ADEP

ADEP veut dire Association pour Débats et Etudes sur la Pédophilie. Il s'agit donc d'un lieu pour débattre et étudier la pédophilie et surtout les pédophiles. FORUM INTERDIT AU MOINS DE 16ANS

anipassion.com

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

N.4.0-L'homosexualité - Dossier complet sur les droits des homosexuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]


Introduction :

Ce topic est plutôt hors sujet par rapport au thème principal du forum qui est la pédophilie. Mais à l'approche du vote pour le droit des homosexuels de se marier, je tiens à m'exprimer là dessus. Notamment aussi parce que les forums MSN me censurent sans cesse. Les forums MSN ont l'air d'avoir un très fort parti pris. En effet, les forumers MSN sont souvent homophobes et racistes et ceux qui s'opposent à l'homophobie et au racisme sont fréquemment censurés.

Alors pour les droits des homosexuel(le)s de se marier et d'adopter des enfants. Pour donner la version courte, j'y suis entièrement favorable.

De quel droit devrait-on interdire deux personnes qui s'aiment et se respectent de s'unir maritalement? Ne sommes nous pas dans un pays d'égalité et de liberté? Tous les êtres humains devraient avoir le droit de se marier avec qui il veut du moment que l'époux ou épouse est une personne consentante. Demain si mon voisin se marie avec un homme, quelle conséquence cela aura sur moi? Qu'est-ce que ça peut me faire? En quoi ai-je mon mot à dire? En quoi la société a son mot à dire? Ce que font les homosexuels, cela ne regarde que eux. Nous n'avons pas à les priver des mêmes droits dont doivent bénéficier égalitairement chaque honnêtes citoyens. En effet priver du droit de mariage une personne parce que son partenaire est un peu différent, c'est priver cette personne de ses droits et la traîter inférieurement.

Union différente?

"Le mariage doit être entre un homme et une femme, point barre."
Ca c'est le discour classique des gens qui s'offusquent du mariage homosexuel. Le plus navrant, c'est que c'est dépourvu d'argument. Une phrase qui impose un point de vue et qui se conclut par "point barre", sans explication, sans argumenter. Comme la plupart des gens qui souhaitent et se considèrent comme étant supérieurs. Comme quand on disait il y a encore quelques décennies, "les noirs sont inférieurs aux blancs, point barre". Pas d'argument, rien, juste une affirmation catégorique pronant l'infériorité des uns et la supériorité des autres.
Le mariage entre un homme et une femme, c'est une définition personnelle du mariage. Tout le monde n'est pas obligé d'adhérer à cette définition. Après tout il y a des mariages forcés qui existent, mais on ne dit rien parce que ces mariages respectent la tradition d'unir un homme et une femme?
Qu'est-ce que le mariage? Le mariage, c'est une union symbolique entre deux personnes consentantes, qui s'aiment et se respectent et qui font le serment de rester unis et fidèles jusqu'à la mort. C'est aussi une loi qui permet en cas de disparition de l'un des conjoints d'hériter de ses biens et de la garde des enfants. Il y en a beaucoup qui disent que le PACS suffit et que les homosexuels doivent s'en contenter, alors que le PACS au niveau succession, serment de fidélité et garde d'enfants ne donnent pas les mêmes droits. Y'a-t-il besoin que ce soit un homme et une femme pour s'unir dans l'amour, pour se respecter, pour faire le serment de rester fidèles? Il suffit de deux personnes consentantes qui s'aiment et se respectent peu importe leurs sexes, classes sociales ou autres.

Certains extrémistes vont jusqu'à raconter des absurdités comme quoi si on autorise le mariage homosexuel, bientôt on autorisera la polygamie (n'est-ce pas Madame Lepen) et le mariage pédophile et zoophile. Mais c'est sans compter sur la légitimité du mariage qui est d'unir deux êtres consentants, qui s'aiment, se respectent et font le serment de rester fidèles.
Donc, le mariage homosexuel ne débouchera pas du tout sur la polygamie contrairement à ce que veut faire vulgairement et hypocritement croire Marine Lepen et les extrémistes. Car le mariage restera un serment de fidélité entre les deux époux. Cela restera une union entre deux êtres qui s'aiment et se respectent, donc cela ne débouchera pas du tout non plus sur le mariage pédophile et encore moins zoophile. Car le mariage avec un enfant n'est pas un mariage respectueux, car ce dernier ne peut y consentir et un animal encore moins. En fait en y reflechissant bien, le mariage homosexuel, ne sera en rien différent du mariage hétérosexuel. D'ailleurs ce n'est pas le but, le but c'est juste que les homosexuels aient les mêmes droits, de jouir des droits de successions, de gardes d'enfant et du serment de fidélité. Deux homosexuels se mariant auront les mêmes droits et mêmes interdits que deux époux hétérosexuels, ils devront rester ensembles et fidèles l'un à l'autre.

Quelles seront les conséquences de la légalisation du mariage homosexuel?

Demain, on légalise les mariages homosexuels, quelles conséquences cela aura sur les hétérosexuels? Aucune. Les hétérosexuels auront toujours les mêmes droits, ils pourront toujours se marier avec le sexe opposé et fonder une famille comme cela leur plait. Rien ne les obligera à se marier avec le sexe identique. Cela parait caricatural, mais à lire certains homophobes, on jurerait que cela leur fait peur. Les droits seront juste les mêmes pour tous. Et pas uniquement réservés aux hétérosexuels comme si ils étaient une race supérieure et comme si ils méritaient d'être mieux traités et d'avoir plus de prévilèges que les autres. Au nom de quoi?

Au nom de la nature certains prétendent. En effet, certains extrémistes affirment que les homosexuels sont contre-natures et représentent donc une menace pour la société car il ne faut pas aller à l'encontre de la nature. Mais moi je dirais à ces gens là, vous ne voulez pas aller à l'encontre de la nature? Très bien, mais dans ce cas ne vous arrêtez pas aux relations amoureuses, ne soyez pas hypocrites et arrêtez de conduire des voitures et déplacez vous à pied comme la nature vous le demande. Arrêtez de cuire votre nourriture et mangez là crue comme la nature vous demande de le faire. Arrêtez de faire l'amour avec votre conjoint(e) et faites le uniquement pour vous reproduire, comme la nature vous le demande. Arrêtez de vous soigner quand vous tombez malades, laissez faire la nature et laissez vous mourir. La nature vous dira merci. La nature n'est qu'un vulgaire prétexte, croyez vous vraiment que la nature nous remerciera d'interdire les homosexuels de se marier? Cela n'empêchera pas les homosexuels d'exister, cela fera juste qu'ils seront traités inférieurement or il n'y a pas de raisons de faire des différences entre les êtres. Si nous voulons que notre société soit harmonieuse, il faut que nous nous respections entre nous et qu'il n'y ait pas d'être supérieurs ou inférieurs. Traîter les homosexuels d'êtres inférieurs, c'est les inciter à les mépriser, voir à les hair. Et le mépris et la haine, dans la nature humaine (la vraie cette fois), cela entraine aussi mépris et haine. Et le mépris et la haine entraine la violence, voir la guerre. Combien de guerres ont débutés par incitations aux mépris envers des gens différents, considérés comme inférieurs?
Pour qu'une société soit harmonieuse, il ne faut faire aucune différence entre les êtres. Que chacun ait les mêmes droits et mêmes interdits. Que chacun laisse les autres faire ce qu'ils veulent tant qu'ils ne manquent pas de respect aux libertés d'autrui. Or, en interdisant les homosexuels de se marier et de jouir des droits qui en découlent, on empiète sur leurs libertés de s'aimer et d'être traités à égalité, alors que eux en se mariant, ils n'empièteraient sur aucune liberté d'autrui.

Les traditions alors?

Après certains disent que la tradition veut que le mariage se fasse entre un homme et une femme. D'accord, la tradition dit cela en effet. Mais je redis que pour qu'une société soit harmonieuse, il faut que nous nous respections tous. Or imposer une tradition, une culture, une religion... ce n'est sûrement pas faire preuve de respect. En effet, une culture, une religion, une tradition, ça se partage avec ceux qui veulent y adhérer, ça ne s'impose pas. Sinon c'est la dictature et on se retrouve alors priver de liberté de penser.
En effet certains disent que les traditions sont importantes et unissent les êtres. Oui en effet, utilisées intelligemment, les traditions, cultures et religions peuvent unir les êtres et créer des liens, c'est vrai. Mais quand on les impose, c'est le contraire, les traditions, religions et cultures brisent les liens entre les gens qui font alors attention à ce qui les sépare, alors que le mieux serait plutôt de faire attention à ce qui nous rapproche. Par exemple un amoureux hétérosexuel peut-être opposé à un amoureux homosexuel, car il considère que ce dernier est différent, pas normal etc... Alors qu'un amoureux hétérosexuel qui aime et respecte la personne qu'il aime aura ce point commun avec l'amoureux homosexuel qui lui aussi aura une personne qu'il aime et respecte. Cela devrait les rapprocher si les deux font l'impasse sur le fait qu'ils ont des critères d'attraction différents. Si les traditions unissent et permettent aux gens de se respecter, tant mieux, mais si c'est pour qu'ils se méprisent les uns les autres, alors au diable les traditions. Surtout que encore une fois, personne n'oblige les hétérosexuels à abandonner leurs traditions de se marier avec le sexe opposé et de fonder une famille comme ils le veulent, donc ils n'ont pas à obliger les autres qui ont des traditions différentes à adhérer aux leurs. Personne ne les empêche de conserver leurs traditions entre eux, en tous cas pas les homosexuels qui ne demandent pas à être traités supérieurement, mais égalitairement et qu'on les laisse vivre en paix.

La France trop conservatrice

Le problème est aussi donc que la France est un pays hyperconservateur, qui tente d'imposer sa culture et ses traditions. Mais les conservateurs sont donc égoistes et considèrent leurs traditions et cultures comme devant être imposées au détriments de la liberté d'autrui d'adhérer aux traditions et cultures qui leur plaisent. C'est justement le fait que les français aient des cultures et traditions différentes entre eux qui fait la richesse de ce peuple. Cela fait que chacun a le choix de découvrir et de choisir sa religion, ses traditions, sa culture, ses gouts artistiques, culinaires, musicaux, cinématographiques... Alors que par exemple, si on ne devait imposer que la culture française, alors nous n'aurions plus le droit d'écouter une musique étrangère, de regarder un film étranger, nous serions obligés de fêter chaque fête chrétienne (car la France est chrétienne), en bref, nous n'aurions plus de liberté. Tout ça pour quoi? Pour faire plaisir aux conservateurs qui se considèrent supérieurs aux autres et qui veulent alors imposer leurs cultures et leurs traditions? Alors que si ces derniers préfèrent rester chrétiens et n'écouter et regarder que de la musique et films français, rien ne les en empêche. Il en va de même pour la tradition de se marier avec le sexe opposé. Cela prive de liberté d'être, de penser et empêche l'épanouissement de tous, tout comme quand on impose le christiannisme par exemple, cela prive de choix, de découvrir, de moyens de s'épanouir à la population et certaines personnes qui pourraient préférer une autre religion (ou pas de religion du tout) ou se marier avec qui ils veulent (du moment que c'est réciproque) ne trouveront alors pas chaussures à leurs pieds.

Certains homophobes vont jusqu'à dire que les homosexuels sont des minorités, je suis d'accord jusqu'ici, environ 5% de la population est homosexuelle. Et que donc en tant que minorités, ils se doivent de se soumettre à la majorité! Ce qui est une fois de plus inadmissible d'entendre cela. Autrement dit, ces gens estiment que c'est la loi du plus fort qui prime et que ce dernier sous prétexte d'être le plus fort doit imposer ses traditions, lois, religions etc... Une fois encore, cela donnerait la dictature et l'anarchie. Minorités ou pas, les homosexuels, les juifs, les musulmans, les noirs, les arabes, les asiatiques et mêmes les pédophiles et autres minorités n'ont pas à être traités inférieurement tant qu'ils respectent les libertés d'autrui.

Notez qu'il y a des homosexuels et des gens qui se font passer pour des homosexuels, mais bon il y a forcément des homosexuels qui sont contre le mariage homosexuel. J'ai même vu quelqu'un qui se disait homosexuel et qui disait qu'avec le mariage et l'adoption, les homosexuels voulaient bêtement copier les hétérosexuels alors qu'ils n'ont pas le faire car ils ne sont pas normaux. Peut-être qu'il est gay ce type, mais si oui, il est clair qu'il ne l'assume pas, c'est dommage pour lui, car ce n'est pas en se considérant comme anormal que son homosexualité partira et encore moins en pronant l'inégalité entre les homosexuels et les autres. Et les homosexuels ne veulent pas copier les hétérosexuels, cela est un discour hypocrite qui tend à marquer de fausses différences entre les deux. On en revient à nouveau au fait que les gens notamment les plus méprisants, en viennent à plus faire attention à ce qui sépare les gens au lieu de faire attention à ce qui les rapproche, surtout que comme dit plus haut en fait les homosexuels ne sont pas si différents des hétérosexuels. Donc ce n'est pas copier les hétérosexuels que de vouloir se marier et avoir des enfants, c'est surtout que les homosexuels ont des besoins similaires aux hétérosexuels et que eux aussi veulent que leur amour aussi sincère et réel que les amours hétérosexuels soit reconnu et qu'ils veulent tout autant que les hétérosexuels, avoir des enfants et l'élever dans l'amour avec leur conjoint avec qui ils veulent partager le bonheur d'être parents.

Et encore une fois, les homosexuels qui sont contre le mariage homosexuel et l'adoption, c'est leur droit. Mais dans ce cas, qu'ils ne se marient pas avec le sexe identique et qu'ils n'adoptent pas, rien ne les oblige à le faire, mais ils n'ont pas à empêcher les autres de le faire et d'empiéter sur les libertés d'autrui et inciter à l'inégalité, car cela est un manque de respect. Il ne faut faire aucune différence entre les êtres, sauf la distinction entre les respectueux et les non respectueux. Les non respectueux, à défaut de ne pas mériter le respect, méritent en tous cas d'être maintenus à l'écart, car ils menacent l'équilibre et l'harmonie entre les gens qui eux cherchent à se respecter entre eux.
Dans l'éducation des enfants, quand un enfant est agité et pousse un groupe d'enfants à faire des bêtises, on isole l'enfant du reste du groupe jusqu'à ce qu'il se calme et qu'il comprenne qu'il s'est mal comporté. La même chose devrait être faite avec les adultes. Le irrespectueux qui poussent les autres à manquer de respect aux autres devraient être maintenus à l'écart, le temps qu'ils apprennent à respecter les autres.

Un certain Nicolas Sarkozy a dit un moment, "il faut savoir d'où on vient, sinon on ne peut pas savoir où on va." Ce qui est vraiment affligent d'entendre ça d'un président de la république qui nous prend pour des choux-fleurs. Vous plantez des choux-fleurs, ils deviendront des choux-fleurs, parce que leurs racines sont celles de choux-fleurs. Mais nous les humains, ce n'est pas à nos racines, donc d'où on vient, de décider d'où nous devons aller et de ce que nous devons devenir. Ce n'est pas parce que nous venons d'une famille de chrétiens, de médecins hétérosexuels par exemple, qu'il faut que nous soyons chrétiens nous aussi, que nous devenions médecins et hétérosexuels. C'est absurde, le choix est nôtre, ce n'est pas à nos racines de décider et de nous priver de liberté. Mais ce genre de discours refletent très bien le conservatisme égocentrique qui pousse les gens à agir suivant leurs origines et non suivant ce qui leur convient, afin de les obliger à adopter un comportement typé français. Alors que là où nous devons aller, c'est là où l'on se sent le plus à l'aise et non là d'où on vient alors que là d'où on vient, ça n'a aucune importance. Imaginez un peu qu'on vous dise par exemple que vous venez d'une famille de chrétiens, vous allez vous comporter en chrétien juste parce que vous venez d'une famille de chrétiens? Mais un beau jour, vous apprenez que vos vrais parents étaient en fait musulmans, vous allez changer d'avis et vous diriger vers l'islam sous prétexte que vous devez aller là où vos origines vous disent d'aller? C'est complètement absurde. Il y a certains choix personnels qui sont très importants car ils déterminent pratiquement ce que nous allons devenir et qui auront un impact sur toute notre vie et c'est à nous de prendre ces décisions, pas à nos racines.

L'homosexualité est une menace?

On dit que l'homosexualité est une menace et que la mariage homosexuel est un pas vers le déclin et la décadence de la société. Je ne vois pas en quoi c'est une menace et un déclin de la société. Les gens qui affirment cela n'argumentent même pas. A part prétexter la nature, ce à quoi je répète que ce n'est qu'un prétexte vulgaire, les homosexuels doivent-ils se prendre la tête pour une raison qui n'en vaut pas la peine, comme si la nature allait les remercier d'accepter d'être traités inférieurement? Et qui décide de ce qui est naturel ou pas? L'homosexualité existe chez les animaux aussi. Et contrairement à ce que prétendent bêtement certains extrêmistes, l'homosexualité chez les chiens par exemple, n'est pas de la soumission et de la domination. Si ça l'était en quoi est-ce qu'un chien mâle qui s'accouple avec un autre chien mâle (qu'il domine éventuellement) ne serait pas homosexuel puisqu'il s'accouple délibéremment avec un partenaire du même sexe? L'homosexualité existe donc dans la nature d'un certain point de vue et surtout il est tout à fait naturel que des individus aient des attractions et besoins différents. En effet tous, nous avons nos propres critères d'attraction, nos propres besoins affectifs et sexuels. Il est naturel, car nous sommes naturellement tous différents, de ne pas avoir les mêmes entre nous. Pour certains, ce qui est naturel, c'est un homme avec une femme, pour d'autres, c'est l'amour réciproque entre deux êtres quelconques. Et encore pour d'autre, le plus naturel c'est d'aimer et de vouloir être aimé.

Les vraies menaces de l'humanité sont plutôt ceux qui pronent la haine et le mépris. C'est eux qui menacent l'équilibre entre les gens et qui tendent à les monter les uns contre les autres, alors qu'il serait tellement plus simple que chacun se respecte et ne se permette pas de juger la culture, tradition et orientation sexuelle d'autrui. A ce niveau là, d'un certain point de vue très obtus, on peut effectivement considérer les homosexuels comme une menace de l'humanité car ils provoquent alors la discorde, sauf que ce n'est pas à eux de payer pour les gens qui répandent haine et mépris sur des êtres qu'ils considèrent arbitrairement comme inférieurs. Leur donner raisons en interdisant les homosexuels d'exister est d'ailleurs la dernière chose à faire. Comme un enfant qui se fait extorquer de l'argent par un plus grand qui profite de sa position de force pour traiter inférieurement un plus faible, la dernière chose à faire est de donner satisfaction au plus grand qui abuse de sa force en le laissant faire, comme ça il continuera à manquer de respect aux autres et se considérera comme supérieur, alors que non, petit ou grand, fort ou faible, minorité ou majorité, nous avons tous le droit au respect. Ces gens là, qui tyranisent les plus faibles, eux sont des vraies menaces et ce n'est pas aux faibles et minorités d'accepter cela, sous peine de voir la menace de ces gens là s'accroître et qui vont alors déséquilibrer de plus en plus l'harmonie entre les gens.

Quant on voit certains comportements hétérosexuels aussi, la menace n'est peut-être pas là où nous croyons. Les hommes hétérosexuels ont fréquemment des fantasmes de domination (après cela ne veut pas dire qu'ils sont forcément tous dominants). Les films pornographiques sont bourrés de scènes de ce genre où c'est plutôt la femme qui est dominée par l'homme. Les films et séries télévisées, sont bourrées de scènes où la femme est réduite à l'impuissance en étant ligotée, baillonnée, menacée. Pareilles pour les scènes de sadisme voir de masochisme. Bien sûr, être dominant, sadique et masochiste n'est pas l'apanage des hétérosexuels, mais il y a alors de quoi rire de l'acharnement de certains hétérosexuels envers les homosexuels sous prétexte qu'ils sont des menaces de l'humanité alors que le sadisme, masochisme et domination, ce n'est même pas comparable.

Si les homosexuels sont une menace contre l'humanité de part leurs attractions, moi je pourrais dire aussi que les hétérosexuels qui vont vers les femmes qui sont grosses, sont aussi des menaces pour l'humanité. En effet, l'obésité est hériditaire, donc une femme grosse a des chances de transmettre son surpoids à son enfant, ainsi que les problèmes sous jascents de l'obésité : problème de tension, cardiaque, endocrinien... Doit-on pour cela interdire les hommes d'être attirés par les femmes en surpoids et considérer ces dernières comme des menaces envers l'humanité?

Les arguments les plus fanatiques

Certains extrémistes homophobes vont jusqu'à se mêler de la vie sexuelles des homosexuels. Ils vont en effet jusqu'à dire que l'anus n'est pas un sexe et que la sodomie est une abomination car l'anus n'est pas fait pour y recevoir un sexe. Dommage mais les homosexuels ne pratiquent pas tous la sodomie. Les lesbiennes ne la pratiquent pas du tout. Et les hétérosexuels la pratiquent parfois. Et dans ce cas, autant interdire toutes pratiques sexuelles à part les pénétrations. Donc plus de baisers sur la bouche, après tout une bouche c'est fait pour manger et parler pas pour qu'on y mette la langue et pas pour qu'on y mette un sexe non plus, donc plus de fellations... Bref, encore une fois chacun fait comme il veut et pratique la sexualité qui lui plait, tant que c'est consentant. Messieurs les homophobes, apprécieriez vous que l'on se mêle de votre vie sexuelle et qu'on vienne vous dire ce que vous avez le droit de faire ou pas faire sexuellement avec vos partenaires? Encore une fois, le plus important est de se respecter et imposer ses pratiques sexuelles, ce n'est pas être respectueux.

Il y aurait soit disant aussi des études idiotes, menées par des flics dans les années 80 qui affirment que les homosexuels sont à 80% des abuseurs d'enfants. Ce qui est grotesque car la pédophilie est l'attraction sexuelle pour l'enfance, tandis que les homosexuels (donc les gays) sont attirés non pas par l'enfance mais par la masculinité, ce qui est très différent. Sans compter que la majorité des abus sexuels sont commis par des pères de famille, donc des hétérosexuels, sur leurs propres filles donc c'est encore plus proche de l'hétérosexualilté puisque c'est envers le sexe opposé.
Il est lamentable aussi de constater que le pape a été jusqu'à se servir de cette soit disant étude, qui pour moi est totalement faussée, d'une façon ou d'une autre pour les raisons précitées, pour justifier son mépris envers les homosexuels qu'il prétexte alors comme une menace contre l'humanité. Certains homosexuels réagissent alors en considérant que l'église a été responsable de nombreux abus sexuels sur enfant et que l'église tente alors de rejeter la faute sur les homosexuels. Réaction compréhensible de leurs parts, bien que l'église ne soit pas vraiment responsable de ces abus selon moi, car les prédateurs d'enfants se sont simplement glissés là où ils avaient plus d'occasions d'abuser d'enfants. Mais on en revient encore à "incitation au mépris de la part de l'église envers les homosexuels entraine le mépris réciproque."

Les fanatiques religieux

Quand on sait que le pape incite alors au mépris voir à la haine et qu'il interdit les préservatifs ; et que les religieux fanatiques ont déclenchées de nombreuses guerres, par incitation à la haine et au mépris comme ils le font avec les homosexuels, on se demande où elle est la menace contre l'humanité. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'il y a eu des guerres non religieuses. Ce n'est pas parce qu'il y a eu des guerres non religieuses que cela excuse le mal que les fanatiques religieux ont fait en poussant les gens à s'entretuer, ce même mal qu'ils continuent à faire de nos jours en continuant à proner mépris et haine. Heureusement, la religion a beaucoup reculée et leurs propos sont beaucoup moins pris en compte (du moins dans les pays industrialisés). Sans compter que le pape et les fanatiques religieux prétendent parler au nom de dieu, et se prennent alors pour dieu en se permettant de juger autrui.

En effet, certains fanatiques, notamment les plus religieux vont aussi jusqu'à faire du prosélytisme et se prendre pour dieu et juger autrui en prétendant que dieu déteste les homosexuels et que c'est pour ça que ces derniers ont plus de chances d'avoir le sida. Sauf que le sida peut effectivement plus arriver à des gens pratiquant la sodomie, donc cela ne vaut pas pour les lesbiennes (dieu serait-il sexiste?) et les hétérosexuels développent bien des gonorrhés, la syphilis, l'herpès et j'en passe. Avec ce raisonnement autant dire que ceux qui ont des anomalies génétiques, tels que les neurofibromatose, syndrôme de Morfan etc... sont hais par dieu, d'ailleurs certains fanatiques ne se gênent pas pour dire que les maladies génétiques n'existent pas et que c'est dieux qui punit les impurs, ce qui est ridicule, car les raisons sont scientifiques et non divines.

En Février 2012, le mariage homosexuel a été légalisé dans l'état du Maryland. Il est triste de constater que même les états unis, pays hyperconservateurs, sont en avance sur la France vis à vis de ce sujet. Quelques jours après, des tornades ont secoué les états unis et ravagés plusieurs états, notamment la ville de Maryville. Les fanatiques religieux en ont profité pour faire du prosélytisme et profiter honteusement du malheur des gens et des catastrophes climatiques pour propager leurs propos homophobes. En effet, ils ont affirmés que les tornades étaient une intervention divine pour montrer que dieu était en colère contre les hommes qui avaient autorisé le mariage homosexuel et que c'est pour ça que tous les états autorisant le mariage homosexuel ont été touchés par ces tornades et que cela a eu lieu le lendemain après la légalisation du mariage homosexuel dans le Maryland, d'où le fait que Maryville en a particulièrement fait les frais.
Il est déjà involontairement comique (si on peut en rire) que ces gens là affirment aussi que les homosexuels profitent de la misère du monde pour utiliser des mères porteuses pour avoir des enfants ou en adopter (je vais y revenir), alors que ces gens font mille fois pire en se délectant des catastrophes climatiques et des morts pour raconter des mensonges et persécuter les gens. Car oui, tous les propos rapportés juste au dessus sont des mensonges.
-Les tornades n'ont pas eu lieu le lendemain de la légalisation du mariage homosexuel au Maryland, mais une semaine après.
-Les états touchés par ces tornades sont aux nombres de onze dont seulement deux ont autorisé le mariage homosexuel et non pas tous les états ayant autorisé le mariage homosexuel (qui sont je crois au nombre de huit).
-Et enfin Maryville n'est pas une ville du Maryland mais du Missouri qui n'a pas autorisé le mariage homosexuel.
Si ces tornades étaient une intervention divine pour exprimer la colère de dieu contre les homosexuels, le message est raté. Car on aurait plutôt tendance à croire le contraire.

Un autre argument qui m'a été donné par un fanatique religieux homophobe et auquel j'ai vraiment eu du mal à y croire quand je l'ai lu. "Les homosexuels ne respectent pas la vie car ils envoient leurs déscendance, les spermatozoïdes, dans des excréments par l'anus, c'est répugnant."
Hallucinant un militant antihomosexuel qui manifestait contre le génocide des spermatozoïdes par les homosexuels. "Un spermatozoïdes c'est votre enfant et doit être respecté, c'est fait pour se mouvoir dans un vagin et non dans des excréments. Ceux qui sont ou qui tolèrent alors les homosexuels iront en enfer".
Déjà d'une part hors-mis le spermatozoide qui va féconder l'ovule, tous les autres vont mourir rapidement. Il en va de même quand la femme ovule à chaque cycle menstruel, l'ovule qui ne sera pas fécondée mourra rapidement.
Les homosexuels ne sont pas les seuls à maltraîter leurs spermes alors. Les gens, qu'ils soient homos ou hétéros, il y en a des tas qui pratiquent la sodomie. Les hétérosexuels moins que les homosexuels et encore les homosexuelles (feminines) ne la pratiquent pas. Et ceux qui utilisent des préservatifs aussi, pareil qu'ils soient homosexuels ou hétérosexuels, le sperme finit alors dans le préservatif et est jeté par la suite à la poubelle (au milieu de déchets) ou dans les toilettes (avec les excréments). Comme quoi cet argument venant d'un malade mental fanatique religieux est complètement idiot. On reconnait bien là, le fanatique religieux qui va jusqu'à considérer qu'il ne faut pas gâcher la semence de dieu et qu'il ne faut faire l'amour que pour se reproduire (alors pourquoi s'en prendre qu'aux homosexuels?) et qui se permet de dicter la conduite et de juger son prochain ce qui est pourtant interdit dans les textes religieux de se prendre pour dieu alors que lui seul a le droit de juger.

Les religieux vont aussi d'ailleurs prétexter des textes bibliques et autres textes religieux pour persécuter les homosexuels. "Tu ne coucheras point avec un homme, comme on couche avec une femme, c'est une abomination." Seulement cette bible, on parle de la même bible ou des mêmes textes religieux qui disent que Jesus pouvait ramener les morts à la vie? Qui disent que les lépreux sont des impuretés punis par dieux? Qui disent qu'on peut rester sans manger ni boire pendant des années? Je m'excuse de mettre ces religieux en doute, mais encore faut-il me prouver qu'il est possible de survivre sans manger de la vitamine PP car sans elle, on attrape la pellagre, on se déshydrate, on sombre dans la folie et on meurt. Ou sans vitamine C car sans elle, on attrape le scorbut, on se raidit et on meurt de syndrôme méningé. Ou sans vitamine K, sans elle le sang ne coagule plus, on saigne alors de partout et on meurt. Ou sans s'hydrater car nous transpirons en permanence et nous avons un besoin de nous réhydrater quotidiennement. Encore faut-il aussi me prouver que la lèpre est une malédiction divine et non une maladie infectieuse dûe à une bactérie qui du coup se soigne avec des antibiotiques. Et encore faut-il me prouver l'existence de dieu. Et aussi par la même occasion me prouver que les îles de Sodome et Gomorrhe ont vraiment existées. Car les fanatiques religieux et homophobes affirment aussi que ces deux îles ont été détruites par dieu à cause des homosexuels qui y habitaient. Seulement, il n'a jamais été prouvé que ces deux îles aient existés et en plus à l'origine, ce n'est pas par colère envers l'homosexualité que dieu aurait détruit ces deux îles mais par manque d'hospitalité envers les étrangers et manque de charité. Mais comme par hasard, la version a été modifiée par la suite, mettant un nouveau doute sur l'authenticité des récits rapportés par les textes religieux.

Et les enfants dans tout ça?

Un autre sujet qui fait polémique sur les droits des homosexuels de se marier et d'avoir des enfants. Beaucoup disent que le mariage est fait dans le but d'unir deux êtres pour fonder une famille et avoir des enfants. C'est effectivement souvent ce qui arrive. Mais au dernière nouvelle, il n'est nullement nécessaire de se marier pour faire des enfants. Il arrive même parfois que des enfants viennent au monde sans être le fruit d'union entre deux personnes. De même que se marier ne veut pas dire qu'on doit obligatoirement avoir des enfants. Néanmoins, le mariage est aussi une loi qui permet au conjoint de récupérer la garde de l'enfant de l'autre conjoint en cas de décès. Il y a donc dans le mariage effectivement partiellement une connotation familiale.

Un enfant doit avoir un papa et une maman

C'est l'argument préféré de ceux qui s'opposent à l'adoption des enfants et donc parfois aussi aux mariages homosexuels. Dont l'une des plus grandes opposantes est Christine Boutin.
J'en profite pour dire ce que je pense de cette femme, elle est un peu folle. Rendez vous compte que pour les élections présidentielles de 2012, elle a affirmé qu'il fallait voter pour le candidat contre le mariage homosexuel, sans aucun autre critère de choix. Cette femme serait alors prête à pousser ses électeurs à voter pour un débile si celui-ci était contre le mariage homosexuel au détriment d'un type intelligent et plus apte à diriger un pays juste parce que celui-ci est pour le mariage homosexuel. (Je ne fais référence à aucun politicien, ce n'est qu'un exemple). Cette femme est donc dangereuse et n'est en rien une référence sur laquelle on peut s'appuyer et elle use de son pouvoir d'influence de manière totalement inappropriée et surtout profondément abusive.

Pour en revenir au sujet, un enfant doit-il avoir un père et une mère obligatoirement pour son épanouissement?

L'enfant et l'identification sexuelle

Effectivement, les enfants notamment avant 8ans, ont tendance à imiter leur entourage. Et entre 3 et 6ans, ils ont tendance aussi à beaucoup s'identifier à leurs parents, notamment celui de sexe identique. Cela permet l'identification sexuelle de l'enfant. Dans l'absolu notamment durant ces tranches d'âges là, il vaut mieux que l'enfant soit entouré d'une présence féminine et une masculine pour qu'il ait mieux de repères. Ou il vaut mieux que le(s) parent(s) soi(en)t du même sexe que l'enfant car il aura un meilleur modèle d'identification pour sa sexualité. En effet, si un très jeune garçon de disons 4ans imite et s'identifie à sa mère, il risque de s'en retrouver désorienté car il s'orientera vers la féminité, alors qu'il aura forcément une part de lui même, un "moi", qui le poussera plutôt à se masculiniser. Le moi masculin risque d'entrer en conflit avec le moi féminin sous l'influence féminine trop omniprésente pour lui permettre de faire la part des choses entre les deux sexes.

Alors que faire pour les homosexuel(le)s qui veulent avoir et élever un enfant ensembles?
-Faudrait-il leur interdire d'avoir des enfants? Définitivement non.
-Faudrait-il leur permettre d'adopter des enfants qui ont au moins huit ans pour être plus sûr que l'enfant n'aura pas de problème d'identification sexuelle? Ou encore qu'ils adoptent uniquement des enfants de même sexe que eux? Ceux pourraient être des solutions.

Pourtant je suis convaincu, que si ce sont des idées constructives, il y a quand même moyen pour un enfant en bas âge d'être heureux et épanoui avec deux parents de sexe opposé au sien. Il faut que les deux parents ouvrent leur enfant au monde. Tous parents se doivent d'en faire autant, mais dans le cas de deux homosexuel(le)s ayant notamment un enfant en bas âge de sexe opposé, ils devraient le faire plus que les autres parents. Ouvrir l'enfant au monde, c'est à dire bien lui montrer comme le monde, la société et les gens fonctionnent et bien montrer à leurs enfants la constitution de la société composée de deux sexes, en leur faisant rencontrer de nombreuses personnes différentes, avec des amis de la famille, des autres membres de la famille, d'autres enfants (à travers la crèche, la maternelle, des activités...). L'enfant en aura que de meilleurs repères.

Les homosexuel(le)s inaptes à être parents?

Notez que ce n'est pas parce que des parents homosexuel(le)s ont plus besoin que les parents hétérosexuels d'ouvrir leurs enfants au reste du monde, que ce sont des parents inaptes à avoir des enfants. Les parents, quelqu'ils soient, ne peuvent en effet pas assurer l'éducation de leurs enfants seuls. Tous les parents se doivent de socialiser leurs enfants, de leur montrer le monde, d'élargir le point de vue de leurs enfants, de les envoyer à l'école pour les instruire et se faire des copains afin aussi que le point de vue de l'enfant évolue de manière centrifuge et ne reste pas centré sur lui même (très important pour son intégration). De nombreux opposants à l'adoption des enfants par les homosexuels avancent que ces derniers sont obligés de faire appel à des aides pour donner plus de repères à leurs enfants et qu'ils sont donc inadaptés aux enfants. C'est faux, car on redit que les parents ne peuvent pas tout faire seuls et ont besoin de confronter l'enfant à des influences extérieures. Si on suivait ce raisonnement, on pourrait considérer que tous les parents qui envoient leurs enfants à l'école où ils sont confiés à des instituteurs, sont alors inadaptés aux enfants, car ils font eux aussi appel à des aides pour donner des repères aux enfants à l'école. Des parents qui se donnent les moyens d'ouvrir leurs enfants au monde extérieur et de faire ce qui mieux pour lui, cela fait plus d'eux des parents bien appropriés que le contraire. D'ailleurs les hommes sont de plus en plus appréciés dans les écoles primaires, à la maternelle, dans les crèches, dans les centres de loisirs, les garderies, gardes d'enfants... Car on se rend compte du trop de présences féminines dans ces milieux alors que plus de présences masculines aident les enfants à avoir plus de repères et à mieux se socialiser. En parlant de ça, il y a de nombreux parents hétérosexuels qui confient leurs enfants à des nounous, voir des gouvernant(e)s. Les considèrent-on comme incompétents et inaptes à être parents pour autant?

Il y a même parfois des parents qui ne s'occupent pratiquement pas de leurs enfants. Un père médecin sans frontière par exemple qui voyage sans arrêt et ne voit presque jamais ses enfants. Un militaire souvent déployé dans des missions loin de sa famille. Un chef d'entreprise qui passe tout son temps à travailler et n'accorde que cinq minutes par jour à ses enfants. C'est drôle mais ces parents là ont beau être des absentéistes, on dirait que le crédo "un enfant a besoin d'un papa et d'une maman" ne s'appliquent pas pour ces gens là. Pourquoi? Parce qu'ils correspondent à l'image traditionnelle de la famille, c'est à dire, un père, une mère et les enfants. Comme quoi, beaucoup de gens qui disent que l'enfant doit avoir un père et une mère, le problème n'est pas l'enfant lui même, mais le fait d'être conforme à l'image familiale traditionnelle.

L'image traditionnelle de la famille

On en revient encore une fois aux gens qui cherchent à imposer leurs traditions et qui exigent qu'une famille doit ressembler à l'image qu'ils s'en font, non pas pour le bien être des enfants mais par conservatisme traditionnel. Les parents surchargés et absents qui confient leurs enfants à des nounous sans arrêt, ceux là, il n'y a pas de problèmes, les enfants manquent de leurs parents mais pas grave. Pareilles pour les mères célibataires qui se font inséminer artificiellement pour devenir mère sans père, idem, pas de problème. L'enfant n'aura pas de père, mais tant qu'il n'a pas deux mères ou deux pères, c'est pas grave, autre belle preuve d'hypocrisie de la société. Par contre quand ce sont deux hommes qui veulent un enfant, là Madame Boutin et les opposants font branle-bas de combat, pas question, faut un père et une mère et puis c'est tout. Alors que ça fait des décennies qu'on ferme les yeux sur les cas précités qui ne sont pas mieux pour l'équilibre des enfants.

Pour ce qui est de l'image traditionnelle de la famille, je recopie ici ma classification des différents types de parents :
-Extrême droite : Parents très sévères, bourrus, très autoritaires, dominants, voir violents. Qui se font respecter par les cries, par la domination, voir par les coups.
-Droite : Parents sévères, peu affectueux, figure d'autorité et d'obéissance. Souvent distants et assez froids.
-Centre : Parents à la fois figure d'autorité et figure d'indulgence. Oscillants entre l'autorité quand c'est nécessaire et qui donne en même temps de l'affection.
-Gauche : Parents chaleureux, affectueux, figure d'indulgence et ouverts aux explications et négociations.
-Extrême gauche : Parents trop chaleureux et trop affectueux au point de manquer d'autorité et d'être trop indulgents et permissifs. Parfois trop protecteurs.

Le mieux pour l'enfant c'est d'avoir des parents qui forment l'équilibre. De préférences, il vaut mieux aussi éviter les extrêmes, d'une part car le contraste entre le parent d'extrême gauche et d'extrême droite sera tellement fort, que l'enfant risque d'en être désorienté et d'avoir du mal à se situer un coup au niveau de l'un, un coup au niveau de l'autre. Il vaut mieux donc avoir un couple de parents qui à eux deux réunis de se rapprochent du centre, sans que l'un ou l'autre s'en éloigne trop.
La traditionnelle vieille image de bonne famille, c'est la mère de gauche et le père de droite. C'est à dire la mère chaleureuse et indulgente et le père autoritaire qui se fait obéir. Pourtant ce n'est pas toujours le cas. Il arrive parfois que ce soit l'inverse. En effet, parfois c'est le père qui est plutôt de gauche et parfois la mère de droite. Ce qui va à l'encontre de l'image traditionnelle de la mère et du père. Cela ne pourrait-il pas être mauvais pour l'enfant qui aura une image déformée de la femme et de l'homme? L'homme censé être virile et autoritaire et la femme sensible et chaleureuse seront alors inversés à ses yeux et pourraient le désorienter. Pourtant doit-on interdire ce type de parents d'avoir des enfants? Eux non plus ne correspondent pas à l'image traditionnelle parentale, mais seulement si on les regarde de plus près, car en apparence, ils correspondent à l'image traditionnelle parentale et c'est ça qui compte aux yeux de beaucoup d'opposants aux homosexuels. Ce qui n'est qu'une nouvelle preuve de leur hypocrisie.

Surtout que comme pour les parents homosexuels, de toutes façons, il suffit d'ouvrir l'enfant qui a des parents différents au monde et lui montrer que les parents ne sont pas tous pareils, que les gens sont différents entre eux et ne se définissent pas que par leur sexe. Et ça par contre, pour apprendre aux enfants les différences, pour lui ouvrir son esprit et l'encourager à reflechir, c'est tout bénéfice pour eux.

Il arrive aussi parfois que les parents, bien que mères et pères, ne forment pas du tout l'équilibre précité. Genre qu'un parent soit d'extrême droite et l'autre de droite. Donc l'enfant aura des chances de manquer d'affection et d'épanouissement. Ce qui n'est pas bon pour lui. L'inverse pareille, même si il vaut mieux avoir un parent de gauche et un d'extrême gauche que le cas précité. L'enfant risque d'être mal encadré et ce n'est pas bon pour lui non plus ça. Pourtant, pareil, ce genre de cas de figures échappent totalement à la société qui se contentent de stéréotypes et de voir les choses au premier degré, genre que deux parents de sexe identiques, c'est pas bien, alors que pourtant ce n'est pas ce qui compte le plus et que ce n'est pas ça qui empêche l'équilibre de bien se faire ou non.

L'enfant s'adapte

Un enfant sait s'adapter à l'atmosphère dans laquelle il évolue. Par exemple un enfant battu a tendance à s'adapter à l'atmosphère violente de ses parents et à l'intégrer à sa personnalité et au fonctionnement de la société. Bien que cela dépende de plusieurs facteurs, en bref, l'enfant a des chances de normaliser d'être battu. Tout comme un enfant grandissant avec deux parents de sexe identiques aura tendance à le normaliser et à ne pas se poser beaucoup de questions. Surtout si il se sent épanoui. Un enfant qui se sent mal aura plus de chances de se poser des questions, comme certains cas d'enfants battus. En bref, un enfant s'adapte fréquemment suivant le conditionnement qu'on lui impose.

Il ne faut surtout pas oublier dans tous les cas de figures, que les facteurs les plus important pour épanouir un enfant, c'est l'affection, l'écoute, l'attention et la socialisation (notamment apprendre à respecter et à être respecté). Un enfant de deux homosexuels ne sera pas perturbé donc si il s'est adapté à la situation qui lui parait naturel et il aura peu de chances de se poser beaucoup de questions. Si il voit des différence entre sa famille et d'autres familles, il y a de grandes choses qu'il se pose des questions, mais pas au point d'être tracassé si il reçoit les soins nécessaires précités pour son épanouissement. Cela ne perturbera pas ses repères non plus, sauf si on le pousse à croire qu'il n'est pas normal à cause de gens intolérants et homophobes et des camarades qui se moquent de lui et qui le rejettent à cause de sa différence, comme cela arrive parfois aux alentours de l'âge de 9ans. Mais doit-on pour cela punir les homosexuels et leurs enfants? Non. Si on punit les homosexuels en leur privant d'enfants, encore une fois comme expliqué précédemment, c'est donner raison à ceux qui se moquent et rejettent, et leur inciter à continuer. Donc non, ce sont eux qu'il faut punir et non les parents homosexuels qui n'ont pas à être méprisés et encore moins leurs enfants.

Surtout que si on change la vision de normalité des enfants, ces derniers deviendront bien plus tolérant et leur apprendre la tolérance et le respect est important pour la socialisation de chaque enfant (et pas uniquement des enfants d'homosexuels). Je vous invite à jeter un oeil sur ce petit reportage sur le petit film d'animation, "le baiser de la lune", un dessin animé mettant en scène deux jeunes poissons homosexuels. Vous noterez que les enfants réagissent très positivement au visionnage de ce film et en tire les conclusions appropriées, que l'homosexualité est une différence certes, mais n'a pas à être méprisée. Je ne dirais pas autant de bien du psychiatre qui affirme bêtement que cela ne concerne pas les enfants et que c'est purement d'ordre sexuel et qu'il faut donc y éloigner les enfants. C'est ridicule, les enfants sont concernés, car ils peuvent se découvrir des penchants homosexuels et se sentir plus rassurés si ils sont entourés de camarades qui ont appris la tolérance. Sans compter qu'il existe déjà des enfants qui ont des parents homosexuels et donc ils sont concernés aussi. Sans parler que l'homosexualité, ce n'est pas que de la sexualité, mais aussi une question de sentiments. Certes les enfants de ce reportage sont encore trop jeunes pour qu'on leur parle de pratiques sexuelles (que ce soient celles des hétérosexuels ou des homosexuels), par contre le sentiments d'amour, ils sont largement assez âgés pour le comprendre.
http://www.youtube.com/watch?v=JxTp-wIg-MU

Le positif pour les enfants, le tri des gênes

Il ne faut pas croire, il y a des tas de choses positives qui peuvent être apportées aux enfants avec l'autorisation du mariage homosexuel et l'adoption par les homosexuels.

D'une part certains homosexuels, veulent faire appel aux mères porteuses pour avoir des enfants. Certains extrémistes considèrent que c'est inadmissable, car ce serait profiter de la misère de certaines femmes pour un intérêt personnel. Seulement les mères porteuses coutent souvent très chères et ce ne sont pas toutes des femmes pauvres exploitées par des gens qui leur prennent pratiquement tout l'argent. Et même si c'était le cas, ce n'est pas la faute de ceux qui font appel aux mères porteuses (dont d'ailleurs certains ne sont pas des homosexuels, mais des individus stériles ou trop fragiles pour avoir des enfants), ce n'est pas eux qu'il faut blamer mais ceux qui maltraîtent et volent les mères porteuses. Et l'avantage aussi de ce genre de procédé, c'est le tri du sperme et des ovules. Il est en effet alors possible de prendre un sperme de bonne qualité (un individu en parfaite santé qui n'a pas d'antécédants cardiaques, de cancer, d'allergies etc...) pour féconder un ovule de bonne qualité (idem).

Certains considèrent que c'est un viol de la nature de s'y prendre ainsi que la fécondation ne doit se faire que de manière sexuée. Mais comme expliqué plus haut, si ces gens là préfèrent s'y prendre ainsi, rien ne les en empêche, cela reste leur droit le plus stricte, mais encore une fois, ils n'ont pas à imposer leurs façons de faire aux autres. Il est comique aussi de constater que ces mêmes gens là considèrent l'homosexualité comme une menace, alors que faire en sorte à ce qu'un enfant soit en meilleur santé avec de meilleurs gênes, c'est au contraire un progrès qui a des chances d'allonger leurs vies.

Ces mêmes fanatiques homophobes proclament qu'un enfant ne doit grandir qu'auprès de ses parents biologiques. Sinon les enfants vont en vouloir à leurs parents adoptifs et ne pas les aimer. Ce qui est encore plus ridicule. Va-t-on laisser un enfant entre les mains de SDF, d'alcooliques, de psychotiques etc... en se basant sur le fait que les enfants doivent rester qu'avec leurs vrais parents? Les enfants pour lesquels on aura rien fait alors qu'ils auront grandi dans des conditions déplorables, auront par contre toutes les chances d'en vouloir à la société de les avoir laissé entre les mains de parents inadaptés et incapables de subvenir aux besoins nécessaires à leur épanouissement.

Les circonstances de la naissance n'ont aucune importance. Moi si ça se trouve, je suis un enfant adopté, ou né d'une fécondation in vitro ou autres et je ne le sais même pas (il parait que non, mais c'est ce que m'a dit, je n'en sais rien). Mais même si c'était le cas, devrais-je changer de vie pour autant et renier mes parents, les parents qui m'ont élevé, éduqué et qui m'ont apporté les soins nécessaires pour que je puisse devenir ce que je suis aujourd'hui? Cela ne changera en rien ce que je suis devenu. Ce que je suis devenu, c'est dû aux influences de mon entourage, de mon éducation et de mon point de vue qui s'est alors construit autour de la société dans laquelle j'ai évolué et des parents qui m'ont élevé et non ceux qui m'ont mis au monde en supposant que ce ne soient pas les mêmes (aucune importance).

Le positif pour les enfants, l'adoption

Certaines personnes, notamment des fanatiques religieux vraiment dépourvus d'intelligence ou plutôt de reflexion, vont jusqu'à dire que les homosexuels veulent adopter des enfants. Donc les homosexuels sont démoniaques car ils se délectent de la misère du monde en adoptant des orphelins, ils profitent du malheur de ces enfants pour un profit égocentrique. Sauf que quand on fait un enfant ou quand on en adopte un, il faut le vouloir cet enfant. Si des parents font des enfants ou en adoptent sous la contrainte, comme le font certains religieux qui estiment qu'ils doivent faire des enfants qu'ils le veuillent ou non, pour assurer la survie de l'humanité et parce que dieu leur demande (il a un numéro de téléphone dieu que moi je lui demande?), les enfants auront des chances d'être malheureux, car ils seront non voulus et auront des chances d'être négligés et mal aimés. Dommage pour eux, mais du moment qu'on respecte la loi prétendue divine, y'a pas de problème, mais quand ce sont des homosexuels qui veulent avoir des enfants pour le plaisir d'être parents, là par contre, pas question?!

Les homosexuels en adoptant des enfants qui n'ont plus de parents, ou des parents incapables de s'en occuper, ne profitent pas de la misère du monde, ils la réduise, en offrant à des enfants un foyer, pas parfait peut-être, mais un foyer où l'enfant sera aimé et voulu. Si ça c'est profiter de la misère du monde et je suis d'accord que cela donne une possibilité supplémentaires aux homosexuels d'avoir des enfants, ces enfants là en profiteront aussi, l'intérêt ne sera pas du tout à sens unique. Et si on accuse les homosexuels de profiter alors de la misère du monde et bien autant dire que les médecins profitent du fait que des gens soient malades, que les services sociaux profitent du fait que des enfants et familles sont en difficultés, que les urgentistes profitent des accidents de voiture, en bref, ça n'a aucun sens et c'est un raisonnement profondément hypocrite.

Si les parents sont heureux d'avoir un enfant, ils le montreront et ils seront heureux. Et plus l'enfant se sentira aimé, plus il sera épanoui. Et plus les parents de l'enfant seront heureux, plus l'enfant a des chances d'être heureux aussi, car il évoluera alors dans une ambiance de joie communicative, avec des parents qui prendront plaisir à s'occuper de lui et lui accorder l'attention dont il a besoin. Et c'est ça, qui est de très loin, le plus important.
L'enfant sera peut-être plus heureux dans une famille homosexuelle aimante et harmonieuse que dans une famille hétérosexuelle où les conflits sont quotidiens où les parents divorcent et se déchirent. Pourtant les parents divorcés ne sont pas interdits de voir leurs enfants et les divorces ne sont pas interdits, parce que de nos jours, on réalise notamment pour les enfants que quand les parents ne s'entendent plus, il vaut mieux pour tout le monde qu'ils se séparent. Afin que l'ambiance tendue et conflictuelle ne soit plus imposée aux enfants, car cela est très mauvais pour leur équilibre et leur épanouissement. Le problème est que les parents divorcés ont parfois tendance à se disputer leurs enfants voir à s'interdire l'un l'autre de les voir. Alors qu'un divorce pour les enfants peut être bénéfique pour ce dernier, si ça lui permet de grandir dans une ambiance moins conflictuelle, empoisonnée par les disputes (et le manque d'attention envers les enfants qui en découlent souvent). A condition que les parents pensent à l'intérêt de leurs enfants tous les deux, c'est à dire que les deux puissent voir régulièrement leurs enfants et être présents dans leurs vies.
D'ailleurs en parlant de divorce. A une époque, pas si lointaine, j'en ai moi même d'ailleurs fait les frais, les enfants de divorcés étaient pointés du doigt, étaient considérés comme anormaux. Le divorce était considéré comme une anomalie, voir une honte et un outrage, même parfois un blasphème du point de vue religieux. Pourtant de nos jours, les divorces sont devenus beaucoup plus fréquents, un peu trop fréquent même selon moi, car même si le divorce doit rester une liberté, je trouve que certains ont tendance à divorcer pour pas grand chose et de manière pas toujours respectueuse vis à vis du conjoint. Mais en bref, divorcer est aujourd'hui carrément une normalité. Ce qui était anormal hier, est normal aujourd'hui. Et c'est ce qui arrivera vis à vis de l'homosexualité, sans aucun doute. Aujourd'hui, les homosexuels et leurs enfants sont pointés du doigt, comme l'étaient les divorcés et leurs enfants. Mais petit à petit, le mariage et les familles homosexuelles deviendront plus fréquents et rentreront alors dans la norme de la société et ce qui était considéré comme anormal aujourd'hui, deviendra une normalité demain. Il va encore de même aussi pour les noirs traités à égalité avec les hommes, au début c'était considéré comme normal de traiter les noirs inférieurement, aujourd'hui c'est le contraire. Et ce n'est pas pour ça que la société sera décadante, la société aura évoluée dans le bon sens. Les lois seront plus égalitaires, les gens seront devenus plus tolérants et plus ouverts d'esprit, les homosexuels auront les moyens d'être plus heureux. Les enfants qui ont besoin d'une famille en trouveront une plus facilement. Les gens se respecteront plus et la société sera plus harmonieuse. En bref, on y gagnera tous, sauf les conservateurs ou homophobes qui veulent imposer leurs cultures ou leurs mépris, mais ceux là, ils n'auront que ce qu'ils méritent. Ils ne méritent pas qu'on leur donne satisfaction tant ils sont égoïstes. Cela paraitra d'autant plus normal si ce n'est que justice. En effet traiter les noirs égalitairement, c'est juste, c'est pourquoi ça a pu rentrer dans le périmètre de normalité plus facilement, tout comme le droit au divorce et bientôt les droits des homosexuels de se marier et d'avoir des enfants. Car il ne faut pas cela arrivera tôt ou tard, si ce n'est pas pour cette fois, ce sera pour une prochaine fois. Mais le plus tôt sera le mieux car la société n'en évoluera que vite vers une ambiance plus harmonieuse.

Après les parents homosexuels comme expliqué vers le début de ce dossier ne seront pas des parents parfaits, notamment ils manqueront de certaines choses. Mais bons parents ne veut pas dire parfaits. Certes comme expliqué plus haut, il est préférable pour un enfant d'avoir deux parents de sexe opposé, mais préférable ne veut pas dire indispensable. Et comme encore expliqué plus haut, le fait qu'une famille soit homoparentale peut être un handicape pour l'enfant, mais c'est surmontable notamment si les parents et l'entourage de l'enfant font en sorte de compenser et d'aider l'enfant à s'intégrer, à comprendre et découvrir le gens extérieur dont les deux sexes. Sinon autant interdire aux veufs d'avoir des enfants. Autant interdire aux mères célibataires qui ont recours aux donneurs de spermes d'avoir des enfants. Ou un autre exemple, une famille pauvre. Deux parents peu aisés voir pauvres peuvent très bien être de bons parents, certes ce ne seront pas des parents idéaux ou parfaits, car ils seront pauvres et risquent de ne pas pouvoir offrir grands choses à leurs enfants. Mais est-ce le plus important? Doit-on alors interdire les familles pauvres d'avoir des enfants, sous prétextes qu'ils sont pauvres et n'ont pas de quoi offrir grand chose à leurs enfants niveau matériel?
Pas du tout. Certes, c'est préférable pour un enfant de ne manquer de rien niveau matériel, d'avoir la télévision, la TNT, internet, des consoles de jeux, des jouets. Mais tout cela ne serait pas quelque peu superficiel? Je veux dire un enfant qui a tout ça, mais qui n'a pas de parents aimants, attentionnés, affectueux et présents a beaucoup plus de chances d'être malheureux qu'un enfant qui n'a pas beaucoup de moyens matériels mais qui a des parents chaleureux, présents, à l'écoute et qui l'aident à se socialiser et l'épanouir. Les moyens financiers et le sexe des parents ne sont que superficiels et bien secondaires pour le bonheur des enfants. Tandis que l'amour, la présence, faire découvrir à l'enfant la société, de nouvelles choses, de nouveaux horizons, de nouvelles activités, le faire fréquenter d'autres enfants, etc..., ça, c'est pratiquement indispensable pour le bien être et l'équilibre de l'enfant.

Conclusion :

Le droit au mariage et à l'adoption des homosexuels est indispensable et primordiale pour que la société évolue vers une société plus égalitaire, plus respectable et plus harmonieuse. Elle ne causera aucune mauvaises conséquences car chacun sera toujours libre de rester fidèles à ses traditions, sa religion et son orientation sexuelle. Donc personne ne sera obliger de se marier avec le sexe identique.
Le mieux pour qu'une société fonctionne c'est de ne faire aucune différence entre les êtres, sauf celle entre les respectueux et les non respectueux. Les non respectueux doivent être sanctionnés et mis à l'écart jusqu'à ce qu'ils aient appris à respecter les libertés de chacun.
Quant aux enfants d'homosexuels, si notamment durant la petite enfance, ces derniers sont plus exposés aux risques de difficultés d'identification sexuelle, cela ne veut pas dire qu'il faut interdire aux homosexuels d'avoir des enfants, simplement qu'il faut dans certains cas compenser ce problème en ouvrant l'enfant plus au monde. Sinon les homosexuels n'ont pas de raisons d'être de plus mauvais parents que d'autres, si ils ont l'instinct parental et l'envie d'être parents. En adoptant, ils offrent même une chance aux enfants qui n'ont pas ou plus de famille d'avoir un foyer, certes pas parfait, mais des parents se doivent avant tout d'être aimants, attentionnés et poussants leurs enfants à la socialisation, le reste n'est que superficiel.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Deux vidéos que j'ai créées en faveur des homosexuels



Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Nouvelle vidéo sur les droits des homosexuels

La vidéo évoque notamment la question d'un référendum en ce qui concerne le mariage homosexuel.

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com
Nouvelle vidéo sur l'homosexualité :

"l'homosexualité dans la série l'instit"

Voir le profil de l'utilisateur http://adep.etudiantforum.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum