ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aider une victime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Aider une victime le Mer 28 Aoû - 23:44

Bonjours je sais qu'il y a une section présentation mais je vais faire 2 pierres d'un coup,voila j'ai 25ans et je suis pédophile,je me masturbe en ayant des fantasmes pédosexuels depuis que j'ai l'age de 15 ans donc ca fait 10 ans que je me masturbe presque tous les jours avec ces fantasme déviant et que je laisse aller mes pulsion sans les retenir,c'est alors evident que je suis completement accro.

Mais depuis 5 jours un evenement ma convaicu d'essayer d'arreter j'ai fais ce que je n'avais j'amais fais en 10 ans,ca fait donc 5 jours que je ne me suis pas masturbé en pensant a des enfant,ni masturbé tout court et je me suis débarraser de toute source qui pourrait alimenter ma deviance.Ca peut parraitre simple pour vous mais je souffre intensément reussir a bloqué ces pulsion qui sont devenu naturelle apres 10 ans, je m'en cogne presque la tete dans les murs mais au lieu je prend ma tete entre mes 2 mains, pleure un peu et prend de grande respiration en essayant de penser a de belle choses et ca fait maintenant 5 jours que je reussi,je pense bientot aller consulter,pour avoir de l'aide dans cette épreuve.

Voila vous avez une petite idée a qui vous avez a faire.

Voila ma question,dans l'acceuille c'est écrit déculpabiliser les victime mais sans leur mentir,j'aimerai élaboré sur le sujet,croyez vous que c'est possible qu'un enfant ayant été abuser une seul fois puisse mieu passé a travers le traumatisme si l'abuseur s'excuse et explique a la victime que tous est de ca faute et non la sienne qu'il n'a pensé qu'a lui,mais sans lui dire ce qu'est un pédophile car ca doit etre encore plus melant,mais seleument lui dire qu'il est malade et a des probleme dans ca tete?

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Aider une victime le Jeu 29 Aoû - 20:08

Bonjour

Si je comprends bien, vous êtes un pédophile qui est passé récemment à l'acte.

Normalement, il est interdit sur ce forum d'avouer une activité illégale, sauf à la rigueur par MP. Mais ce n'est pas grave.
-Oui, le pardon est important pour la victime. Vous pouvez consulter le dossier équivoque "peut-on pardonner" ici :
http://adep.etudiantforum.com/t86p15-h12-points-de-vue-des-gens-points-de-vue-des-victimes-peut-on-pardonner#258

Après par contre, comme je l'explique en détails dans le dossier, le choix appartient à la victime de pardonner ou pas. Vous ne pouvez bien évidemment pas forcer une victime à vous pardonner, mais vous pouvez facilité le processus effectivement en la déculpabilisant. Mais attention à certains détails.

Quand je dis aussi, déculpabiliser les victimes, oui, mais sans leur mentir, ça veut aussi dire de faire attention à ce qu'on appelle la victimolatrie. C'est à dire, il ne s'agit pas non plus d'en faire trop. Ne vous lancez pas non plus dans un méa-culpa où vous dites à votre victime qu'elle va souffrir, qu'elle souffre, que c'est normal etc... C'est choquant, mais si la victime a apprécié l'échange sexuel entre vous et suivant sa maturité, elle peut n'en subir aucune séquelle, donc attention à ne pas la plonger dans ce qu'on appelle un trauma névrotique. Voir le dossier équivoque.
http://adep.etudiantforum.com/t122-m72-les-victimes-d-ou-viennent-les-traumatismes-le-trauma-nevrotique

C'est à dire à décrire à la place de la victime ce qu'elle ressent, c'est à elle et elle seule de dire ce qu'elle ressent, si elle se sent désorientée, angoissée ou autres sentiments de malaise. Si on dit à une victime ce qu'elle ressent à sa place (alors qu'on en sait rien), elle peut se mettre à ressentir les dits effets qu'on tente de lui imposer. Comme un enfant par exemple qui se fait mal en tombant, si vous vous précipitez vers lui en lui disant genre "oh mon dieu, tu t'es fait mal, vite, à l'aide...", l'enfant a dix fois plus de chances de se mettre à pleurer comme si il avait très mal, alors que parfois, il suffit juste de l'écouter, de dédramatiser le bobo, pour qu'il se sente mieux. Certes, un abus sexuel, c'est bien plus grave qu'une petite écorchure sur un genou, mais le principe de transférer à un enfant un sentiment de malaise et de panique s'applique aussi. Vous pouvez aussi consulter le dossier sur les 2 axes tramatiques, qui évoque la présence d'un traumatisme suite à un rapport pédosexuel sans violence suivant deux axes en particulier.
http://adep.etudiantforum.com/t121-m71-les-victimes-d-ou-viennent-les-traumatismes-les-2-axes

Il ne faut pas oublier et ça beaucoup ont tendance à y faire abstraction l'âge de consentement (de 15ans en France) n'est qu'une estimation, comme la code de la route et c'une sécurité. C'est à dire certains adolescents sont prêts pour des rapports sexuels avant l'estimation, donc avant 15ans, d'autres ne sont prêts que bien plus tard. Un enfant/adolescent ne devient pleinement consentement à des pratiques à connotation sexuelle du jour au lendemain, quand il atteint ses 15ans, celà se fait suivant un certain rythme qui diffère pour tous. Après plus on s'éloigne de l'estimation de sécurité, plus le risque augmente, comme la limatation de vitesse, plus on roule au dessus de la vitesse autorisée, plus le risque d'accident augmente, l'âge de consentement, c'est pareil, ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas respecter ces estimations, qui sont là pour la sécurité des enfants et des automobilistes. Donc certaines victimes peuvent culpabiliser, se dire qu'elles étaient trop belles, qu'elles ont mérités ce qui leur ai arrivé etc... Voir le dossier sur les conséquences des abus sexuels :
http://adep.etudiantforum.com/t61-m3-les-victimes-les-consequences-des-abus-sexuels

C'est important de les déculpabiliser, c'est d'ailleurs le but de l'une des thérapies les plus pratiquées sur les victimes au Canada. C'est de faire passer la victime, par une phase de victime, et ensuite de la faire passer à des étapes au dessus où elles finissent par tenir pour responsables leurs abuseurs. Voir les dossiers sur les thérapies pour les victimes d'abus sexuel.
http://adep.etudiantforum.com/t62-m41-les-victimes-les-therapies-la-rupture-du-silence
http://adep.etudiantforum.com/t63-m42-les-victimes-les-therapies-de-victime-a-survivant
http://adep.etudiantforum.com/t64-m43-les-victimes-les-therapies-du-survivant-au-combattant
http://adep.etudiantforum.com/t65-m44-les-victimes-les-therapies-du-combattant-a-la-guerison

Mais attention à ne pas mentir non plus aux victimes en leur disant des mensonges sur les pédophiles, comme quand vous dîtes que vous êtes malades. Beaucoup de gens disent que tous les pédophiles sont malades, or non. Il y a des cas pathologiques (donc soignables) et d'autres non. Et mentir à une victime en lui disant que tous les pédophiles sont malades, celà peut l'aider dans un premier temps à déculpabiliser et à se remettre les idées en place, car la désorientation d'une victime est fréquemment ce qui lui cause le plus d'angoisses. Or quand une victime arrive à se reconstruire elle et son point de vue, elle récupère et se sent mieux, car elle reprend confiance en elle et reconstruit ce qu'on appelle le "moi psychologique", qui représent la connaissance de soi. Mais si un jour, elle découvre qu'on lui a menti et que les pédophiles ne sont pas tous comme on a voulu lui faire croire, son point de vue et son moi peuvent se briser et elle risque de recommencer à angoisser. Donc je le redis bien, déculpabiliser les victimes, oui, mais sans leur mentir. Un individu qui profite d'une victime qui est désorientée pour lui mettre des choses fausses dans la tête est tout aussi pervers qu'un pédophile qui aura poussé un enfant influençable à avoir des rapports sexuels en profitant de sa naiveté.
Je redis donc et j'insiste bien que de nombreux cas de pédophiles, ne sont pas pathologiques, certains le sont, voir les dossiers de la section D :
http://adep.etudiantforum.com/f9-d-cas-soignables

Pour ce qui de vos vidéos d'enfants que vous utilisiez pour vous satisfaire sexuellement. Je ne crois vraiment pas que ce soit une bonne idée de vous en débarrasser et de tout arrêter du jour au lendemain. Alors ça se comprend au niveau du fait que vous n'assumiez pas vos attractions pédophiliques et que vous avez à l'évidence honte de votre pédosexualité et que donc vous voulez vous débarrasser de tout ce qui rappelle ce que vous avez commis. Mais, les images et vidéos d'enfants permettent à de nombreux pédophiles, notamment les exclusifs (attirés uniquement par les enfants) d'avoir un exutoire sexuel et de pouvoir se satisfaire sexuellement sans faire de mal aux enfants. Sauf si les vidéos sont de la pédopornographie que vous produisez ou achetez. Là dans ces cas là, il y a un manque de respect de votre part envers les enfants et surtout, produire et acheter de la pédopornographie a des conséquences sur les enfants qui y sont impliquées. Dans ces cas là, je suggère fortement d'arrêter. Posséder de la pédopornographie, ça reste discutable, bien que ce ne soit pas très respectueux envers les enfants, car c'est tirer profit du fait qu'ils aient été exposés à une sexualité souvent trop précoces et souvent irrespectueux non seulement de leur rythme mais aussi de leur personne, mais en posséder gratuitement n'a à priori pas de conséquences. Voir le dossier sur le débat de la légalisation de l'usage privé de la pédopornographie.
http://adep.etudiantforum.com/t118-k4-lois-et-applications-debat-de-legaliser-l-usage-prive-de-la-pedopornographie

Par contre, ne pas oublier que cela reste illégale et puni de jusqu'à deux ans d'emprisonnement. Et que l'un des dangers de ce genre de vidéos, y compris la nudité légale d'enfant, ou images d'enfant légales, c'est qu'on dirait dans votre cas, que vous faîtes partie des pédophiles compulsifs, non assumés, visionneurs. Et quand on est compulsif, les vidéos (légales ou pas) peuvent donner l'effet inverse de servir d'exutoire sexuel. Elles peuvent créer une frustration et une addiction pour le pédophile qui en arrive à se masturber et surtout éjaculer (surtout si c'est sans érection, le sperme a plus envie de sortir et la dépendance en est beaucoup plus forte) à une fréquence trop élevée et l'entraîner à ne plus pouvoir se satisfaire sexuellement qu'avec des vidéos (et donc de devenir en quelque sorte un prédateur d'enfant ou de passer à l'acte subitement). Et vous auriez dû dans ce cas vous faire aider plus tôt si c'est ce qui vous est arrivé.

Mais d'un côté, ça se comprend, car trouver de l'aide est très dur pour un pédophile. Car ces derniers sont obligés de se cacher et que les aides en ce qui les concerne sont quasi-inexistantes. La grande majorité des médecins et autres supposés experts en pédophilie sont des incapables qui ne connaissent même pas la définition de la pédophilie. Et beaucoup sont plus intéressés à l'idée de faire avouer une activité illégale aux pédophiles pour ensuite les dénoncer. Parce que le secret médicale ne s'applique pour les pédosexuels et consommateurs de pédopornographie, d'un côté ça se comprend, mais résultat les pédophiles évitent les psy en tous genre, car ils savent qu'ils n'ont pas grand chose à attendre d'eux. Donc vous faire aider par des psychanalystes, sexologues, etc... Oui, je vous encourage vivement à le faire, car vous en avez besoin et vous êtes peut-être un cas pathologique. Mais faites bien attention. Si vous tombez sur un énergumène qui vous rend son diagnostique en deux minutes, c'est que c'est un mauvais thérapeute qui n'a pas la notion d'écoute. Le rôle d'un psychanalyste, c'est d'écouter l'individu, lui poser les bonnes questions, analyser son cas pour mieux le guider, mieux le connaître, mieux le (re)construire et trouver une solution à son problème. Prenez de préférence un médecin, les psychologues ne sont pas médecins et les thérapeutes ne le sont pas tous. Un médecin, homme aussi de préférence, les femmes ont souvent plus de mal à cerner la pédophilie et la sexualité masculine. Et un médecin pourra vous prescrire des médicaments visant à réduire votre libido et surtout vos pulsions sexuelles et permettront de retrouver un meilleur équilibre au niveau de votre sexualité afin de ne plus vous sentir frustré au point de vous sentir insatisfait et de vouloir passer à l'acte au point que celà soit obsessionnel. Il ne faut pas oublier que la satisfaction sexuelle est un besoin physiologique qui se doit d'être satisfait pour l'équilibre hormonal et psychologique de l'individu donc un besoin que l'on se doit de satisfaire, d'une façon ou d'une autre. Par contre, n'acceptez pas n'importe quoi comme traîtement. Refusez le Lupron et surtout pas de progestérone, ça a des effets dévastateurs et en plus c'est irreversible. Optez plutôt pour une dose forte de Séroplexe ou de Prozac ou d'acétate de cyprotérone (probablement le mieux pour votre cas).

Il serait intéressant aussi d'en savoir plus à votre cas. Je ne peux pas dire grand chose de plus et surtout bien cerner votre cas, avec si peu d'informations sur vous. Je ne suis même pas sûr de vous donner les bonnes recommandations, car chaque cas est différent. Il existe plus de 40 000 types de pédophiles différents, selon ma classification. Si vous pouviez utilisez cette classification, dans le lien suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t53-e0-les-differents-types-de-pedophiles-classification-des-pedophiles
Afin d'essayer de vous situer, cela pourrait être utile. A vous et à moi, car chaque individu (pédophile ou pas) devrait bien se connaître afin d'avoir un meilleur contrôle de sa vie.

Cordialement
B.Dante

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

3 ouf le Ven 30 Aoû - 3:04

Premierement merci pour la réponse tres apprécié et merci pour les info tres important sur la déculpabilisation de pas trop en faire et d'imposer les sentiment a la victime.

Puis ensuite j'aimerai parler du fait que je me sois débarrasser de toute video et photo ne serais pas si bon,est bien pour vous aidez a mieux me cerné a se niveau je vais vous en dire plus,.Donc disont premierement que je suis pédophile preférenciel mais presque exclusif, mais j'ai aussi beaucoup de particularité d'autre sorte de pédophile,je n'en suis pas completement sur car ca ne sais pas produit ainsi mais je croit que ce qui ma fait culpabilisé ca a été le fait que se soi un membre de ma famille et assé agé pour en garder un souvenir claire qui va surment changer le cours normal de ca vie et c'est la que je suis completement détruit,car pourant en général quand je me mastrubai sur des photo ou video je n'avais pas de respect pour la victime ca m'exitai quel se fasse abuser et soit utiliser comme un objet,mais bref je crois qu'il y a bcp de chance que ce soit le fait qu'il soit mon neveu et soit de ma famille qui fait que je m'en veuille temps.Mais la différence maintenant ces quand me vienne des fantasme pédosexuel je repense a mon neveu ce qui me trouble et me convain de m'abstenir de me masturber.

Je crois aussi qu'il serait bon pour moi de ne plus me mastruber car je n,arrive plus a avoir de bonne érection sans me toucher,meme que dsl de raconter cette histoire mais je me masturbai chez moi avec une mec pédo rencontré sur internet il étai bisexuel,et il me masturbait pendant que je regardait des photo et je bandai mou aussitot que je me masturbai moi meme j'avais une tres bonne erection,donc je suis tres troublé a ce niveau ,je peut pas avoir de rapport sexuel normal avec quelqu'un de mon age,surtout les fille pcq c'est avec elle que j'aimerais le plus que ca clique,les gars ne m'interresse pas vraiment,contrairement au enfant ou la les 2 sexe m'attire.

J dois avouer que vous m,avez un peu effrayer en se qui concerne les psy,j'ai peur d'en pogner un mauvais,j'aimerai tomber sur quelqu'un qui s'interesse vraiment au sujet est tien a aider pour de vrai les pédophile.Car en plus je sais pas si vous etes de quebec mais ici le seul endroit ou je peut avoir de l'aide c'est au centre robert chiffard mais pour avoir l'aide du centre un medecin doit me référé c'est la le probleme j'ai peur de tomber sur un medecin qui deteste les pédo.


Bon si vous avez des question précise a me poser ne vous genez pas


Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Aider une victime le Sam 31 Aoû - 19:11

Apparemment, vous faites une assimilation entre l'abus sexuel commis dont vous avez honte et les représentations d'abus pédosexuels, d'où peut-être un blocage vis à vis de ce genre de représentation. Comme je le disais, les images, vidéos et même dessins pédopornographiques sont interdits par la loi, rien qu'en détenir est interdit, ce qui est très idiot pour les dessins, car les dessins ne font aucune victime et comme je le disais aussi, il vaut mieux un pédophile qui se satisfait sexuellement avec des vidéos et images pédoporno qu'il n'a pas acheté ni produit, qu'un pédophile frustré sexuellement et qui en arrive du coup à commettre des abus sexuels. Même si ce n'est pas très respectueux de la part du pédophile de tirer profit des enfants abusés dans les vidéos pédoporno, mais si il a obtenu les vidéos gratuitement donc sans encourager et enrichi les pédopornographes et sans être l'auteur des abus sexuels (donc sans conséquences pour les enfants), ça se débat encore. Mais il vaut mieux , si possible trouver un autre moyen. Le fait que vous vous rendiez compte que ce que vous avez fait est dangereux pour les enfants, que vous soyez mal à l'aise au point visiblement de bloquer désormais sur les représentations pédoporno est signe que vous avez une bonne conscience et c'est encourageant.
D'ailleurs ce genre de thérapie existe pour détruire les attractions pédophiliques en les bloquant. Des thérapies qui consistent par exemple à un montrer à un pédophile des images d'enfants qui l'attirent et en même temps des images repoussantes, voir même des petits chocs électriques carrément au niveau du pénis, afin que le pédophile ait un blocage vis à vis des enfants et qu'il ne les assimile plus à du plaisir mais un désagrément. Certains idiots vont jusqu'à dire que du coup les pédophiles sont tous malades, car du coup, ça se soigne avec ce genre de méthode, sauf que cette méthode fonctionne aussi sur les hétérosexuels en remplaçant les images d'enfants par des femmes, il y a même des écoles militaires qui ont recours à ce genre de choses envers leurs pensionnaires afin de les désintéresser des femmes et qu'ils ne se concentrent que sur l'armée.
Sinon, j'insiste bien de ne pas non plus éviter tout ce qui peut vous satisfaire sexuellement, car même si pour l'instant vous avez honte, vous allez avoir besoin quand même de vous satisfaire sexuellement, donc essayez quand même avec des images, films et éventuellement nudité d'enfants. La nudité d'enfant n'est pas illégale à priori tant que les enfants ne prennent pas de poses bien suggestives et surtout tant qu'il n'y a pas de gros plans sur les parties génitales. Mais faites quand même attention aussi à l'engrenage, c'est à dire que cela ne vous frustre pas à nouveau, donc ne passez pas votre temps à surinvestir votre sexualité, car au lieu de vous satisfaire sexuellement, cela va vous frustrer et faire vouloir plus. Ejaculez aussi à dose modérée, entre tous les 2 et 4jours si vous pouvez et avec de fortes érections. Il ne faut pas oublier que le plaisir sexuel agit sur le centre de plaisir du cerveau et peut créer donc le même type de dépendance qu'une drogue, car le cerveau va à force envoyer des signaux à votre corps pour réclamer sa dose de plaisir et ses signaux vous allez avoir beaucoup de mal à les ignorer. Mais je pense que vous voyez déjà de quoi je parle. Surtout que dans votre cas, vous semblez presqu'être un pédophile exclusif, ce qui complique les choses. Il est d'ailleurs très rare qu'un pédophile soit attirés par les deux sexes. Mais peu rares les pédophiles attirés au moins un peu par les femmes. Voir les critères d'attraction des pédophiles :
http://adep.etudiantforum.com/t55-h42-points-de-vue-des-gens-points-de-vue-des-pedophiles-leurs-criteres-d-attraction

Ne croyez pas que parce qu'un enfant abusé est petit au point de ne pas garder un souvenir clair de l'abus, que le traumatisme sera amoindri. C'est souvent le contraire. L'abus sexuel a un impact inconscient sur le développement de l'enfant, même en bas âge. Un enfant en bas âge ne sait pas mentir, même pas à lui-même et il a tendence alors à mettre dans un coin de sa tête l'épisode abusif qui ressurgit de manière inconsciente dans sa vie et qui lui fait avoir certains reflexes, par exemple de se sentir mal vis à vis d'un rapport physique à un endroit donné, ou une absence d'érotisation vis à vis de certaines zones érogènes... Et il n'y a rien de plus perturbant pour un enfant de se sentir mal vis à vis de quelque chose, de voir un traumatisme ressurgir sans savoir d'où vient le traumatisme. Non seulement celà va l'amener à se poser des questions auxquelles il risque de ne pas trouver les réponses, et ça va le troubler et l'angoisser encore plus. Mais en plus, ne pas savoir d'où vient un traumatisme, fait qu'on ne peut rien faire pour que la victime aille mieux. Car pour traîter un trauma, il faut remonter jusqu'à ce trauma et reconstituer la réaction en chaîne partant du trauma qui a abouti à des comportements qu'on appelle disfonctionnels voir autodestructeurs pour la victime. Et ce processus est beaucoup plus difficile si on ne peut pas identifier le trauma en question. Et un autre détail important aussi, c'est que plus une victime d'abus sexuel est jeune, plus il a de chances d'avoir des réactions primitives et disproportionnées. Car il ne faut pas oublier qu'un enfant apprend à se connaître petit à petit au fur et à mesure de sa croissance, de son développement cognitif et neurologique et de ses expériences sexuelles (qu'il commence avec des expériences auto-érotiques souvent). Et que donc plus un abus sexuel arrive tôt, plus cela va perturber son développement et il risque alors de se développer sur des bases très fragiles et moins l'enfant se connaît et moins il se connaît moins il peut consentir à des expériences sexuels et donc plus ça a de chances de le troubler. Et aussi plus l'enfant va avoir le temps en grandissant de développer des comportements disfonctionnels. Par exemple, si l'abus a eu lieu à 4ans, l'enfant à partir de 4ans va se développer sexuellement, affectivement et autres, en partie (même inconsciemment) sur cet épisode abusif et arrivé genre à l'âge de 14ans, on remarquera qu'il est troublé et a des comportements disfonctionnels, qu'il aura développé pendant 10ans et cela fait donc 10 années de sa vie et de structuration qu'il va falloir reconstruire. Tandis qu'un enfant abusé à 10ans, déjà se connaît mieux et est plus mature sexuellement et donc même si il est encore trop jeune pour consentir à un rapport sexuel, il aura très certainement pas des réactions aussi primitives que l'enfant de 4ans. Il aura déjà une base de structuration plus solide que l'enfant de 4ans. Et si pareil, on remarque chez cette victime à 10ans, des comportements disfonctionnels, le travail a faire sur cette victime sera, à priori (car l'âge n'est pas non plus le seul élément à prendre en compte), bien moins difficile à faire que sur la victime à 4ans. L'enfant de 10ans aura très certainement un souvenir plus précis de l'abus sexuel, aura une structuration et des bases plus solides. La réaction en chaîne débutant du trauma et aboutissant aux comportements autodestructeurs sera beaucoup moins difficile à identifier et reconstruire.

Après pour une aide avec un thérapeute ou autre médecin, ne vous braquez pas non plus. Je dis juste de vous méfier, car vous n'allez très probablement pas tomber sur un psy ou autres compétents en matière de pédophilie. Quand on sait comme moi que même les meilleurs experts francophones comme Serge André, Roland Coutenceau ou Pierre Mailloux, ne sont même pas cohérents entre eux. Coutenceau dit que les pédophiles passent à l'acte subitement lors d'un épisode stressant de leur vie, tandis que Mailloux dit que les pédophiles préparent leurs actes abusifs des années à l'avance. Ou quand André dit que la pédophilie est structurel, Mailloux dit que c'est génétique. André dit que les parents incestueux ne sont souvent pas de vrais pédophiles, Mailloux dit le contraire. André considère les violeurs d'enfants psychopathes comme des pédophiles, Coutenceau non. Et je pourrais continuer encore longtemps. Mais j'insiste bien que le bon thérapeute sera celui qui prendra bien le temps de vous écouter, qui ne sera pas du genre à vous juger (surtout pas hativement), qui vous posera des questions de façon à mieux cerner votre cas. Si vous êtes compulsifs (voir le sujet équivoque : http://adep.etudiantforum.com/t19-d2-cas-soignables-pedophiles-compulsifs ) , demandez une aide médicamenteuse. Le séroplexe (peut-être pas assez fort pour vous, mais pour débuter ça peut être pas mal) Un médecin n'a vraiment pas beaucoup de raison de vous refuser ce médicament. Le prozac est un peu plus délicat (c'est plus fort) et l'acétate de cyprotérone est réputé efficace, mais c'est fort et pas donné. Notez aussi que les thérapeutes ne sont pas nombreux et sont souvent surchargés. Vous n'aurez pas de rendez-vous très rapidement, à mon avis au mieux dans deux semaines. Je vous recommande encore une fois bien de prendre un médecin qui pourra vous prescrire ce dont vous avez besoin, donc un psychiatre ou un sexologue (attention les sexologues ne sont pas tous médecins). Sinon un psychologue, ce ne sera pas un médecin, mais ce sont les mieux qualifié. Evitez les thérapeutes non diplomés et surtout les assistants sociaux. Et essayez de préférence un homme. Sinon, le site de l'ange bleu peut aussi vous aider. Bien que la présidente soit une femme et ne soit même pas médecin, Latifa Bennari a une bonne écoute et une bonne ouverture d'esprit. Avec elle, vous pourrez même parler de ce que vous avez fait, si vous vous faîtes aider, elle ne vous dénoncera pas. Et elle peut aussi vous orienter vers de bons thérapeutes qui travaillent parfois avec elle. Voir le topic consacré à l'ange bleu : http://adep.etudiantforum.com/t41-j1-les-temoignages-l-ange-bleu

Avez vous des sentiments pour les enfants? Est-ce que vos attractions pédophiliques se résument que à des envies de rapports physiques et sexuels? Ou avez vous envie aussi de les aimer et de vous en faire aimer? Ca n'a pas l'air comme ça, mais les sentiments d'aimer, d'amour et de vouloir être aimé des enfants, cela aide de nombreux pédophiles à vivre avec leurs attractions pédophiliques. Parce que le véritable amour implique le respect envers la personne qu'on aime. Et donc, souvent les pédophiles qui aiment sincèrement les enfants ne veulent pas leur faire du mal aveuglément, mais au contraire les protéger. Vous semblez avoir une certaine considération pour les enfants, il serait intéressant d'explorer plus vos éventuels sentiments afin de vous aider à mieux vivre avec vos attractions et éventuellement vous en servir à bon escient, pour vous motiver à vous en occuper et à les protéger par exemple. Mais il faut pour cela évidemment que vous ne soyez pas ou plus compulsifs, car le problème est que le besoin physiologique de se satisfaire sexuellement est généralement plus fort que le besoin d'estime de soi, d'amour et d'être aimé. Ce qui veut dire que pour s'occuper d'enfant sans passer à l'acte, un pédophile doit trouver un moyen de se satisfaire sexuellement. Si il est satisfait sexuellement, il n'aura pas besoin d'être un prédateur d'enfants en cherchant des rapports sexuels et saura se satisfaire de rapports physiques sans dangers et surtout affectifs pour combler surtout son besoin sentimental. Vous voyez ce que je veux dire? Je sais que c'est un peu compliqué.

Cordialement
B.Dante

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

5 merci le Lun 2 Sep - 2:55

J'apprécie énormément le temps que vous prenez pour me répondre merci bcp c'est tres apprécié.

Pour ce qui est de votre question a savoir si seul le sexe chez un enfant m'intéresse ou si je recherche a les aimez et a ce qu'il m'aimes, et bien vous voulez dire aimer en amoureux?comme un couple ou aimer comme un pere aime son fils?En fait je ne suis meme pas sur de différencier les 2 car un pere est en fait amoureux de son enfant,c comme avec sa copine sauf rien de sexuel,mais des caresse dans les cheveux  des gros calin,ecouter la télé coller c'est de l'amour au meme tittre que mari aime ca femme mais sans le coté sexuel,ca s'arrete a la tendresse et l'affection non? je suis pas trop sur.

Mais je crois etre capable de vous répondre quand meme un peu car ces dernier jours j'étais tres tres dépresif a cause des evenement mais aussi bcp pcq j'aivais peur que mon neveu ne m'aime plus,m'évite et que ca ne soit plus comme avant,mais je l'ai revu hier,et il étais super content que je sois la,il me demandai toujours d'aller l'aidé avec ces jeux video,de jouer au soccer dehors,puis je dois aller le reconduire a quelque part demain et il étai tres decu que ca ne sois pas moi qui revienne le porter.Donc j'étais tellement heureux je suis un peu moin dépressif mais bien décider a aller consulter quand meme.Mais si vous saviez la joie dans mon coeur du fait qu'il m'aime encore.Alors en revisant ce que j'ai vécu hier comme émotion oui je croit que j'aime les enfant,surtout je me dit que moi je n'aurai j'amais d'enfant,a élevé,aimé et gaté alors je dois en profiter pendant que mon neveu est jeune,et en ressentant ces émotion avec mon neveu je realise que l'enfance ces tellement magique et sacré.J'ai toujours ressenti un peu ca mais pas assé intensément pour m'empecher de me masturber en pensant a des enfant.Alors je pense etre dans la bonne voie mais j'ai bcp de travail avant de ne plus etre attiré du tout par les enfant,defois je ne fait qu'avoir une petite pensé a peine 2 sec pour sentir mon sexe grossir mais je bloque la et je pense a autre chose,mais l'attirance reste toujours la mais je cois que c'est normal apres 10 ans sans avoir mit frein a ces pulsion.
Le probleme parcontre c'est que j'ai peur quand voulan me masturber en regardant des video de femme mur que sans faire expres me vienne des petite image d'enfant ce qui augmentera ma libido et me fera ejaculer plus vite mais sans que ca soit reelment la video qui mais exiter a en ejaculer.Du coup j'ai peur de me masturber meme si c'est avec la bonne intention de le faire en regardant des femme mur et non des enfant,mais en suivant vos conseille de pas me frustré sexuelement je croit que ca fait p-e partie du processus.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Aider une victime le Mar 3 Sep - 19:36

De quel genre de rapport je parle? C'est à vous de le savoir justement si vous voulez une relation qui s'apparente à celle entre un adulte et un enfant dans le genre rapport paternel (et de nombreux pédophiles sont de types paternels voir la classification) ou si vous voulez un rapport amoureux. Dans le cas du rapport amoureux, le mieux est d'y renoncer. Le rapport a des chances d'être inégalitaire. Si vous voulez que l'enfant soit amoureux de vous, il vaut mieux pas que vous fréquentiez d'enfants dans cette optique, même si un enfant peut dire qu'il est amoureux de vous, ce n'est pas très respectueux d'en profiter, car l'enfant ne connaît pas encore les rapports amoureux comme les adultes, le mieux est de le laisser développer ses sentiments amoureux de lui même, surtout que de nombreux enfants disent être amoureux alors qu'en fait ils ne font que s'identifier voir imiter leurs parents ou leurs idoles et risquent donc d'avoir une vision des rapports amoureux très éloignés de ceux que vous pourriez entretenir avec lui. En revanche, traîter les enfants comme des enfants, c'est les respecter et c'est le véritable amour, car les vrais pédophiles amoureux, n'aiment pas les enfants comme on aime un adulte. Ils aiment les enfants pour leur enfance et le manque d'expérience amoureux et sexuel fait partie de l'enfance et se doit donc d'être pris avec. Mais vous, que voulez vous? C'est aussi normalement ce qu'un bon thérapeute devrait vous demander. Que voulez vous? Ou que ne voulez vous plus? Formulez ce que vous souhaitez et déterminez ensuite si c'est faisable ou pas. Si ce n'est pas faisable ou que ça a peu de chances de marcher, mieux vaut fixer un objectif plus raisonnable, qui ne sera pas tout à fait ce que vous cherchez mais qui a de meilleures chances d'aboutir et qui vous conviendrait quand même. A noter qu'un père et son enfant, éprouve dans la plupart des cas, un instinct parental. Généralement, l'instinct parental crée ce qu'on appelle une barrière psychologique qui fait obstacle entre l'attraction et l'amour pour son enfant et le développement d'éventuels attractions pédophiliques. Par contre, il arrive dans certains cas de pédophiles que ces barrières ne se créent pas ou explosent d'une façon ou autres et que l'instinct parental (et éventuellement parfois aussi une projection) permette alors le développement d'attraction pédophilique. Je vous suggère de lire les dossier sur l'instinct parental dans la section O :
http://adep.etudiantforum.com/f20-o-l-instinct-parental

Visiblement, vous avez l'air d'avoir des sentiments sincères pour les enfants et pour votre neveu. Vous appréciez sa présence et son affection. Et c'est une bonne chose. Cela peut vous permettre de mieux vivre vos attractions, d'avoir plus de respect pour les enfants. Comme je le dis souvent, il n'y a pas d'amour sans respect. Sinon ce n'est pas de l'amour. Aimer, quelque soit la personne aimée, c'est vouloir être heureux avec elle et la rendre heureuse. Mais pour rendre la personne qu'on aime heureuse, il faut la respecter. Et je le redis donc, je connais des pédophiles et vu des témoignages de pédophiles qui arrivaient à assumer leurs attractions et être heureux en approchant les enfants sans leur faire de mal. Mais comme je le disais, il ne faut pas avoir de pulsions.

Soigner votre pédophilie? Je ne suis pas sûr que ce soit faisable, sauf avec les méthodes citées dans ma réponse précédente (montrer des stimuli sexuel pédophiliques et envoyer de petites décharges électriques) et encore... Vous êtes peut-être un cas pathologique soignable, mais vous semblez en tous cas avoir des sentiments pour les enfants et de bons sentiments qui peuvent vous inciter à vouloir leur bien et non leur faire du mal. Si votre pédophilie n'est peut-être pas soignable, ce qui est fort possible, les pulsions sont soignables ou en tous cas très gérables. Et c'est sûrement par là que vous devriez commencer. Car les pulsions vous font avoir une mauvaise image de vos attractions et provoquent très certainement des frustrations et des angoisses vous aveuglant. Si les pulsions n'étaient plus là, vous auriez très certainement une vision moins négative de vos attractions et vous pourriez apprendre à vivre avec sans faire de mal. Latifa bennari appelle ce genre de pédophile (qui vivent bien avec leurs attractions) des pédos bio-synthonique et les pédophiles qui n'arrivent pas à vivre avec leurs attractions et souhaitent s'en débarrasser, les pédos bio-dystoniques. Moi je les appelle tout bêtement les assumés et les non assumés. Voir le dossier sur les pédophiles non assumés, pourquoi ils n'assument pas :
http://adep.etudiantforum.com/t29-e31-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-non-assumes-pourquoi
Et le dossier "comment aider un pédophile non assumé"
http://adep.etudiantforum.com/t30-e32-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-non-assumes-comment-les-aider

Quoi qu'il en soit ne partez donc pas du principe que vous allez guérir de votre pédophilie. Vous risqueriez d'être déçu et si un thérapeute vous balance directe que la pédophilie se soigne, changez tout de suite, car c'est un(e) incompétent(e) qui ne connaît pas le sujet. Allez doucement. Et apprenez à vous connaître aussi. C'est en se connaissant qu'on sait sur quoi agir et qu'on trouve des moyens pour avoir un meilleur contrôle de sa vie.

Et cela paraît choquant pour beaucoup d'entendre ça, mais soigner vos pulsions, les rendre moins fortes et plus gérables, cela vous déculpabilisera. Car si vous avez fait du mal à un enfant, certes, l'enfant est victime. Mais vous êtes également victimes de vos pulsions. Même si vous restez en partie responsable de ce que vous avez fait, les circonstances ont joué en votre défaveur et poussé à faire ce que vous n'auriez pas fait sans ces pulsions.

Pour ce qui est de vous masturber en pensant à des enfants, vous n'avez pas à en avoir honte. Et tant que vous le faîtes sans faire de mal à de vrais enfants, vos pensées ne regardent que vous. Et sachez que si on devait regarder dans les pensées et les fantasmes de n'importe qui, on trouverait toujours des choses pas belles, immorales, répugnantes pour certains etc... Mais les pensées, les rêves, les fantasmes, c'est très sain d'en avoir et c'est fait pour.

Cordialement
B.Dante

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

7 réaliste le Jeu 5 Sep - 8:04

Je suis réaliste et je cois qu'il serait mieu d'opter pour un amour pere fils,c'est évident qu'une relation amoureuse avec un enfants est impossible ca peut pas marcher a long terme,ca fini en dépression c'est sure.

Je crois p-e que pour éliminer le risque de tomber en amour ou désiré physiquement un enfant il faudrait que j'élimine ma libido qui me fait perde ma sensibilité et ma compassion,mais en meme temps si je n'ai plus de libido a dieu mes chance d'avoir des rapport normaux avec des femme de mon age.

Il claire que maintenant plus que j'amais je ressent cette instinct parental envers mon neveu c'est ca qui a fais que pour la premiere fois en 10 ans j'ai combattu mes fantasme plus pervers ceux plus gratuit comme etre exité seulement par le fais d'abuser et profité sexuellement d'un enfants désolé de ce detail,mais maintenant je combat ces penser, elle ne reste pas trop longtemps mais elle crée momentanément une reflexion intense en moi qui me rend triste et depress,c'est comme un combats ca va paraitre cliché  mais c'est exactement comme un ange qui combat un démon et je précise que je croit pas a ces truc spirituel mais l,image est forte,c,est carrément mon coté pervers et déviant que j'alimente depuis 10 ans contre mon ange intérieur ma bonté,j,aimerais aussi préciser que dans la vie de tous les jours je suis  une personne tres respectueuse,polie et serviable je ne suis pas nécessairement tres sociable mais ce n'est pas pcq je n'aime pas les gens,ces plus que j'ai peur du ridicule de dire n'importe quoi et d'avoir l'aire d'un idiot et ca je suis convaincu que c'est a cause de ma pédophilie ca ma renfermé sur moi meme et fait perdre toute ma confiance en moi,car pourtant jusqua 14 15 ans j'étais un petit meneur , toujours le leader, qui veut tout le temps faire rire les fille.Totalement l'opposé de ce que je suis maintenant.

Mias bref c'est tres souffrant quand je combat mes pulsion et fantasme trop pervers car d'un coté je me dit que j'aime ces fantamses que j'aimerai donc bien me masturber en m'imaginant ces attroce image et au meme moment je me dis que c'est completment degeulasse et que je dois effacer ces pensée de ma tete.Je sais que vous m,avez dit qu'avoir des fantasme c'étais bien et de me masturber en y pensant etait correcte ma les fantasme que je vous parle sont trop irrespectueux pour les enfants je ne peu pas les toléré,mais pour l'instant l'ange domine le démon si on veut

Mais c'est évident que je ne suis pas encore un pédophile assumé

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Aider une victime le Sam 7 Sep - 17:49

Je suis réaliste et je cois qu'il serait mieu d'opter pour un amour pere fils,c'est évident qu'une relation amoureuse avec un enfants est impossible ca peut pas marcher a long terme,ca fini en dépression c'est sure.
J'irais pas jusqu'à dire que c'est impossible, mais c'est difficile et il faut que l'adulte se mette vraiment au niveau de l'enfant et puisse y rester. Mais dans ces cas là, l'adulte risque de se sentir lésé par rapport à l'enfant et donc de déprimer effectivement. Sauf si l'adulte arrive à se contenter de ce que l'enfant peut lui apporter. Un film intéressant à ce sujet, c'est "Clément", d'Emanuelle Bercot.
http://adep.etudiantforum.com/t136-film-clement
Un film où une trentenaire tombe très amoureuse d'un garçon de 13ans (et qui fait vraiment 13ans, bien que l'acteur était plus agé). Et le personnage de la trentenaire n'arrive pas à se satisfaire sentimentalement et surtout sexuellement avec le jeune garçon et elle a sombré petit à petit dans la déprime voire la folie. Il y a des gens, notamment des pédophiles dont le respect envers les enfants est plutôt limité, qui disent qu'une relation amoureuse adulte/enfant est très bénéfique, car de nombreux couples avec de grosses différences d'âge fonctionnent bien. C'est vrai, je suis d'accord que des couples par exemple où la fille a 20ans et le mec 40ans, ça peut marcher effectivement. Sauf que plus on est jeune plus on évolue vite. Malgré les 20ans d'écart, la fille et le mec peuvent tous les deux y trouver leur compte. Tandis que rien qu'entre un mec de 15ans et une fille de 12ans, malgré seulement 3ans d'écart, la différence de maturité est souvent très grande et le mec de 15ans pourrait se sentir lésé dans cette relation et genre vouloir plus que ce que la fille de 12ans peut réellement (suivant sa maturité) lui apporter.
Un rapport père/fils, pourquoi pas? L'enfant ne cherche pas forcément un rapport paternel, mais aussi un rapport amical, un modèle d'identification, d'imitation (pour les plus petits), un référent en ce qui concerne la sexualité (au niveau questionnement, pas des rapports), les arts, la musique, le cinéma, le sport, la culture etc... Un individu qui lui apporte sécurité, affection, réconfort, valorisation. Quelle différence avec un rapport père/fils vous me demanderez? C'est vrai que ça y ressemble. Mais il y a certainement une distanciation à avoir parfois, histoire que l'enfant sente qu'il n'a qu'un seul père

Il y a aussi certains individus qui se comportent comme des enfants et qui donc se rapprochent des enfants. Mais souvent dans ces cas là, il ne s'agit pas de véritable pédophile, mais d'individus sexuellement immatures. Contrairement à ce qu'on pourrait croire les vrais pédophiles ne sont pas des hétérosexuels ou homosexuels qui n'ont pas évolué au niveau de leurs attractions. Pour un pédophile, c'est l'enfance qui est attirante, tandis qu'un hétérosexuel immature par exemple, lui, sera attiré par les petites filles, mais pour leur féminité et parce qu'elles correspondent à leur niveau de maturité et non parce que ce sont des enfants. La majorité des vrais pédophiles aiment les rapports inégalitaires.


Je crois p-e que pour éliminer le risque de tomber en amour ou désiré physiquement un enfant il faudrait que j'élimine ma libido qui me fait perde ma sensibilité et ma compassion,mais en meme temps si je n'ai plus de libido a dieu mes chance d'avoir des rapport normaux avec des femme de mon age.[i]
Eliminer votre libido non! Je comprends que vous vous sentiez angoissé, c'est normal, vous vous sentez pulsatil et cela vous fait peur. Mais votre réaction est disproportionnée. Il ne faut pas éliminer votre libido, il faut la diminuer et surtout diminuer vos pulsions à l'aide d'une meilleure gestion de votre sexualité. Et c'est très faisable encore une fois. Eliminer votre libido, c'est vous castrer, or non, souvent la solution, surtout pour quelqu'un comme vous qui a du respect et un bon instinct parental et des sentiments pour les enfants, ce n'est pas de vous castrer. Je vous remet le lien sur la castration :
http://adep.etudiantforum.com/t99-f52-les-pedocriminels-comment-les-punir-ou-les-soigner-faut-il-castrer

La castration supprime la libido et elle est recommandée surtout pour les abuseurs irrespectueux et compulsifs, qui eux font du mal aux enfants sans en éprouver du remords. Vous, ce n'est pas votre cas. Vous, vous aimez les enfants, vous voulez les protéger, la preuve votre dégoût pour la pédopornographie. Je vais vous dire, il y en a pas beaucoup qui se débarrassent de leurs vidéos pédoporno ou autres vidéos abusives des enfants par respect envers les enfants. Si vous l'avez fait, c'est très encourageant encore une fois et cela veut bien dire qu'il vous suffit de mieux gérer votre sexualité. De trouver un moyen de vous satisfaire sexuellement, en ayant un exutoire sexuel (pourquoi pas de la nudité légale d'enfants, ou des vidéos d'enfants extraites de films, séries tv, photos etc...), de ne pas trop vous investir sexuellement, pour éviter la frustration et je suis sûr que vous pourriez approcher les enfants, comme votre neveu, sans leur vouloir du mal, mais pour vouloir les caliner (ce qui pourrait vous apporter un double plaisir, le plaisir sexuel dû au rapport physique, et le plaisir sentimental d'aimer et vous sentir aimé) et les aimer.

Vouloir vous caster, c'est vouloir passer d'un extrême à l'autre. C'est compréhensible, mais ce n'est pas la chose à faire. Vous savez quand un enfant a été battu durant son enfance, une fois adulte, ces enfants (certains pas tous) réalisent que ce n'est pas une chose à faire que de battre les enfants et sont dégoutés de leurs parents, alors ils adoptent l'extrême inverse pour pouvoir se dire qu'ils ne sont en rien comme leurs parents. Alors ils deviennent tout le contraire, trop aimants de leurs enfants, trop laxistes, trop permissifs, trop affectueux. Alors que ce n'est pas la bonne chose à faire. Tous les extrêmes sont mauvais. Il faut trouver un juste milieu. Sauf pour les cas vraiment extrêmes (abuseurs sadiques, violents) comme ceux que j'ai cité, où là, quand les solutions recommandées ne marchent pas, on se tourne vers les solutions extrêmes (castrations). Vous, c'est visiblement pareil, vous êtes tellement répulsés par vos pulsions et les images/vidéos abusives, que vous voulez adopter l'extrême inverse pour vous éloigner le plus possible de ce à quoi vous ne voulez absolument pas ressembler. Mais pareil, votre libido, votre pédophilie, il faut trouver un juste milieu.

[i]Il claire que maintenant plus que j'amais je ressent cette instinct parental envers mon neveu c'est ca qui a fais que pour la premiere fois en 10 ans j'ai combattu mes fantasme plus pervers ceux plus gratuit comme etre exité seulement par le fais d'abuser et profité sexuellement d'un enfants désolé de ce detail,mais maintenant je combat ces penser, elle ne reste pas trop longtemps mais elle crée momentanément une reflexion intense en moi qui me rend triste et depress,c'est comme un combats ca va paraitre cliché mais c'est exactement comme un ange qui combat un démon et je précise que je croit pas a ces truc spirituel mais l,image est forte,c,est carrément mon coté pervers et déviant que j'alimente depuis 10 ans contre mon ange intérieur ma bonté,
C'est moins caricatural que vous le croyez. C'est même réaliste de montrer dans des BD et des dessins animés un personnage qui hésite entre écouter le petit ange sur son épaule qui lui donne de sages conseils et le petit diable qui l'incite à la débauche et la malhonnêteté. Et nous sommes tous comme ça. Et je le redis, c'est vraiment bien que vous reflechissiez et que vous vous remettiez en question. Mais il faut continuer, car je redis aussi que vous êtes quand même assez aveuglé et angoissé par votre peur de manquer de respect aux enfants. C'est bien d'avoir peur de faire du mal aux enfants, mais vous en arrivez à manquer parfois de lucidité.

j,aimerais aussi préciser que dans la vie de tous les jours je suis une personne tres respectueuse,polie et serviable je ne suis pas nécessairement tres sociable mais ce n'est pas pcq je n'aime pas les gens,ces plus que j'ai peur du ridicule de dire n'importe quoi et d'avoir l'aire d'un idiot et ca je suis convaincu que c'est a cause de ma pédophilie ca ma renfermé sur moi meme et fait perdre toute ma confiance en moi,car pourtant jusqua 14 15 ans j'étais un petit meneur , toujours le leader, qui veut tout le temps faire rire les fille.Totalement l'opposé de ce que je suis maintenant.
C'est classique et les pédophiles ont la réputation d'être des individus isolés socialement et peu à l'aise avec les autres, timides, peur du regard des autres. Mais c'est une réputation qui est en même temps un peu fausse. J'ai connu des tas de pédophiles qui sont tout à fait à l'aise avec les adultes, qui ne sont pas timides etc... Mais il y en a effectivement une quantité non négligeable qui sont comme vous. Votre pédophilie, c'est sûr affecte votre comportement et c'est normal. Nous agissons tous suivant notre point de vue. Donc forcément lorsque vous avez développé des attractions pédophiliques, votre point de vue sur votre vie, avenir, projet, façon de voir les gens etc... ont changé. Peut-être que vous avez du coup eu peur, eu des doutes sur votre avenir, que vous sentiez que vous ne vous connaissiez pas bien etc... Et la peur, le doute, l'impression de ne pas se connaître (et donc d'avoir du mal à gérer ses émotions et controler sa vie), ça perturbe, ça angoisse et ça entraîne l'isolation. On dit souvent que les gens isolés deviennent pédophiles, mais c'est parfois l'inverse, le développement de la pédophilie peut entraîner l'isolation pour les raisons précitées. Mais je le redis, j'ai vu beaucoup de pédophiles qui ne sont pas du genre isolés. Mais la pédophilie complique souvent la vie, surtout de nos jours pour de bonnes raisons (la protection des enfants entre autres...) mais aussi pour de mauvaises raisons (le plaisir que les gens prennent à haïr et que les pédos sont les premiers cibles, entre autres...)


Mias bref c'est tres souffrant quand je combat mes pulsion et fantasme trop pervers car d'un coté je me dit que j'aime ces fantamses que j'aimerai donc bien me masturber en m'imaginant ces attroce image et au meme moment je me dis que c'est completment degeulasse et que je dois effacer ces pensée de ma tete.
Vous savez psychologiquement, les humains ont plusieurs instances. Il y a le moi "la connaissance de soi même et ce que l'on veut", le surmoi "la conscience" et le ça "les pulsions instinctives et sexuelles". Et il est fréquent que ces trois instances soient en conflits, quand c'est le cas, nous nous sentons souvent assez tendus. Par exemple, au niveau plaisir sexuel, on peut avoir envie de sexe, mais au niveau sentiment, conscience, humeur, on peut ne pas avoir envie d'avoir envie. Le moi, voir le ça sont alors en conflit avec le surmoi. Et l'inverse existe aussi. On peut ne pas sentir d'avoir envie de sexe, mais on peut avoir envie d'avoir envie. Dans ces cas là, le moi ne veut pas, mais le surmoi le veut. Idem conflit intérieur. Vous c'est pareil. Vous avez envie, mais pas envie d'avoir envie. Dans ces cas là, il faut encore une fois diminuer votre envie, en baissant votre taux de testostérone soit avec des médicaments ou/et diminuer l'exploitation de votre plaisir sexuel. Car notre corps est aussi fait ainsi. Plus on pousse notre cerveau à fabriquer de la testostérone, plus le cerveau en produit et plus le taux de testostérone augmente et plus il est haut, plus les pulsions augmentent et plus on a du mal à se satisfaire.

Sinon peut-être qu'une part de vous prend du plaisir à voir les enfants souffrir. Et si oui, j'appelleça de la sublimation des sentiments. Ca ressemble à du sadisme et ça l'est en quelque sorte. Le sadisme, c'est le plaisir (souvent sexuel) de voir les autres souffrir, mais il y a selon moi, deux types de sadisme. Je recommande de lire ce dossier (encore un oui je sais lol) :
http://adep.etudiantforum.com/t83-e5-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-sadiques-et-ou-dominants


Je sais que vous m,avez dit qu'avoir des fantasme c'étais bien et de me masturber en y pensant etait correcte ma les fantasme que je vous parle sont trop irrespectueux pour les enfants je ne peu pas les toléré,mais pour l'instant l'ange domine le démon si on veut
Les fantasmes, c'est bien à condition que ce ne soit pas obsessionnel. Il serait intéressant éventuellement si vous pouviez mettre vos fantasmes de côté, lorsque vous êtes en présence de véritable enfant et que vous cherchiez auprès d'eux, autres choses que de mettre ses fantasmes les plus fous en vrai. Mais que cela se comprend encore une fois. Mais que justement, il ne devrait pas y avoir opposition entre l'ange et le démon, car ça veut dire que vous avez un fort conflit intérieur encore une fois. Alors que le mieux, c'est que le moi, le surmoi et le ça soit en harmonie (ou presque, car ce n'est jamais parfait). Que vous exploitiez votre sexualité quand vous en avez envie, que vos pulsions ne vous commandent pas donc qu'elles ne soient pas fortes au point de faire obstacles à vos sentiments. Et que même si vous regardez des vidéos de nudité légale ou d'enfants acteurs/mannequins, que ce soit un moment de plaisir sentimental et sexuel où vous vous autorisez à explorer votre sexualité et que lorsque vous êtes en présence de véritables enfants, ce soit un moment de sentiments, d'amour (avec respect) et d'échanges éventuellement physiques au niveau des enfants, c'est à dire un niveau qui convienne aux enfants, où c'est eux qui décident du rapport physique et affectif qu'ils veulent avoir avec vous et non vous que les imposiez, ni qui les suggériez car même si c'est doux, un enfant peut dire oui pour faire plaisir alors qu'en fait il veut pas. Bien que les enfants soient naturellement égocentriques (surtout les plus petits, les enfants n'iront pas dire oui pour faire plaisir, sauf si ils ont de forts sentiments pour vous. Et en plus, ce serait jouer avec leurs sentiments que de dire "fais moi plaisir, mange ta soupe ou fais moi un bisou..." Un enfant doit manger sa soupe non pas pour faire plaisir mais parce qu'il sait qu'il est important de bien manger et il ne doit pas faire de bisou pour faire plaisir, mais parce qu'il accepte et aime faire des bisous.
Rajoutez aussi deux facteurs importants, c'est qu'il est plus facile pour un individu qui a des sentiments de manquer de respect dans des fantasmes et des mises en scènes et à travers un écran, tandis que quand l'individu a vraiment du coeur et des sentiments, il aura beaucoup plus de mal à faire du mal directement, comme vous faire du mal à un enfant qui vous attire et que vous avez en face de vous. Tandis qu'un enfant qui est derrière un écran, là, c'est très différent et vu différemment.

Par contre, le danger encore une fois, ce sont les pulsions. Car voir un enfant pour un pédophile derrière un écran, ça peut lui faire de l'effet (plaisir sexuel), mais si le pédophile est fortement compulsif et qu'il voit l'enfant qui l'attire ce coup-ci sur ses genoux, c'est à dire à proximité de lui, avec son visage tout pres du sien, l'excitation sexuelle augmente alors. Et si le pédophile est trop compulsif, il risque d'avoir un geste malheureux complètement impulsif, comme l'embrasser soudainement sur la bouche. C'est pour ça que certains pédophiles passent parfois à l'acte subitement et que certains individus qui ne se croyaient même pas et ne se soupçonnaient même pas d'être pédophiles font du mal aux enfants d'un coup, sans que rien ne les ait préparé à ce que cela arrive. C'est aussi pour ça, que c'est idiot de vouloir absolument tout interdire aux pédophiles, comme par exemple les lois idiotes du style, interdiction de prendre des enfants en photos, sans droit des parents, interdictions aux dessins pédopornographiques, interdiction de nudité des enfants, interdiction au Canada de toucher ne serait-ce l'épaule d'un enfant si on est pas ses parents (sachant que les abus sexuels sur enfants sont commis avant tout par leurs propres parents, bientôt ces derniers n'auront plus le droit eux non plus de les toucher). Il vaut mieux de très loin, un pédophile qui se masturbe sur des images ou vidéos d'enfants surtout des enfants qui n'ont pas soufferts pour faire ces images ou vidéos. Ou un individu qui se découvre pédophile via de la nudité d'enfant ou un rapport physique. Ou un pédophile qui a appris à se contenter de rapports physiques inoffensifs pour les enfants, qu'un individu éventuellement pédophile frustré sexuellement (en plus l'hypersexualisation de la société pousse les gens à une libido plus élevée, donc plus de pulsions) et qui risque donc de faire du mal aux enfants.


Mais c'est évident que je ne suis pas encore un pédophile assumé
Non, mais vous êtes sur la bonne voie. Vous avez et assumez vos sentiments, le problème vient encore une fois du fait que vous ayez trop de pulsions.
Et effectivement comme vous le dites, si vous supprimez votre libido, vous n'aurez plus la possibilité d'avoir de lien amoureux ou sexuel avec des femmes. Mais je crois savoir que vous n'avez pas beaucoup d'attirance pour les femmes. Est-ce que vous prenez un plaisir visuel et sexuel à regarder les jolies femmes. Si oui, vous pourriez vous servir de films érotiques avec des femmes pour vous satisfaire sexuellement (mais attention encore une fois à ne pas le faire trop souvent, car la dépendance sexuelle n'est jamais une bonne chose, même si c'est moins dangereux pour un homo ou hétérosexuel que pour un pédophile). Il est possible mais pas sûr attention, que votre isolation vous ait empêché de vous développer sexuellement et que reprendre confiance en vous et mieux réintégrer pourrait vous permettre de développer des sentiments et une attraction sexuelle plus forte pour les femmes. Ce qui ne veut pas dire que vos attractions pédophiliques disparaitront. Mais nous développons souvent nos attractions suivant les besoins que nous avons. L'attraction envers les enfants ne répond souvent pas aux mêmes besoins que celles envers les femmes, même si selon moi, il y a une petite part d'inné dans la pédophilie et qu'on la développe plus ou moins fortement suivant certains facteurs, l'acquis (expérience, point de vue, trauma etc...) compte beaucoup aussi.

Cordialement
B.Dante

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

9 moi,surmoi et le ça le Dim 8 Sep - 19:45

Si j'ai un peu compris,dans mon cas ça pourrai être le ça qui tente de convaincre mon moi d'avoir envie de m'exciter en pensant a des enfants mais mon surmoi balance un peu en disant au moi de pas écouter le ça et si personne écoute le ça il se calme donc un peu ? mais est-ce possible que le moi est envie d'écouter le ça et dans ce cas faut il travaille le surmoi pour qu'il soi plus fort?Désolé si je suis trop simpliste et que j'ai mal compris le principe de ces 3 instances.Mais ce que je crois comprendre par contre c'est que mon ça et que celui de plusieurs déviant surement dois être très fort comparé au moi et au surmoi.

J'aimerais aussi reparler un peu si possible de ma relation avec mon neveu et de quel approche je devrais avoir pour reparler des évènement pour lui faire comprendre que je le referais j'amais .

Mais p-e que vous devriez connaitre les détail de l'évènement pour p-e mieux juger des impression que mon neveu peut avoir.Je serai par contre plus alaise si nous pouvions discuter en privé est-ce possible?

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Aider une victime le Jeu 25 Déc - 17:31

Bonjour,

j’arrive un peu tard sur ce post et peut-être que ton problème a évolué (j'espère dans le bon sens), mais pour répondre à tes questions je dirais:
1) Oui demander pardon et expliqué que tu as "dérapé" peut être une bonne chose mais il ne faut pas en faire de trop et il ne faut pas insister si la victime ne souhaite pas en parler (peut-être qu'elle le fera par la suite).
2) En ce qui concerne la consommations de photo et vidéo, bien sur il faut essayer d'arrêter mais je ne conseil pas d'arrêter tout d'un coup, ni sur un coup de tête (comme pour beaucoup de drogue). C'est très souvent voué à l'échec car cela créé une tension sexuelle et morale très forte. Je conseillerai de calculer combien tu passe de temps là dessus et de baisser ce temps petit à petit (exemple passer de 2 heures à 1h30 puis quand ça te semble bon, passer à 1h15 ect...).

Cordialement.

Benjamin.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Aider une victime le Jeu 25 Déc - 18:27

je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre conseil d'arrêter totalement les vidéos et photos à Brokenlife. La satisfaction sexuelle est tout de même importante, car c'est un besoin physiologique important pour l'être humain, seuls les besoins biologiques, comme manger, boire, dormir sont au dessus des besoins physiologiques. Il est important pour un individu d'avoir les moyens de se satisfaire sexuellement. Donc pour un pédophile, les vidéos et photos d'enfants peuvent souvent être un moyen efficace de ne pas passer aux actes car cela leur permet d'avoir un exutoire sexuel. La frustration sexuelle, à savoir l'impossibilité de se satisfaire sexuellement autrement qu'avec des rapports pédosexuels est l'un des facteurs qui influent le plus à un pédophile de passer à l'acte (c'est même le plus important). En revanche, je suis d'accord que c'est mieux de le faire avec des photos et vidéos légales et de ne pas surinvestir sa sexualité dans les vidéos et photos car cela risque à force, non pas de calmer sa frustration mais de l'augmenter. Comme je l'ai expliqué à Brokenlife, le plaisir sexuel agit sur le centre du plaisir du cerveau et peut provoquer une dépendance comme l'alcool, le tabac, la drogue. Il faut un juste milieu.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

12 Re: Aider une victime le Ven 26 Déc - 23:27

Dante (Admin) a écrit:je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre conseil d'arrêter totalement les vidéos et photos à Brokenlife. La satisfaction sexuelle est tout de même importante, car c'est un besoin physiologique important pour l'être humain, seuls les besoins biologiques, comme manger, boire, dormir sont au dessus des besoins physiologiques. Il est important pour un individu d'avoir les moyens de se satisfaire sexuellement. Donc pour un pédophile, les vidéos et photos d'enfants peuvent souvent être un moyen efficace de ne pas passer aux actes car cela leur permet d'avoir un exutoire sexuel. La frustration sexuelle, à savoir l'impossibilité de se satisfaire sexuellement autrement qu'avec des rapports pédosexuels est l'un des facteurs qui influent le plus à un pédophile de passer à l'acte (c'est même le plus important). En revanche, je suis d'accord que c'est mieux de le faire avec des photos et vidéos légales et de ne pas surinvestir sa sexualité dans les vidéos et photos car cela risque à force, non pas de calmer sa frustration mais de l'augmenter. Comme je l'ai expliqué à Brokenlife, le plaisir sexuel agit sur le centre du plaisir du cerveau et peut provoquer une dépendance comme l'alcool, le tabac, la drogue. Il faut un juste milieu.

Bonjour, quand, je parlais d’arrêter petit à petit les photos et vidéos d'enfant, je parlais de pédopornographie et non de photo légale. Je partais du principe qu'il regardais des photos/vidéos pédopornographique et qu'il ne pouvait pas arrêter tout de suite. Pour ce qui est des photos/vidéos d'enfants légales il peut bien sur en rechercher pour satisfaire sa sexualité mais il faudra qu'il n'en consomme pas trop non plus car il ne pourras pas évoluer (dans le "bon sens").

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Aider une victime Aujourd'hui à 4:27

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum