ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

15-On change une chose, ça peut tout changer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

On change une chose, on peut tout changer

Chaque détail peut avoir son importance. Il suffit des fois d'une bonne influence pour tout modifier sur le point de vue d'une personne qui agit mal et qui fait du mal aux autres. Surtout durant l'enfance, la période où le point de vue sur les gens et sur le monde se construit petit à petit. Une mauvaise fréquentation, tel que le fait de fréquenter un petit frimeur qui prend plaisir à provoquer les autres, cela peut influencer ses camarades de classe qui le suivront et prendront exemple sur lui et cela modifiera éventuellement le point de vue de ces enfants et leurs manières d'agir. Comme quoi par exemple, pour être respecté il faut savoir provoquer et se battre. Un enfant confronté à une telle influence peut alors devenir quelqu'un de très différent de celui qu'il aurait pu initialement devenir avant cette rencontre et cette amitié plutôt malsaine. L'enfant changera éventuellement sa manière d'interagir avec son entourage et cela aura des répercussions sur son avenir. Il ne sympathisera pas avec les mêmes personnes ni de la même façon et il en va de même avec la séduction et les rapports amoureux. Une partenaire amoureuse ne sera pas séduite par un individu gentil et attentionné comme elle sera séduite par un rebelle et un frimeur. Cela dit, un enfant qui se laisse influencer par un ami rebelle et frimeur, a quand même des chances de ne pas devenir vraiment pareil. Si il a un côté gentil et respectueux, une partie de lui a des chances de le rester et par la suite, sa vraie personnalité refera éventuellement surface, surtout si il se met à fréquenter d'autres enfants plus fréquentables, ce qui arrive souvent quand on passe de l'école élémentaire au collège. Cela dépend donc de la fréquence et de la façon dont l'enfant sera exposé aux influences que je viens d'évoquer. Une plus grande et intense exposition aux mauvaises influences aura un impact très certainement plus fort pour l'enfant et l'amènera à changer son point de vue sur les autres de manière plus radicale. Un traumatisme aussi peut aussi entrainer une modification du point de vue de l'enfant, car un trauma fait que l'on est exposé de manière brutale à une influence qui provoque angoisses et doutes que l'enfant va tenter de palier en s'adaptant et en intégrant le traumatisme à sa personnalité et donc en modifiant sa manière d'interagir avec les autres pour mieux se protéger des angoisses et des doutes que les traumatismes auront engendrés.

Au niveau des influences, on peut aussi évoquer en plus des camarades de classes, les éducateurs primaires.
Un éducateur primaire est une personne qui a pour rôle vis à vis de nous de nous éduquer. Il s'agit donc des parents, des professeurs, des coach sportifs etc... bref tout ceux qui sont censés nous donner l'exemple, nous aider à nous socialiser et nous montrer comment nous faire respecter.
Tandis qu'un éducateur secondaire, est une personne qui n'a pas pour rôle de nous éduquer mais qui le fait quand même d'une certaine façon, notamment de part leurs influences. Ce sont donc des individus sur lesquels nous prendrons quand même éventuellement exemple. Par exemple les camarades de classe, nos frères et soeurs et surtout la télévision et les personnages de fictions. Il arrive en effet souvent qu'un enfant prenne en exemple une idole qui représente la force et le courage et parfois la crainte. On peut penser à terminator, l'arme fatale ou batman et bien d'autres encore...
Donc on peut parler aussi des enseignants. Chacun d'entre eux a sa façon de se faire respecter et certains le font en se mettant soudainement à crier. Rien que ça, l'enfant devenu adulte peut prendre exemple sur ce genre d'enseignant et changer sa façon d'agir en raison de cette influence qu'il a eu. Si il se retrouve dans la même situation que l'enseignant par exemple, il peut essayer sa propre méthode, comme celle qu'on lui a apprise et qu'on lui a dit comme étant la meilleure, par exemple de se faire apprécier de ses élèves et de rendre son cour intéressant etc... Si ça marche, il sera content et se dira que c'est une bonne méthode et il prendra certainement du plaisir à exercer sa profession. Mais... voilà donc un exemple qui fait que si on change une chose, on change tout... si les élèves profitent de sa gentillesse et se moquent de lui, il va changer son regard sur le métier professoral, il se souviendra de l'enseignant qui se faisait respecter en criant et se dira qu'il doit faire pareil et il prendra moins de plaisir à faire son travail et son regard sur les élèves et son métier changera et il deviendra quelqu'un de bien différent, qui réagira différemment et aura un discours bien différent vis à vis de son entourage. Notamment en raison de cette expérience difficile avec des élèves pervers et odieux qui aura été traumatisante pour lui et aura provoqué chez lui l'angoisse de ne pas être respecté et de ne pas être à la hauteur de sa tâche et le doute de comment se faire respecter l'angoissera davantage. Il va donc modifier sa façon d'agir afin de mieux se protéger de ces angoisses et ces doutes et donc adopter une attitude toute différente de l'attitude initiale qu'il avait avec ses étudiants et aussi une attitude différente de celle qu'on lui avait inculquée durant sa formation dont il va sûrement se dire qu'elle n'a pas été bonne.

Si Albert Einstein n'avait pas eu le syndrome d'Asperger (forme légère de l'autisme qui augmente certaines performances intellectuelles, d'où en parti son intelligence et aussi ses difficultés à l'école), il n'aurait peut-être pas développé son génie de la même façon et n'aurait pas fait les découvertes qu'il a faites. Il y a donc des facteurs en quelque sorte innés dont il faut tenir compte.
Si Hitler avait été mieux aimé étant enfant, on vivrait peut-être dans un monde meilleure et il n'aurait peut-être jamais développé une certaine haine envers les juifs, les noirs et bien d'autres. Comme quoi, il y a des choses, au niveau des influences que l'on peut essayer de rectifier afin d'empêcher un enfant de devenir un délinquant par exemple.

Un film intéressant mais un peu décevant cela dit je trouve, c'est l'effet papillon avec Ashton Kutcher.
Ce film met en scène Evan (Ashton Kutcher), un jeune homme qui peut revivre des passages de son adolescence en relisant ses journaux intimes. Il essaye alors de modifier certains évènements malheureux pour lui et ses amis. Lors d'une farce qui a mal tourné, l'un de ses amis, Tommy est devenu un dangereux sociopathe. Mais lorsque le jeune Evan remonte le temps et tente d'éviter que la farce tourne mal, il en devient la victime et Tommy devient finalement quelqu'un de bien. Je sais que c'est un peu confus, et il faut dire que le film est je trouve pas aussi bien fait que sa réputation ne laisse supposer. Mais il essaye de mettre l'accent sur le fait qu'un simple évènement peut faire basculer plusieurs vies en bien ou en mal. Dans le sens que chaque point de vue, chaque situation est une réaction en chaine. Et chaque évènement, chaque décision forment les maillons de cette chaine. Retirer un maillon de cette chaine pour en mettre un autre fait que les prochains maillons seront forcément différents et le résultat sera tout aussi différent que celui de la première chaine. Comme pour Tommy qui à l'origine était devenu un individu pas fréquentable mais qui après modification de quelques détails du passé, est devenu un type sympathique et amical. Pourtant un seul détail a changé, le jeu dangereux de Evan, Tommy et ses autres amis ne s'est pas déroulé de la même façon et les conséquences ont donc été modifiées et n'ont pas eu le même impact sur les vies d'Evan, Tommy et les autres. Cela a créé une autre réaction en chaine qui a modifié plusieurs circonstances de leurs vies et qui a donc abouti à une vie et un point de vue et donc une manière d'être et d'agir différents pour chacun d'entre eux.  

Sinon on peut évoquer aussi retour vers le futur, un très bon film de science fiction.
Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est l'histoire de Marty 17ans et de son ami doc Brown, un scientifique farfelu qui a fabriqué une machine à voyager dans le temps. Après quelques péripéties Marty se retrouve propulsé seul à l'époque où ses parents se sont rencontrés et il empêche involontairement cette rencontre. Marty réalise alors que si ils n'arrangent pas les choses, il disparaîtra car ses parents ne s'étant du coup jamais rencontrés, Marty ne viendra alors jamais au monde. Il s'agit donc d'un autre exemple comme quoi il suffit de modifier un détail pour changer la vie de plusieurs personnes. Mais le film a beau être excellent, il n'est pas réaliste sur certains points. Le but étant plus de divertir que d'être absolument réaliste, après tout ce n'est que de la science fiction. Mais il n'est en effet pas réaliste sur le fait que Marty finit par s'arranger pour que ses parents tombent amoureux et tout s'arrange alors. Marty ne sera plus effacé de la réalité tout comme son frère et sa soeur. Mais la rencontre ne s'est finalement pas déroulée comme elle s'était déroulée à l'origine.
La réaction en chaine qui a abouti à la naissance de Marty ne peut donc pas être la même. Les conséquences de la rencontre de ses parents ne seront pas les mêmes, les enfants ne devraient donc pas être les mêmes. La rencontre s'étant déroulée plus tard dans des circonstances différentes, les parents de Marty vont forcément s'accoupler à un autre moment et donner naissance à des enfants différents de lui. Donc Marty aurait dû disparaître quand même dès l'instant où il a empêché ses parents de se rencontrer.

On répète donc que quand on change une chose, souvent ça peut changer beaucoup de choses sans que l'on s'en rende compte. Un détail peut avoir un impact bien plus fort sur la vie de quelqu'un qu'on peut le penser.
Il en va aussi de même pour les décisions que nous prenons où qu'on nous impose. Il y a des décisions qui sont anodines et qui n'ont généralement pas d'importantes conséquences. Il y en a d'autres qui sont très importantes et qui peuvent influer sur toute notre vie. Et certaines mauvaises décisions peuvent nous rendre malheureux, comme celle de nous engager dans l'armée par exemple parce que c'est une tradition familiale d'être militaire, alors qu'on ne le veut pas forcément. S'engager dans l'armée et devenir soldat aura un impact très important sur la vie de la personne qui a fait ce choix. Car cela va devenir son métier et en partie sa contribution à la société et donc une part importante de sa vie. Si ce n'était pas la décision appropriée à son cas, ne va-t-il pas le regretter? Et ce regret va avoir des conséquences à très long terme et va affecter sa vie sociale et donc modifier sa vie et son point de vue. Il sera alors malheureux et ce malheur modifiera son point de vue, ses besoins et donc sa façon d'agir. Qui sera forcément différente pour exprimer son malheur et pour palier à certains de ses besoins qu'il ne peut pas satisfaire en raison des conséquences du mauvais choix qu'il a fait .

Encore un détail qui a son importance, ça peut aussi être les conditions dans lesquelles nous vivons et grandissons. Par exemple, une jeune femme qui est devenue une tueuse en grandissant dans un pays en guerre. Beaucoup disent qu'on choisit tous notre destinée quelque soit notre lieu de naissance et que donc, cette femme n'a aucune excuse d'être devenu ce qu'elle est. C'est à la fois vrai et faux. D'un côté, c'est vrai que nous choisissons notre destinée quelque soit notre lieu de naissance et nos conditions de vie, sauf que la destinée en question n'est pas toujours possible. Si on vit dans un pays miséreux et en guerre, il ne suffit pas de souhaiter partir dans un pays paisible pour que notre souhait soit exaucé. Il faut en avoir les moyens et l'occasion pour cela. Et surtout, la destinée que l'on se choisit est en partie dictée par notre point de vue. Suivant le point de vue que nous avons et qui se construit sur la base de notre vécu, nous développons différents besoins. Et ce sont ces besoins que nous avons besoin de satisfaire qui nous poussent vers une certaine direction. Comme cette femme qui a grandi avec le point de vue qu'il faut tuer pour survivre et qui a donc développé le besoin de tuer probablement pour se rassurer et se sentir plus en sécurité.
On choisit tous notre destinée et ce que l'on devient quelque soient nos conditions de vie oui, mais nous ne choisissons généralement pas de vivre en manquant d'amour, de sécurité, de respect, de rapports sociaux harmonieux etc... Une personne qui manque d'amour, risque de ressentir le besoin d'en trouver. Mais ne connaissant pas bien l'amour, elle essayera peut-être de se faire aimer de manière peu recommandable et peu respectueuse. Par exemple se faire aimer ou respecter par la force. Ce qui sera donc plus de la possession ou de la crainte que de l'amour. Tandis qu'un individu qui aura été aimé comme il faut avec respect saura à priori aimer et respecter. Un individu qui ne se sent pas en sécurité, comme la femme qui a grandi dans un pays en guerre, cherchera un moyen de se sentir en sécurité, si de son point de vue ce moyen c'est de tuer, elle apprendra à le faire et intégrera cette façon de survivre à sa façon d'être. Tandis qu'une personne qui a grandi en se sentant protégée dans un pays paisible développera généralement d'autres besoin que celui de fuir une ambiance hostile, haineuse et belliqueuse. Sa façon d'être avec les autres sera moins portée sur la méfiance et la violence.

Celui qui fait preuve de sagesse, sait que chaque détail compte et que le facteur de hasard a une grande influence. tels que le lieu de naissance, les parents que nous avons, les frères et soeurs, les rencontres que nous faisons et les décisions que nous prenons ou qu'on nous impose... Chaque détail peut changer non pas le destin comme le disent certains, car le destin sous entend qu'on ne peut rien y faire alors que c'est faux, mais le chemin que prendra l'individu et qui ne sera probablement pas celui de la sagesse et de l'harmonie. Nous verrons dans un prochain chapitre qu'il n'y a pas de destin contre lequel on ne peut rien.
Une mauvaise rencontre suffit à modifier le point de vue d'une personne et la rendre méfiante par exemple et donc d'évoluer différemment.
Le sage sait que chaque action a des conséquences. Il cherche alors à savoir ce qui influe chaque individu à dévier du chemin qui mène à la paix et à l'harmonie.
Il comprend que chacun réagit suivant son point de vue et ses besoins. Les besoins primordiaux tels que le fait de se sentir respecté, heureux et en sécurité peuvent pousser un individu évoluant dans des conditions difficiles à dévier du chemin de la paix et de l'harmonie afin de combler son manque d'amour, de reconnaissance, de bonheur, de respect, de sécurité et sûrement bien d'autres encore...  
Le sage qui désire emmener son prochain sur le chemin de la vie en harmonie, encourage donc ce dernier à trouver un moyen de se sentir aimé, respecté et en sécurité afin de le mettre sur le bon chemin et l'aider à vivre dans le bonheur et la paix.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum