ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

16-"Je vous aime au nom de dieu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 16-"Je vous aime au nom de dieu" le Mer 15 Juil - 13:05

Il y a des gens religieux qui disent "je vous aime au nom de dieu ou au nom de Jésus".

Mais peut-on aimer quelqu'un à la place de dieu et au nom de dieu? Non, déjà parce que nous ne sommes pas dieu, et on ne sait même pas si dieu nous aime, ni comment, ni rien... Ni même si il existe. Alors comment peut-on parler au nom de quelqu'un que l'on ne connait pas et que de toutes façons nous ne sommes pas? Nous aimons une personne suivant le point de vue que l'on a de cette personne et chaque point de vue est unique, donc on ne peut pas aimer à la place de quelqu'un d'autre, car chaque amour est unique et chaque personne aussi et si dieu existe, il est une personne, ou une entité ou une divinité, peu importe mais en tous cas, il a un point de vue lui aussi qui est unique. Donc on ne peut pas s'approprier l'amour de quelqu'un d'autre et dire parce que dieu vous aime, je vous aime aussi. Non, ce n'est pas de l'amour ça. On ne peut pas se forcer à aimer quelqu'un sous la contrainte. Oui, c'est une contrainte d'aimer quelqu'un parce que dieu l'aime. C'est s'obliger à aimer ce quelqu'un parce que soit disant dieu nous le demande. Et si dieu aime tout le monde, cela veut dire qu'on doit aimer tout le monde? Non, et nous avons vu dans le chapître précédent que ce n'est de toutes façons pas possible et pas sain d'aimer tout le monde. Car il n'y a pas d'amour sans haine et donc pas de haine sans amour. Si on ne fait que aimer sans jamais haïr, nous ne pouvons pas connaître le véritable amour.

Sans compter que ce n'est pas très sain ni très intelligent de prétendre aimer quelqu'un uniquement parce que c'est soit disant dieu qui le demande. C'est à nous de décider qui nous aimons et qui nous n'aimons pas. Nous aimons et apprécions plus certains individus que d'autres car ils nous font du bien, ils nous donnent l'exemple que l'on considère être le bon, ils nous apportent du réconfort etc... et nous méprisons certaines personnes pour leur comportement qui nous mettent mal à l'aise, en colère, qui nous attriste, nous privent de notre bonheur.

Et ce ne sont pas les religions qui peuvent décider de ce qui nous réconfortent et de ce qui nous apportent joie et amour. Les religions ont souvent tendance à nous imposer des décisions qui devraient nous revenir et qui ne concernent que nous. Entre autres, les religions décident pour nous de ce que nous devons croire, de ce que nous devons aimer ou pas, de ce qui est bien ou pas et en plus souvent de manière ultra simpliste tel que "tu ne mentiras point... L'homosexualité est une abomination...". Or on le répète, on ne peut pas décider à notre place de ce que nous aimons ou pas. C'est comme les parents qui décident à notre place que nous aimerons les brocolis qu'ils nous préparent. Si nous n'aimons pas les brocolis, nos parents ne peuvent pas nous forcer à aimer ça. Ils peuvent nous forcer à en manger et à dire que nous aimons les brocolis, mais ce n'est pas pour autant que ce sera vrai et que l'on se mettra à aimer les brocolis parce qu'ils l'exigent. L'amour ne se commande pas.


Mais là, on parle de dieu, mais prenons un exemple plus concret. Peut-on dire "parce que ma fille vous aime, alors je vous aime aussi"?
Non plus. Comme pour dieu, on ne peut pas se forcer à aimer quelqu'un sous la contrainte, que ce soit une contrainte divine, humaine ou matérielle.
On peut en revanche faire des efforts. Une belle mère qui n'aime pas son gendre, peut par amour pour sa fille qui aime son mari, faire l'effort de ne pas montrer son mépris voire sa haine envers son gendre et essayer de l'apprécier pour le peu de qualités qu'elle lui trouve. Mais en aucun cas, cette mère pourra aimer son gendre uniquement parce que sa fille l'aime, ce n'est pas une raison suffisante car il ne s'agit pas d'amour qu'elle éprouve pour son gendre, mais d'amour que sa fille éprouve pour lui. On le répète chaque point de vue est unique et on aime ou on déteste quelqu'un suivant le point de vue que l'on a sur lui. Ce qui fait que chaque amour est unique aussi. Donc une mère ne peut aimer son gendre, comme sa fille l'aime et heureusement d'ailleurs. En revanche, elle peut aimer son gendre parce que ce dernier rend sa fille heureuse. Mais dans ces cas là, la belle-mère apprécie quelque chose de particulier chez son gendre. Elle apprécie le fait que sa fille soit heureuse grâce à lui et d'un certain point de vue, le bonheur de sa fille fait le bonheur de sa mère. Il y aura donc une raison valable pour la belle-mère d'apprécier voir d'aimer son gendre, c'est le fait qu'il la rende heureuse en rendant sa fille qu'elle aime heureuse et dont elle veut le bonheur.

Il y a d'ailleurs des tas de gens qui ont un fond raciste. Par exemple certains n'aiment pas les noirs, car ils les trouvent laids. Une telle personne est-elle méprisable pour autant? Non, pas forcément, ce n'est d'ailleurs pas de sa faute si elle trouve les noirs repoussants. En revanche, si elle fait le choix de propager haine et mépris envers les noirs à cause de ses critères personnels, là par contre, ce sera de sa faute, car elle n'a pas à prôner le mépris et l'infériorité des noirs. C'est à elle de faire avec ses répulsions pour les noirs et non aux noirs de se cacher et d'accepter d'être traités inférieurement pour lui faire plaisir. Il en va de même pour les homosexuels. On peut trouver l'homosexualité répugnante, ce n'est pas pour autant qu'il faut interdire aux homosexuels d'exister. Nous ne sommes pas forcés d'aimer les noirs et les homosexuels et on ne peut pas les aimer par la force. En revanche, chacun doit faire l'effort de tolérer les autres pour ce qu'ils sont, du moment qu'ils ne font de mal à personne.

Celui qui fait preuve de sagesse sait qu'on ne peut pas aimer quelqu'un sous la contrainte ou par la force. Il sait que personne n'a le droit de nous dire ce que l'on doit aimer ou pas. Un sage comprend qu'on ne peut pas apprécier tout le monde et ne mépriser personne. En revanche, il sait aussi qu'il doit fournir des efforts pour mieux tolérer certaines personnes pour lesquelles il a peu d'estime ou qu'ils n'apprécient pas afin de mieux suivre le chemin qui le ménera à la paix et l'harmonie entre chaque individu. La sagesse fera dire au sage que l'important n'est pas de tous nous aimer, car nous ne pouvons pas aimer tout le monde. L'important est de respecter tout le monde et que chacun fasse l'effort de ne pas rejeter les autres.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum