ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

B.8 La pédophilie est-elle naturelle? - La pédophilie est-elle une perversion?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Quelques extraits du livre "qu'est-ce que la pédophilie?" de Serge André et Guidino Gosselin, deux psychanalystes. Ce livre se base sur l'autobiographie d'un pédophile pédosexuel (donc actif), boylover préférentiel donc non exclusif, assumé, séducteur pervers, de bonne foi. Pour mieux connaître la classification des pédophiles, vous pouvez vous orienter sur le topic suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t53-e0-les-differents-types-de-pedophiles-classification-des-pedophiles

Je poste d'abord les extraits que je commenterai après.

A propos de l'innéité de la pédophilie, rappelons que les perversions ne sont en rien innées, mais bien structurelles, le sujet de l'inconscient se liant à l'autre par un montage fixe. Ce qui ne dégage pas la responsabilité du pédophile et ne l'excuse en rien.

Il appartient au thérapeute au contraire de lui faire reconnaître la gravité de ses actes. Si aucune thérapie ne peut changer la structure de l'individu, elle aide le sujet  à éclairer son fantasme et son symptome et contribue  à la reconnaissance de sa responsabilité et à la transformation de ses comportements.

Lorsqu'il interroge son médecin sur le ressurgissement de sa pédophilie, après cinq ans de fiançailles et onze ans de mariage, celui-ci lui répond par une très belle métaphore: Vous avez déjà été à la mer? Vous avez déjà vu qu'à marée haute, la mer recouvre les bancs de sable. Hé bien vous, votre marée hauté était l'amour que vous aviez pour votre femme qui a recouvert tous vos autres désirs. La mer s'est retiré et votre pédophilie a reparu.

Le psychiatre lui signifie bien  la persistance de la structure perverse, mais il n'en fait même pas un montage de l'inconscient et fait appel à une comparaison qui se réfère à la nature.  

Il révèle à son épouse son attirance pour les enfants. Elle réagit très mal et très violemment, pour elle, un enfant était sacré, il n'était pas question de le toucher. Il tente de la convaincre en l'emmenant voir "mort à Venise". L'échec se révèle cuisant. Elle lui reproche de l'avoir piégé avec ce film qui la choque profondément. Cette volonté de convaincre l'autre et d'essayer de lui faire endosser son propre fantasme fait partie intégrante  du calcul pervers.

La sexualité humaine, blessée par un défaut de structure, n'a rien de naturel. Oui, mais tout être humain est structuré différemment.



Dernière édition par Dante (Admin) le Jeu 13 Aoû - 12:08, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
A propos de l'innéité de la pédophilie, rappelons que les perversions ne sont en rien innées, mais bien structurelles, le sujet de l'inconscient se liant à l'autre par un montage fixe. Ce qui ne dégage pas la responsabilité du pédophile et ne l'excuse en rien.
Si. La pédophilie est partiellement innée, j'en suis sûr. Je le redis que j'ai vu des individus développer des attractions pédophiliques, en plus de leurs éventuelles attractions hétéro ou homosexuelles, alors qu'ils ont eu une enfance et une adolescence tout à fait normales. Après on la développe ou pas suivant la structuration. La structuration fait que l'on développe aussi parfois un comportement pervers, là dessus je suis d'accord que la perversion est structurelle, mais la perversion est un comportement, alors que la pédophilie n'implique pas forcément l'individu à se comporter de façon perverse.
Parfois le comportement pervers structurel fait que l'individu développe des attractions pédophiliques, mais c'est généralement le contraire, la pédophilie fait que l'individu est attiré par les enfants, et ses attractions pédophiliques le poussent parfois (pas toujours) à adopter un comportement pervers afin de vouloir jouir sexuellement en prétextant faire jouir les enfants notamment en les initiant sexuellement. Mais les deux ne sont pas forcément liés. Le but est de comprendre la pédophilie, non pas de trouver des excuses. Ce n'est pas parce que la pédophilie est partiellement innée (j'insiste sur le fait qu'on peut être porteur d'un gêne sans l'exprimer ou en l'exprimant à des degrés moindres), qu'elle excuse le comportement pervers, vu qu'ils ne sont pas liés et que l'un n'entraine pas forcément l'autre. La pédophilie est excusable car elle ne se soigne pas et ne se choisit pas, mais le comportement pervers est souvent un choix et donc moins excusable.

Pour mieux illustrer mes théories, il y a plusieurs réactions en chaine possible liant de près ou de loin le comportement pervers et les attractions pédophiliques d'un individu. Par exemple :

1-Un individu aime dominer les autres => Il veut mettre en pratique sa domination et son sentiment de supériorité => il développe des attractions sexuelles pour les enfants, qui étaient probablement refoulées mais qui combinées à la domination répondent parfaitement à ses besoins, d'autant plus que les enfants sont plus faciles à dominer et parce qu'il prend goût à les voir soumis et dominés => Il abuse sexuellement des enfants.

Dans ce premier cas, l'individu a développé une structuration perverse avant de développer des attractions pédophiliques. C'est la structure perverse de l'individu qui l'a poussé à développer des attractions pédophiliques.

2-Un individu trouve l'enfance sexuellement attirante (c'est donc un pédophile) => Il décide de passer à l'acte => Il veut se convaincre qu'un enfant peut consentir à des rapports sexuels => Il développe alors une structuration perverse consistant à pervertir les enfants afin de les pousser à avoir des rapports sexuels avec lui => Il passe à l'acte en s'arrangeant pour que des enfants donnent leurs consentements.

Dans ce deuxième cas, l'individu était déjà pédophile, sa pédophilie et surtout son désir de passer aux actes et d'avoir des rapports pédosexuels l'ont perverti et pousser à s'autopersuader qu'il lui était possible de passer aux actes sans faire de mal aux enfants. Ce sont les attractions pédophiliques de l'individu cette fois qui l'ont amené à développer un comportement pervers.


3-Un individu trouve l'enfance sexuellement attirante (idem, c'est un pédophile) => Il développe de forts sentiments d'amour et de tendresse pour les enfants => Par amour et par tendresse pour eux, il réfléchit à ce qui serait mieux pour les enfants => Il réalise que les rapports sexuels pourraient perturber les enfants qui n'ont pas encore la maturité nécessaires pour les apprécier pleinement => Il décide de fréquenter des enfants et de s'en faire aimer et de se contenter de rapports physiques affectifs avec eux.

Dans ce troisième cas, l'individu est un pédophile aussi, mais il n'a pas développé de comportements vraiment pervers. Certains considèrent qu'un pédophile qui a des rapports physiques affectifs avec un enfant et qui en tire en même temps un plaisir sexuel reste un pervers. D'un certain point de vue, on peut y voir une sorte de perversion, mais sûrement pas de la perversion qui consiste à tirer profit de quelqu'un en abusant de lui sans tenir compte du mal qu'on lui fait. En tous cas, ce troisième cas a des notions de respect que les deux autres pédophiles exposés juste au dessus n'ont pas et que même beaucoup d'hétérosexuels n'ont pas non plus.

4-Un individu aime dominer les autres => Il veut mettre en pratique sa domination et son sentiment de supériorité => Il domine sa femme, la bat, l'abuse sexuellement sans tenir compte de ses envies à elle.

Dans ce quatrième cas, l'individu a une attitude perverse et éprouve le besoin de sentir supérieur et craint. C'est pour lui un mode de jouissance et un moyen de se sentir respecter. Bien qu'il y ait une grosse différence entre respecter quelqu'un et la craindre, mais des individus pervers justement, ne font pas cette différence. Voilà un type d'individu pervers qui n'en est pour autant un pédophile ni un pédosexuel. Comme quoi, on peut très bien être pervers sans être un pédophile. Et vice-versa comme expliqué au dessus.

On rappelle une chose, c'est que plus une personne, qu'elle soit pédophile, hétérosexuel ou homosexuel... éprouve de l'amour pour les êtres qui les attirent, plus il les respectera. Quoi qu'il en soit, ce type de pédophile est un cas comme quoi la perversion et la pédophilie ne sont pas forcément du tout liés et qu'un pédophile peut très bien respecter les enfants et ne pas leur faire de mal.

Il appartient au thérapeute au contraire de lui faire reconnaître la gravité de ses actes. Si aucune thérapie ne peut changer la structure de l'individu, elle aide le sujet  à éclairer son fantasme et son symptôme et contribue  à la reconnaissance de sa responsabilité et à la transformation de ses comportements.
Si. La structure d'un individu peut être changé, ça prendrait du temps, surtout chez un adulte déjà structuré, mais c'est faisable. On peut effectivement changer le point de vue de la personne et donc transformer ses comportements.

Lorsqu'il interroge son médecin sur le ressurgissement de sa pédophilie, après cinq ans de fiançailles et onze ans de mariage, celui-ci lui répond par une très belle métaphore: Vous avez déjà été à la mer? Vous avez déjà vu qu'à marée haute, la mer recouvre les bancs de sable. Hé bien vous, votre marée haute était l'amour que vous aviez pour votre femme qui a recouvert tous vos autres désirs. La mer s'est retiré et votre pédophilie a reparu.
Excellente métaphore et en effet, quand on est pédophile, généralement, on le reste à vie. Sauf dans les cas pathologiques, mais sinon la pédophilie reste qu'on le veuille ou non, après ça ne rend pas forcément les individus pervers et abuseurs d'enfants, la pédophilie n'est que l'attraction sexuelle et n'implique pas forcément les passages aux actes.

Mais comme je l'ai expliqué dans le dossier B.2, nos attractions et nos sentiments peuvent varier suivant nos besoins. Si nos besoins changent ou évoluent, nos attractions peuvent varier aussi.
Si un pédophile par exemple éprouve le besoin de sentir valorisé et admiré auprès d'enfants et qu'il aime leur petite taille et leur naïveté, il ira vers les enfants. Si au bout d'un certain temps, il n'est plus intéressé par être admiré par des enfants plus petits et moins forts que lui, il peut développer d'autres besoins, comme celui d'établir des rapports égalitaires et de se masculiniser. Il ira donc vers les femmes cette fois qui assureront la complémentarité masculinité + féminité et des femmes de maturité équivalente à la sienne afin que le rapport soit le plus égalitaire possible.  Mais si l'individu se lasse de cette complémentarité et ce rapport égalitaire et que les rapports inégalitaire avec les enfants lui manque, il peut à nouveau faire reparaitre ses attractions pédophiliques et retourner vers les enfants qui pourront satisfaire ces nouveaux/anciens besoins qui étaient refoulés en quelque sorte par les autres besoins que les femmes pouvaient satisfaire et que les enfants ne pouvaient pas satisfaire.

Le psychiatre lui signifie bien  la persistance de la structure perverse, mais il n'en fait même pas un montage de l'inconscient et fait appel à une comparaison qui se réfère à la nature.
 
Cela semble déranger l'auteur qui refuse la possibilité que la pédophilie soit naturelle. Forcément puisque pour lui, la pédophilie et la perversion sont les mêmes choses et qu'il considère que la perversion est structurelle, donc acquise et donc pas innée et donc pas naturelle. Serge André n'a clairement pas compris que la pédophilie n'implique pas du tout forcément un comportement pervers et qu'un comportement pervers n'implique pas du tout non plus des attractions pédophiliques.

La sexualité humaine, blessée par un défaut de structure, n'a rien de naturel.
Oui, mais tout être humain est structuré différemment. A partir de quel moment une structure différente n'est-elle pas naturelle? Sinon effectivement, la pédophilie peut être pathologique, si on considère qu'elle a une cause sous-jacente et que cette cause est soignable ou du moins modifiable. Et sinon, la pédophilie, on le redit, se développe parfois chez des individus qui ont grandi normalement et qui ne semblent pas avoir de défaut structurel.

Ce qui sous-entend qu'ils avaient depuis le début un côté pédophile inné qu'ils ont développé, tandis que des individus qui pourraient peut-être avoir aussi un côté pédophile naturel, ne la développent pas en raison d'une structuration différente qui les en empêche et qui censure peut-être même les attractions pédophiliques qu'ils auraient pu développer. Par exemple à cause d'un dégoût viscéral pour l'enfance, en raison d'une enfance difficile où des enfants de l'entourage de l'individu ont été odieux envers lui, ce qui a provoqué chez lui une sorte barrière psychique qui l'empêche de développer la moindre attraction ou le moindre sentiment pour les enfants, sûrement par réflexe défensif afin de se protéger de ceux qui l'ont fait souffrir.

Voir le dossier les barrières psychiques : http://adep.etudiantforum.com/t124-c-5-la-sexualite-bloquee-les-barrieres-psychologiques

Conclusion : Non, la pédophilie n'est pas une perversion. La pédophilie n'est que l'attraction sexuelle envers l'enfance, elle est due avant tout à des critères d'attraction différents et des besoins différents qui font que les attractions pédophiliques d'un individu se développeront fortement, légèrement ou pas du tout. Tandis que la perversion est un comportement. La pédophilie peut en revanche dans certains cas amener l'individu à développer une attitude perverse et inversement, un individu pervers peut développer un comportement pervers envers des enfants et du coup développer aussi des attractions pédophiliques. Mais il existe des tas d'individus pédophiles qui ne sont pas pervers. Et il existe des tas d'individus pervers qui ne sont pas pédophiles et qui ne deviennent ni pédophiles, ni pédosexuels.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum