ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

J.3.7-Les témoignages - Dr Pierre Mailloux - Entretient 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bon, je commente l'entrevue de Mailloux sur la pédophilie sur radio-ego en septembre 2013. Ce coup-ci, je vais faire l'effort d'être bref et concis et sans le dénigrer de manière acharnée et sans me lancer dans de grandes explications. C'est long quand même, mais c'est parce que l'entrevue fait près de 25mn


EXTRAIT DE L'INTERVIEW : http://www.radioego.com/ego/listen/14606

L'animateur demande au début si les pédosexuels (individus ayant des rapports sexuels avec les enfants) sont conscients que ce qu'ils font est interdit.
La réponse est souvent oui, ils le savent généralement.


L'animateur demande aussi si les pédosexuels savent qu'ils détruisent la vie des enfants en ayant des rapports pédosexuels avec eux.
Déjà juridiquement, un rapport pédosexuel est un rapport sexuel avec un mineur qui n'a pas atteint l'âge de consentement, qui est de 15ans en France (le Canada je crois que c'est 16). Or il existe des adolescents qui sont prêts à avoir des rapports sexuels avant d'avoir 15ans.
Sinon, il y a de nombreux types de pédosexuels.
Il y a des pédosexuels qui s'autopersuadent ne pas faire de mal. Certains prétendent que l'enfant l'a voulu, certains prétendent initier l'enfant sexuellement, certains prétendent que la société et les parents sont de nature castrateurs et privent l'enfant de plaisir sexuel etc...
Il y a aussi des pédosexuels qui se moquent du mal qu'ils peuvent faire aux enfants. Certains sont dominants, d'autres sadiques.
D'autres ont des pulsions tellement fortes que même si ils ne veulent pas faire de mal aux enfants, les pulsions prennent le dessus sur leurs désirs de ne pas leur faire de mal.
Je dis souvent que ce qui détermine si un pédophile passera à l'acte ou pas dépend notamment de :
-Sa peur de la prison et de la réaction de son entourage
-Son amour et son respect pour les enfants
-L'intensité de ses pulsions


Mailloux dit que tous les abuseurs (pas agresseurs) sexuels ont leur conscience occultée par l'excitation sexuelle.
C'est le cas pour certains effectivement, notamment ceux qui ont de fortes pulsions. Mais il existe des pédosexuels qui ne sont pas compulsifs. Il y a par exemple les pédosexuels névrosés, qui ont envie de sexe sans que le corps en réclame. C'est comme la gourmandise qui est l'envie de manger sans avoir faim.
Sinon oui, quand un individu a des pulsions trop fortes, la reflexion, la conscience etc... sont mis de côté. Mailloux a raison sur ce point, mais a tord en disant qu'ils sont tous ainsi. Et les pulsions peuvent se gérer avec des exutoires sexuelles, des images, des vidéos d'enfants pour les pédophiles (de préférence légales), un conditionnement, des médicaments réduisant la libido (au moins le temps de réduire et stabiliser les éventuelles pulsions) peuvent dans beaucoup de cas suffir.


Mailloux se trompe quand il parle de la chasteté et de la prostitution en disant que la chasteté ne fait pas le pédophile/pédosexuel.
Le pédophile non, mais le pédosexuel parfois oui. De nombreux pédosexuels sont des opportunistes qui abusent d'enfants non pas par pédophilie, mais parce qu'ils ont des enfants sous la main et que la chasteté peut parfois provoquer des frustrations sexuelles qui poussent un individu à passer à l'acte subitement.
Après cela dépend. Un individu conditionné à avoir très peu d'excitation sexuelle, a souvent un taux d'hormone très bas et donc très peu de pulsions. Mais ceux qui investissent leur sexualité de manière démesurée ou qui sont trop exposés à la sexualité (surtout que la société est très sexualisée), peuvent en venir à se sentir sexuellement insatisfaits au point d'en arriver à rechercher un corps et de prendre par exemple une petite fille qui incarne la chaire et la féminité, ce que l'individu frustré peut rechercher et n'arrive plus à se passer. La prostituation peut donc aussi empêcher ce genre de processus.


Mailloux dit ensuite que pratiquement tous les pédophiles vont dans les familles monoparentales avec trois enfants.
Les pédophiles ne sont pas tous actifs et même ceux qui sont actifs, j'en ai pratiquement pas vu qui allaient dans les familles monoparentales. La plupart sympathisaient avec les enfants d'une manière ou d'une autre (souvent en forçant des rencontres), et/ou sympathisaient avec les parents et certains donnaient des cours aux enfants, d'autres allaient vers des enfants d'amis, ou des cousins ou petits cousins ou neveux... sans presque jamais chercher à se mettre en couple avec la mère, par contre souvent ils avaient de bons rapports avec les parents. Et les pédophiles attirés par les jeunes garçons, seulement 18% aiment aussi les femmes. Les autres, embrasser une femme, ou avoir des relations sexuelles avec elles, ça revient à demander à un hétérosexuel d'embrasser et faire l'amour à un homme. Se mettre en couple avec est donc pour leurs cas inconcevable.
Après des pédophiles actifs qui ciblent les familles monoparentales et qui font l'amour avec des femmes en imaginant des petites filles à la place et qui abusent des enfants une fois seuls avec eux, ça existe, je ne dis pas le contraire. Mais ils ont dans ce cas au moins un léger côté hétérosexuel et surtout ils sont très loin d'être majoritaires.


L'animateur radio qui dit "ils vont à la chasse, ils cherchent la proie, c'est évident!".
Ce ne sont pas les pédophiles qui font ça, ce sont les prédateurs. Le jour où les gens arrêteront enfin de confondre pédophile avec pédosexuel, avec incestueux, avec prédateur, on aura fait un très grand pas vers l'avant.


Contrairement à ce que dit Mailloux, la pulsion sexuelle peut-être pathologique.
Elle peut-être due à une addiction au sexe, à des troubles hormonaux, des dérèglements hormonaux, des maladies endocriniennes et tout cela se soignent. La pédophilie ne se soigne pas, mais les pulsions sexuelles se gèrent voire se soignent.


La déviation sexuelle est inacceptable dit Mailloux.
Un individu a le droit d'être pédophile tant qu'il ne fait de mal à personne. Généralement, il n'aura pas choisi d'être un pédophile et la pédophilie c'est l'attraction sexuelle envers l'enfance qui n'est en rien punissable et non les actes qui eux effectivement doivent être sanctionnés car dangereux pour les enfants.


L'animateur dit que les plaintes pour abus sexuels sont à 90% des hommes.
Sauf que plus de la moitié sont des cas d'incestes. Et l'inceste n'est souvent pas de la pédophilie. Donc les affaires d'inceste il n'est nullement question de gêne de la pédophilie.
Mais selon moi oui, il y a un gêne de la pédophilie, mais qui influe sur l'individu à développer des attractions spécifiques à l'enfance. Or beaucoup de pédosexuels n'abusent pas d'enfants parce qu'ils sont attirés par l'enfance, mais par opportunisme et parce qu'ils font jouer à l'enfant un rôle qui n'est pas le sien dans la plupart des cas d'inceste (comme compenser l'absence de la mère).


Mailloux dit qu'il y a des familles de pédophiles de génération en génération.
Je n'ai jamais vu de familles composées de plusieurs pédophiles de génération en génération. En revanche des familles où des rapports incestueux se répètent de génération en génération, ça oui. Mais les raisons ne sont pas génétiques, mais parce que les enfants maltraîtés ont tendance à faire pareil avec leurs propres enfants. Et même les mères, ça arrive plus souvent qu'on le croit. Mais les victimes de mères incestueuses ont bien plus de mal à se faire entendre que les victimes de pédosexuels masculins.


L'animateur est surpris du fait que Guy Cloutier soit un pédophile alors qu'il est intelligent etc...
Y'en a beaucoup qui disent que les pédophiles/pédosexuels sont fous, qu'ils n'ont pas de logique et que c'est pour ça qu'ils sont sexuellement attirés par les enfants et/ou qu'ils abusent d'enfants. Y'en a effectivement qui sont attirés ou qui abusent d'enfants parce qu'ils sont délirants, ou psychotiques, ou qui ont des problèmes de drogues, d'alcool, qui sont immatures etc... Mais bon nombre de pédophiles et pédosexuels sont tout à fait capable de logique. Ce qu'il y a c'est que tout le monde n'a pas la même logique.


Mailloux dit, en référence à Guy Cloutier, que les thérapies des bonnes femmes, de gestions de la colère et d'émotions, ne servent à rien.
Ces thérapies peuvent être adaptées à certains individus qui ont des difficultés à gérer leurs émotions, leurs sentiments et leurs sexualité. Dans d'autres cas, effectivement, ça ne sert pas à grand chose. Les sentiments d'amour et de respect que peuvent développer certains pédophiles est un facteur important pour les empêcher de passer à l'acte. Un pédophile qui gère mal ses émotions sera désorienté et aura plus de chances de passer à l'acte. Et la colère peut pousser certains individus (pédophiles ou pas) à avoir des actes incontrôlés. Donc ce n'est pas parce que ce genre de thérapie et d'aide envers certains pédophiles ne convient pas à ce Guy Cloutier (et encore je n'en sais rien, je ne le connais pas) que ça ne convient à aucun pédophile.


Quant à savoir pourquoi les vrais pédophiles sont presque tous des hommes, Mailloux reconnaît au moins qu'il ne sait pas.
C'est tout simplement parce que les femmes et les hommes, au niveau mécanique et psychique ne fonctionnent pas du tout pareils sur le plan sexuel. Et au niveau de l'instinct parental aussi, les femmes ont un instinct souvent très différent des hommes qui souvent crée ce que j'appelle une barrière psychologique qui empêche la femme d'être sexuellement attirée par un enfant.
Un individu porteur du gêne de la pédophilie, ne deviendra pas forcément pédophile, car les gênes influent mais ne déterminent pas. Il y a aussi les besoins de l'individu, ses barrières psychologiques, son point de vue, ses expériences, ses traumas, qui font qu'il l'exprimera plus ou moins fortement.


Mailloux ne sait pas pourquoi certains médicaments ont plus d'effet secondaires chez les uns que chez les autres?
Tout simplement parce qu'on ne métabolise pas les produits de la même façon. Cela est dû à tout ce qui compose ou influe sur le métabolisme, c'est à dire l'atmosphère (les produits auxquels nous sommes exposés), le taux d'hormones, de corticoides, des anticorps, de lymphocites, la tension, les cellules, la taille et le poids que nous faisons, de l'activité rénale, du foie, du système digestif, du ph de notre estomac, de ce que nous mangeons, des activités physiques, des toxines et autres que nous évacuons par transpiration etc... Tout cela influe sur un produit d'avoir certains effets sur certains et pas sur d'autres. Il suffit par exemple de voir les fumeurs. Certains, même en ayant fumer exactement les mêmes cigarettes en quantité identique, développent des problèmes de santé, d'autres moins. Ou un autre exemple, ce sont les anti-histaminiques. Quand on en prend de manière prolongée et répétée, les médicaments finissent par ne plus faire effet correctement, parce que le corps ne les métabolisera plus de la même façon.


Il ne faut pas mettre tous les agresseurs sexuels dans le même panier que dit Mailloux.
Ah là, je suis d'accord bien que le therme d'agresseurs sexuels soit maladroit.
Je me suis souvent demandé ce qu'il appelle les petits cas pour lesquels selon lui une thérapie peut suffire et ce qu'il appelle les gros cas qui selon lui doivent tous être castrés.
Ce qu'il appelle des petits cas, tels que les alcooliques qui vont au lit avec leurs nièces de 14ans, ce n'est pas de la pédophilie, c'est un délire passager dû à la prise d'alcool. Et effectivement une thérapie ou une cure pour que l'individu arrête de boire de l'alcool généralement suffira.
Un individu qui veut toucher les seins de sa nièce, c'est pas de la pédophilie non plus. La pédophilie, c'est l'attraction envers l'enfance. Donc qui n'ont pas de seins. Donc ce genre d'individus sont surtout des hétérosexuels plus ou moins immatures, donc une thérapie éventuelle peut également suffire à les faire évoluer (tandis que les vrais pédophiles n'évoluent presque jamais).
Ce qu'il appelle des petits cas, ce sont en fait des individus qui ne sont ni pédophiles, ni pédosexuels (pas étonnant qu'il ne leur suggère pas la castration).
Et c'est pareil pour les exhibitionnistes et le voyeurisme qui est interdit certes, mais ça n'a aucun rapport avec la pédophilie et la pédosexualité.


Ensuite Mailloux parle de cas sévères en raison de la récidive. Le fait qu'un individu récidive ne veut pas du tout dire qu'il n'y a rien d'autres à faire pour lui que la castration (par cure d'hormones ou par ablation des testicules).
Si un pédophile a trop de pulsions, à force, effectivement, la prison et le respect qu'il a éventuellement pour les enfants risquent de ne plus suffire à contenir ses pulsions. C'est sûr que si on ne fait rien, il a des chances de recommencer. Mais il suffit de lui donner de quoi diminuer ses pulsions (certains antidepresseurs sont efficaces pour ça), de l'apprendre à gérer sa sexualité et ses émotions, éventuellement de lui trouver un exutoire sexuel avec lequel il pourra se satisfaire sexuellement sans faire de mal. Si en plus, il a du respect pour les enfants et a donc conscience du mal qu'il peut leur faire à travers des rapports pédosexuels, il a très peu de chances de récidiver.

Mailloux tombe souvent sur des individus qui disent des trucs du style "c'est incroyable à quel point la castration est efficace". Et Mailloux en rajoute en employant des thermes comme "résultats spectaculaires".
Mais tout le monde sait que l'excitation sexuelle est une réaction organique entre le cerveau et les testicules et que si on enlève l'un des deux, la réaction ne peut plus avoir lieu et donc y'aura plus d'excitation sexuelle. Mailloux et ses fans en parlent comme si il avait fait une découverte sensationnelle qui mérite le prix Nobel. Mais ça ne soigne en rien les déviations sexuelles, ça détruit toute excitation, y compris l'hétérosexualité et l'homosexualité. Il faut savoir cerner le cas de l'individu et s'y adapter et ce n'est sûrement pas en disant qu'il faut tous les castrer chimiquement ou chirurgicalement qu'on s'adapte aux cas, au contraire, c'est du travail complètement baclé que de dire "y'a qu'à tous les castrer,comme ça le problème sera résolu". C'est comme si des policiers cherchaient un suspect dans une maison et qu'ils disaient "y'a qu'à tous les mettre en prison, comme ça le problème sera résolu".


"Pour les cas sévères, on ne joue plus avec les hormones, c'est une condition à vie".
Beaucoup de pédosexuels récidivistes sont en fait des individus qu'on n'a pas su analyser ni cerner et donc qu'on n'a pas traités efficacement et de la manière la plus appropriée à leurs cas. Ou je dirais plutot des individus qu'on n'a pas pris la peine d'analyser et cerner et s'adapter à leurs cas. Généralement un vrai pédophile, reste pédophile à vie en effet, mais si il n'a pas de pulsions et si il est respectueux envers les enfants, il peut très bien ne jamais leur faire de mal.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum