ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

G.1.2 Les enfants - Relations adultes/enfants - La domination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

d'après moi la pédophilie est dû à des tares comportementaux, génétique ou pas, en parlant de génétique je pense ADN et non à la filiation (l’hérédité)
La pédophilie est un acte barbare basé sur une volonté de vouloir faire le mal. La perversions dû au pouvoir ou au sentiment d’infériorité ou encore au sentiment d'injustice mène a de tels comportements, quoi de plus facile pour se (vengé) que de faire du mal à un hêtre faible.
Pour ce qui est de ce soit disant amour qu'un pédophiles porte a l'enfant, ce n'est rien d'autre qu'un rôle qu'il joue afin d'amadoué l'enfant, l'amené à des sentiments qui ont pour but de le déstabilisé et ainsi lui faire passé l'envie de le dénoncé ou de parlé de ce qui c'est passé. Et pour ce qu'y veulent parlé de maturité sexuelle chez l’être humain alors je répond mais pourquoi la sodomie et l'acte sexuel chez les enfants par encore mature sexuellement et encore, que l'homme est doué de raison et de se fait un enfant a besoin d'apprendre se qu'est la sexualité, de découvrir sa sexualité a son rythme

Essayez si je puis me permettre, de repenser a l'ensemble de nos sociétés, de l'époque des empires a nos jours, de leurs normes, de ce nous savons des comportements des gouvernants comme des gens du peuples et réfléchissez de manière objective, c'est a dire en oubliant tout les préjugés lié au dégout, aux dires des psychiatres, ou encore a l'influence que peuvent avoir les média sur l'image que l'on a des pédophiles d'aujourd'hui et posé vous les bonnes questions

la norme est simple c'est la norme créer par la société dans laquelle on vie, si nous ne somme pas d’acore avec elle, nous pouvons le signifier par les voies qui nous proposer, ceci dit je voie mal un pédophile quelque soit sa nature demander a ce qu'on modifie la loi de manière à ce qu'il puisse assouvir ses instincts

alors pour moi la question serai plutôt est ce qu'une tare comportementale est une maladie

Voir le profil de l'utilisateur
kyrra a écrit:en parlant de génétique je pense ADN et non à la filiation (l’hérédité)
Quelle différence faites-vous entre ADN et hérédité ?


kyrra a écrit:La pédophilie est un acte barbare basé sur une volonté de vouloir faire le mal.
Tout d'abord, la pédophilie n'est pas forcément un acte : il y a des pédophiles qui ont envie d'avoir des relations sexuelles avec des enfants mais qui ne le font pas.
D'autre part, si la pédophilie n'était basé que sur la volonté de faire le mal, il n'y aurait que des comportements violents et pas de comportements de manipulation. Il y a donc souvent d'autres motivations pour un pédophile que de vouloir faire le mal. S'arrêter à cette vision simpliste ne permet pas de comprendre pleinement la question de la pédophilie et empêche d'y trouver des réponses adaptées.


kyrra a écrit:Pour ce qui est de ce soit disant amour qu'un pédophiles porte a l'enfant, ce n'est rien d'autre qu'un rôle qu'il joue
Comment distinguer un sentiment vrai d'un rôle joué ? Comment, quand un homme dit à une femme qu'il l'aime, savoir s'il ressent vraiment de l'amour ou s'il fait semblant en jouant un rôle ?


kyrra a écrit:Essayez si je puis me permettre, de repenser a l'ensemble de nos sociétés (...) et posé vous les bonnes questions
C'est quoi "les bonnes questions" ?


kyrra a écrit:je voie mal un pédophile quelque soit sa nature demander a ce qu'on modifie la loi de manière à ce qu'il puisse assouvir ses instincts

Ah ? Pourquoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Attention Kyrra ! Il y a trop d’affirmations dans vos propos et j’y vois un peu une manière d’imposer votre façon de penser. Sans compter que l’ensemble est hors sujet. Je déplace donc ce post sur un autre sujet, verrouillé pour l’instant.

d'après moi la pédophilie est dû à des tares comportementaux, génétique ou pas, en parlant de génétique je pense ADN et non à la filiation (l’hérédité).
Certains pédophiles, ou prédateur d’enfants, (attention à la nuance) peuvent effectivement avoir des problèmes neurologiques, comme des tares mentales, effectivement. Mais attention à ne pas généraliser et surtout, j’aimerais dans ce cas que vous expliquiez pourquoi vous pensez cela.

La pédophilie est un acte barbare basé sur une volonté de vouloir faire le mal.
La pédophilie est l’attraction sexuelle envers les enfants. Donc quand on parle de « pédophilie », on parle de l’attraction, pas des actes qui peuvent (parfois, pas toujours) en découler. Essayez d’employer le mot pédosexualité ou pédocriminalité quand vous parlez des actes s’il vous plaît, afin d’éviter toutes confusions.
L’acte d’un pédophile peut parfois être dû à une volonté de faire du mal, je suis d’accord, mais cela est très réducteur. Il y a des tas d’autres raisons qui poussent les pédophiles ou les prédateurs d’enfants à passer à l’acte.

La perversions dû au pouvoir ou au sentiment d’infériorité ou encore au sentiment d'injustice mène a de tels comportements, quoi de plus facile pour se (vengé) que de faire du mal à un hêtre faible.

Le sentiment de vouloir reprendre le contrôle de la situation en contrôlant les autres, comme les enfants qui sont les plus faciles à contrôler ou à soumettre, je suis d’accord, ça arrive. Tout comme le désir de domination aussi. Certains s’en prennent aux enfants pour avoir des rapports où ils se sentent supérieurs et peuvent s’imposer facilement. Mais il ne faut pas oublier des tas d’autres raisons. Le désir de vouloir partager un plaisir (prétendu réciproque) avec une personne que l’on aime. Les pédophiles peuvent en ressentir le besoin eux aussi et ne peuvent parfois (pour les pédophiles exclusifs) pas le faire avec d’autres que des enfants.
Il ne faut pas oublier non plus les pédophiles compulsifs par exemple non plus, qui ont des pulsions et qui ne peuvent pas les contenir. Et bien d’autres encore.

Pour ce qui est de ce soit disant amour qu'un pédophiles porte a l'enfant, ce n'est rien d'autre qu'un rôle qu'il joue afin d'amadoué l'enfant, l'amené à des sentiments qui ont pour but de le déstabilisé et ainsi lui faire passé l'envie de le dénoncé ou de parlé de ce qui c'est passé.
Certains pédophiles ou prédateurs d’enfants (on parlera d’ailleurs du fait que les prédateurs d’enfants, ne sont pas forcément pédophiles et inversement) se comportent en effet de façon hypocrite vis-à-vis des enfants afin de mieux les manipuler afin de les amener petit à petit à ce qu’ils fassent ce que les adultes attendent d’eux qu’ils fassent. Mais ça ne veut pas dire que certains pédophiles ne sont pas sincères. Il y a des hommes par exemple qui manipulent les femmes, en leur faisant croire qu’ils les aiment, afin de coucher avec elle, pour ensuite les jeter méchamment le lendemain. Certes les conséquences de ce genre de manipulation sont généralement moins mauvaises pour les femmes que pour les enfants, mais il y a des manipulateurs partout, chez les pédophiles comme ailleurs. Après certains diront que les pédophiles sont obligés de manipuler pour obtenir des enfants ce qu’ils veulent. Ca on va en reparler aussi. Je dirai juste que ça dépend, en partie déjà, de ce que le pédophile veut de l’enfant et que ce n’est pas forcément des rapports sexuels qu’il cherche.

Et pour ce qu'y veulent parlé de maturité sexuelle chez l’être humain alors je répond mais pourquoi la sodomie et l'acte sexuel chez les enfants par encore mature sexuellement et encore, que l'homme est doué de raison et de se fait un enfant a besoin d'apprendre se qu'est la sexualité, de découvrir sa sexualité a son rythme.
Effectivement, les enfants découvrent la sexualité à leur rythme. Un rythme qu’il faut respecter selon moi sans influencer. La sexualité des enfants sera traitée aussi, comme je l’ai annoncé dans le topic des sujets qui seront abordés.

Essayez si je puis me permettre, de repenser a l'ensemble de nos sociétés, de l'époque des empires a nos jours, de leurs normes, de ce nous savons des comportements des gouvernants comme des gens du peuples et réfléchissez de manière objective, c'est a dire en oubliant tout les préjugés lié au dégout, aux dires des psychiatres, ou encore a l'influence que peuvent avoir les média sur l'image que l'on a des pédophiles d'aujourd'hui et posé vous les bonnes questions
Quelles questions par exemple ? Vous pouvez suggérer dans la section appropriée si vous voulez.

la norme est simple c'est la norme créer par la société dans laquelle on vie, si nous ne somme pas d’acore avec elle, nous pouvons le signifier par les voies qui nous proposer, ceci dit je voie mal un pédophile quelque soit sa nature demander a ce qu'on modifie la loi de manière à ce qu'il puisse assouvir ses instincts
La question n’est pas là Kyrra, pas sur ce sujet et pas pour l’instant du moins.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Sujet déverrouillé. Topic donc consacré aux rapports entre les adultes (pas forcément pédophiles) et les enfants, basés sur la domination.
A priori, vu le sujet principal du forum, on devrait s’intéresser exclusivement aux adultes dominants et pédophiles, mais il me paraît important de dissocier les deux et donc pour cela, il faut parler des deux. Car on peut très bien être dominant sans être pédophile et être pédophile sans être dominant.

Donc, pour revenir aux propos du créateur de ce topic « La pédophilie est un acte barbare basé sur une volonté de vouloir faire le mal. La perversions dûe au pouvoir ou au sentiment d’infériorité ou encore au sentiment d'injustice mène a de tels comportements, quoi de plus facile pour se (venger) que de faire du mal à un être faible. »

On rappelle d’une part que la pédophilie n’est pas un acte, puisqu’elle désigne l’attraction sexuelle envers les enfants (en particulier impubères) et non pas le passage à l’acte. On rappelle ensuite que le but d’un pédophile qui passe à l’acte est avant tout de se satisfaire sexuellement et donc pas forcément de vouloir faire du mal (certains considèrent que leurs façons de passer à l’acte ne fait aucun mal aux enfants).
Donc attention, si dans ce topic, nous parlerons surtout des rapports de domination, mais ces rapports ne sont pas l’apanage des pédophiles.

D’abord qu’est-ce que la domination ?
Selon moi la domination est le désir et le plaisir de se sentir supérieur, plus fort en commandant et en soumettant les autre à ses volontés quelle qu’elles soient.
On peut donc être dominant envers ses propres enfants, sans forcément abuser d’eux via de la maltraitance physique voir sexuelle, mais en étant injuste avec eux. Comme par exemple les priver de certaines choses sans raisons, prendre plaisir à les priver de sorties avec des amis pour le simple plaisir de se dire que l’enfant appartient à ses parents et qu’ils peuvent faire ce qu’il veulent avec lui, quitte à être injustes voir éprouver un plaisir sadique à travers ces injustices qu’ils infligent qui les rappellent et confirment qu’ils sont maîtres de leurs enfants. Par exemple aussi un père qui répond, lorsque son enfant demande « je peux jouer avec la console de jeux ?», le père répond « Non, j’ai pas envie ». C’est aussi de la domination. Il s’agit d’un père qui montre sa supériorité envers son enfant et qui en éprouve certainement du plaisir. Un individu qui aime rappeler que les choses se font suivant ses envies à lui et pas les envies des autres dont il ne tient pas compte. Ses enfants sont donc les premières cibles car les plus faciles à soumettre à ses volontés.  
Après être dominant, certains le font de manière plus ou moins extrêmes. Là où certains se contenteront d’être injustes avec leurs enfants pour satisfaire leurs désirs de domination, d’autres iront jusqu’à battre leurs enfants physiquement pour se sentir encore plus supérieurs envers les enfants qu’ils possèdent plus qu’autres choses.

Un petit film assez intéressant sur ce sujet, c’est « pour l’amour d’un enfant », basée sur une histoire vraie, mettant en scène un jeune garçon constamment battu par son père sans raisons. Un jour la police le découvre et il est placé dans un centre spécialisé. Malgré les blessures retrouvées sur l’enfant, son père n’est pas arrêté et exige que son fils lui soit rendu. On peut alors se poser la question suivante « pourquoi veut-il absolument récupérer son fils, alors que visiblement il le déteste au point de le frapper sans arrêt ? Pourquoi ne le laisse-t-il pas entre les mains des services sociaux qui tentent de lui redonner goût à la vie et aux rapports avec les autres ? ».
Moi je répondrais ceci : « Ce père ne hait pas son enfant, il le possède. Il considère que son enfant lui appartient et qu'en tant que tel, il peut en faire ce qu’il veut. C’est une personne dominante, qui aime se sentir supérieur. Abandonner son fils serait pour lui un affront vis-à-vis de son sentiment de supériorité, car il verrait son fils, qu’il considère comme sa propriété, lui échapper et cela lui ferait ressentir un sentiment de faiblesse et d’infériorité vis-à-vis de son fils qu’il a toujours dominé et qu’il a toujours soumis à sa volonté. Et il se sentirait aussi inférieur aux services sociaux qui lui auront imposé une décision contre sa volonté alors qu’il est tellement dominant que pour lui, sa volonté doit être satisfaite quoi qu’en disent les autres." Tout comme le père qui dit à son fils « tu ne joueras pas à la console de jeux parce que j’ai pas envie », c’est sa volonté qu’il place au dessus de la volonté des autres. Certes, c’est moins extrême que le père qui bat son enfant par domination, mais c’est le même principe. Il y a aussi le fait que ce père éprouve le besoin d’avoir son fils, qu’il considère comme son punching-ball, auprès de lui pour continuer à s’en servir comme tel. »

Pour des raisons similaires à ceux évoquées ci-dessus, des parents iront jusqu’à abuser leurs enfants sexuellement. Alors pas forcément par pédophilie, mais par domination. Dans ces cas là, quand il s’agit de domination, les sévices sexuels s’accompagneront fréquemment aussi de sévices physiques et corporels, en bref de violence, de menaces, chantages plutôt que de manipulations. La violence, le chantage et les menaces imposent la volonté de façons beaucoup plus fortes et directes, tandis que la manipulation est un processus lent et réfléchi, ce que les dominants n’aiment pas trop car ils considèreraient souvent que la situation leur échappe et qu’en tant que dominants qui veulent que leurs volontés soient satisfaites, ils veulent que ce soit tout de suite pas petit à petit de manière douce. Sans compter que la domination va assez fréquemment (mais pas toujours voir le dossier sur les sadiques et les dominants) de pair avec le sadisme. Les sadiques apprécieront donc d’avantage les rapports violents et de plonger leurs victimes dans une atmosphère étouffée par l’angoisse et la peur. Les manipulateurs usent de manipulation parfois pour soulager leur conscience et se dire qu’ils ne font rien de mal quand ils obtiennent le consentement de l’enfant, ce qu’un dominant ne ferait donc pas car plus on est dominant, moins on cherche à agir suivant le consentement des autres.

Attention néanmoins à ne pas dire que tous les dominants parfois sadiques sont tous des psychopathes incapables de différencier le bien du mal. Certains le sont, mais d’autres, selon moi la majorité sont des gens qui ont une conscience, mais se moquent de faire du mal, ils ne se posent pas la question de savoir s’ils font du mal ou évitent de se la poser de crainte que la réponse ne leur convienne pas voir apprécient et prennent plaisir à se rappeler qu’ils font du mal (ce qui est plus du sadisme que de la domination peut-être). Tandis qu’un psychopathe ne prend pas de plaisir à se dire qu’il fait du mal, puisqu’il est incapable de s’en rendre compte. Un psychopathe fera plus de mal pour se faire plaisir que pour répondre à une envie de faire du mal pour le plaisir. C’est une tare comportementale pour reprendre l’expression de l’auteur initiale de ce topic, mais psychopathie et pédophilie, ce n’est pas la même chose encore une fois.    

Il ne faut pas oublier aussi ceux qui prennent leur pied en voyant une personne souffrir, chez certains ce sont des adultes qu’ils aiment voir souffrir, voir mourir à petits feux, d’autres ce sont des enfants, qu’ils trouvent attendrissants et qu’ils trouvent encore plus attendrissants à les voir dans une situation où ils sont « helpless » (= sans aide, impuissant), ce qui accentue l’attraction de certains parfois. Comme ceux qui par exemple aiment voir leurs partenaires (ou leurs victimes) ligotés où leur impuissance est notable et bien mise en valeur. Ce qu’on retrouve fréquemment dans des films pornographiques, comme quoi la domination est un fantasme plus répandu qu’on pourrait le croire.

Donc la domination envers les enfants n’est alors pas toujours due à des fantasmes pédophiles, parfois oui, mais pas forcément et dans la plupart des cas, même si certains dominants sont pédophiles, ce n’est pas leurs pédophilies qui les font agir de façon injustes voir dominante ou même sadique envers les enfants, mais leurs désirs de domination qui n’a pas de rapport avec la pédophilie, mais qui font que les dominants s’en prennent aux enfants, parfois les leurs car ce sont comme l’a dit le créateur de ce topic, des êtres faibles, facilement soumis et influencés. Mais quand l'individu use de manipulation, généralement son but n'est pas de faire du mal, mais d'obtenir ce qu'il veut en se disant qu'il ne fait aucun mal justement. Donc dans ces cas là, la pédosexualité,  n'est pas basée sur une volonté de faire du mal contrairement à ce que l'auteur du premier post suggère.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum