ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

22-"C'est la volonté de dieu"... "C'est le destin"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

La vie, les drames, l'incompréhension nous pousse à nous poser des questions et avoir besoin de réponses. Le fait de ne pas savoir certaines choses, par exemple ce qu'il y a après la mort, peut nous terroriser. Le doute est un sentiment qui nous fait vraiment peur. Quand un drame survient, par exemple la mort d'un être cher, on dit souvent "mais pourquoi?!". Pourtant la réponse à pourquoi va-t-elle ramener l'être qui nous est cher à la vie? Souvent on se demande pourquoi et quand on ne peut pas savoir ou qu'on ne veut pas trop réfléchir ou que la réponse nous dérange et qu'on préfère, parfois inconsciemment, ne pas savoir, on s'invente une réponse. Celle qui revient le plus c'est "parce que dieu en a voulu ainsi..." ou "parce que c'est le destin..." ou encore "c'est l'oeuvre du diable".

Le problème est qu'on peut justifier tout et n'importe quoi avec ces réponses.
-"Pourquoi mon enfant est mort?!"
-"Parce que c'est la volonté de dieu"

-"Pourquoi ai-je échoué à mon examen?"
-"Parce que dieu en a voulu ainsi et avait d'autres projets"

-"Pourquoi suis-je malheureux?"
-"Parce que c'est ton destin"

-"Pourquoi suis-je condamné à mourir?"
-"Parce que c'est ton destin de mourir maintenant"

-"Pourquoi y'a des gens qui sont homosexuels?"
-"Parce qu'ils sont diaboliques"

-"Pourquoi y'a des gens qui sont gauchers?"
-"A cause du diable"

Il est vrai que dans la vie, on ne peut effectivement pas tout prévoir, car ce qui arrive est un enchainement de circonstances qui aboutissent parfois à un drame, un échec. Ces circonstances ne dépendent pas toutes de nous, ou ne peuvent pas toutes est prévues, mais d'autres oui.
Ces explications, du genre "c'est le destin... c'est la volonté de dieu", nous maintiennent dans l'ignorance et fait que les problèmes ne peuvent être résolus alors qu'en réfléchissant plus, on pourrait découvrir des solutions pour que les drames puissent être évités ou ne se reproduisent pas.
Un sage qui cherche le chemin de l'harmonie ne prétextera jamais le destin, dieu ou le diable pour justifier n'importe quoi, même à des questions dont il n'a pas la réponse. Il se contentera d'émettre des hypothèses sur l'existence éventuelle de dieu ou du diable sans pour autant affirmer avec certitude et sans convaincre les autres que ce que l'on ne peut expliquer est forcément l'oeuvre de dieu ou du diable.
Il sait que l'ignorance est de ce qui nous pousse le plus à vivre dans la crainte et le rejet (les homosexuels et les gauchers par exemple). Nous avons souvent peur de ce que nous ne comprenons pas, mais encore faut-il se donner la peine de comprendre. Le problème est que beaucoup de gens ne se donnent pas cette peine, mais non contents de se maintenir dans l'ignorance, beaucoup d'entre eux essayent de maintenir les autres dans la même ignorance afin de mieux se persuader que ce sont eux qui ont raison. Ce que nous avons fait pendant des siècles en rejetant de nombreuses explications scientifiques bien plus complexes que la prétendue parole de dieu.
Mais est-ce de vivre en harmonie que d'imposer des explications religieuses et maintenir son entourage dans l'ignorance? Surtout quand cela a de graves répercussions sur les autres?

-"Pourquoi mon enfant est mort?!"
-"Parce que c'est la volonté de dieu"
En prétextant une volonté divine, ne ferme-t-on pas les yeux sur une raison logique ou scientifique ou médicale qui pourrait expliquer la mort de l'enfant et qui par conséquent aurait pu être évitée?
L'enfant avait peut-être une malformation cardiaque, un système immunitaire déficient, un cancer etc... Si au lieu de prétexter une intervention divine on avait cherché des réponses, peut-être aurait-on pu le sauver? Ou peut-être pourrait-on découvrir un problème génétique qui pourrait mettre en danger d'autres membres de la famille qui aurait hérité du même problème. Ou un problème environnementale qui pourrait affecter d'autres personnes évoluant dans le même environnement que l'enfant décédé. Prétexter dieu à la mort de l'enfant dans ces cas là reviendrait à exposer les autres membres de la famille ou les autres personnes vivant dans le même environnement au danger de subir le même sort. Alors que si on avait été au courant du problème génétique ou environnemental on aurait pu faire un travail de prévention plus adapté et ainsi sauver la vie de l'enfant et sûrement d'autres personnes.

-"Pourquoi ai-je échoué à mon examen?"
-"Parce que dieu en a voulu ainsi et avait d'autres projets"

Comme expliquer plus haut, il y a des choses que l'on ne peut pas forcément prévoir. Il y a parfois la chance qui entre en jeu, comme la chance de tomber sur un sujet qu'on connaît très bien, tout comme la malchance de tomber sur un sujet qu'on ne connaît pas bien et du coup de rater son examen. Mais si le candidat avait révisé chaque sujet de son examen, n'aurait-il pas obtenu son diplôme? Prétexter une fois de plus une volonté divine d'avoir échoué revient à ne pas se remettre en question. Peut-être le candidat n'avait-il pas employé la bonne méthode lors de son épreuve. Justifier l'échec par la volonté de dieu, revient à refuser la possibilité que ce soit le candidat lui même qui ait fait une erreur. Ce qui veut dire qu'il ne se remettra pas en question et donc qu'il va refaire les mêmes erreurs et à nouveau échouer. Il n'en sera d'ailleurs que plus persuadé que ses échecs sont dus à dieu et non à un manque de rigueur de sa part ou au fait qu'il ait pu être dans l'erreur ou qu'il ait mal compris quelque chose. C'est dommage pour lui et c'est dommage aussi pour ceux à qui il aurait pu faire profiter de son expérience et de sa remise en question. En effet, si ce candidat avait réalisé et corrigé ses erreurs, il aurait pu aider d'autres personnes à ne pas faire les mêmes erreurs que lui. Au lieu de ça, il va très certainement leur dire que si ils ont échoué, c'est parce que dieu le voulait, ce qui va avoir pour effet de les décourager au lieu de leur donner de nouvelles méthodes qui leur donneront foi en l'avenir et les aideront à surmonter leurs déceptions en se disant que la prochaine fois, ils feront différemment et que cela fonctionnera sûrement mieux.
Le sage sur le chemin de l'harmonie cherchera donc une explication plus réfléchie, plus rationnelle et productive que dieu, le diable ou le destin. Afin de mieux nous comprendre les uns les autres et ne pas céder à une fatalité qui ne fera que nous maintenir dans l'ignorance et l'incompréhension d'autrui.
Il en a va de même pour les autres exemples.

-"Pourquoi suis-je malheureux?"
-"Parce que c'est ton destin"

Et si la personne n'était pas réaliste et cherchait à atteindre un objectif qui relève de l'utopie, comme devenir champion du monde de boxe par exemple? Peut-être devrait-il visé moins haut, ne pas être obsédé par cet objectif et ne pas focaliser son bonheur que sur la gloire d'être un champion de boxe. Plutôt que justifier son malheur par le destin et donc de se laisser aller à la déprime en partant du principe qu'il ne peut rien y changer car ce serait soit disant son destin d'être malheureux, peut-être devrait-il agir autrement et trouver un autre moyen d'accéder au bonheur.

-"Pourquoi suis-je condamné à mourir?"
-"Parce que c'est ton destin de mourir maintenant"

Quand ce genre de choses horribles arrivent, on a besoin de réponses, cela permet de mieux accepter la réalité. Prétexter le destin peut soulager car si une personne est condamnée, on ne peut rien y faire. On dit la même chose du destin, qu'on ne peut rien y faire. Mais l'individu malade, comme expliqué précédemment, avait peut-être des antécédents de cancer dans sa famille. Une meilleure vigilance et prévention en évitant ce qui est cancérigène ou des examens de routine plus réguliers auraient peut-être pu lui permettre d'éviter d'avoir un cancer qui va lui être fatal.

-"Pourquoi y'a des gens qui sont homosexuels et pourquoi des gens sont gauchers?"
-"Parce qu'ils sont diaboliques"
Pendant des siècles, on a prétexté le diable et la sorcellerie pour donner une explication à ce qui ne pouvait être expliqué ou à ce qui semblait anormal.
Ainsi ont été accusé de nombreuses personnes de sorcellerie ou que l'on disait possédées par le diable, tels que les homosexuels, les gauchers, des gens souffrants de troubles mentaux, des épileptiques, des gens qui avaient consommé malgré eux des substances hallucinogènes. Parfois même, on les brûlait vifs. C'est seulement quand on a commencé à faire preuve de sagesse, en réfléchissant et en trouvant des explications plus rationnelles que la sorcellerie et le diable que l'on a compris pourquoi certains individus étaient homosexuels, pourquoi d'autres étaient gauchers, pourquoi encore d'autres avaient des troubles de la personnalité et qu'on a cessé de les diaboliser, malgré une résistance encore de certains fanatiques religieux, et on a alors commencé à les intégrer à la société afin de mieux vivre en paix et en harmonie avec eux, au lieu de vivre dans la crainte, le rejet, le mépris, voire la haine envers les gens précités.

Ce sont pour ces raisons qu'un sage sur le chemin de l'harmonie n'ira jamais prétexter le destin, dieu ou le diable pour justifier quoi que ce soit. Il ne renie pas forcément pour autant l'existence de dieu ou du diable, car le sage sait qu'il ne sait pas tout. Il ne peut donc pas affirmer quoi qu'il arrive que dieu n'existe pas mais cherchera une explication plus rationnelle qu'une intervention divine à ce qu'il ne comprend pas, afin d'apprendre et de transmettre aux autres un savoir qui permettra à chacun de vivre en paix et en harmonie au lieu de reproduire les bêtises commises par nos ancêtres qui ont laissé des gens mourir, ont commis des meurtres, des lynchages et déclenché des guerres en prétextant une volonté divine. Le sage sait que l'ignorance et le maintient dans l'ignorance est l'une des raisons qui nous poussent à agir de manière inconsidérée, irréfléchie et parfois dangereuse et menaçante pour l'harmonie entre les êtres. Prétexter dieu, le diable ou le destin prive l'être humain de sa réflexion et l'empêche de tirer des leçons de ses erreurs et même de reconnaître qu'il puisse en commettre. Car chaque drame ou échec dans sa vie ne sera, de son point de vue, non pas le fruit de ses erreurs ou un enchaînement de circonstances ayant joué en sa défaveur, mais une simple volonté de dieu ou du destin. La sage lui, apprend de ses erreurs, accepte et se donne le droit d'en faire, car il sait que le chemin de la sagesse et de l'harmonie est semé d'embûches et qu'il peut lui arriver d'en dévier pour ensuite mieux retrouver le bon chemin. Et la sage encouragera son entourage à suivre ce même chemin vers la sagesse et l'harmonie entre les êtres, en les incitant à réfléchir, à se remettre en question, à aller de l'avant, à tirer des leçons de leurs erreurs et non se contenter de prétexter le destin ou dieu et donc de ne pas évoluer, de se laisser aller à la déprime et rester bloqués dans un système de pensée fataliste.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum