ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[Film] Loverboy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 [Film] Loverboy le Mer 2 Jan - 17:27

Toujours avec Kevin Bacon, qui avait déjà joué dans un film sur la pédophilie dans the woodsman. Mais ce coup-ci un film aussi réalisé par Kevin Bacon, Loverboy.

Mis en vente ici :
http://www.amazon.fr/Loverboy-Kyra-Sedgwick/dp/B001B5CSFS/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1357147473&sr=8-1

Synopsis

Emily refuse d'avoir un mari et de fonder un foyer. Suite à une aventure sans lendemain, elle tombe enceinte de Paul et va ainsi réaliser son souhait le plus cher : donner la vie à un être pur et lui faire découvrir les merveilles de l'univers. Après la naissance de Paul, elle réalise que cet enfant est infiniment plus précieux qu'elle ne l'imaginait. Mais lorsqu'il atteint l'âge d'aller à l'école et qu'il commence à s'ouvrir au monde, Emily sait qu'elle doit réagir rapidement afin de ne pas perdre l'amour de sa vie'


Mon avis

Ce film j'en parle dans le topic suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t40-i2-la-mediatisation-de-la-pedophilie-pedophilie-a-la-television#236

Je recopie ce que j'y ai mis

Emily (Kyra Sedgwick) , une jeune femme vit un rapport pratiquement fusionnel avec son jeune fils Paul. Elle passe tout son temps avec lui, veut lui montrer certaines merveilles du monde, mais se montre trop protectrice et possessive. Elle refuse qu'il ait des amis, qu'il aille à l'école, qu'il se lie d'amitié avec un homme. La jeune mère va de plus en plus loin vis à vis de son fils, l'appelant notamment Loverboy, ce qui ne plait pas au petit garçon qui devient de plus en plus distant envers sa mère, ne supportant plus son attitude possessive.

Ce film réalisé par Kevin Bacon (le pédophile de the woodsman voir plus haut) met en scène un autre aspect des relations pas très saines entre adultes et enfants. Kevin Bacon et sa femme qui n'est autre que l'actrice principale du film, Kyra Sedgwick, semblent décidément particulièrement impliquées dans l'enfance et la pédophilie.

Loverboy met en scène une femme fragile qui n'est pas du tout intéressée par les hommes. Tout ce qu'elle voulait, c'était un fils et nouer une relation indestructible avec ce dernier. Le film oscille alors entre un rapport plein de tendresse entre l'enfant et sa mère (la scène de la prairie et de la peinture) et rapport conflictuel (la scène où Paul se met en colère et la scène de la barque). Il s'agit donc d'une mère à l'instinct maternel exacerbé qui ne supporte pas que son fils lui échappe, en voulant fréquenter d'autres enfants, en nouant des liens avec une figure paternelle ou en allant à l'école. A la fin, elle tente de se suicider en tuant son fils avec elle. Elle l'embrasse sur la bouche avant. On a donc aussi l'exemple d'une mère castratrice qui refuse de partager son fils avec quiconque et estimant que elle seule a le droit de s'en occuper et de s'en faire aimer voir d'en faire ce qu'elle veut puisqu'elle s'obstine à l'appeler loverboy alors que ça le met en colère et tente même de le tuer à la fin.

Voir aussi le sujet sur les parents castrateurs : http://adep.etudiantforum.com/t56-b4-la-pedophilie-est-elle-naturelle-les-parents-castrateurs

Comme je le disais dans les dossiers sur l'inceste et l'instinct parental, il est assez fréquent que l'on remarque que les mères aient parfois tendance à développer des rapports limites amoureux entre elles et leurs fils. Je disais aussi que des mères disent à leurs fils "tu es l'amour de ma vie", conférant parfois à l'enfant le rôle du mari qui comble la mère à la fois en tant qu'enfant et en tant qu'amoureux.
Le film "Loverboy" est certe un cas extrême mais qui s'observe plus souvent qu'on le pense à plus petite échelle.

Certaines scènes où l'enfant et la mère sont particulièrement proches et qui sont bien équivoques, c'est dans la prairie puis la peinture dans la chambre.
D'autres scènes aussi où la mère s'inquiète de voir son fils lui échapper, quand celui-ci ne veut pas qu'elle vienne à la pêche avec un homme pour lequel Paul éprouve un certain attachement. Ou encore quand ils parlent de faire un voeu. La mère révèle son voeu à Paul mais ce dernier refuse de lui dire le sien par superstition qu'il ne se réalisera alors pas. La mère en est peinée.
Le film finit aussi par de l'amour ou plutôt une possession exacerbée. L'inceste ou plutôt l'image du petit fiancé est en quelque sorte confirmé par un geste particulier de la mère envers Paul.

Le film à défaut d'évoquer la pédophilie, met en tous cas en scène un instinct parental trop fort et un amour exacerbé pour un enfant au point d'en venir à la folie. Ce qui n'est pas si éloigné de certaines formes de pédophilie. Certains pédophiles sont des individus qui ont un instinct parental trop fort et qui ont des sentiments tellement forts pour les enfants qu'ils en viennent à en éprouver un plaisir non seulement visuel, sentimental mais aussi sexuel à leur approche et leur contact. En bref, ce film semble mettre en scène une mère amoureuse de son fils avec un rapport donc limite incestueux.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum