ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Ouvrages de référence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Ouvrages de référence le Lun 26 Nov - 2:02

Bonjour,
Merci beaucoup pour ce forum très intéressant, sa lecture m'a aidé à me faire une opinion nuancé sur ce sujet qui est souvent simplifié à l'extrême dans notre société.
J'aimerais savoir si vous proposer des ouvrages de référence ou des lectures sur le sujet.
Prévoyez-vous publier un recueil ou un ouvrage éventuellement?

Merci

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Ouvrages de référence le Lun 26 Nov - 22:22

Bonjour et merci

Effectivement, je suis d'accord que la pédophilie est vraiment trop simplifiée dans notre société. Des tas de gens ne connaissent même pas la définition de la pédophilie. La définition actuelle du dictionnaire est même erronée.

C'est une bonne idée de faire un topic sur les oeuvres parlant du sujet.
Les oeuvres que je recommande :

Avant tout, le livre de Latifa Bennari, "Pédophilie, prévenir pour protéger".
La présidente de l'association l'ange bleu y a mis de nombreux témoignages, dont le sien en tant que victime de pédosexuel. Plus des témoignages d'autres victimes, que j'ai commenté dans les topics suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t88-m51-les-victimes-temoignage-de-said-une-victime-algerienne
http://adep.etudiantforum.com/t89-m52-les-victimes-temoignage-de-francois
http://adep.etudiantforum.com/t90-m53-les-victimes-temoignage-de-lucien-abuse-par-une-adolescente
Plus des témoignages de pédophiles passifs, que j'ai également commenté dans les topics suivants :
http://adep.etudiantforum.com/t94-e61-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-michel
http://adep.etudiantforum.com/t97-e62-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-stephane
http://adep.etudiantforum.com/t98-e63-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-d-arnaud
http://adep.etudiantforum.com/t110-e64-les-differents-types-de-pedophiles-pedophiles-passifs-temoignage-de-mickael
Je suis encore en train de travailler sur l'analyse de ce livre, c'est pourquoi je publierai bientôt le témoignage de Samuel, un autre pédophile passif. Le livre contient aussi des témoignages de pédosexuels que je commenterai prochainement.
Même si les cas de pédophiles et pédosexuels sont quelque peu triés sur le volet dans ce livre, ils ont le mérite de s'éloigner des clichés habituels et caricaturaux des pédophiles passifs et actifs que l'on voit d'habitude et permettent donc une approche différente et plus constructive de la pédophilie. Les témoignages contiennent aussi des reflexions intéressantes sur le sujet et sur la façon dont les gens perçoivent la pédophilie. Ce livre se veut donc particulièrement courageux et audacieux de révéler au lectorat des choses jusque là pratiquement jamais évoquées, voire cachées volontairement afin d'étouffer des parts de vérité qui dérangent la population. Le livre se révèle aussi humanisant et démontre que le but est de comprendre et d'être juste afin que les pédophiles ne passent pas aux actes et que le nombre de victimes diminue.


Ensuite il y a le livre "quand la porte s'ouvre".
Il évoque la façon de traîter les victimes d'abus sexuel durant l'enfance.
Bien que ce livre évoque au début les abus sexuels et les pédophiles de manières quelque peu abusives, en voyant le mal partout notamment, d'un côté ça se comprend, car c'est un livre destiné aux victimes et ceux qui veulent les aider. Des textes qui prennent la défense des pédophiles pourraient mettre mal à l'aise les lecteurs donc. N'empêche que moi je dis qu'il faut toujours dire ce qui est vrai et non égarer les victimes vers des idées fausses même si ça les soulage, ça agrandi leur confusion que de les mentir en disant par exemple "les pédophiles sont tous comme ça, c'est normal". Si le but est de soulager la victime, n'empêche que c'est lui mentir voire c'est peut-être même profiter de sa état de faiblesse pour lui croire quelque chose qu'on veut faire croire aux autres.
Mais cela dit, ce livre est riche en explication sur comment réagissent les victimes, ce qu'elles ressentent et comment on peut les aider. Ce livre contient notamment une méthode thérapeutique intéressante qui a bien fait ses preuves.
Je m'en suis inspiré pour écrire les dossiers sur les thérapies dans les topics suivants :
http://adep.etudiantforum.com/t62-m41-les-victimes-les-therapies-la-rupture-du-silence
http://adep.etudiantforum.com/t63-m42-les-victimes-les-therapies-de-victime-a-survivant
http://adep.etudiantforum.com/t64-m43-les-victimes-les-therapies-du-survivant-au-combattant
http://adep.etudiantforum.com/t65-m44-les-victimes-les-therapies-du-combattant-a-la-guerison


Il y a le livre "il m'aimait" de Christophe Tison.
C'est en quelque sorte l'autobiographie de l'auteur qui raconte son enfance où il a été pendant une longue période abusé sexuellement par un ami de sa famille, Didier.
Ce livre est assez choquant et décrit bien l'état d'esprit de l'enfant et de ce qu'il ressent vis à vis des rapports sexuels qu'il a vécu et de ses sentiments qui oscillent entre hostilité et sympathie pour son abuseur. Ca n'a pas l'air comme ça, mais c'est souvent un détail qui échappe à pas mal de gens que les victimes n'éprouvent pas que de la haine, de la rancoeur, de la peur envers leurs abuseurs, il y a fréquemment aussi un attachement pour lui. Je ne me souviens plus très bien du livre, mais je pense que je vais le relire et le commenter dans un dossier un des ces jours. Une scène qui m'avait particulièrement marqué, c'est quand l'enfant s'est mis à brutaliser son chat car celui-ci lui faisait du charme pour obtenir de lui de l'attention. L'enfant a alors assimulé cela à la méthode de son abuseur et a donc réagi violemment envers l'animal.


Ensuite il y a le livre "qu'est-ce que la pédophilie" de Serge André.
L'auteur qui était médecin (décédé aujourd'hui) prétend répondre à la question de ce qu'est la pédophilie.
Le problème est que non, il n'y répond pas contrairement à ce qu'il prétend. En effet, il ne fait que reprendre les grandes lignes d'un roman autobiographique d'un pédosexuel. Le cas de ce pédosexuel est néanmoins intéressant et le livre du coup peut apprendre pas mal de chose. Mais l'auteur a tendance à généraliser le cas de ce pédophile actif alors que son autobiographie ne raconte la vie que d'un seul pédophile et qui ne correspond pas forcément du tout à d'autres pédophiles. Mais l'auteur semble parfois, malgré un certain recul assez présent, essayer de nous faire croire que les pédophiles agissent à peu près tous comme celui dont il reprend et commente les lignes.
Néanmoins je répète que ce livre apprend certaines choses, mais peut-être plus à travers les lignes reprises du roman du pédophile actif. Ce dernier d'ailleurs évoque des expériences sexuelles quand il était enfant avec des femmes. Ce qui inhabituel.
J'évoque ce livre et certains passages dans ces deux topics consacrés aux pédophiles pervers :
http://adep.etudiantforum.com/t66-e41-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-pervers-autobiographie-d-un-pedophile-pervers
http://adep.etudiantforum.com/t67-e42-les-differents-types-de-pedophiles-les-pedophiles-pervers-la-perversion-pedophile-qu-est-ce-que-c-est


Non pas que je recommande ce roman là, mais la lecture en est surprenante. Roy de Roger Peyrefitte.
Roger Peyrefitte était un pédéraste qui aimait les adolescents. Ce n'était donc pas vraiment un pédophile, mais des pédophiles peuvent se retrouver dans certains de ses romans, dont celui-ci ou alors à défaut de s'y retrouver, ils peuvent y trouver un intérêt à le lire.
Ce roman évoque un adolescent de 13ans, qui s'appelle Roy dans les années 1970 et qui découvre et explore sa sexualité avec des camarades de classe, des filles et le sherrif de la ville.
Ce roman met donc en scène la découverte de la sexualité d'un adolescent et des rapports que l'on peut considérer comme pédosexuels avec le sherrif de la ville qui paye Roy pour l'initier sexuellement.
Difficile de dire si ce roman est réaliste ou pas, en tous cas il est difficile à lire pour certains et le personnage de Roy est quand même assez particulier dans sa façon d'agir et de découvrir la sexualité. Pour se satisfaire sexuellement, il n'hésite pas à manipuler ses camarades et même le shérrif qui le prostitue en quelque sorte, se fait plus manipuler par le jeune adolescent qui tire plus profit de lui que le contraire. C'est pourquoi certains trouveront ce roman grotesque, d'autres le trouveront intéressant car les sujets de la pédophilie et sexualité des jeunes ados, sont traités sous un angle très inhabituel.
Ce roman met aussi en avant la repression de l'homosexualité de l'époque.


Du même auteur donc Roger Peyrefitte, un roman et film intéressant et moins glauque, les amitiés particulières.
Roman quelque peu autobiographique mettant en scène George 14ans, dans une école catholique pour garçons, qui tombe amoureux d'Alexandre, un garçon de 12ans. Tous les deux vivent une relation oscillant entre amitié et découverte de l'amour. Mais ils sont contraints de le faire en cachette.
L'auteur raconte à travers le personnage de George une partie de sa vie et donc aussi la découverte de ses sentiments pédophiles ou pédérastes.
Le roman a été adapté en film qui a été bien évidemment très controversé en 1964, il avait été interdit au moins de 18ans alors que le film ne montre aucun rapport sexuel ni même sensuel, mais le rapport entre les deux garçons est plus ou moins apparenté à l'homosexualité qui était très réprimée à l'époque.
Il évoque donc le genre de relation qui peut se développer entre deux garçons qui découvrent leurs sentiments, leurs attractions et qui se permettent l'un à l'autre de se découvrir davantage.


Un autre film courageux mais un peu maladroit, c'est woodsman (le bucheron) connu aussi au Québec sous le titre de "la peur du loup" avec Kevin Bacon.
J'en parle déjà dans le topic suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t40-i2-la-mediatisation-de-la-pedophilie-pedophilie-a-la-television
Je résume vite fait ici que le film a le mérite d'être centré sur un pédophile, bien interpreté par Kevin Bacon. Un pédophile attiré par les jeunes filles, aussi hétérosexuel, donc non exclusif mais visiblement préférentiel. Pas assumé, qui a été actif, qui semble être compulsif.
Le pédophile en question tente de lutter contre ses pulsions et aimerait pouvoir changer et ne plus être pédophile. Le film est donc plutôt humaniste et évite la caricature du pédophile inconscient et dépourvu de sentiments au profit d'un pédophile souffrant et sûrement plus à plaindre qu'à condamner.
Mais le film se révèle aussi quelque peu maladroit par moment. Le personne qui attire les enfants dans sa voiture à la sortie de l'école primaire avec des bonbons par exemple. Le pédophile pourtant non exclusif, qui semble incapable de se contenir, semblant essayer de révéler que les pédophiles sont forcément dangereux et compulsifs alors que ce n'est heureusement pas le cas.
Un film à voir quand même et qui a le courage de montrer le problème de la pédophilie sous un angle plus humain et moins caricatural.


Toujours avec Kevin Bacon mais ce coup-ci un film aussi réalisé par Kevin Bacon, Loverboy.
Pareil, ce film j'en parle dans le topic suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t40-i2-la-mediatisation-de-la-pedophilie-pedophilie-a-la-television#236
Je résume juste que c'est l'histoire d'une mère solo, interprêté par Kyra Sedgwick qui est la femme de Kevin Bacon et qui joue aussi dans woodsman. Cette mère solo ne veut pas d'un mari, ne veut pas d'un amoureux, tout ce qu'elle a toujours voulu, c'est un fils. Dans la plus grande partie du film, on la voit donc avec son fils de 6ans, Paul. Sa mère l'aime mais devient de plus en plus possessive et ne supporte pas que son fils aille à l'école ou qu'il se trouve une image paternelle.
Le film à défaut d'évoquer la pédophilie, met en tous cas en scène un instinct parental trop fort et un amour exacerbé pour un enfant au point d'en venir à la folie. Ce qui n'est pas si éloigné de certaines formes de pédophilie. Certains pédophiles sont des individus qui ont un instinct parental trop fort et qui ont des sentiments tellement forts pour les enfants qu'ils en viennent à en éprouver un plaisir non seulement visuel, sentimental mais aussi sexuel à leur approche et leur contact. En bref, ce film semble mettre en scène une mère amoureuse de son fils avec un rapport donc limite incestueux.


Et en parlant de mère qui semble amoureuse de son fils, il y a aussi le film français "mon fils à moi" avec Nathalie Baye.
J'évoque ce film dans la partie 3 du topic suivant :
http://adep.etudiantforum.com/t56-b4-la-pedophilie-est-elle-naturelle-les-parents-castrateurs
La mère de ce film semble aimer son jeune fils, Julien, mais quand ce dernier grandit, commence à s'éloigner de sa mère, commence à fréquenter des filles, commence à se raser en bref quand le jeune Julien se désinfantilise, sa mère se met à le hair. Elle devient de plus en plus dure avec lui, devient de plus en plus haineuse, possessive et violente. Un peu comme si elle en voulait à son fils de lui avoir pris le petit fiancé qu'elle aimait avec qui elle aimait jouer, danser et sortir.
On peut donc y voir à nouveau certaines analogies avec la pédophilie. On rappelle que pédophilie, c'est pédo qui veut dire enfant et phile qui veut dire aimer. La mère du film aime l'enfant parce que c'est un enfant et veut qu'il reste un enfant et pour cela elle l'infantilise et le force à rester enfant.
Le film est cela dit un peu décevant, notamment la fin qui est complètement ratée. La fin alternative était meilleure bien que pas terrible non plus.


Mais il y a aussi des films intéressants sur les victimes aussi, tel que girl next door.
Et là ce film met en scène une victime des plus mémorables. Une adolescentes violée et torturée pendant des jours par sa mère adoptives et un groupe d'enfants.
J'en parle dans le topic suivant dans le dernier paragraphe :
http://adep.etudiantforum.com/t49-f7-les-pedocriminels-les-enfants-pedosexuels
Ce film est tiré d'une histoire vraie. Il est réaliste et d'une extrême violence. Mais personnellement, moi je trouve que d'un autre côté, ce film est une accumulation de scènes de sauvageries gratuites. Bon le but est de retranscrire le calvers endurée par la jeune femme mais il aurait été plus intéressant aussi que le film soit plus riche en reflexion. Genre qu'il nous fasse reflechir sur le pourquoi les enfants pourtant agés genre de 10 à 12ans violent tous et torturent la pauvre fille. Mis à part un jeune garçon sur qui l'histoire est plus ou moins centré qui lui, on ne sait pas pourquoi non plus, ne réagit pas de la même façon et tente de venir en aide à la fille. Le film en aurait gagné à être plus intéressant et à susciter davantage la curiosité et la reflexion mais au lieu de ça, on se contente de voir la fille souffrir mille tourments pratiquement du début à la fin du film (et ce n'est pas un court métrage).
Bref, ce que je trouve intéressant dans ce film et dans cette histoire dite vraie, c'est que cela met en scène de jeunes enfants pervers, vicieux et violeurs. Moi personnellement, ça m'intrigue que ce genre d'enfants puisse exister. Mais le film ne fait que se focaliser sur la barbarie des scènes et c'est fort dommage.


Un autre film centré sur des victimes, mysterious skin, avec Joseph Gordon Levitt.
Ce film met en scène deux adolescents qui ont été abusés sexuellement par leur coach de base-ball vers l'âge de 8ans. Plus tard, les deux adolescents vivent chacun de leur côté une façon différente ce qui leur est arrivé. L'un des deux se prostitue, ce qui donne des scènes particulièrement crues et réalistes. Tandis que l'autre a en quelque sorte oublié ce qui lui est arrivé mais revit cet évènement à travers des rêves et des souvenirs angoissants où il se voit notamment enlevé par des extraterrestres.
Film assez intéressant et réussi qui montrent deux réactions différentes vis à vis d'abus sexuels. Et deux réactions qui s'éloignent des clichés habituels de victimes fragiles et émotionnellement instables. C'est bien sûr comme ça que de nombreuses victimes réagissent, mais ce film évoque deux façons de réagir bien différentes et peu connues, donc intéressantes. L'un qui se retrouve hypersexualisé et qui donc se prostitue, certainement aussi parce qu'il considère qu'il est bon à avoir des rapports sexuels avec des mecs, car il se prostitue avec des hommes. Il réagit aussi parfois violemment, notamment dans une scène assez choquante de son enfance peu après avoir été abusé. Le deuxième adolescent lui évoque le cas de la victime qui a refoulé son abus sexuel mais qui ne peut entièrement l'oublier et donc le revit sous une forme déguisée. Ce qui est davantage angoissant, car il ne sait même pas pourquoi il fait ses rêves, ni d'où les angoisses lui viennent.
A noter que j'ai vu ce film il y a fort longtemps et je ne me rappelle pas de grand chose. Il se peut donc que je me trompe vis à vis de ce que je raconte la.


En ce qui me concerne, oui, je suis effectivement très tenté d'écrire un ou des livres sur le sujet, afin de partager ce que j'ai appris, ce que je crois savoir et un peu comme le fait l'ange bleu, pour que la société et les gens comprennent mieux la pédophilie, les abus, les victimes etc... afin que le problème soit traité de manière plus constructive au lieu de faire comme certains comme le psychiatre Québecois Mailloux, prétendu spécialiste, qui veut castrer tous les pédophiles et qui estiment que c'est la seule solution.

Mais pour écrire un livre, ce que j'essairai de faire un jour, il faut d'abord que j'écrive mieux, car je n'écris pas très bien. Mais ça à la rigueur je peux me faire aider. Et il faut surtout que j'ai plus de connaissances, car pour l'instant, j'estime que je n'en ai pas assez et il y a encore pas mal de points sur lesquels je suis sceptique. L'avantage avec un forum comme ici, c'est que quand je comprends quelque chose ou quand je réalise que je me suis trompé, je peux rectifier ou rajouter les textes. Tandis que si j'écris un livre et qu'après je découvre qu'il y a des détails que j'ai oubliés ou que j'ignorais ; ou que j'ai fait une erreur, je ne pourrai pas le rectifier sur un livre imprimé et commercialisé. Mais je compte bien essayer de regrouper ce que j'ai écris ici et d'en faire un ou plusieurs livres en effet. Là où ça se complique un peu aussi, c'est que je fais référence et je cite fréquemment des extraits d'autres livres (qui ne m'appartiennent pas). Ici dans ce forum encore ça va, car je travaille sur ce forum gratuitement, mais avec un livre, j'en tirerais un profit financier et donc on pourrait m'accuser de vol.

Si vous voulez faire un commentaire, si vous êtes d'accord ou pas sur tel ou tel sujet, n'hésitez pas.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum