ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

04-Nous sommes tous différents est un pléonasme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Un pléonasme est une figure de style dans laquelle on redouble une expression pour la renforcer ou inutilement sans s'en rendre compte. Par exemple : descendre en bas. Quand on descend on va forcément vers le bas, donc inutile de préciser qu'on va en bas quand on parle de descendre.

Nous sommes tous différents est donc un pléonasme, car chaque être humain est différent par définition. Il suffit pour un humain d'être, dans le sens d'exister, pour être différent.

Chaque humain possède un code génétique qui lui est propre sauf les clones et les vrais jumeaux. Mais même des vrais jumeaux restent différents, car ils n'évoluent pas de la même façon, ils ne vivent pas les mêmes expériences, les mêmes traumatismes.

Deux vrais jumeaux qui mangent ensembles tous les soirs par exemple ne seront pas assis à la même place. L'un sera par exemple plus proche de la salière que l'autre qui devra sans doute demander à son frère de la lui passer quand il en aura besoin. Ce jumeau proche de la salière sera alors sûrement différent de son frère, car il pourra de ce point de vue penser que les choses se feront plus à sa convenance qu'à celle de son frère, tandis que son frère aura alors plus tendance à comprendre que si il a besoin de quelque chose, il doit le demander, éventuellement poliement. Ce n'est bien évidemment qu'un exemple banal et qui a très peu d'influences dans la vie de deux jumeaux, mais c'est une influence quand même, qui fait que l'un aura un point de vue différent de son jumeau. Les exemples ne manquent pas. Deux bébés jumeaux peuvent être installés dans des lits différents, dont l'un sera plus exposé au soleil que l'autre, ce qui fait que l'un se plaindra par des pleurs de la lumière aveuglante du soleil plus que l'autre et se construira alors différemment. L'un se nourrira mieux que l'autre et grandira peut-être mieux et aura une meilleure coordination, ce qui lui donnera éventuellement un sentiment de supériorité par rapport à son frère, tandis que l'autre verra sans doute en son frère un rival à écarter ou ressentira de la jalousie et ces ressentis auront alors des conséquences sur le point de vue des deux frères qui auront alors des réactions et des agissements différents, ce qui aura aussi des conséquences sur leurs développements affectifs, cognitifs et sociaux.

Chaque individu se construit en grande partie durant son enfance et chaque facteur peut avoir de l'importance, que ce soit l'innée, les exemples, les influences, les réussites, les échecs, les traumatismes. Nous avons tous des traumatismes, légers ou forts. Une mauvaise note à un devoir malgré un travail acharné, c'est un traumatisme et là où certains se remettront en question et décideront de travailler plus ou différemment, d'autres se décourageront. Même le métabolisme a de l'importance. Le taux d'hormones dans le sang influe sur l'humeur et les réactions. L'hérédité aussi, certains goûts sont héréditaires, les cancers peuvent être héréditaires aussi. Il y a en effet des gens qui sont plus porteurs de cellules qui ont tendance à se diviser de manière incontrôlée que d'autres, ce qui les expose plus à des risques de développer un cancer.

Celui qui fait preuve de sagesse sait donc qu'il est futile de se comparer aux autres. Il sait qu'il ne faut pas dire à un enfant "regarde ton frère lui, il arrive à résoudre ses problèmes de maths tout seul, donc toi si tu n'y arrives pas, c'est que tu n'essayes pas assez". Non! Bien qu'ils soient frères, l'un peut avoir plus de facilités que l'autres, en raison de facteurs génétiques, en raison du fait que l'un ait peut-être plus été exposé à des problèmes de calcul que l'autre. En raison que l'un a peut-être compris quelque chose ou a peut-être trouvé une astuce (donnée par son instit par exemple) que l'autre n'a pas compris ou parce qu'il emploie une méthode différente moins efficace ou moins adaptée à ses capacités ou parce que son instit à lui, lui a mal expliqué, etc...

Celui qui fait preuve de sagesse sait que le raisonnement centré sur soi ne vaut souvent rien. Un autre exemple un parent qui fume devant ses enfants et qui dira pour justifier sa négligence pour la santé de ses enfants "moi, mes parents ont fumé devant moi, ça ne m'a rien fait". Déjà, le parent n'en sait rien si ça ne lui a rien fait. Allez savoir si demain il ne va pas développer un cancer du à cette exposition excessive à la fumée de cigarette durant son enfance ou si il n'a pas déjà des problèmes de santé qu'il feint d'ignorer ou qu'il attribue à autre chose. Et le sage sait encore une fois que chacun est différent et que tout ramener à soi ne résoud rien et ne justifie pas de faire pareil. Certains fumeurs ne développent effectivement pas de cancer, alors que d'autres fumeurs qui fument en quantité identiques les mêmes cigarettes, développeront un cancer. Car chacun est différent.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum