ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

B.7 La pédophilie est-elle naturelle? - La pédosexualité serait une maladie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

J'ai eu du mal à choisir dans quelle section j'allais parler de cela. Le sujet de ce dossier, c'est le fait que :
Certains experts prétendent que les pédophiles sont des malades et d'autres, tel que Mailloux considèrent que non, car si on considère que les pédophiles sont des malades les victimes ne voudront pas les dénoncer car elles culpabiliseraient de dénoncer "un malade" qui n'est soit disant pas responsable des abus sexuels qu'il aura commis.

Déjà première chose,
il est totalement aberrant de choisir si un pédophile est malade ou pas parce que ça nous arrange.
Sans vouloir en remettre une couche, c'est encore une preuve que Pierre Mailloux est le roi des charlatan. Surtout que dans cette interview où il affirme que les pédophiles ne sont pas malades, il dit juste après que la pédophilie n'est pas non plus une orientation sexuelle, car les partenaires sexuels ne sont pas consentants. Une fois encore, il y a confusion entre pédophilie et pédosexualité.

Un pédophile est un individu sexuellement attiré par l'enfance. Un pédosexuel est un individu qui a des rapports sexuels avec des enfants. On peut être pédophile sans être pédosexuel et vice-versa. Donc dire que la pédophilie n'est pas une orientation sexuelle, car les partenaires sexuels ne sont pas consentants, c'est aberrant. Car c'est encore confondre pédophilie et pédosexualité. La pédophilie est bel et bien avant tout une question de préférence et de critères d'attraction focalisés sur l'enfance, tout comme l'homosexualité masculine est une question de préférence et de critères d'attraction envers la masculinité et l'hétérosexualité masculine pour la féminité.
C'est en faisant de la recherche et en déterminant d'où vient la pédophilie d'un individu qu'on peut dire si sa pédophilie est pathologique ou pas.
Si la pédophilie d'un individu vient d'une infantilisation, c'est plus ou moins pathologique et encore ce n'est souvent pas de la vraie pédophilie (voir la section C).
Et c'est également à la recherche de déterminer si un pédosexuel est malade ou pas et non pas dire que ce ne sont pas des malades parce que ça fera plaisir aux victimes. Vous rendez vous compte que si on suivait cette logique, on devrait dire aux gens qui ont le SIDA que cela peut se soigner avec des antibiotiques alors que c'est faux. Mais faire croire aux séropositifs que le sida se soigne bien, pour leur faire plaisir, c'est non seulement leur mentir et quand ils découvrent qu'ils se sont fait des illusions, la chute n'en est que plus douloureuse. Tout comme une victime d'abus sexuel, si on lui raconte n'importe quoi, elle va se créer des systèmes de défense basés sur ce n'importe quoi. Le jour où elle découvrira qu'on lui a menti, elle risque de replonger dans l'angoisse et le doute.
Sans compter que faire croire à tout le monde que le sida se soigne avec des antibiotiques, ça revient à freiner la recherche et empêcher à ce que l'on trouve de vrais remèdes contre le sida. Tout comme faire croire à tout le monde que les pédophiles ou pédosexuels ne sont jamais malades, alors que des cas pathologiques existent, cela revient à ignorer ces cas pathologiques, à ne pas les prendre en compte et donc à freiner la prévention ce qui favorisera l'augmentation des abus sexuels sur enfants.
Le but est de comprendre afin de mieux agir et non pas de faire plaisir aux gens en inventant ce qui nous arrange. Déculpabiliser les victimes oui, mais sans leur mentir! Car ce n'est pas leur rendre service que de leur mentir. Les victimes comme les pédophiles et comme nous tous, doivent apprendre à faire face à la réalité. Et la réalité, il n'y en a qu'une seule.

Si un pédosexuel a agi ainsi à cause d'un trauma qui a déformé son point de vue sur les rapport sociaux et sexuels, il est en quelque sorte malade.
Un enfant battu a des chances non négligeables de battre ses enfants à son tour et ce n'est pas pour ça qu'il faut pas le dénoncer.
Au contraire même, on peut le dénoncer pour que les innocents ne souffrent plus et pour essayer de soigner le parent et le punir pour lui faire comprendre qu'il a mal agi et lui apprendre les notions de respect et lui donner de meilleures bases.

Dans ce cas aussi, pourquoi ces experts qui ne considèrent pas les pédophiles ou plutôt les pédosexuels comme des malades mentaux parce que ça arrange les victimes, ne considèrent pas non plus les schizophrènes ou les psychotiques comme des malades mentaux? Je ne sais pas mais pourtant Pierre Mailloux a bien témoigné en faveur de Guy Turcotte, un homme qui a assassiné ses deux enfants soit disant par rage homosexuelle pour qu'il ne soit pas reconnu responsable de ses actes. Passons le fait que j'ai trouvé les explications de Mailloux complètement tordues. Mais pourquoi là, a-t-il fait la part des choses et pas dans le cas des pédophiles et des pédosexuels? Encore une preuve que c'est un menteur et un hypocrite.

C'est hallucinant encore une fois de constater que les prétendus experts en pédophilie et pédosexualité, n'arrivent pas à se mettre d'accord. Pourtant ils cherchent tous la même chose à priori.  Ils cherchent à comprendre la pédophilie. -Oui? -Non! Ils cherchent juste à propager leurs idées et ce qui leur arrange.
Franchement des experts qui disent que la pédophilie est une maladie et d'autres qui disent que ce n'est pas une maladie, c'est aussi aberrant que si des scientifiques disaient  que Pi est égal à 3.14 et d'autres qui disent que Pi est égal à 10.01. Y'en a qui font pas leur travail correctement, entre ces scientifiques. Sinon à priori les deux devraient se rapprocher à peu près de la bonne réponse. Mais obtenir deux résultats complètement différents, fait franchement douter de la compétence de certains de ces experts.

La réponse est pourtant simple (à première vue), la pédophilie est-elle une maladie ou une orientation sexuelle (si c'est pas l'un, c'est l'autre)? Qui a raison, ceux qui disent que c'est une maladie ou ceux qui disent que c'est une orientation sexuelle?
La réponse est : "Ni l'un, ni l'autre". La pédophilie est parfois naturelle chez certains individus, parfois elle est pathologique chez d'autres. Pareil pour la pédosexualité. Il suffit pourtant de réfléchir et de prendre la peine d'observer et d'écouter les pédophiles et pédosexuels pour se rendre compte que plusieurs cas de figure et plusieurs origines de la pédophilie sont possibles.
Mais les experts ne s'en donnent souvent absolument pas la peine et stagnent leur réflexion à des propos simplistes voire à de la généralisation. C'est en effet de la généralisation de dire "les pédophiles ne sont pas malades" tout comme dire "les pédophiles sont tous malades".

D'ailleurs au risque de passer pour un homophobe (et dieu sait que je ne le suis pas du tout, il suffit de voir les dossiers consacrés à l'homosexualité dans la section N), les homosexuels aussi tiennent parfois leur homosexualité de troubles mentaux.
Aujourd'hui on ne considère plus les homosexuel(le)s comme des malades mentaux, alors qu'à une époque, on les considéraient tous comme tels. Encore une fois, les gens et surtout les experts n'ont pas fait leur boulot correctement. Pourtant c'était à eux de comprendre si l'homosexualité était une maladie ou pas. Pas de dire que c'était une maladie parce que cela arrangeait les gens de croire que c'était une maladie et aujourd'hui de dire exactement le contraire encore parce que cela arrange les gens et que les mentalités ont changé de nos jours.
Pourquoi on s'embête à faire de la recherche et financer des chercheurs si c'est pour qu'ils se contentent de dire ce que les gens veulent entendre?  
Pourquoi est-ce que je dis que certains homosexuels ont des troubles mentaux alors que je les défends énormément dans la section N vous pourriez vous demander? Et bien c'est parce que je cherche la vérité et que je tiens compte de tous les facteurs possibles que je connais.
Il n'y a qu'une réalité et nous nous devons d'agir en fonction de cette réalité pas d'en inventer une qui nous simplifie la vie. Comme le font les faux experts qui disent un coup que les pédophiles sont tous malades, un coup le contraire.

C'est vrai. Mettre tous les homosexuels dans le même sac et dire qu'ils sont tous anormaux, c'est simple et comme ça le problème est résolu. On ne cherche pas à comprendre on dit qu'ils sont tous malades, comme ça on ne réfléchit pas et on ne cherche pas quels sont les facteurs pathologiques. C'est comme si un juge rendait son jugement avant même qu'un procès ne commence, alors qu'il est là pour peser ce qui est vrai ou faux et le pour et le contre.

Maintenant je recopie ce que j'ai écrit dans un autre forum vis à vis de certaines répliques.
Le topic du forum en question est ici :
http://www.antipedophil.fr/Pedophilie/showthread.php/73-Paraphilie-déviance-sexuelle-Pédophilie-(message-importé-de-francq-110)

Le terme pédophile est utilisé dans la culture ambiante pour décrire toutes sortes d’agresseurs sexuels des enfants, même ceux qui ne sont pas cliniquement pédophiles.

Oui, ce qui n'est pas normal et empêche les progrès de la compréhension de la pédophilie. Et sans compréhension, on ne peut pas résoudre les problèmes liés à la pédophilie et la pédocriminalité. Il suffit de lire les discours des faux experts qui ont écrit tout ça. Ils n'ont rien compris à la pédophilie et n'ont visiblement pas du tout cherché à la . Non seulement ça, mais en plus, ils répandent des tas d'absurdités. Ce qui n'a pour conséquences que d'empirer les problèmes, car ils font croire des choses fausses aux gens qui comprendront encore moins la pédophilie et la pédocriminalité et encore une fois, moins on comprend, moins on peut être efficace.

Le pédophile peut être incestueux ou pas, hétérosexuel ou homosexuel, exclusif ou non. Ils sont rarement incestueux.

Les vrais pédophiles abusent rarement de leurs propres enfants. Généralement, ce sont mêmes de bons parents.
Les pédophiles ne mélangent généralement pas rapports parentaux et rapports sexuels, pour les mêmes raisons que les enfants n'impliquent pas leurs parents, ni frères et soeurs, dans leurs découvertes de la sexualité et généralement ne leur en parlent même pas.

Perpetrators often delude themselves into viewing their actions as helpful to children. They might tell themselves they are contributing to a child's development or that the child is enjoying the act; however, they do tell their victims not to alert their parents or authorities.


Je traduis : Les prédateurs se voilent souvent la face en considérant leurs actes comme bénéfiques aux enfants. Ils se disent souvent qu'ils contribuent aux développement des enfants ou que l'enfant apprécie l'acte. Cependant, ils disent à leurs victimes de ne pas alerter leurs parents ou les autorités.

Oui, en effet, de nombreux pédosexuels sont ce qu'on appelle des pédophiles actifs de bonne foi. Actifs car ce sont des pédophiles qui passent à l'acte ou qui cherchent à passer à l'acte, contrairement aux passifs et semi-passifs, qui se contentent de rapports platoniques ou semi-platoniques.
Certains affirment effectivement initier l'enfant à la sexualité généralement en exerçant une influence sur les enfants les poussant à faire des choses qu'ils ne feraient pas sans cette influence. (Une influence douce ou forte).

Cependant, ils disent à leurs victimes de ne pas alerter leurs parents ou les autorités.

Ca par contre, en général c'est faux. Du moins en ce qui concernent les pédosexuels de bonne foi qui généralement ne demandent pas à l'enfant de se taire, car ils considèrent que l'enfant a vraiment apprécié le rapport sexuel.
Ce qui est parfois le cas, les enfants apprécient fréquemment les rapports sexuels avec certains pédosexuels de bonne foi. Mais si ce qu'on appelle le "moi" psychologique de l'enfant, qui représente la connaissance que l'enfant a de lui même, n'est pas assez solide, en raison de son manque de maturité, le plaisir sera souvent accompagné d'un sentiment de confusion et de désorientation. Ce sentiment sera parfois refoulé par le plaisir de la sexualité, d'où le fait qu'il arrive que des victimes se manifestent non pas pendant les abus sexuels, mais après.
Bien qu'il y aient d'autres raisons qui font que des victimes ne manifestent les symptômes de victimes plus tard. Et si le plaisir est considéré comme réciproque, le pédosexuel ne demandera pas à sa victime de se taire, car un enfant ne parle presque jamais de ses expériences sexuelles à ses parents ou autres adultes, tout comme les parents ne parlent généralement jamais de sexualité avec leurs enfants et même les pédophiles actifs cherchent rarement le rapport sexuel avec leurs propres enfants (Les incestueux ne sont souvent pas de vrais pédophiles).


On estime que 20 % des d'enfants américains ont été abusés sexuellement, laissant penser que la pédophilie est une paraphilie fréquente.

Sauf qu'une quantité non négligeable d'abus sexuels sur enfants ne sont pas commis par de vrais pédophiles. Une bonne partie sont commis par des violeurs opportunistes, des sadiques dominants et des incestueux.


La pédophilie cliniquement n’est pas seulement les actes de viols que les medias relatent, les pédophiles peuvent se contenter de regarder la nudité de l’enfant, ou de le toucher selon les personnes. Dans les cas extrêmes, les actes peuvent impliquer le sexe orale ou une activité pénétrative.

Encore faux, pour des raisons déjà expliquées plus haut. La pédophilie n'est du tout les actes de viols ou abusifs envers les enfants de quelque nature que ce soit.
La pédophilie est l'attraction sexuelle envers l'enfance, rien d'autres!
Certains pédophiles se contentent aussi de rapports affectifs avec les enfants. D'autres les évitent, d'autres refoulent leurs attractions pédophiles et bien d'autres encore...


Diagnostiquer une paraphilie (déviance sexuelle) exige de mettre en évidence un comportement déviant, périodique, intense, éveillant des sensations sexuelles, ou des fantasmes, pour arriver à une satisfaction sexuelle sur une période de six mois minimum. D'après le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV), ce n'est pas une maladie rare.


La pédophilie n'est pas une maladie, sauf quand elle est due à une cause sous-jacente, comme une tumeur qui agit sur les hormones ou un traumatisme psychologique.
Mais dans la plupart des cas, elle est naturelle et développée durant la maturation et la puberté de l'individu qui dans ces cas là, considère parfois sa pédophilie comme naturelle et comme étant une partie de lui et de son identité.
De grotesques spécialistes comme Pierre Mailloux refusent la possibilité que la pédophilie soit une orientation sexuelle parce que les partenaires ne seraient pas consentants. Sauf qu'encore une fois, la pédophilie est l'attraction et non l'acte. Et en plus, ça dépend en quoi consiste l'acte en question.


Réponse d'une internaute : Alors la pédophilie serait une maladie ? Comment une victime peut-elle dénoncer un pédophile sachant qu'il est malade? Elle ressentirait alors une culpabilité supplémentaire à la mettre derrière les barreaux pour des actes qui apparaissent alors comme involontaires.

Sauf que le fait d'être un pédophile n'entraine pas forcément le passage à l'acte et la pédophilie désigne l'attraction et non l'acte. Un pédophile n'est pas responsable de ses attractions. Généralement on ne choisit pas d'être pédophile, pas plus qu'être homosexuel, pas plus qu'être hétérosexuel. Donc on ne peut pas punir quelqu'un pour être pédophile. Par contre, la majorité des pédosexuels choisissent d'avoir des rapports sexuels avec des enfants. Donc on peut punir un pédosexuel mais pas un pédophile pour le simple fait d'être pédophile.
Même si certaines circonstances peuvent être atténuantes, comme les pédosexuels compulsifs ou traumatisés. Mais dans ces cas là, les victimes n'ont pas à se sentir coupables si le pédosexuel est malade, parce que ce n'est pas à elles de prendre soin des pédosexuels. Des services spécialisés devraient dans ces cas là, analyser et comprendre les pédophiles et pédosexuels et déterminer ce qui poussent certains à passer à l'acte. Si un pédosexuel est compulsif, il faut le punir pour le mal qu'il a fait pour qu'il réalise qu'il a fait quelque chose de mal et aussi pour l'éloigner de la société car il est dangereux et non l'enfermer pour faire plaisir au peuple. Mais il faut aussi le soigner et lui venir en aide, si la pédophilie ne se soigne généralement pas, les pulsions elles, sont soignables ou au moins gérables. Soit à l'aide d'une thérapie, soit avec des médicaments visant à réduire les pulsions. Ou parfois les deux.

Culpabilité qui serait renforcée si la victime est persuadée que le pédophile en question est amoureux d'elle. J'en viens alors à me demander ... Un pédophile peut-il tomber amoureux de sa victime ?


Bien sûr que les pédophiles peuvent être amoureux "des enfants" pas de "leurs victimes", car les pédophiles ne font pas forcément des victimes. Effectivement certains pédosexuels font chanter les enfants qu'ils abusent parfois en leur disant effectivement qu'ils les aiment et qu'ils seraient injustes de les dénoncer alors que c'est soit disant de l'amour qu'ils éprouvent. Mais la pédophilie n'est pas forcément qu'une question d'attraction sexuelle, il s'agit aussi d'une question de sentiments.
Les vrais pédophiles sont attirés non seulement par l'apparence des enfants, mais aussi les comportements liés à l'enfance. Comme toutes les attractions sexuelles, il y a l'attraction sexuelle et l'attraction sentimentale. Le vrai amour combine les deux et les pédophiles peuvent le ressentir comme tout le monde.
Il n'y a pas de laides amours, à condition que ce soit vraiment de l'amour. Et dit amour, dit respect. Malheureusement de nombreuses personnes, autant chez les pédophiles que chez les hétéros et les homosexuels, ont une notion de l'amour déformée et fausse. Ce qu'il y a, c'est que quand un pédophile est irrespectueux envers ceux qui les attirent sexuellement, les conséquences sont souvent bien plus graves.

Mais de nombreux hétéros et homos qui se permettent de juger les pédophiles et les pédosexuels sont plutôt mal placer pour le faire.
Le problème aussi, c'est que pour qu'un pédophile soit respectueux, il doit respecter le fait que celui ou celle dont il prétend être amoureux, ait un niveau de maturité souvent inférieur à lui. Ce qui implique de renoncer à des rapports sexuels, érotiques ou physiques que le pédophile aimerait pratiquer avec l'enfant car ce dernier risquerait de ne pas être assez mature pour y consentir pleinement et les apprécier sans que cela atteigne sa psyché et perturbe son développement sexuel et affectif.
C'est donc bien plus difficile pour certains pédophiles d'être respectueux. Mais ça n'empêche pas de nombreux pédophiles d'être respectueux et de tenir compte du fait que les enfants qu'ils aiment sont des enfants et se traitent comme tels. Et ça tombe bien, car les vrais pédophiles les aiment justement parce que ce sont des enfants, donc fréquemment, ils aiment le manque de maturité sexuelle aussi qui fait partie intégrante de l'enfance.

Pour répondre à la question thème de la section B,
la pédophilie est, j'en suis absolument certain, à la fois génétique (donc innée) et structurelle (donc acquise). Il s'agit d'une question de gouts naturels innés, mais il ne suffit pas d'avoir le gêne pour l'exprimer. Suivant la structure de l'individu, ce dernier peut devenir pédophile dû aux développement et exploitation de son attraction pédophilique naturelle, soit ne pas la développer et se contente dans ces cas là de l'exprimer de façon moindre. Certains trouveront les enfants attirants mais pas au point que ce soit sexuel. D'autres ne seront que peu attirés par les enfants, voir pas du tout. Car il y a bien d'autres facteurs aussi à prendre en compte dont notamment le facteur sentimentale qui peut suivant les sentiments d'attendrissement ou de répulsions favoriser le développement d'attraction pédophiliques ou au contraire les refouler, les censurer, les occulter.
C'est évidemment bien plus compliqué que ça, mais l'idée de base, c'est ça.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum