ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Présentation de mon cas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Présentation de mon cas le Mer 13 Aoû - 13:05

Bonjour,

   J'ai réécrit ce post plusieurs fois, car à chaque essai j'ai écrit un pavé autobiographique et ça ne me convient pas. Je préfère aborder différent points à part.

   Si je poste ici c'est parce que je viens de réaliser, et d'accepter, depuis peu ma condition de pédophile, en grande parti grâce à ce forum, je vous remercie de tous mon cœur pour le travail que vous avez réalisé.
   Bien que je connaisse depuis plusieurs années mes attirances pour les petites filles, et que je ne les ai jamais considéré avec dégoût ou rejet, je ne pensait pas ça comme de la pédophilie. Pour moi c'était une expression de l'hétérosexualité qui devait être plus répandue que l'on voulait bien l'admettre.
Je tiens à précisé qu'à cette époque je visionnais des vidéos d'enfants. Mon point de vu a évolué, j'ai accepté l'idée selon laquelle mes désirs n'étaient peut être pas si répandus, mais je n'envisage pas une seconde que je soit pédophile, ça ne traverse même pas mon esprit, un pédophile c'est un gros pervers qui viole des enfants, je ne suis pas comme ça!
L'idée continue doucement à maturé en moi. Je visionne des vidéos d'enfants. Je ne me souviens pas d'avoir été aussi excité de toute ma vie que lorsque j'ai vue des vidéos mettant en scènes des petites filles. Je ne suis jamais devenu un consommateur d'image pédopornographique, intellectuellement je désapprouve la consommation de pédopornographie. Je ne me souviens pas si j'ai fait cette expérience parce que j'ai accepté de m’accoler l'étiquette de pédophile ou si le changement de point de vue s'est effectuer à la suite de ça. Mais à ce moment le mot pédophile est un peu creux, il ne prend pas beaucoup de sens à mes yeux. Puis il y a peu je me renseigne, j'atterris sur ce forum et mon point de vu change totalement. Ce que je vis ce n'est pas juste quelques désirs pervers, c'est une orientation sexuelle à part! Je ne suis pas un petit pervers qui me masturbe devant des dessins de fillettes, je suis un homme qui AIME les petites filles. Je découvre un pan entier de mon identité, ça bouscule toutes mes représentations, mes repères, mes projets.
   Je me documente, je réfléchis, j'adopte presque une mentalité militante. Je veux qu'on me respecte, je veux avoir les mêmes droits que n'importe qui!
Je veux les mêmes droits que les homosexuels, bien sûr ces droits ne comprenne pas de faire souffrir, de violenter et de ne pas respecter l'autre, personne ne possède ces droits, je ne demande donc pas qu'on me laisse le droit d'avoir une sexualité débridé avec les enfants, ni même le droit d'avoir des rapports sexuels avec eux. Je demande juste que comme pour les homosexuel, on me respecte, on me protège contre les violences, les discriminations, les insultes et les menaces. Je demande que les législateurs qui sont aussi censés me représenter, travaillent aussi à permettre mon bonheur. Je veux avoir le droit au bonheur!

  Puis je ressent enfin le poids de la société, au travers d'internet, des articles, des forums, des vidéos d'émissions télés. Ça devient difficile à assumer. J'assume toujours autant mes désir, mais ma nouvelle identité de "pédophile" pèse tout d'un coups. Je me sent dans une situation de précarité, je me sens d'un coup seul et vulnérable. Je me souviens d'une scène en classe où sur un sujet quelconque lié à internet quelqu'un mentionne les pédophiles, il y a quelques appels au meurtre puis la prof dans une grande ouverture d'esprit clos le débat avec un "Non mais ça va pas, pas de violence, ce sont des détraqué il faut les soigner". C'est une image très exagéré, mais j'ai tendance à me dire que si aujourd'hui quelqu'un décide de rouvrir les chambres à gaz, les pédophiles seraient les premiers à y être envoyé.

  Bon, j'ai fait une petite présentation pour faire comprendre ma situation, mais je suis d'abord venu ici pour partager des réflexion et essayé de trouver des réponses.

  Tout d'abord je me suis interrogé sur mes désirs se portant sur les filles majeures. En effet j'ai remarqué après coups que ce que je recherche systématiquement, et ce depuis plusieurs années avant de réaliser ma pédophilie, dans la pornographie "normale" c'est: des femmes très jeunes (les actrice ne portant pas la mention "teen" m'attire moins et les "milfs" me rebutent), avec des petits seins (j'ai même passé un temps à rechercher des femmes avec des "poitrines de garçons", c'est à dire sans seins du tout), des jambes minces et des petites fesses.
Je m'interroge sur la nature de mes désirs dans ces moments car ces caractéristiques sont en partie celles qui peuvent m'attirer chez une petite fille et que j'ai été très amoureux d'une fille de mon âge (17 ans à l'époque) qui possédait ces traits et qui en plus : était petite de taille(1m60) et avait un comportement que je jugeait puéril et immature (et que j'adorais). Et lorsque je fantasmait des rapports sexuels avec elle c'était toujours extrêmement doux, on était ventre contre ventre, je l’étreignais fort contre moi et je posais mon menton contre le haut de sa tête. Est ce que ma pédophilie empiète sur mon hétérosexualité, est ce que ma prétendu pédophilie ne serait que de l'hétérosexualité dissimulé. Ce dernier point me semble peu probable, j'ai des images et des sentiments qui semble me dire que je désire le caractère enfantin des petites filles. Je me demande vraiment si cet amour très fort que j'avais avait avoir avec des désirs pédophiles.

  Bien sûr il faut que je parle de mon point de vue sur la pédosexualité. J'ai fait en quelque sorte le pari de croire au thèses de ce forum sur la sexualité des enfants. Je ne les ériges pas encore en certitudes absolu parce que je n'ai pas encore fais de travail intellectuel très poussé, je n'ai pas lu les thèses des uns et des autres, peut être prendre connaissances des faits etc. Mais la thèse de la maturation sexuelle de l'enfant et de l'absolue nécessité de la respecter me semble raisonnable et en accord avec mes intuitions. Peut être que je me trompe, mais il me semble que j'ai expérimenté le sentiment de confusion étant petit garçon, ça devait être très léger par rapport à ce que doit ressentir un enfant abusé, devant des scènes érotiques de films, où j'étais excité, j'avais l'esprit qui se troublais et j'avais comme l'impression d'être perdu. Mais peut être que j'altère mes propres souvenirs.
Renoncer à toute relation sexuelle avec un mineur sexuel semble la seule position envisageable pour le bien de tout le monde. Même si une petite partie de moi continue de désirer trouver et vivre un amour complet avec une petite fille. Dans une rêverie récurrente que j'ai, je rencontre une petite fille de 10 an seule et sans parent j'en tombe amoureux, je finis par vivre avec elle et par m'en occuper et nous vivons un amour fusionnel ensemble.

J'ai d'autres choses à dire, mais je préfère en rester là pour le moment. J'aimerais pouvoir parler de mon ressenti à propos des vidéos mais je ne sais pas jusqu'où je peut aller dans mes propos.

Merci de m'avoir lu.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Présentation de mon cas le Dim 17 Aoû - 19:22

Bonjour

je poste ici c'est parce que je viens de réaliser, et d'accepter, depuis peu ma condition de pédophile, en grande parti grâce à ce forum, je vous remercie de tous mon cœur pour le travail que vous avez réalisé.

Content que le forum ait pu vous aider.


  Bien que je connaisse depuis plusieurs années mes attirances pour les petites filles, et que je ne les ai jamais considéré avec dégoût ou rejet, je ne pensait pas ça comme de la pédophilie. Pour moi c'était une expression de l'hétérosexualité qui devait être plus répandue que l'on voulait bien l'admettre.

L'attraction d'un individu de sexe masculin envers les petites filles peut être mue par deux caractéristiques.
-La féminité, dans ces cas là, c'est de l'hétérosexualité
-L'enfance dans ces cas là, c'est de la pédophilie
Mais vous l'avez visiblement déjà compris


Je tiens à précisé qu'à cette époque je visionnais des vidéos d'enfants. Mon point de vu a évolué, j'ai accepté l'idée selon laquelle mes désirs n'étaient peut être pas si répandus, mais je n'envisage pas une seconde que je soit pédophile, ça ne traverse même pas mon esprit, un pédophile c'est un gros pervers qui viole des enfants, je ne suis pas comme ça!

C'est l'image caricaturale des pédophiles qui circulent en effet. A tel point que les experts, les victimes et les pédophiles eux mêmes sont incapables de se situer, ce qui n'a pour effet que d'empirer les difficultés.


L'idée continue doucement à maturé en moi. Je visionne des vidéos d'enfants. Je ne me souviens pas d'avoir été aussi excité de toute ma vie que lorsque j'ai vue des vidéos mettant en scènes des petites filles. Je ne suis jamais devenu un consommateur d'image pédopornographique, intellectuellement je désapprouve la consommation de pédopornographie. Je ne me souviens pas si j'ai fait cette expérience parce que j'ai accepté de m’accoler l'étiquette de pédophile ou si le changement de point de vue s'est effectuer à la suite de ça. Mais à ce moment le mot pédophile est un peu creux, il ne prend pas beaucoup de sens à mes yeux. Puis il y a peu je me renseigne, j'atterris sur ce forum et mon point de vu change totalement. Ce que je vis ce n'est pas juste quelques désirs pervers, c'est une orientation sexuelle à part! Je ne suis pas un petit pervers qui me masturbe devant des dessins de fillettes, je suis un homme qui AIME les petites filles. Je découvre un pan entier de mon identité, ça bouscule toutes mes représentations, mes repères, mes projets.
 
Etre pédophile ne veut en effet pas du tout dire être incapable d'amour et de respect (l'amour implique toujours du respect, sinon ce n'est plus de l'amour). Mais effectivement. Je le redis surtout pour ceux qui liraient ce post.
La pédophilie n'est pas forcément pathologique, pas plus que l'homosexualité. Les pédophiles sont juste des individus qui ont des critères d'attraction différents.
-Hétérosexualité masculine : Attraction sexuelle d'un individu de sexe masculin pour la féminité
-Homosexualité masculine : Attirance sexuelle d'un individu de sexe masculin pour la masculinité
-Pédophilie : Attraction sexuelle d'un individu, généralement de sexe masculin, pour l'enfance

Je me documente, je réfléchis, j'adopte presque une mentalité militante. Je veux qu'on me respecte, je veux avoir les mêmes droits que n'importe qui!
Je veux les mêmes droits que les homosexuels, bien sûr ces droits ne comprenne pas de faire souffrir, de violenter et de ne pas respecter l'autre, personne ne possède ces droits, je ne demande donc pas qu'on me laisse le droit d'avoir une sexualité débridé avec les enfants, ni même le droit d'avoir des rapports sexuels avec eux. Je demande juste que comme pour les homosexuel, on me respecte, on me protège contre les violences, les discriminations, les insultes et les menaces. Je demande que les législateurs qui sont aussi censés me représenter, travaillent aussi à permettre mon bonheur. Je veux avoir le droit au bonheur!

Effectivement, chose que je dis souvent aussi, les pédophiles ont le droit d'être respectés autant que n'importe qui.
Une anecdote intéressante à ce sujet, c'est que j'ai vu une fois sur youtube un pédophile passif. Une fille s'est créé un compte youtube en usurpant son identité et envoyant des messages de harcèlement sexuel à des enfants sur youtube en se faisant passer pour le dit pédophile, uniquement parce qu'elle détestait les pédophiles.
Personne n'a le droit de harceler sexuellement des enfants, pas plus un pédophile qu'une antipédophile qui prétendait aussi faire ça pour protéger les enfants en pointant du doigt le dit pédophile. Et surtout vouloir détruire un pédophile passif est inadmissible. Les pédophiles ont le droit au respect et méritent peut-être l'admiration pour ceux qui sont exclusifs (attirés uniquement par les enfants) et qui pourtant restent passifs. A défaut d'admiration, ils méritent en tous cas des encouragements à continuer ainsi et surtout ils ont droit au respect que tous citoyens et même êtres humains ont droit.

 Puis je ressent enfin le poids de la société, au travers d'internet, des articles, des forums, des vidéos d'émissions télés. Ça devient difficile à assumer. J'assume toujours autant mes désir, mais ma nouvelle identité de "pédophile" pèse tout d'un coups. Je me sent dans une situation de précarité, je me sens d'un coup seul et vulnérable. Je me souviens d'une scène en classe où sur un sujet quelconque lié à internet quelqu'un mentionne les pédophiles, il y a quelques appels au meurtre puis la prof dans une grande ouverture d'esprit clos le débat avec un "Non mais ça va pas, pas de violence, ce sont des détraqué il faut les soigner". C'est une image très exagéré, mais j'ai tendance à me dire que si aujourd'hui quelqu'un décide de rouvrir les chambres à gaz, les pédophiles seraient les premiers à y être envoyé.

Très peu de personnes, y compris les experts, n'ont vraiment compris la pédophilie. Il faut une ouverture d'esprit exceptionnelle, être capable de ne pas se laisser influencer  par l'opinion publique ni par les médias (ce qui est aussi exceptionnel), ne pas faire de généralisation (idem), faire preuve de réflexion aussi exceptionnelle pour comprendre que les pédophiles ne sont pas tous pareils, et qu'il y en a des tas et des tas de sorte différents, dont certains qui sont respectables, d'autres moins, voir pas du tout. Ce n'est pas si étonnant que votre prof ait dit cela, toute ouverte d'esprit qu'elle puisse être.
C'est en bonne partie la raison d'être de ce forum. Trouver la vérité, du moins s'en rapprocher le plus possible. C'est aussi pour ça entre autres, que ma classification des pédophiles et des pédocriminels est aussi complexe, pour chaque cas de pédophile ou de pédosexuel puisse être identifié et reconnu comme existant et se devant d'être pris en compte.

 Bon, j'ai fait une petite présentation pour faire comprendre ma situation, mais je suis d'abord venu ici pour partager des réflexion et essayé de trouver des réponses.

 Bien sûr il faut que je parle de mon point de vue sur la pédosexualité. J'ai fait en quelque sorte le pari de croire au thèses de ce forum sur la sexualité des enfants. Je ne les ériges pas encore en certitudes absolu parce que je n'ai pas encore fais de travail intellectuel très poussé, je n'ai pas lu les thèses des uns et des autres, peut être prendre connaissances des faits etc. Mais la thèse de la maturation sexuelle de l'enfant et de l'absolue nécessité de la respecter me semble raisonnable et en accord avec mes intuitions. Peut être que je me trompe, mais il me semble que j'ai expérimenté le sentiment de confusion étant petit garçon, ça devait être très léger par rapport à ce que doit ressentir un enfant abusé, devant des scènes érotiques de films, où j'étais excité, j'avais l'esprit qui se troublais et j'avais comme l'impression d'être perdu. Mais peut être que j'altère mes propres souvenirs.

Oui, rien que l'exposition à des images sexuelles non conformes au degrés de maturité de l'enfant peut perturber son rythme et l'harmonie de son développement sexuel, à divers échelles bien évidemment, car il y en aura toujours un pour dire, "bah moi à 12ans, j'ai vus des films érotiques voir pornos, j'en suis pas mort, je vais bien..." C'est vrai que des fois, les effets négatifs sont moindres, voir inexistants mais cela ne légitime pas le fait de mettre l'enfant en danger, car il y a quand même un risque loin d'être négligeable à exposer un enfant à une sexualité au dessus de son niveau de maturité (ou qui a des chances d'être au dessus de son niveau de maturité car chacun grandit à son rythme).

Renoncer à toute relation sexuelle avec un mineur sexuel semble la seule position envisageable pour le bien de tout le monde. Même si une petite partie de moi continue de désirer trouver et vivre un amour complet avec une petite fille. Dans une rêverie récurrente que j'ai, je rencontre une petite fille de 10 an seule et sans parent j'en tombe amoureux, je finis par vivre avec elle et par m'en occuper et nous vivons un amour fusionnel ensemble.

Dans l'absolu tous les pédophiles aimeraient avoir des rapports pédosexuels. C'est normal. Ce qu'il faut, ce que cela ne devienne pas une obsession, car plus le pédophile sera obsédé par ce genre de rapport plus il en voudra et plus il risque d'être frustré sexuellement. La frustration sexuelle est l'un facteur qui pousse le plus un pédophile à avoir des rapports pédosexuels. Quand on sait que la plupart des cas d'incestes sont commis par des parents qui se rabattent sur leurs enfants parce qu'ils sont justement frustrés sexuellement et sentimentalement...
Mais de nombreux pédophiles ne sont pas sexuellement frustrés, ou pas au point d'avoir une fortes envies de passer aux actes.
Certains apprennent à se contenter de peu (rapport physique sans danger)
Certains ont un exutoire sexuel, tel que des photos ou vidéos d'enfants (ce que j'appelle les pédophiles visionneurs, certains sont la légalité, d'autres l'illégalité)
Certains ont des rapports sexuels avec des adultes ou des ados sexuellement majeurs (15ans). Mais ça, les pédophiles ne peuvent pas tous le faire, car certains notamment ceux attirés par les jeunes garçons sont des pédophiles exclusifs attirés uniquement par l'enfance, ce qui exclut pour eux la possibilité de se contenter d'adultes ou d'ado de plus de 15ans qui sont généralement pubères (donc qui ne correspondent plus aux critères d'attractions des pédophiles attirés par l'enfance)
Certains prennent des médicament visant à réduire leur libido
Certains sont conditionnés à la chasteté depuis longtemps, voir toujours. Un pédophile qui a usé de pédopornographie a parfois bien du mal à s'en débarrasser et à se contenter de vidéos ou images d'enfants légales, contrairement à celui qui n'aura jamais touché à la pédopornographie. Mais cela dépend de plusieurs facteurs et des cas, certains individus sont bien plus faciles à satisfaire sexuellement que d'autres, suivant aussi leur fantasmes, leur gouts et autres.
Là où certains apprécieront et seront capables de se satisfaire avec des vidéos extraits de films ou autres où un enfant sera vu partiellement dénudé par exemple, d'autres n'y arriveront pas, même en essayant, ils auront besoin de plus pour se satisfaire suivant leurs fantasmes, leur gout, leur critères d'attraction, leur fétichisme etc...
Il en va de même pour les pédophiles actifs. Un pédophile qui est resté passif et qui est conditionné pour resté passif aura souvent plus de facilité à rester passif qu'un ancien pédophile actif.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum