchie, ce qui implique l'obéissance envers ceux qui seraient supérieurs à nous. Certains confondent aussi le respect et la crainte, notamment chez les militaires ou au niveau rapport parent/enfant.
La fierté d'être français signifierait-elle que les non français se doivent de nous respecter en nous obéissant, en étant considérés comme étant inférieurs à nous? Cela n'est plus du respect, mais de la domination de la part des français qui exigent une soumission de la part de ceux qui ne sont pas français voir de ceux qui ne sont pas de vrais français aux yeux de ceux qui se revendiquent comme étant de vrais français de part leurs naissances en France et leur adhésion, voire soumission ou même vénération à tout ce qui se rapporte à la France que ce soit au niveau des lois, religion, culture, système etc...
Ce genre de fierté n'est en rien l'oeuvre d'un sage sur le chemin de l'harmonie. C'est au contraire une attitude semant la discorde. Sans compter qu'un individu qui vénère tout ce qui est français ne se respecte même plus lui-même. Car la vénération consiste à se soumettre et aimer sans réserve et sans condition. Un individu fier de vénérer la France ira souvent donc inciter les autres à le suivre et donc à se soumettre à l'image que l'individu se fait de la France sans réserve, sans condition. Se soumettre n'est pas de la sagesse, car en se soumettant, on obéit sans réfléchir.
Sans réflexion, il n'y a plus de sagesse possible et plus de vie en harmonie non plus car plus d'égalité entre les êtres.
C'est même carrément déshumanisant de pousser l'être humain à abandonner sa réflexion. Cela consiste même à le rabaisser au rang de simple animal.
Un humain qui n'a plus de réflexion, agira soit comme un animal sauvage qui fera les choses instinctivement et tuera peut-être les autres par instinct de survie. Soit comme un animal domestique, il obéira bêtement (comme une bête) aux ordres de son maître sans se demander si ce qu'il fait est bien ou mal. C'est ce que font certains religieux fanatiques. Ils obéissent à leurs prophètes ou aux textes religieux, sans se poser de questions et iront pour certains jusqu'à se tuer eux même en emportant des innocents avec eux.




Exiger d'être fier d'être français, c'est aussi nous demander de fermer les yeux sur certains problèmes en France. La France n'est pas un pays parfait et les français encore moins. On rappelle d'ailleurs l'importance de distinguer la France et les français. De nombreux français sont peu respectables.
J'ai une fois vu un vieil homme homophobe français qui a honte d'être français, car la France a légalisé le mariage homosexuel. Il a dit qu'en autorisant les homosexuels a se marier, bientôt il faudra expulser les étrons par la bouche (référence à la sodomie pratiquée par les gays). Ce qui est vulgaire et répugnant. Une intrusion et un jugement pervers dans la vie privée d'autrui. Et ça n'a aucun sens et n'a strictement rien à voir. Cet individu et surtout ses paroles inspirent du dégoût et sont dépourvues de sagesse.
Cet homme est loin d'être sur le chemin de l'harmonie. Il devrait avoir honte de dire des choses aussi immondes et stupides. Alors dois-je avoir honte d'être français comme lui? Non! Pas plus que je devrais avoir honte d'être blanc de peau comme lui. Car je n'ai rien en commun avec ce monsieur, hors mis ma couleur de peau et ma nationalité. Et comme dit plus haut, un sage, un être respectable se reconnait par ses paroles et ses actes, pas la couleur de sa peau ou sa nationalité.
Les déclarations idiotes de cet homme n'ont pas à être assimilées aux autres français. Cet homme ne fait pas honte aux français. Il n'a juste aucune sagesse. Mais les autres français n'en sont pas responsables. La sagesse et le respect d'autrui ne sont pas des synonymes de français.




Pour conclure :

Celui qui fait preuve de sagesse n'a pas de fierté à appartenir à une nationalité mais il n'en a pas honte non plus. Il sait qu'un homme se doit d'être jugé pour ses paroles, ses actes, ses mérites et le simple fait d'être français n'est donc en rien une fierté ou une honte. Le fait d'être français ne rend pas un individu plus respectable que les autres, de même que le fait de ne pas être français ne fait pas non plus de nous quelqu'un de moins respectable.
La nationalité est décidée à la naissance, en être fier, c'est comme être fier d'être noir ou blanc, alors que c'est indépendant de nous et ne doit donc en aucun cas être jugé et considéré comme une marque de respect et encore moins d'admiration.
Quant aux étrangers venant en France, ils ne devraient pas avoir l'obligation d'aimer la France, ni les traditions dites françaises et donc ne devraient de ce fait, ne pas avoir d'amour propre vis à vis de leur nationalité française, mais plutôt de la fierté vis à vis de leur contribution à l'harmonie entre les êtres, quelque soit leurs nationalités, leurs origines, leurs identités, en ayant leurs propres traditions si ils le souhaitent et les partager avec ceux qui veulent, sans les imposer. Ils peuvent également être fiers de respecter les valeurs de la France, la liberté et l'égalité pour tous. Mais il n'y a pas spécialement besoin d'être français pour savoir ce qu'est le respect des libertés de chacun.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum