ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

C.1 – La sexualité bloquée – Ou faux pédophile, qu’est-ce que c’est ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

A ne pas confondre avec l’asexualité. Ce que j’appelle sexualité bloquée, n’est pas le fait de ne pas avoir d’attraction sexuelle. C’est le fait d’avoir une attraction sexuelle, hétérosexuelle ou homosexuelle bloquée à un certain âge. Comme par exemple un homme, bien qu’âgé de 40ans, n’est attiré par les femmes d’environ 20ans maximum. Je pense que dans ces cas là, il peut s’agir d’un besoin de se rajeunir, de rester jeune, voir de s’infantiliser. Dans d’autres cas, il peut s’agir d’une immaturité sexuelle, bien que cela puisse être lié avec ce que j’ai cité dans la phrase précédente.

Certains ont même une attraction sexuelle bloquée sur les enfants de 10ans. Pourtant, ça ne veut pas forcément dire qu’ils sont pédophiles, aussi étonnant que cela puisse paraître. Voir aussi le sujet 2.C.

Je pense qu’il y a beaucoup de vrais pédophiles, n’éprouvent pas forcément le besoin de s’infantiliser, mais aussi, voir surtout le besoin de jouer un rôle auprès des enfants, parents, amis, initiateurs, mentors, confidents. Donc plutôt des rôles qui ne peuvent être joués que par des personnes plus âgés qu’eux. Cela dit, il n’est pas rare que des vrais pédophiles cherchent en même temps à retrouver leur enfance à l’aide d’enfant qu’ils fréquentent.

En revanche, ceux que je qualifie de faux pédophiles, cherchent avant tout à s’infantiliser ou rester enfant. Ils manquent de maturité, mentalement, ce qui fait que l’attraction sexuelle et les critères d’attraction ne suivent pas au fur et à mesure qu’ils vieillissent.

Je pense que c’est assez compliqué. Le cas d’un hétérosexuel bloqué peut aider à comprendre, voir donc le sujet 2.B
Dans lequel, l’individu en question a ses critères d’attraction bloqués, principalement à cause de son manque d’évolution et du fait que malgré son âge de plus de trente ans, il en a mentalement 16.

Je pense que j’en rajouterai encore sur ce sujet là par la suite, car il y a encore beaucoup à dire.



Dernière édition par Dante (Admin) le Ven 22 Juil - 14:47, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

2 vrais ou faux pédophiles le Sam 4 Déc - 11:16

Dans le message traitant ce sujet, il me semble difficile de catégoriser les personnes. Y-t-il de faux pédophiles? A partir du moment où l'on s'intéresse de près aux enfants, c'est probablement parce qu'on recherche en eux sa propre enfance que l'on a quittée, la beauté physique que l'on a plus, même si cette dernière peut être compensée par une lumière intérieure. Vieillir fait peur à bien des gens (la pendule, qui dit oui, qui dit non.....) et se rapprocher de la pureté (?) de l'enfance est pour beaucoup un moyen de rester jeune d'esprit. Cela ne signifie pas que l'on soit pédophile, vrai ou faux, ou alors que l'on applique le sens étymologique du mot, qui, lui, n'a rien à voir avec le sexe.
Lorsque vous parlez de sexualité, quelle qu'elle soit, vous ne considérez le sujet que sur le plan physique et vous oubliez sans doute que l'on peut très bien entourer des enfants de tous les âges de son amour et établir des relations de confiance, sans pour autant qu'apparaissent des pulsions sexuelles.
Je ne crois pas, bien qu'il y ait des exceptions, que le fait d'entretenir des relations privilégiées avec des enfants, soit dû à une régression, à une envie d'être soi-même un enfant. Combien de ces relations débouchent-elles sur des amitiés durables ? Notre société actuelle semble nier la sexualité enfantine et a une peur bleue de l'érotisme enfant/adulte. A-t-elle peur d'être pédophile ?

Voir le profil de l'utilisateur

3 Sexualité bloquée ? le Sam 4 Déc - 12:39

La validité de cette théorie d'une sexualité bloquée me parait pouvoir être sérieusement mise en doute :

  • D'abord parce qu'elle suppose une évolution liénaire, qu'emprunteraient tous les individus et au cours de laquelle s'arrêteraient en route certains individus. Or les chemins de vie, y compris dans le développement de la sexualité sont très variés.

  • Ensuite parce que pour rester "bloquée sur les enfants de 10ans", il faudrait que la sexualité de chacun passe par une phase où il serait attiré par les enfants de certains pour qu'ensuite certains évoluent tandis que d'autrent en resteraient là. Or nombreux sont ceux qui n'ont jamais, même à l'époque où ils avaient ce même âge, ressenti une attraction sexuelle envers les enfants de 10ans.


D'après des observations personnelles, il semble en effet qu'il y ait différents types de pédophilie (avec possiblement diverses origines) mais aucune qui puisse être qualifiée de fausse.

Voir le profil de l'utilisateur
Vieillir fait peur à bien des gens (la pendule, qui dit oui, qui dit non.....) et se rapprocher de la pureté (?) de l'enfance est pour beaucoup un moyen de rester jeune d'esprit.
C’est vrai mais ça peut avoir aussi pour conséquence de les trouver plus attirant qu’une autre tranche d’âge. Les sentiments peuvent être plus forts pour une personne dont on aime la personnalité.

Vous êtes un peu contradictoire Jp45, dans vos propos que j’ai du mal à suivre. D’abord vous dîtes que
« A partir du moment où l'on s'intéresse de près aux enfants, c'est probablement parce qu'on recherche en eux sa propre enfance que l'on a quittée »
puis ensuite vous dîtes
« Je ne crois pas, bien qu'il y ait des exceptions, que le fait d'entretenir des relations privilégiées avec des enfants, soit dû à une régression, à une envie d'être soi-même un enfant. »
Vous voulez peut-être dire qu’on peut s’intéresser aux enfants parce qu’on recherche son enfance, mais que ce n’est pas pour ça qu’on est pédophile. Et qu’ensuite on peut (pédophile ou pas) entretenir des relations avec un enfant sans chercher à redevenir un enfant. Corrigez-moi si je me trompe, moi c’est ce que je comprends.
Je suis d’accord, mais le fait de vouloir retrouver son enfance aux côté d’un enfant peut selon moi, renforcer l’attraction envers les enfants et l’individu peut en développer une pédophilie, voir faire ressortir une pédophilie refoulée. Tout comme il y a par exemple, des hommes de 40ans, qui ont envie de rester jeunes et de s’amuser comme si ils en avaient 20, voir qu’ils ont la mentalité de jeunes de 20ans. Ils peuvent donc parfois être attirés par des jeunes femmes de 20ans, parce qu’elles correspondent à leur critères de mentalité, donc surement aussi de sentiments qu’ils veulent partager.
Ensuite pour la deuxième phrase, c’est vrai qu’il y en a qui ne cherchent pas leur enfance en fréquentant des enfants. Notamment les non pédophiles, je pense, cherchent autres choses, comme les éduquer, enseigner, les protéger etc…
Après c’est vrai que j’ai du mal à définir ce que j’appelle la vraie pédophilie. Je vais ouvrir un sujet la dessus.

•D'abord parce qu'elle suppose une évolution liénaire, qu'emprunteraient tous les individus et au cours de laquelle s'arrêteraient en route certains individus. Or les chemins de vie, y compris dans le développement de la sexualité sont très variés.
Il y a tout de même différentes phases, dans la maturation sexuelle et le développement des attractions et des sentiments, que « certaines » personnes ont en commun, même si elles le vivent sans doute différemment à un rythme différent. C’est peut-être justement ce rythme et cette façon de les vivre et les ressentir qui influent fortement sur certains individus à rester bloqués à un certain âge.

•Ensuite parce que pour rester "bloquée sur les enfants de 10ans", il faudrait que la sexualité de chacun passe par une phase où il serait attiré par les enfants de certains pour qu'ensuite certains évoluent tandis que d'autrent en resteraient là. Or nombreux sont ceux qui n'ont jamais, même à l'époque où ils avaient ce même âge, ressenti une attraction sexuelle envers les enfants de 10ans.
Les premiers sentiments et premières attractions commencent parfois à cet âge-là. Il n’est pas aussi uniquement question d’attraction sexuelle, il y a aussi les sentiments qui commencent des fois, souvent même je crois, avant les premières attractions sexuelles donc vers l’âge de 10ans. Les sentiments, j’en suis sûr, influent sur le développement d’une attirance sexuelle et vice-versa.
A noter que beaucoup de gens, même dans le milieu médical, prétendent que la pédophilie est toujours due à un blocage jusqu’à un certain âge. Ce à quoi, je ne suis pas d'accord.

Je pense que j’ai un peu mal fait le plan des sujets. En fait, il y a une pédophilie que je qualifie de « vraie », et qui se différencie pas mal de pédophilie due à ce genre de blocage et que je qualifie de fausse pédophilie.
Mais ce genre de blocage ne s’applique pas que vis-à-vis des enfants de 10ans. J’ai pris cet âge là, car elle correspond mieux au sujet du forum. Mais des tas de personnes ont ce genre de blocage vis-à-vis des adolescents ou des adultes aussi, comme le cas évoqué dans le sujet 2.B. Et je pense du coup, que les gens confondent ce genre de cas avec les cas des pédophiles pour lesquels justement, ce genre de blocage arrive selon moi rarement.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

5 Confus le Sam 4 Déc - 17:56

Moui... Tout ça reste quand même très confus et peu convaincant...

Dante a écrit:il y a aussi les sentiments qui commencent des fois, souvent même je crois, avant les premières attractions sexuelles donc vers l’âge de 10ans.
Quels sentiments ? On éprouve des sentiments depuis un très jeune âge, peut-être même depuis le début de l'existance. Je ne vois pas bien sur quelle base faire le lien entre ces sentiments et une quelconque attirance sexuelle.


Dante a écrit:Les sentiments, j’en suis sûr, influent sur le développement d’une attirance sexuelle et vice-versa.
Et qu'est-ce qui vous fait penser ça ? Ce lien amour/sexe a un lien assez fort avec le contexte social dans lequel nous évoluons et il est vite pris pour une évidence qu'il n'est pas.
Il est vraisemblable que les deux ne sont pas indépendants mais pour autant l'influence de l'un sur l'autre est difficile à quantifier. Les sensations en provenance du corps semblent au moins autant sinon plus importantes que la construction mentale qu'est le sentiment.


Dante a écrit:A noter que beaucoup de gens, même dans le milieu médical, prétendent que la pédophilie est toujours due à un blocage jusqu’à un certain âge.
Je vois quand même là une grosse confusion entre âge du sujet (le futur pédophile) et âge de l'objet (l'enfant qui les attire).
Cette théorie du blocage supposerait qu'on ne serait naturellement attiré que par les personnes de son âge et que tout décalage relèverait d'un blocage à un certain stade. Je ne vois pas de base solide à cette théorie : la simple observation des humains autour de nous montre que le fait d'être attiré par des gens de son âge est loin d'être une tendance naturelle et que ce qui pousse vers cette égalité d'âge des partenaires est bien plus la pression sociale (Cf. la réprobation des "gigolos" ou des "cougars") qu'une tendance intrinsèque.




A la limite, il est concevable que des personnes ne parvenant pas à développer du lien social avec d'autres personnes que les enfants fixent sur ces derniers leur désir sexuel et deviennent ainsi pédophiles. Le blocage serait alors non celui d'un développement du désir sexuel (supposément linéaire) mais celui d'un développement social qui, lui, semble mieux établi. Ce blocage du développement social induirait alors à son tour une attirance sexuelle exclusive ou majoritaire envers les seules personnes avec lesquelles ces personnes arrivent à construire des liens : les enfants. Cette explication d'une certaine forme de pédophilie parait mieux tenir la route que celle d'un désir sexuel déjà orienté vers les enfants quand le futur pédophile est lui-même un enfant, désir qui n'évoluerait pas par la suite.




Il reste que ce qualificatif de "vraie" par rapport à une autre pédophilie qui serait fausse est porteuse d'un jugement très subjectif. Il existe des pédophilies, différentes par leur origine ou leurs manifestations, mais rien dans ce qui nous été donné à lire jusqu'à présent ne justifie les qualificatifs de "vraie" ou "fausse". Il serait bon, pour défendre cette thèse, de démontrer en quoi certaines formes de pédophilies seraient plus fausses que d'autres.
Accessoirement ces mots "vraie" et "fausse" supposent une coupure nette entre ces 2 (pour simplifier) formes de pédophilies, netteté qui n'est pas non plus établie. Il est pratique pour appréhender un phénomène de définir des catégories qui regroupent les ensembles présentant un certain nombre de caractéristiques communes mais cela ne doit pas faire perdre de vue que la réalité des choses forme souvent un continuum et que des formes de transitions entre les différentes catégories existent presque toujours.

Voir le profil de l'utilisateur

6 pédophilie vraie ou fausse le Dim 5 Déc - 8:31

Il ne me semble pas qu'il y ait de contradiction entre le fait de rechercher son enfance (souvenirs) et celui de redevenir un enfant. En effet, pour une personne vieillissante, côtoyer des enfants, représente souvent une sorte de cure de jouvence, mais cela ne signifie pas que l'on REDEVIENNE un enfant. Il est un âge où la nostalgie peut apparaître et les enfants, avec leur spontanéité et leur naturel, peuvent représenter en quelque sorte un palliatif contre la peur de vieillir, de se retrouver seul, d'affronter la grande faucheuse qui, un jour ou l'autre, ne tardera pas à se manifester. On pourrait comparer ce privilège avec une recharge de batterie. Dans la plupart des cas, les enfants apprécient le contact avec des personnes pouvant être leurs grands-parents ; il s'établit souvent une complicité qu'ils n'ont pas avec d'autres adultes plus jeunes représentant souvent l'autorité (parents, enseignants, etc..). A mon avis, cela n'a rien avoir avec une quelconque pédosexualité. Si la relation est sincère et forte, elle a toutes les chances de perdurer. Elle peut très bien avoir commencé avec un enfant très jeune, 3 ou 4 ans, et ne pas prendre fin du tout. Donc, dans ce cas-là, la tranche d'âge n'a que très peu d'importance.

Voir le profil de l'utilisateur
Je parle de sentiments amoureux, qui peuvent fréquemment se manifester durant l’enfance, avant l’apparition des attractions sexuelles. Ce qui me laisse penser que les sentiments (toujours amoureux) favorisent, sans forcément déterminer, l’attraction sexuelle de l’individu.

Et qu'est-ce qui vous fait penser ça ? Ce lien amour/sexe a un lien assez fort avec le contexte social dans lequel nous évoluons et il est vite pris pour une évidence qu'il n'est pas.
Il est vraisemblable que les deux ne sont pas indépendants mais pour autant l'influence de l'un sur l'autre est difficile à quantifier. Les sensations en provenance du corps semblent au moins autant sinon plus importantes que la construction mentale qu'est le sentiment.

Selon moi, l’amour avec un grand A, serait celle qui conjugue à la fois l’attraction et les sentiments. On peut éprouver des attractions sans sentiments et inversement. Mais je pense qu’un homme par exemple, qui apprécie une femme sans éprouver une attirance particulière pour elle, mais ayant des sentiments pour elle, peut se mettre, par la force des sentiments, à trouver la personne de plus en plus attirante. Je dis que c’est une possibilité, il ne fait aucun doute que ce genre de chose arrive, tout comme l’inverse. Vous l’avez dit les deux ne sont pas indépendants, je ne dis que je peux les quantifier, mais ressentir l’un peut permettre de ressentir l’autre, même si ça n’arrive pas toujours.

Il ne me semble pas qu'il y ait de contradiction entre le fait de rechercher son enfance (souvenirs) et celui de redevenir un enfant. En effet, pour une personne vieillissante, côtoyer des enfants, représente souvent une sorte de cure de jouvence, mais cela ne signifie pas que l'on REDEVIENNE un enfant…
Je pense que ce genre de désir de rester jeune, influe sur la pédophilie à se développer ou à l’immaturité sexuelle provoquant un blocage. Je dis bien influe, ça ne veut pas dire que ça arrive tout le temps. Après tout, tout le monde est différent, certains sont sans doute plus enclins à développer une pédophilie que d’autres, suivant leur structure, vécus, façon de voir les choses etc… Mais je ne pense pas chez des grands parents qui sont déjà structurés contrairement à des enfants et adolescent dont la structuration est encore fortement en phase de construction. Et contrairement aussi à une personne par exemple de 40ans bloqué à la tranche d’âge d’environ 20ans, à cause de sa structure psychologique qui plafonne environ à l’âge de 20ans.
Mais je suis d’accord effectivement que toutes personnes désirant retrouver son enfance n’est pas forcément un pédophile et il y a effectivement une différence entre une personne désirant rester un enfant, ado, jeune etc… ce qui contribue à créer parfois le genre de blocage dont je parle et une personne désirant retrouver son enfance.

Il serait bon, pour défendre cette thèse, de démontrer en quoi certaines formes de pédophilies seraient plus fausses que d'autres.

N'oubliez pas de lire le sujet 2.C. J'y ai rajouté certaines choses.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
En gros pour résumer. Il y a des individus par exemple qui sont attirés par les jeunes filles de 10ans, parce que les jeunes filles de 10ans sont de sexe féminin, ce que recherche certains individus. Ce n'est pas de la vraie pédophilie, car c'est le sexe féminin et la féminité qui attire l'individu envers les jeunes filles de 10ans. Il s'agit donc d'hétérosexualité (à tranche d'attraction large) qui est l'attraction sexuelle envers le sexe féminin (pour les hommes).

Un vrai pédophile par contre qui est attiré par les jeunes filles de 10ans, il est attiré par le fait que ces jeunes filles sont des enfants. C'est l'enfance qui l'attire et l'excite sexuellement et non (ou pas uniquement) la féminité contrairement au cas précédent. Il s'agit donc de pédophilie qui est l'attraction sexuelle envers les enfants.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
A la limite, il est concevable que des personnes ne parvenant pas à développer du lien social avec d'autres personnes que les enfants fixent sur ces derniers leur désir sexuel et deviennent ainsi pédophiles. Le blocage serait alors non celui d'un développement du désir sexuel (supposément linéaire) mais celui d'un développement social qui, lui, semble mieux établi. Ce blocage du développement social induirait alors à son tour une attirance sexuelle exclusive ou majoritaire envers les seules personnes avec lesquelles ces personnes arrivent à construire des liens : les enfants. Cette explication d'une certaine forme de pédophilie parait mieux tenir la route que celle d'un désir sexuel déjà orienté vers les enfants quand le futur pédophile est lui-même un enfant, désir qui n'évoluerait pas par la suite.

A la limite? Pourquoi à la limite, je dirais que c'est tout à fait vrai. Le développement social contribue à la maturation sexuelle et exerce une forte influence sur le point de vu de l'individu, ce qui peut modifier ses tendances, ses attractions, via notamment une modification de ses sentiments. Celà équivaut à nouveau à une sorte d'immaturité. Le manque de rapports sociaux entraîne alors un manque de maturation, ce qui peut empêcher l'individu de créer des liens sociaux et donc amoureux avec des individus plus matures et donc se rabattre sur les enfants, les seuls effectivement, avec lesquels il arrive à établir des liens sociaux. Ce qui est donc en quelque sorte une sexualité bloquée aussi, car une maturation, que l'individu n'aurait pas vécu, pourrait lui permettre de mieux créer des liens avec des individus plus âgé et plus mature, donc plus adultes.

Je suis effectivement d'accord, que ce n'est pas si fréquent que ça et pas si naturel que ça de fréquenter des personnes du même âge que soit. Sauf qu'entre une personne de 40ans et de 20ans par exemple, le rapport peut rester facilement égalitaire et la différence de maturité se fait généralement beaucoup moins ressentir pour l'un comme pour l'autre qu'une relation entre un ado de 15ans et un gamin de 10ans. Entre ces deux derniers, la différence de maturité est beaucoup plus grande et c'est pourquoi de nombreux ados préfèrent fréquenter des partenaires au moins d'un âge similaire, non pas parce qu'ils sont du même âge, mais parce que la relation sera plus égalitaire. C'est ce que la plupart des gens cherchent quand ils cherchent une ou un partenaire. La maturation elle, se développe de façon linéaire, bien que chacun aille à son rythme.

Entre un enfant de 10ans et un ado de 15ans, le rapport est moins égalitaire, ce qui ne veut pas dire qu'il ne sera pas harmonieux, tant que le plus mature respecte le moins mature. Mais c'est aussi ça le problème avec ceux qui cherche un rapport d'échange, autant relationnel que sexuel, c'est que le rapport sera plus difficilement égalitaire et le plus mature devra se mettre au niveau du moins mature pour que la relation fonctionne.

Celà dépend après de ce que veut et attend le plus mature (donc généralement aussi le plus âgé), si le fait que le rapport ne soit pas égalitaire, qu'il soit plus fort, plus instruit, plus intelligent, plus mature que l'autre, lui procure un plaisir relationnel, le rapport lui plaira et il ira alors plus vers les enfants. Voir aussi le sujet sur les critères d'attraction des pédophiles. Les vrais pédophiles sont attirés souvent par le fait que les enfants leur soient inférieurs, au niveau force, maturité, connaissance, en bref, le fait que l'adulte puisse se valoriser auprès d'eux et parfois leur apporter un sentiment de sécurité, d'évolution, d'apprentissage, qui va plutôt dans un sens unique. Ca, c'est de la vraie pédophilie, car il s'agit d'un critère d'attraction vis à vis des enfants. Ces rapports inégalitaires ne peuvent être vécus qu'avec des enfants, moins mature. Certains pédophiles de 10ans d'ailleurs, ressentent un besoin de s'adultiser afin de mieux ressentir le contraste adulte/enfant et ainsi mieux ressentir cette inégalité entre eux et les enfants de leur âge.

Tandis que l'immature qui se rabat sur les enfants, est plus un hétérosexuel ou homosexuel qui n'a pas développer suffisamment ou correctement de rapports sociaux, lui ayant permis d'acquérir la maturité nécessaire à établir des liens sociaux et des sentiments envers des individus plus matures, donc plus adultes. Il établit donc des liens plus égalitaire avec des individus moins mature, mais qui sont plus proche de son niveau de maturité, comme des jeunes adultes, voir des ados et même parfois des enfants. Mais il s'agit dans ces cas là, d'un blocage, qui pourrait se débloquer, contrairement à celui qui est excité et attiré par des rapports inégalitaires.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Pour expliquer la fausse pédophilie, je prends un autre exemple plus explicite. Un homme homosexuel peut être attiré par un garçon de 10ans et donc ressembler à un pédophile qui aime les garçons de 10ans. Mais l'homosexuel aimera chez le garçon de 10ans sa masculinité, son phallus, son allure masculine. Tandis que le pédophile lui aimera son enfance, son visage d'enfant, son absence de puberté.

Un pédophile attiré par les jeunes garçons aimera souvent chez ses derniers la douceur du visage et de la peau, car cela fait partie des critères d'attraction envers l'enfance. Tandis que l'homosexuel qui est attiré par les jeunes garçons, lui, la douceur la peau de l'enfant lui sera indifférent, car ce n'est pas l'enfance qui l'intéresse chez lui mais sa masculinité. Cet individu n'est donc pas un pédophile, mais un homosexuel. C'est donc un "faux pédophile". Un individu pas attiré par l'enfance. Un pédophile est attiré par l'enfance, se focalise sur l'enfance et non la masculinité. Un homme attiré la masculinité, c'est de l'homosexualité, ce n'est pas de la pédophilie.

Quant à l'histoire de linéarité. Certains passeront par une phase où ils seront attirés par les enfants de 10ans et certains faux pédophiles resteront bloqués à cet âge là, non pas par pédophilie. Non pas parce qu'ils sont attirés par l'enfance, mais parce qu'ils sont immatures.

Mais il y a plusieurs facteurs qui rentrent en compte dans l'orientation sexuelle. Il y a les sentiments, les critères physiques et esthétiques, les besoins que nous avons et il y a les barrières psychologiques.

La plupart des individus, prenons les hommes développent des barrières psychologiques les empêchant d'être attirés par des individus de maturité supérieure et surtout inférieure. Par exemple un homme de 40ans, peut avoir aimé les filles de 16ans quand il avait 16ans. Mais souvent un homme en vieillissant se désintéresse des filles de 16ans, car le niveau de maturité n'est plus du tout le même et cela crée un blocage, une barrière psychologique qui fait que l'individu ne sera plus attiré par les filles de 16ans, même si elles possèdent la féminité et l'esthétisme qui lui plaîsent.

Maintenant il existe des individus qui ne développent pas les barrières psychologiques précitées. Et pour certains individus de 40ans pour rester dans le même exemple, cela peut faire qu'ils resteront attirés par les filles de 16ans, malgré une grande différence de maturité.

Je reprécise que dans la plupart des rapports amoureux et sexuels, les individus ont tendance à aller vers des partenaires de maturité plus ou moins équivalente. D'où le fait que souvent on se désintéresse des adolescentes quand on grandit alors qu'on avait tendance à être attiré par les adolescentes quand on est soi-même un adolescent.
En fait au niveau de ces barrières, il y a probablement aussi le point de vue que l'on a vis à vis de la différence d'âge. Par exemple,un homme de 40ans verra fréquemment une jeune fille de 16ans comme étant potentiellement sa fille, je veux dire comme pouvant être sa fille, ce qui bloque la aussi par barrière psychologique l'attraction sexuelle.

Maintenant, il existe aussi des individus qui lorsqu'ils avaient même 12ans et qu'ils commencent à s'éveiller plus à la sexualité, avec les premières éjaculations, ils ne sont parfois pas attirés par des filles de 10/12ans. Ils ne passent pas par une phase d'attraction envers les enfants peu voir pas pubères. Et donc ils ne restent pas bloqués à cet âge là ou n'évoluent pas vers des individus plus âgés et plus matures (puisqu'ils seront déjà attirés par plus âgés et plus matures). N'empêche que certains de ces individus peuvent quand même être attirés par les enfants peu ou pas pubères sans être pédophiles. En raison de barrières psychologiques qui ne se sont pratiquement pas développées, certains hétérosexuels, donc homme attirés par la féminité, peuvent se mettre à être attirés sexuellement par des petites filles. Non pas par pédophilie, mais par hétérosexualité. Ces individus seront attirés par la féminité chez les petites filles, mêmes très jeunes. Comme les barrières psychologiques qui ont tendance à pousser les hétérosexuels à être attirés par des individus de sexe féminin de maturité à peu près équivalent, ne se sont pas développées, ces hommes là seront attirés par la féminité, même chez les petites filles. Les barrières psychologiques créent aussi des facteurs de répulsion. Toujours chez les hommes hétérosexuels, ces barrières se développent souvent et provoquent alors un sentiment de répulsions chez ces hommes vis à vis des petites filles qui représentent plus des enfants que des femmes et bloquent alors l'attraction sexuelle. Mais chez un homme chez qui ces barrières n'existent pas ou un homme qui les avaient mais qui les a perdues, les facteurs de répulsion disparaîssent alors, l'individu passe outre ses barrières qu'il a développées et peut étendre son attraction hétérosexuelle jusqu'aux jeunes filles, voire mêmes les petites filles en voyant chez elles la féminité qui l'attire et ne plus y voir les critères de répulsion qui l'empêchaient de développer leurs attractions jusqu'aux enfants.

Ces facteurs de répulsions sont souvent la différence de maturité, un adolescent de 16ans hétérosexuel sera souvent peu attiré par une jeune fille de 12ans, même si cette dernière fait plus âgée, car le rapport en sera inégalitaire et les sentiments de l'adolescent ont des chances de ne pas pouvoir se développer et donc de l'empêcher d'être vraiment attiré par la fille de 12ans.
Les facteurs de répulsions peuvent être aussi comme dit plus haut, le fait de plus voir en une jeune fille (par exemple) une personne comme pouvant être son enfant que son partenaire sexuel ou amoureux,empêche aussi l'attraction sexuelle de se développer.
Et enfin, le plus gros facteur de répulsion, c'est l'enfance tout simplement. Un homme hétérosexuel qui verra chez une petite fille, plus de l'enfance que de la féminité, aura des chances de bloquer et d'être repoussé par la sexualité envers l'enfance car cela ira totalement à l'encontre à ses critères d'attraction. Un peu comme un hétérosexuel qui n'arrivera pas à considérer un homme éféminé comme une femme, il sera souvent repoussé par la partie homme de cet etre androgyne.
Mais un homme hétérosexuel qui n'a pas les barrières psychologiques précités pourra trouver attirant une petite fille en passant outre la barrière qui l'empêche de trouver les enfants repoussants sexuellement, et de trouver leur féminité attirante.

C'est aussi en partie pour cela qu'il existe des hommes qui abusent d'enfants sans être pédophiles et qui se croient malgré tout et qui sont et déclarent meme être sexuellement attirés par les petites filles, mais sans pour autant être pédophiles. Chez certains individus pour se satisfaire sexuellement, la présence d'un vagin représentant la féminité et le visage féminin suffisent à combler leur hétérosexualité et donc éventellement prendre du plaisir à abuser une petite fille alors qu'ils ne sont pourtant pas pédophiles. Ils ne sont pas pédophiles mais les rapports des tribunaux, des experts et compagnie diront souvent qu'ils le sont, car ils ne savent différencier la vraie pédophilie de ce genre de cas d'hétérosexuel qui ont étendu leur hétérosexualité jusqu'aux enfants.

Mais ces gens là, attirés par la féminité et non l'enfance, je le redis, sont de faux pédophiles. Car ils ne sont pas attirés par l'enfance mais par la féminité. C'est juste que dans leurs cas, leurs attractions envers la féminité s'étendent bien au delà des individus de maturité à peu près équivalente et que les barrières psychologiques créants des critères de répulsions qui empêchent la plupart des hommes hétérosexuels d'être attirés par la féminité des enfants ne se sont pas développées ou ont été détruites.
En bref, je le redis, un vrai pédophile est un individu qui correspond à la seule et unique définition de la pédophilie : "Un individu sexuellement attiré par l'enfance" et non pas "un individu qui est sexuellement attiré par des enfants", car il ne suffit pas d'être sexuellement par des enfants pour être un pédophile, il faut que ses critères d'attraction soient focalisés sur l'enfance.

Il doit y avoir plusieurs raisons pour qu'un individu voit ses barrières psychologiques se détruire, mais je n'en connais qu'une seule, c'est le dérèglement hormonal.
http://adep.etudiantforum.com/t84-d3-cas-soignables-dereglement-hormonal

Après certains diront que ça n'a pas d'importance de savoir si un homme est attiré par une enfant par pédophilie ou par hétérosexualité, car une enfant reste une enfant et donc ça reste grave. Si. Ca a beaucoup d'importance, car un faux pédophile ne possède pas du tout le même point de vue et les mêmes critères d'attraction qu'un vrai pédophile. Donc les deux ne se traîtent pas du tout de la même façon. Sans compter que la fausse pédophilie ne provient pas des mêmes origines que la vraie pédophilie. Savoir différencier un faux pédophile, d'un vrai est donc très important pour savoir comment empêcher un individu de passer à l'acte ou de le soigner éventuellement si il en a besoin ou de lui apprendre à gérer ses attractions et ses sentimens qui ne sont pas les mêmes non plus. Donc quand on a un individu sexuellement attiré par les enfants ou un pédophile en face de soi, il faut savoir à quelle catégorie il appartient afin d'agir plus efficacement.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum